Air France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Air France (homonymie).

Air France

Logo de cette compagnie

Air France, France is in the air

AITA OACI Indicatif d'appel
AF AFR AIR FRANCE
Repères historiques
Date de création 7 octobre 1933
Généralités
Basée à Aéroport de Paris-Charles de Gaulle
Aéroport de Paris-Orly
Autres bases Aéroport de Nice-Côte d'Azur
Aéroport de Lyon-Saint-Exupéry
Aéroport de Marseille-Provence
Aéroport de Toulouse-Blagnac
Taille de la flotte 350[réf. nécessaire]
Nombre de destinations 204 (366 avec Air France-KLM), départs quotidiens : 1600
Siège social Drapeau de la France Tremblay CDG
Société mère Air France-KLM
Société sœur KLM Royal Dutch Airlines
Filiales Servair, CRMA, Transavia.com, Air Corsica, HOP!
Effectif 69 553
Dirigeants Frédéric Gagey, PDG
Site web airfrance.com

Air France est la principale compagnie aérienne française. Air France est fondée en 1933, ses activités principales sont le transport de passagers, de fret ainsi que la maintenance et l'entretien des avions. Elle dessert les principaux aéroports français, ainsi qu'un très grand nombre de destinations étrangères. Sa plate-forme de correspondance principale est située sur l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle avec lequel elle entretient de nombreux accords d'exploitation.

La compagnie fait partie du groupe privatisé Air France-KLM, et est également membre fondateur de l'alliance SkyTeam. Air France possède la certification IOSA de l'IATA[1].

Sommaire

Histoire[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Le Farman F.402 fut utilisé comme avion militaire et civil (triplace de tourisme).
1909-1932

En 1909 est créée en France la Compagnie générale transaérienne, première entreprise commerciale constituée dans le but de transporter des passagers à bord de dirigeables et d’hydravions. À la fin de la Première Guerre mondiale, les avions et pilotes militaires constituent un immense vivier pour les compagnies aériennes qui se multiplient lors des Années folles. Les décrets du 6 juin 1919 et du 17 septembre 1919 créent un organisme de coordination technique générale de l’aéronautique chargé des questions intéressant l’aviation civile et militaire tandis qu'un décret du 19 janvier 1920 crée un sous-secrétariat d’état à l’aéronautique, placé auprès du ministre des Travaux publics[2]. C'est dans ce contexte de développement de l'aviation civile que la Société des Lignes Latécoère (future Aéropostale) ouvre ses voies commerciales vers l'Afrique du Nord puis de l'Ouest, la CIDNA dessert l'Europe centrale, Air Union (dans laquelle s'est regroupée la Compagnie générale transaérienne) et les lignes Farman desservent l'Europe occidentale, Air Orient étend son réseau vers la Méditerranée et l'Extrême-Orient. Le confort à bord des avions — souvent d’anciens bombardiers reconvertis — est alors inexistant (cabine exposée aux turbulences, quelques passagers assis sur des sièges en osier ou en rotin non fixés[3], odeur d'huile de ricin des petits biplans à hélice non pressurisés et non climatisés, d'où un froid et un bruit épouvantables) et seule une clientèle aisée (milliardaires, ministres, artistes) peut y accéder. En 1920, onze compagnies exploitent une dizaine de lignes et ces compagnies transportent 6 786 passagers en 1922[4]. À la fin des années 1920, alors que la plupart des pays se sont déjà dotés de grandes compagnies nationales (KLM en 1919, Qantas en 1920, Delta Air Lines et Imperial Airways en 1924, Lufthansa, United Airlines et Pan Am en 1926, American Airlines en 1930), le marché aéronautique français reste atomisé et fragilisé par la Grande Dépression. L'État, afin de garder son prestige dans l'aéronautique et d'assurer son potentiel d'avions de guerre, subventionne depuis 1932 largement mais inégalement les compagnies françaises pas assez rentables[5].

1933-1940
L'hippocampe
Logo d'Air France de 1933 aux années 1970.

Dans ce contexte économique, le Parlement français vote une loi de fusion des 4 compagnies principales du transport aérien français, Max Hymans étant rapporteur du budget de l'Air à la Chambre, et Pierre Cot ministre de l'Air du premier gouvernement d'Édouard Daladier[6]. Les quatre compagnies fusionnées (Air Orient, Air Union, la CIDNA — ex-Franco-Roumaine — et les lignes Farman) forment le 19 mai 1933 la SCELA, Société centrale pour l'exploitation des lignes aériennes. Le 31 mai 1933, la SCELA rachète les actifs de l'Aéropostale (du banquier Marcel Bouilloux-Lafont) qui était absente de la fusion à l'origine car elle était en dépôt de bilan depuis 1931[7]. C'est au cours d'une conférence de presse annonçant cette fusion que le journaliste Georges Raffalovitch, doyen dans le monde de la presse aéronautique, propose de baptiser[8] la nouvelle compagnie Air France[9]. Le 17 août, un acte notarié finalise la convention de fusion. Le 30 août, les statuts d’Air France sont officiellement déposés au tribunal du greffe de commerce et sa création est sanctionnée par une assemblée générale constitutive. La nouvelle compagnie est une société d'économie mixte au capital de 120 millions de francs dans laquelle l’État détient au moins 25 % des actions et est représenté au conseil d’administration dans les mêmes proportions[10].

Le 7 octobre 1933[11], une cérémonie au Bourget consacre la nouvelle compagnie que préside Ernest Roume, ancien président d'Air Orient, et auparavant gouverneur général de l'Indochine et de l'Afrique-Occidentale française. Cette cérémonie officielle marque solennellement l'avénement d'Air France. Elle adopte comme symbole celui d'Air Orient : un protomé de cheval ailé à queue de dragon (la tête de cheval symbolisant la puissance, la queue de poisson rappelant l'hydravion et les ailes d'oiseau symbolisant la vitesse), plus simplement appelé hippocampe ailé (dépôt international de la marque le 3 décembre 1934) et affectueusement surnommé la « crevette » par le personnel[12].

Air France dispose alors d'une flotte hétérogène de 259 appareils, répartis en 219 avions, 35 hydravions, 5 amphibies[13]. Elle transporte près de 52 000 passagers en 1933, plus de 100 000 passagers en 1938. Elle dispose du troisième réseau mondial[14],[15].

1940-1945

Après l'Armistice de mai 1940, Air France est placée sous la tutelle de l'État français. Son siège est transféré en zone libre, à Marseille, choisie en raison de sa proximité de l'importante base d'hydravions sur l'étang de Berre. Tout service avec l'étranger est alors interrompu. En 1941, Air France prend le contrôle d'Air Bleu, d'Air Afrique et d'Air France Transatlantique[16]. Après l'invasion de la zone libre en novembre 1942, toutes les liaisons vers l'Afrique sont suspendues. En Afrique du nord et en Afrique noire, la compagnie continue son activité, sous l'autorité de sa direction locale située à Alger. Après l'arrivée du général de Gaulle, elle est dissoute et remplacée, le 30 juin 1943, par les Réseaux aériens militaires français (RAMF), sous la direction de Lionel de Marmier. Le 1er juillet 1944, elle prend le nom de Transports aériens militaires (TAM). Enfin, le 9 août 1944, elle est réunifiée lors de sa réquisition, en vertu de divers textes sur la militarisation de l'aéronautique civile en temps de guerre[17].

