Romanisation (écriture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Romanisation.

La romanisation ou latinisation est soit la translittération d'une écriture non latine vers une écriture latine, soit la transcription d'une langue vers une écriture latine. La romanisation de la langue chinoise désigne en même temps cette transcription et le projet ambitieux de moderniser la langue en l'écrivant avec l'alphabet latin, sous l'égide de la République de Chine et puis la République populaire de Chine.

Normes de romanisation des langues sino-tibétaines[modifier | modifier le code]

Normes de romanisation des langues japoniques[modifier | modifier le code]

Normes de romanisation des langues altaïques[modifier | modifier le code]

Normes de romanisation des langues austroasiatiques[modifier | modifier le code]

Normes de romanisation des langues austronésiennes[modifier | modifier le code]

  • Indonésien :
    • Graphie "Van Ophuijsen" : en usage à partir de 1901, c'est la graphie du néerlandais appliquée au malais, langue véhiculaire et administrative dans ce qui était encore les Indes néerlandaises.
    • Graphie "républicaine" : introduite le 17 mars 1947 par le gouvernement de la République d'Indonésie, elle se caractérise par quelques modifications de la graphie Van Ophuijsen, dont la plus notable est le remplacement de l'"oe" néerlandais par le "u". On l'appelle plutôt graphie "Soewandi", d'après le ministre de l'Education de l'époque.
    • Ejaan Yang Disempurnakan ("graphie perfectionnée"), introduite en 1972 en remplacement de la graphie Soewandi et en vue d'harmoniser la graphie avec celle du malaisien.

Normes de romanisation des langues indo-européennes[modifier | modifier le code]

Normes de romanisation des langues chamito-sémitiques[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]