Pe̍h-ōe-jī

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Romanisation des langues chinoises
Mandarin
Cantonais
Wu
Minnan
Hakka

Pe̍h-ōe-jī (POJ) ( 白話字 ; pinyin báihuà zì) est une transcription des langues chinoises en caractères latins créée et introduite au Fujian et à Taïwan par des missionnaires presbytériens au XIXe siècle.

POJ est la transcription la plus courante pour le taïwanais, le hokkien et le groupe minnan en général. Il existe une variante appelée Pha̍k-fa-sṳ pour le hakka particulièrement bien adaptée au dialecte Siyen. L'équivalent pour le mindong est le Bàng-uâ-cê. L'équivalent pour le Teochew est le Pêh-uē-jī.

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Pe̍h-ōe-jī » (voir la liste des auteurs)
  • Henning Klöter, « The History of Peh-oe-ji », dans 2002台灣羅馬字教學KAP研究國際學術研討會論文集 (Proceedings of the 2002 International Conference on Taiwanese Romanization Research), Taipei, Taiwanese Romanization Association,‎ 2002 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Romanisation des langues chinoises