1945-1960

Le 26 juin 1945 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’Aviation civile française est nationalisée et Air France devient propriété de l’État[18]. En avril 1946, Air France lance son premier recrutement de « maîtresses de maisons volantes », autrement dit les hôtesses de l'air[19]. Le 1er juillet 1946, la liaison Paris-New York est officiellement inaugurée avec un DC-4 en moins de 20 heures. En 1953, Air France se modernise en introduisant le quadrimoteur Lockheed Constellation dans sa flotte pour les vols transatlantiques qui durent alors 15 heures. Air Inter est fondée le 12 novembre 1954 avec comme principaux actionnaires Air France (24%), la SNCF (24%), et la Caisse des dépôts et consignations (4%)[20]. L'aérogare Sud de Paris-Orly est ouverte en 1957, le Bourget étant saturé. Au début des années 1960, Air France met en service les nouveaux avions à réaction de l'époque, la Caravelle et le Boeing 707, réduisant ainsi de moitié les temps de vol et améliorant le confort des passagers[15].

Ancien logo de la compagnie (1970-2009)
1960-1973

Le 23 février 1960 le Ministère des Travaux Publics et Transports transfère le monopole des liaisons intérieures d'Air France à Air Inter. En compensation Air France reçoit une participation dans Air Inter. Le jour suivant, Air France reçoit par instruction ministérielle l'ordre de partager ses liaisons africaines avec les compagnies UAT et Air Afrique. Le 1er février 1963, le Gouvernement décrète une nouvelle répartition des liaisons africaines et de certaines autres liaisons vers les territoires d'outre-mer entre Air France et ses concurrents, en favorisant la fusion d'anciens opérateurs privés dont UAT et TAI dans la nouvelle compagnie privée UTA. Air France devient plus tard un des premiers opérateurs du jumbo quadri-réacteurs long-courrier Boeing 747 (à deux ponts) et en aura une des plus grosses flottes au monde.

1974-1999
Boeing 747 F-GITF Air France.

En 1974, UTA s'installe à la nouvelle aérogare de Roissy. Les compagnies aériennes Air France, Air Inter, Air Charter et UTA sont réunies au sein du Groupe Air France en 1992, mais conservent provisoirement leur autonomie. Une nouvelle compagnie, Groupe Air France, est créée par décret le 25 juillet 1994, qui entra en vigueur le 1er septembre suivant. Cette société détenait la majorité des parts du capital d’Air France et d'Air Inter rebaptisée Air France Europe. Le 10 février 1999, la compagnie Air France fait l'objet d'une privatisation partielle et prend la dénomination de Société Air France[21].

2000-2009

En 2000, les avions et personnels de La Société d'Exploitation Aéropostale (L'Aéropostale ou SEA) créés en 1991 en partenariat avec le groupe La Poste, sont également intégrés au Groupe Air France.

Le 22 juin 2000, Air France s'allie avec les compagnies aériennes Delta Air Lines, Aeroméxico et Korean Air pour former l'alliance de compagnies aériennes SkyTeam.

Le 31 mai 2003, Air France retire ses cinq derniers Concorde de sa flotte après 27 ans d'exploitation.

Le 10 juillet 2003, l'assemblée des actionnaires d'Air France entérine la privatisation totale de la compagnie aérienne[22], privatisation effective le 6 mai 2004.

Le 5 avril 2004, Air France lance une offre publique d'échange sur les actions de KLM, ce qui aboutit à la fusion des deux sociétés le 19 avril 2004 en Air France-KLM[21] qui devient à cette époque la première compagnie mondiale en termes de chiffre d'affaires, la troisième pour le nombre de passagers transportés (66 millions pour 550 avions exploités en 2003)[15]. Le groupe qu’Air France forme désormais avec KLM fait d’elle une société privatisée même si l'État français détient encore des parts importantes au sein du capital[23].

Le 30 octobre 2009, Air France-KLM a reçu son premier Airbus A380[24] et le 20 novembre, la compagnie a effectué le vol inaugural de l'A380 entre Paris et New York avec 538 passagers à bord.

L'histoire d'Air France se confond désormais avec celle d'Air France-KLM.

Les innovations d'Air France[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
Bornes E-Checkin Air France

La compagnie revendique les innovations suivantes :

  • Développement d'un réseau supersonique par Concorde, en 1976, de Paris vers Dakar, Caracas, Mexico et Rio-de-Janeiro puis New York.
  • Création de la classe "Affaires", en 1978, qui se substitue à la Première classe sur les vols courts ou moyen-courriers, et la complète sur les longs-courriers. Ce modèle sera imité par la plupart des autres compagnies, sous les vocables "classe Business" ou "classe club".
  • Réalisation d'un service cadencé, la Navette, dans les années 1990, entre Paris-Orly et quelques métropoles françaises (Nice, Marseille, Toulouse et Bordeaux).
  • Le lancement d'une Première classe de « grand luxe » sur les vols longs-courriers, avec, au sol, des salons privés exclusifs, à bord des fauteuils-couchettes et un service plus dédié, changeant l'ancienne abréviation F pour First en P pour Première. Le niveau de ces prestations est réhaussé avec l'apparition des Airbus A380 à deux ponts. Quelle que soit la destination du passager Première, il dérivés.
  • Le lancement pour ses 37 avions du réseau intérieur (Airbus A319/320/321) ainsi que pour ses vols vers l'Europe au départ de Marseille, Toulouse, Nice et Bordeaux (A319/320) de nouveaux sièges fabriqués par Recaro plus légers et offrant plus d'espace pour les jambes.
  • Le lancement d'un nouveau siège Affaires pour le Long Courrier. Avec plus de place, et une utilisation simplifiée.
  • 2014 : Air France déploie un réseau social d'entreprise sur Yammer dédié à ses pilotes et à son personnel. L'objectif est de remplacer la documentation papier et établir "un management de proximité" [25].

Liste des présidents de la compagnie[modifier | modifier le code]

Depuis le 1er juillet 2013 :

Identité corporative[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]

Air France utilise actuellement une livrée de type « Eurowhite », comportant un fuselage blanc avec la dénomination « Air France » en bleu. La queue est blanche avec une inclinées bleues et une rouge. La première de ces lignes porte un petit drapeau européen dans sa partie haute. Cette livrée a été en usage depuis la fin des années 1970.

En 2009 la graphie de la marque a changé: police de caractère, AIRFRANCE en un seul mot, en majuscules, barre oblique rouge après le nom. Ce « slash » est décliné après les noms l'ancien à l'avant du fuselage. La queue est peu changée, il y a maintenant trois barres bleues au lieu de quatre précédemment. Les barres sont courbées à leur base pour refléter la forme du nouveau logo.

A320 livrée Air France d'origine
A320 Air France repeint avec la première livrée pour les 75 ans de la compagnie

Dans le passé, les avions d'Air France avaient leur ventre en métal nu, jusqu'à une ligne légères variantes, apparaît sur tous les avions d'Air France de l'après-guerre jusqu'à la fin des années 1970.

Dès sa création, Air France a adopté le logo de l'hippocampe de son prédécesseur, Air Orient, connu sous le nom de l'hippocampe ailé, comme insigne. Avant la fusion Air France-KLM, l'hippocampe ailé était apposé sur le nez des avions à côté du titre « Groupe Air France ». Après la fusion, le logo Air France-KLM a remplacé ces éléments sur le nez des appareils, et l'hippocampe ailé a été transféré aux nacelles des moteurs. L'acronyme « AF » a également figuré en bonne place sur le drapeau de la compagnie et sur ses enseignes. La nouvelle livrée a officiellement été adoptée en février 2009.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Extrait du communiqué Air France, du mercredi 11 février 2009[26] :

« Le nouveau logo - dessiné par l’agence Brandimage - s’écrit désormais en un seul mot, reflétant ainsi l’ambition d’Air France, dont plus de la moitié des clients sont des étrangers à la France, de s’affirmer comme une marque internationale.

Les couleurs nationales (bleu, blanc, rouge) sont conservées sur l’empennage et le fuselage des avions, soulignant non seulement l’identité française, mais également les valeurs et l’histoire de la Compagnie qui fête ses 75 ans :

  • le bleu marine, prédominant depuis la naissance d’Air France, évoque le capital historique de la marque et l’efficacité de la Compagnie,
  • le blanc, couleur de l’exigence, suggère le bien-être et l’art du voyage à la française,
  • l’accent rouge vif, ponctue et dynamise la marque, soulignant à la fois le chic français et l’attention portée aux clients d’Air France par les personnels de la Compagnie, en aéroport et en vol. »

Marketing[modifier | modifier le code]

La musique diffusée en cabine sur les vols Air France (lors de l'embarquement et après l'atterrissage mais également musique de la nouvelle campagne publicitaire diffusée depuis le 18 septembre 2011 est le concerto pour piano no 23 de Mozart.

En mai 2014, Air France lance sa nouvelle campagne publicitaire nommée "Air France, France is in the air". Trois expositions (Pékin, New York puis Paris) accompagnent cette campagne et révèlent au grand public l'objectif de montée en gamme de la compagnie tricolore.

Uniformes[modifier | modifier le code]

Les uniformes d'Air France donnent le rang hiérarchique des agents de bord. Deux galons d'argent aux manches désignent un chef de cabine principal et un galon d'argent aux manches désigne un chef de cabine. Les autres agents de bord n'ont pas de galon aux manches. Les pilotes sont distingués par des galons dorés, trois pour les officiers pilotes et quatre pour les commandants de bord. Les uniformes actuels ont été créés par le couturier français Christian Lacroix.

Les uniformes de la compagnie sont également portés par les agents sol (agents de vente en aéroport et agences, agents d'escale commercial, agents du service bagages, agents des salons). De la même manière que pour les agents de bord, des insignes indiquent le rang hiérarchique de agents (agents, responsable clientèle, agent de maitrise de l'exploitation).

En ce qui concerne les agents de la piste et des galeries bagages, ils possèdent également un uniforme qui est adapté au travail qu'ils effectuent.

Destinations[modifier | modifier le code]

Air France dessert 190 destinations[27] en Afrique[28], en Amérique du Nord[29], en Amérique du Sud[29], en Asie[30], en Europe, au Moyen-Orient[28] et en Océanie. De nombreuses autres destinations sont desservies par KLM, la compagnie nationale néerlandaise, unie à Air France depuis 2004, ainsi que par les compagnies membres de l'alliance Skyteam.

Afrique[modifier | modifier le code]

Afrique australe

Afrique centrale

Afrique de l'Est

Afrique du Nord

Afrique de l'Ouest

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

La compagnie aérienne desservait jusqu'en été 2012 l’aéroport de Newark Liberty depuis Paris-Charles-de-Gaulle[31], mais a abandonné la liaison au profit de son partenaire Delta Airlines un an plus tard[32].

Caraïbes[modifier | modifier le code]

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

Asie[modifier | modifier le code]

Asie de l'Est

Asie du Sud

Asie du Sud-Est

Europe[modifier | modifier le code]

Moyen-Orient et Caucase[modifier | modifier le code]

Océanie[modifier | modifier le code]

Flotte[modifier | modifier le code]

Avion[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Flotte détaillée d'Air France.

Au 1er septembre 2014, la flotte d'Air France est composée de 367 appareils[33] exploités par la compagnie et ses filiales dont :

  • 103 appareils destinés à la flotte long-courrier
  • 134 appareils destinés à la flotte moyen-courrier: ils seront peut-être remis à Transavia.com[réf. nécessaire]
  • 134 appareils destinés à la flotte régionale
  • 6 appareils destinés à la flotte cargo

Sur ces 367 appareils, 134 sont exploités par les filiales régionales d'Air France qui sont HOP!. La compagnie détient deux tiers des appareils de sa flotte et loue le dernier tiers.

Air France Flotte long et moyen courrier
Avion Motorisation Nombre d'avions Commandés Passagers
(La Première / Business / Premium Economy / Economy)
Notes
Airbus A318-100 CFM56-5B 18 131 (0/0/0/131)
Airbus A319-100 CFM56-5A ou B 41 0 138 (0/26/36/63) - 142 (0/0/0/142)
Airbus A320-200 CFM56-5B 46 3 158 (intra-Caraïbes) (0/14/0/144) - 159 (AMO) (0/26/0/120) - 165 (0/30/42/78) - 178 (0/0/0/178) Deux appareils sont basés dans les Caraïbes et font des liaisons entre plusieurs îles de la région.

Un des appareils d'Air France arbore une livrée spéciale 80 ans pendant un an. cinq sont exploités par Transavia France

Airbus A321-100 CFM56-5B 5 0 212 (0/0/0/212)
Airbus A321-200 CFM56-5B 20 0 200 (0/39/48/93) - 212 (0/0/0/212)
Airbus A330-200 GE CF6-80E1 15 0 208 (0/40/21/147)
Airbus A340-300 CFM56-5C 13 0 275 (0/30/21/224) Deux appareils ont été loués à Air Madagascar. Les autres seront être retirés du service entre 2016 et 2019, remplacés par des A350. Un a été détruit lors de sa sortie de piste à Toronto.
Airbus A350-900 RR Trent XWB-84 0 18 314 Air France-KLM a passé commande de 18 Airbus A350 au salon du Bourget 2013 pour Air France et 7 pour KLM. Les premiers appareils devraient arriver à partir de 2017.
Airbus A380-800 EA GP7200 10 2 516 (9/80/38/389) Les derniers A380 commandés devraient arriver en 2015.

Un des appareils d'Air France arbore une livrée spéciale 80 ans pendant un an.

Boeing B747-400 GE CF6-80C2 7 0 432 (0/36/0/396) Ces avions vont prochainement quitter la flotte.
Boeing B777-200ER GE90-94B 25 0 247 (4/49/24/170) - 309 (0/35/24/250) Configuration Best&Beyond, avec abandon de la cabine La Première sur l'ensemble des B777-200ER : 280 (0/40/24/216)
Boeing B777-300ER GE90-115B 37 3 303 (8/67/28/200) - 383 (0/42/24/317) - 468 (conjugué COI) (0/14/32/422)
Total 237 26 en crédit-bail
Air France Flotte court-courrier
Avion Motorisation Nombre d'avions Commandés Passagers
(Economy)
Notes
ATR 42 et 72 PWC 120E/127E/124B/127F 25 0 48 et 70 Opérés par HOP!
Bombardier CRJ (100, 700 et 1000) GE CF34-3AQ/CF34-8C1/CF34-8C5A1 30 0 50, 72 et 98 Opérés par HOP!
Embraer ERJ 145 et 135 RR AE3007 25 0 37 et 50 Opérés par HOP!
Embraer 170 et 190 GE CF34-8E/10E 54 8 76 et 100 Opérés par HOP!
Total 134 0
Air France Flotte Cargo
Avion Motorisation Nombre d'avions Commandés Capacité
Boeing B747-400ERF GE CF6-80C2 4 0 (636 m3) 38 palettes (avec T postn)

Commence à être retiré.

Boeing B777F GE90-110B1L 2 0 (636 m3) 37 palettes
Total 6 0

L'âge moyen de la flotte est de 10,3 ans[34].

A380[modifier | modifier le code]

Le F-HPJA est le premier Airbus A380 d'Air France.
Destinations proposées par Air France actuellement[modifier | modifier le code]

(Dix appareils livrés sur les douze commandés).

Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud :

Johannesburg - Aéroport international OR Tambo - (JNB).

Drapeau de la République populaire de Chine Chine :

Shanghai - Aéroport international de Shanghai-Pudong (PVG).

Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire :

Abidjan - Aéroport international Félix-Houphouët-Boigny (ABJ). Dès le 26 octobre 2014 et jusqu’au 28 mars 2015.

Drapeau des États-Unis États-Unis d'Amérique :

Los Angeles - Aéroport international de Los Angeles (LAX).

New York - Aéroport international John-F.-Kennedy (JFK).

Washington D.C. - Aéroport international de Washington-Dulles (IAD).

San Francisco - Aéroport international de San Francisco (SFO). Depuis le 30 mars et pour l’ensemble de la saison estivale, Air France dessert San Francisco tous les jours en A380.

Drapeau de la France France :

Paris - Aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle (CDG).

Drapeau du Japon Japon :

Tokyo - Aéroport international de Narita (NRT). Jusqu'à mai 2014

Drapeau de Hong Kong Hong Kong :

Hong Kong - Aéroport international de Hong Kong (HKG). À partir du 27 mai 2014.

Anciennes destinations[modifier | modifier le code]

Drapeau de Singapour Singapour :

Singapour - Aéroport de Singapour Changi (SIN)

Drapeau du Canada Canada :

Montréal - Aéroport de Montréal (YUL)

Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis :

Dubaï - Aéroport international de Dubaï (DXB) AirFrance a cessé depuis lundi 16 janvier 2012 d’opérer le superjumbo entre l’aéroport de Paris – CDG et Dubaï, le remplaçant par un Boeing 777-300ER puis par un 777-200ER. L’A380 avait été déployé tous les jours sur cette route depuis le 5 décembre 2011, apportant une concurrence frontale à Emirates Airlines.

Vols exceptionnels[modifier | modifier le code]

Drapeau du Mexique Mexique :

Cancún - Aéroport international de Cancún. Le 27 novembre 2013, Air France à opéré un vol vers Cancún avec l'Airbus A380 (F-HPJI) aux couleurs des 80 ans de la compagnie[35].

Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire :

Abidjan - Aéroport international Félix-Houphouët-Boigny (ABJ). Vol exceptionnel le 28 janvier 2014 dans le cadre du forum "investir en Côte d'Ivoire"[36].

Perspectives[modifier | modifier le code]

Drapeau du Brésil Brésil :

Air France aurait également voulu introduire l’Airbus A380 sur sa desserte du Brésil à Sao Paulo, en 2014, mais les autorités brésiliennes de l’aviation civile (ANAC) ont refusé de classer l'aéroport dans la catégorie supérieure, en vertu des normes internationales édictées par l’ICAO.

Air France étudierait la possibilité de mettre un A380 sur la future ligne Paris-Brasilia [37].

Drapeau du Mexique Mexique :

Air France a évoqué une desserte de Mexico en A380, à l'époque où Alexandre de Juniac en était le PDG.

Livrée spéciale[modifier | modifier le code]

Un Airbus A380 de la compagnie aérienne aborde une livrée spéciale 80 ans, créée en partenariat avec Airbus, sa première destination étant Johannesburg. Il devrait rester avec cette livrée spéciale pendant 1 an[38].

Politique de flotte[modifier | modifier le code]

Air France possède une flotte qui se veut « rationnelle »[39]. La compagnie choisit des avions techniquement proches afin de créer des « effets de famille ». Ainsi, le personnel d'équipage et de maintenance formé sur un avion peut travailler sur tous les autres appareils de la même famille sans formation supplémentaire, les appareils ayant les mêmes caractéristiques. Ce faisant, Air France réduit les coûts de maintenance de ses avions ainsi que les coûts de formation de l'équipage. Le plan d'investissement pour la flotte de la compagnie répond entièrement à ce schéma.

Air France cherche également à se constituer une flotte moderne pour offrir un meilleur confort à ses passagers et bénéficier des derniers progrès en matière d'économie d'énergie, ce qui lui permet de réduire ses coûts et de donner l'image d'une compagnie soucieuse de l'environnement[34].

Flotte long courrier[modifier | modifier le code]

Un vol est considéré comme long courrier au-delà de cinq heures.

Air France possède 104 appareils long-courriers dont l'âge moyen (au 30 septembre 2010) est de 8 ans (hors avions cargo)[40].

Le succès de la plate-forme de correspondance de Paris - Charles-de-Gaulle 2 et les perspectives de développement qui l’accompagnent, orientent les choix de la compagnie vers des appareils long-courriers à très long rayon d’action.

Air France a longtemps exploité des Boeing 747-400 qu'elle remplace progressivement par des Boeing 777-300-ER offrant une capacité et un aménagement presque similaire[41] tout en étant plus économiques et plus modernes. Les exemplaires livrés récemment sont équipés de la nouvelle classe « Premium Voyageur » lancée fin 2009. Au 20 juillet 2012, il reste un avion long-courrier (le 747-400 F-GEXB) qui ne dispose pas d'écrans individuels, mais d'écrans LCD au-dessus des allées. Tout le reste de la flotte long-courrier est équipée de sièges offrant la vidéo et l'audio on-demand dans toutes les classes.

Dans le cadre de la rationalisation de sa flotte, Air France exploite la famille A330/A340 d'Airbus. Les A330-200 ont remplacé les A310 et B-767-300ER sur les destinations long-courrier à moindre trafic et sur les ouvertures de lignes à partir de décembre 2001. La version exploitée par Air France (MTOW 233,010 tonnes) est dotée d'un rayon d'action accru permettant de rejoindre la côte Ouest des États-Unis.

Air France exploite l'Airbus A380 depuis le 30 octobre 2009[42]. Au 6 juin 2012, la compagnie en possède huit sur une commande de douze unités plus deux options.

  • Le premier exemplaire du très gros porteur relie quotidiennement le hub de Paris - Charles-de-Gaulle à New York - John F. Kennedy depuis le 23 novembre 2009 (vol AF006 dans le sens CDG-JFK et AF007 dans le sens JFK-CDG).
  • Le second appareil livré le 17 février 2010 effectue la ligne Paris - Johannesburg à raison de 10 vols par semaine[43]. Le numéro du vol assurant cette liaison est AF 990 dans le sens Paris CDG-Johannesburg OR Tambo et AF 995 dans le sens OR Tambo-CDG[44].
  • Le troisième a été mis en service sur cette même ligne.
  • Le quatrième effectue la liaison Paris - Tokyo depuis le 1er septembre (après avoir relié Paris à Londres durant l'été 2010)[45]. L'Airbus vole sous le code AF 276 dans le sens Paris-Tokyo Narita et sous le code AF 275 dans le sens Tokyo-Paris Charles-de-Gaulle[44]. Le vol aller est opéré tous les jours de la semaine, excepté le lundi et le vol retour est assuré toute la semaine, sauf le mardi[44].
  • Le cinquième A380 de la compagnie (cinquième exemplaire) dessert l'aéroport de Montréal-Trudeau depuis le hub de Charles de Gaulle depuis le 17 mai 2011[46]. Depuis la fin de l'été 2012, les départs en A380 vers l'aéroport de Montréal-Trudeau ne sont effectués que le week-end. La semaine, les deux vols quotidiens sont opérés en B777-300ER.
  • Le sixième appareil, livré le 17 juin 2011, a effectué des liaisons entre Paris et Washington-Dulles ou San Francisco, et ce jusqu'en septembre 2011.
  • Le septième très gros porteur, livré en avril 2012, effectue des liaisons entre Paris et Singapour jusqu'au 31 octobre 2012.
  • Le huitième A380 a été livré le 5 juin 2012 et devrait effectuer des liaisons entre Paris et l'Asie.
  • Le neuvième A380 a été livré le 13 septembre 2013 et devrait desservir soit trois grandes métropoles américaines (New York, Washington D.C. et Los Angeles), soit Shanghai-Pudong, soit Johannesburg[47]. Il était le 109e A380 à sortir des usines Airbus.

La capacité de l'A380 correspond à celles cumulées d'un Boeing 777-200 (pont inférieur) et d'un Airbus A340-300. Ainsi, chaque vol effectué par un A380 peut remplacer deux vols, l'un effectué par un B777-200, l'autre par un A340-300. Air France a configuré à l'origine l'A380 en 538 places réparties en trois classes : La Première, Affaires et Voyageur. La classe Premium Voyageur n'a pas été installée dans la configuration car Airbus a refusé de modifier l'aménagement, déjà en cours des quatre premiers A380 d'Air France, lorsque la compagnie a décidé de lancer sa nouvelle classe[48]. Air France a terminé la mise en place de cette nouvelle classe sur tous ses A380 fin 2011.

Flotte moyen-courrier[modifier | modifier le code]

Airbus A321 d'Air France à l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle

Un vol est considéré comme moyen courrier lorsqu'il n'excède pas cinq heures.

Air France a choisi de ne conserver qu'une seule famille d'avion pour constituer sa flotte moyen-courrier. Ainsi, aujourd'hui, les 145 appareils de la flotte moyen-courrier se répartissent entre A318, A319, A320 et A321. En 2003, Air France était la première compagnie major à exploiter les quatre appareils de la famille A320.

Air France possède 145 appareils moyen-courriers dont l'âge moyen (au 31 mars 2010) est de 10,5 ans[49].

Flotte régionale[modifier | modifier le code]

Air France possède 35 appareils court-courriers tel que le ERJ 135/ERJ 145, ERJ 170 et ERJ 190, ATR 72/ATR 42 et autres exploités par ses filiales régionales : HOP!, Régional (compagnie aérienne), Brit Air et CityJet.

Flotte cargo[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Air France Cargo.

Air France Cargo a pris livraison de son premier Boeing 747-200F en octobre 1974. Suivront sept autres avions. L'intégration d'UTA apportera deux appareils supplémentaires.

La compagnie fut à nouveau le client de lancement d'une version fret du « Jumbo Jet » en commandant des 747-428ERF en mars 2001 afin de remplacer ses -228F vieillissants. Cette version à rayon d'action amélioré permit notamment de supprimer l'escale technique de Tachkent sur les lignes vers l'Asie du Sud-Est. La compagnie remplace progressivement ses B-747 par des B-777 Cargo, plus économiques.

Air France Asie/Cargo Asie

Air France Asie était l’appellation donnée à la ligne Paris-Taiwan via Hong Kong de 1989 à 2004 (aéroport Kai-Tak[50] puis l'aéroport actuel) possédant des Airbus A340-200 immatriculés F-GLZD et F-GLZE aux couleurs d'Air France Asie (le drapeau français sur l'empennage avait la particularité d’être tout bleu et donc sans le dernier trait rouge) mais aussi deux 747-428M immatriculé F-GISA et F-GISC. Air France Cargo Asie utilisait un 747-200 combi (passager et fret le F-GCBH) ou bien tout cargo (F-GCBL, F-GPAN et F-GBOX) effectuant des vols un peu partout dans le monde. Air France Asie cessa ses opérations en 2004 quant à Air France Cargo Asie, elle les cessa en 2007.

Un Boeing 747-200 combi d'Air France Cargo Asie.

Flotte historique[modifier | modifier le code]

Au cours des années, Air France a fait voler les appareils suivants[51]:

Flotte Historique d'Air France
Avions Introduit Retiré
Airbus A300 1974 1998
Airbus A310 1984 2002
Airbus A318 2003
Airbus A319 1997
Airbus A320 1988
Airbus A321 1997
Airbus A330-200 2001
Airbus A340-200 1993 1999
Airbus A340-300 1993
Airbus A380 2009
Boeing 707–320 Intercontinental[52] 1960 1982
Boeing 707-320B[52] 1961 1980
Boeing 707-320C[52] 1961-1962 1980
Boeing 727-200[53] 1968 1993
Boeing 737-200 1982 2002
Boeing 737-300 1991 2004
Boeing 737-500 1990 2007
Boeing 747-100 1970 1995
Boeing 747-200B 1977 2005
Boeing 747-200F 1974 2010
Boeing 747-300 1991 2007
Boeing 747-400 1991
Flotte Historique (suite)
Avions Introduit Retiré
Boeing 747-400BCF 2006 2009
Boeing 747-400ERF 2002
Boeing 767-200[54] 1991 1998
Boeing 767-300ER 1991 2003
Boeing 777-200ER 1998
Boeing 777-200F 2009
Boeing 777-300ER 2004
Breguet 763[55] 1953 1971
Concorde 1976 2003
De Havilland Comet 1953 1954
Douglas DC-3[56] 1936 1969
Douglas DC-4[57] 1946 1967
Douglas DC-6[58] 1949 1968
Fokker F27[59] 1967 1997
Fokker 100 1997 1999
Lockheed L-1011 TriStar 1989 1991
Lockheed L-749 Constellation[60] 1947 1961
Lockheed L-1049G S. Constellation[61] 1953 1968
Lockheed L-1649A Starliner[62] 1951 1962
McDonnell Douglas DC-10-30 1992 1999
SNCASE Languedoc[63] 1945 1952
Sud Aviation SE 210 Caravelle[64] 1966 1991
Vickers Viscount 700[65] 1953 1968

Cabines et services[modifier | modifier le code]

Dans une démarche de simplification, Air France a renommé ses classes pour prendre une consonance plus claire et plus internationale en adoptant les termes génériques du transport aérien déjà bien connus par ses clients : Business, Premium Economy et Economy qui deviennent les nouvelles signatures de classes sur tout le réseau d'Air France. Le nom La Première uniquement disponible sur les vols longs-courriers internationaux reste inchangé[66]. Un programme de divertissement en vol est désormais proposé dans toutes les cabines sur les vols longs-courriers[67].

Vols intercontinentaux[modifier | modifier le code]

La Première[modifier | modifier le code]

La Première sur un Boeing 777.

La classe « La Première » (précédemment nommée L'Espace Première) est présente sur les vols longs-courriers d'Air France effectués en Airbus A380 ainsi qu'en Boeing 777-300ER et 777-200ER[68]. La cabine "La Première" qui se veut l'expression du luxe à la française, est constituée de 4 à 9 (A380) sièges. Ceux-ci sont faits de bois et comporte une assise de cuir qui s'incline jusqu'à 180° pour former un lit de 2 mètres de long. Chaque siège comprend un système de divertissement dont l'écran mesure 26,5 cm, une fonction auto-massage, une lampe de lecture, un tiroir de rangement, un casque anti-bruit, des ports d'alimentation d'ordinateur portable ainsi qu'une couverture, une couette et un oreiller.

Dans les aéroports équipés un accès aux salons de la classe Première est offert[68]. À Roissy-Charles de Gaulle, le passager dispose d'un point de rendez-vous unique au terminal 2E. Un porteur qui prend en charge l'enregistrement de ses bagages, l'accompagne jusqu'au vestibule d'enregistrement puis au salon "La Première". Il bénéficie d'un passage facile aux postes d'inspection filtrage lui permettant de gagner du temps. Au moment de l'embarquement, le passager est emmené directement au pied de l'avion par une voiture privée. À son entrée à bord, l'équipage lui est présenté.

Un nouveau fauteuil est déployé sur les deux nouveaux Airbus A380 qui ont été livrés en mai et juin 2012. Il comporte un nouveau siège équipé de nouvelles commandes plus intuitives qui permet de préserver l'intimité de chaque passager grâce à l'écran de séparation modulable et des parois latérales de la coque rehaussées[69]. L'harmonie de la cabine a été également revue avec un camaïeu de gris chauds, des couleurs plus claires, délicates, et lumineuses, valorisées par les lumières d’ambiance. Le tissu des housses, proche du tissu d’ameublement, le cuir très qualitatif, et la moquette moelleuse contribuent à créer un environnement haut de gamme, cosy et chaleureux.

Dans le cadre du projet « Best & Beyond » de montée en gamme sur le long-courrier, Air France a dévoilé le 7 mai 2014, la nouvelle incarnation du luxe à la française : la nouvelle suite La Première. Ce nouvel écrin pensé par B/E Aerospace accueille désormais 4 suites individuelles sur les 19 B777-300ER équipés d'ici fin 2015. Chaque suite possède des rideaux ajustables permettant à chaque passager de s'isoler totalement ou partiellement selon son envie. Une fois isolé, le passager dispose d'un vaste espace privé de 3 m². Comme dans un véritable palace, le fauteuil s'allonge en un lit parfaitement horizontal de plus de deux mètres. Chaque passager dispose pour le divertissement d'un écran tactile Haute Définition de 24 pouces (61 cm), l'un des plus grands jamais proposés à bord, d'un vestiaire personnel et de nombreux rangements. Il pourra également accueillir un invité grâce à une vaste table et un ottoman.

Toujours dans l'objectif de proposer une meilleure qualité de service pour ses clients La Première, Air France propose depuis le 3 juillet 2014 des offres de voyages régionaux et européens en jet privé (Cessna Citation Mustang) opéré en partenariat avec Wijet.

En juillet 2014 le salon de la Première d’Air France est classé le meilleur du monde par l'évaluation Skytrax[70].

Business[modifier | modifier le code]

La classe Business (précédemment nommée L'Espace Affaires puis Affaires) est présente sur tous les vols longs-courriers d'Air France. Elle est donc proposée sur les Airbus A380 et les Boeing 777-200ER et 777-300ER, mais a contrario de La Première également sur les Airbus A330/A340, Boeing 747-400 et certains Boeing 777 vers les destinations loisirs. La classe "Business" est composée d'un siège couchette transformable en un lit de 2 mètres de long[69], chaque siège comprend, un écran tactile de 26,5 cm avec le système de divertissement en vol ainsi qu'une liseuse personnelle, et des ports pour ordinateurs portables. Le service de repas propose trois repas et un service de fromage, ou un menu express servi peu de temps après le décollage.

Un nouveau siège est introduit depuis fin 2010 par Air France, toujours à coque fixe pour préserver l’intimité du passager, le siège Business d’Air France offre davantage de confort grâce à différentes innovations dont une nouvelle architecture offrant un lit de plus de deux mètres et un nouveau repose-pieds fixe, des commandes plus simples et plus intuitives, de nouveaux rangements, un grand écran 16/9 de 15 pouces (ou 38 centimètres). Ce siège est cependant critiqué car il reste incliné même en position lit, ce qui lui vaut le sobriquet de "siège-tobogan"[71]. Ce siège se nomme "NEV 4".

La mise en place de ces sièges Business s’accompagne d’une nouvelle harmonie de couleurs créant un univers sobre, feutré et clair, participant à la luminosité globale de la cabine et au confort des clients.

En termes de calendrier, dès l’été 2011, plus d’une vingtaine d’appareils bénéficieront de ces nouvelles cabines. À l’horizon 2013, près de quarante appareils (Airbus A330/340, Boeing 777, Boeing 747-400, Airbus A380) seront équipés.

Au niveau des salons, le plus grand salon Business du réseau d'Air France (3 000 m2) a ouvert ses portes le 28 juin 2012 lors de l'inauguration du satellite d'embarquement S4 à Paris-Charles de Gaulle.

Dans le cadre du projet « Best & Beyond » de montée en gamme sur le long-courrier, un tout nouveau fauteuil, conçu par Zodiac Aerospace, a été dévoilé le 4 février 2014. Proposant cette fois-ci un vrai lit horizontal, il respecte le concept des "3F" : Full flat, le fauteuil devient un lit parfaitement horizontal pour traverser les fuseaux horaires sans fatigue ; Full access, un accès direct à l’allée, quel que soit l’emplacement du siège dans la cabine ; Full privacy, un espace préservé grâce aux courbes du siège enveloppantes, une véritable bulle privée en plein ciel. Ce nouveau fauteuil dispose également d'un écran tactile de 16 pouces (41 cm) proposant plus de 1000 heures de programmes, un port USB et un nouveau casque audio réducteur de bruit. Au total, 2102 sièges seront installés entre juin 2014 et l’été 2016 sur les 44 Boeing 777 (200ER et 300ER) de la compagnie.

Premium Economy[modifier | modifier le code]

La classe "Premium Economy" (précédemment divisée en Premium Voyageur sur les vols internationaux et Alizé vers les Antilles et La Réunion) est disponible à bord de tous les avions longs-courriers d'Air France. Elle dispose d'une configuration plus spacieuse avec un nouveau siège à coque fixe s'inclinant à 123° équipé d’un repose-jambes réglable en hauteur avec repose-pieds ajustable, d’un appuie-tête réglable en hauteur avec ailettes rabattables, d'un écran individuel de 26 cm, d'une prise pour ordinateur, d'un casque audio à réduction de bruit et 38 cm de longueur en plus pour les jambes. Sur les vols vers les départements d'outre-mer, un choix de deux repas français ou créole et une boisson avant le départ sont offerts. Selon les appareils, 21 (A330/340) à 38 sièges (A380) sont disponibles et le déploiement progressif Premium Economy couvre toute la flotte long-courriers à l'exception du Boeing 747-400[72].

Dans le cadre du projet « Best & Beyond » de montée en gamme sur le long-courrier, la compagnie améliore le confort du siège actuel avec de nouvelles assises plus moelleuses, un nouvel écran HD (Haute Définition) de 12 pouces (contre 10 actuellement) et un repose-pied doté de multiples positions. Les sièges seront modifiés et installés sur les 44 B777 de la flotte entre juin 2014 et juillet 2016.

Economy[modifier | modifier le code]

La classe "Economy" (précédemment nommée Tempo puis Voyageur) est la classe économique d'Air France. Elle comprend des sièges inclinables à 119° et les derniers sièges de la classe économique sur les vols longs-courrier mis en service (renouvellement qui a débuté sur les Boeing 777-300ER desservant les Caraïbes et l'océan Indien) comprend un appui-tête réglable, un repose-pied et un écran tactile avec un programme de divertissement en vol. Ce système est désormais installé sur tous les sièges des vols longs-courriers d'Air France. À bord des vols longs-courriers, un choix (si disponible) entre deux plats est proposé. Du champagne est disponible lors de l'apéritif sur les vols longs-courrier[73]. Sur les vols de plus de 10h30, un buffet est disponible.

Dans le cadre du projet « Best & Beyond » de montée en gamme sur le long-courrier, un tout nouveau siège en Economy a été dévoilé le 24 septembre 2013 lors du salon IFTM Top Resa. Ce nouveau siège comporte de nouvelles mousses d'assise, des têtières plus moelleuses réglables en hauteur et ajustables sur les côtés, une tablette agrandie, un accroche-casque, plus d'espace pour les jambes (2,5 cm au niveau des genoux) et des accoudoirs entièrement relevables et fondant avec le dossier du fauteuil pour faciliter le voyage en famille. Des prises électriques sont installées à chaque rangée de trois sièges en complément du port USB qui permet de recharger facilement son téléphone portable ou sa tablette. L'offre de divertissement est fortement enrichi grâce à un écran tactile de dernière génération. Avec 9 pouces (contre 6 à 8 actuellement), il offre une expérience de navigation inédite à bord, à l’image d’une navigation sur tablette et propose plus de 1000 heures de programmes. En dessous de chaque écran, un port USB permet de recharger facilement un téléphone portable ou une tablette. Il offre également la possibilité de profiter de ses photos, écouter sa musique personnelle ou encore lire ses propres documents PDF. Les nouveaux sièges seront installés sur les 44 Boeing 777 (25 B777-200ER et 19 B777-300ER) entre juin 2014 et juillet 2016[74].



Vols intérieurs et européens[modifier | modifier le code]

Business[modifier | modifier le code]

La classe "Business" (précédemment nommée L'Espace Affaires puis Premium Affaires) est une classe affaires disponible sur les vols vers l'Europe ainsi que vers l'Afrique du Nord et Israël (hors bases de province). Elle est réservée aux clients qui souhaitent mettre en avant le confort. Les premiers rangs de la cabine des A319/320/321 est aménagée avec 4 sièges de front par rangée (une tablette neutralise le siège central). Des sièges plus larges laissent 5 centimètres d’espace supplémentaires pour les jambes (à l'exception des A318 et les compagnies franchisées ou affrétées) par rapport au reste de la cabine. Au début du repas, un oshibori d'accueil et un apéritif est proposé sur tous les vols. Un véritable plateau repas, nouveauté inspirée des vols longs-courriers, est ensuite servi aux passagers Business sur tous les vols moyens-courriers. Le contenu de ce plateau est adapté à l’heure de la journée et comporte un menu complet avec une entrée, un plat et un dessert, adaptés en fonction de la durée du vol. Sur les vols de plus de 2h30, le plat principal est servi chaud et les clients peuvent déguster leur repas dans une vaisselle en porcelaine, comme sur un vol long-courrier, dès 3 heures de vol.

Premium Economy[modifier | modifier le code]

La classe "Premium Economy" (précédemment nommée Tempo Challenge puis Premium Eco) est une classe économique supérieure disponible sur les vols vers l'Europe ainsi que vers l'Afrique du Nord et Israël (hors bases de province) réservée à une clientèle qui souhaite mettre en avant la flexibilité. La cabine des A318/319/320/321 est séparée de la cabine Economy par un rideau mobile pour plus de confort. Une nouvelle offre de repas inspirée de ceux servis sur les vols longs-courriers est proposée : les coffrets repas cèdent la place à un véritable plateau repas dont le contenu est adapté à la durée de vol et au moment de la journée. Comme en classe Business, le plat principal, servi chaud dès 2h30 de vol, est présenté dans une vaisselle en porcelaine sur les vols d’une durée supérieure à 3 heures.

Economy[modifier | modifier le code]

La classe "Economy" (précédemment nommée Tempo puis Voyageur) est la classe économique d'Air France. Elle comprend, sur les vols domestiques et vers l'Europe au départ des bases de province, un tout nouveau siège plus léger et plus confortable avec une largeur d'assise de 44 cm[75]. Air France est l'une des rares compagnies à proposer des appuis têtes de ce type en classe économique. Sur les vols moyens/courts-courriers, une collation est servie et lorsque le vol dure un peu plus de trois heures un repas froid de trois plats est servi.

La Navette[modifier | modifier le code]

Hall La Navette à Orly Ouest

"La Navette" est un service spécifique crée en 1996 alors que la compagnie s'appelait encore Air Inter Europe. Ce service relie Paris-Orly (terminal Ouest, hall 2) aux quatre destinations les plus fréquentées du réseau intérieur : Bordeaux, Marseille, Nice et Toulouse. Pour ce faire, Air France s'appuie sur une flotte composée exclusivement d'Airbus A319, A320 et A321 (de 142 à 212 sièges en classe unique) permettant de moduler la capacité en sièges en fonction de l'heure du vol et au nombre de passagers transportés. Avec près de 80 vols par jour (soit un vol toutes les heures ou tous les quarts d'heures aux heures de pointe), les passagers bénéficient d'un grand choix d'horaires. À l’aéroport, Air France a mis en place des halls de départ et d’arrivée dédiés aux vols La Navette, à proximité de parkings et une signalétique spécifique. Au hall 2 de Paris-Orly Ouest, les passagers bénéficient d'un salon en mezzanine de 265 m2, avec 135 places assises réservés aux passagers La Première ou Business en correspondance. Une salle d’embarquement unique d’une surface de 1 900 m2, baignée par la lumière naturelle et entièrement ouverte sur les pistes accueille les passagers avant de monter à bord. Plus de 84 millions de passagers ont emprunté "La Navette" depuis sa création.

Les chiffres[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Concernant l'année 2011[76],

Groupe Air France-KLM :

  • 593 avions en exploitation
  • 230 destinations dans le monde (dans 113 pays)
  • 75,8 millions de passagers transportés
  • 102 014 salariés équivalent temps plein : 69 % Air France et 31 % KLM

Air France :

  • 402 avions en exploitation (dont 143 exploités par ses filiales). L'âge moyen de ses appareils est de 9,3 ans.
  • 183 destinations desservies dans 98 pays
  • 49,7 millions de passagers transportés : 10ème rang mondial, 4e rang européen derrière Ryanair (76,4 millions) , Lufthansa (63 millions)[77] et easyJet 59,2 millions [78].
  • 1 500 vols quotidiens (Air France et ses filiales)[79] dont 800 traités au Hub de Roissy-CDG[réf. nécessaire]
  • 70 307 salariés (ETP) : 50 202 personnels au sol, 5 236 Personnel navigant technique et 14 869 Personnel navigant commercial

Données financières[modifier | modifier le code]

Résultats semestriels Air France- KLM (janvier-juin 2012)
(en millions d'euros) 30 juin 2012
Chiffre d'affaires 12 145 M€
Résultat d'exploitation courant -663 M€
Résultat net part groupe -1 263 M€
Résultats consolidés Air France-KLM pour l'exercice clos le 31 décembre 2011
(En millions d'euros) 30 décembre 2011
Chiffre d'affaires 24 363 M€
Résultat d'exploitation -353 M€
Résultat net part groupe -809 M€

Le capital[modifier | modifier le code]

Le capital de la société Air France est détenu à 100 % par Air France-KLM. Au 30 septembre 2011, le capital d'Air France-KLM est composé de 300 219 278 actions se répartissant ainsi :

  • État français : 15,8 %
  • Salariés : 9,7 %,
  • Flottant : 72,6 %
  • Autocontrôle : 1,9 %

Stratégie[modifier | modifier le code]

Air France se veut un groupe conquérant, qui intègre d'autres compagnies et gagne des parts de marché[réf. nécessaire].

Joint-Venture avec Delta Air Lines[modifier | modifier le code]

Le 22 juin 1999, Air France et Delta Air Lines annoncent leur alliance pour 10 ans autour d'un partenariat transatlantique. L'accord comporte des partages de code ainsi qu'une harmonisation des routes et des tarifs. Ce partenariat jettera les bases de la création de l'alliance Skyteam, lancée l'année suivante[80].

L'alliance Skyteam[modifier | modifier le code]

Air France est membre fondateur de l'alliance SkyTeam avec Delta Air Lines, Aeromexico et Korean Air depuis l'an 2000.

Fusion avec KLM[modifier | modifier le code]

Dérives Air France & KLM

Le rapprochement Air France-KLM a abouti à la création du premier groupe européen de transport aérien. La réussite de l’offre publique d’échange sur KLM permet au nouveau groupe, fondé sur le concept un groupe, deux compagnies, trois métiers, d’engager rapidement sa stratégie. Trois niveaux de priorités ont été dégagés :

Fin novembre 2004, Jean-Cyril Spinetta, PDG du groupe, et Leo Van Wijk, vice-président du groupe et PDG de KLM, ont présenté des bénéfices semestriels (de mai à septembre, la fusion n'ayant été concrétisée qu'à partir de cette date) de 296 millions d’euros soit une hausse de 56,6 % par rapport au précédent exercice. Les programmes de fidélisation d’Air France (Fréquence Plus) et de KLM (Flying Dutchman) furent fusionnés en un programme unique, baptisé Flying Blue à compter du 6 juin 2005.

Le rapprochement avec Alitalia[modifier | modifier le code]

Cette tentative fait l'objet d'un feuilleton à rebondissements.

À la suite d’un séminaire gouvernemental franco-italien, la relance du processus d’alliance entre le groupe Air France et Alitalia a été confirmée. « Alitalia a ses problèmes à résoudre et nous les résoudrons », a déclaré Silvio Berlusconi, et ensuite on se dirigera vers l’intégration pour créer une unique compagnie franco-italienne, ce qui a été confirmé par Jean-Pierre Raffarin. Dès cette annonce, les actions d'Alitalia se sont envolées. L'administrateur délégué, Giancarlo Cimoli a confirmé ces propos en marge du sommet : « une fois que la société aura une situation plus positive d’un point de vue comptable, elle vaudra davantage et elle soutiendra l’alliance avec KLM et Air France ».

Alitalia et Air France sont déjà liées par un accord commercial depuis 2001 ; accord renforcé par un échange d’actions en 2003 portant sur 2 % du capital et la présence des deux présidents dans les conseils d’administration respectifs. Mais la fusion fut reportée tandis que celle avec KLM se réalisa en septembre 2004. Cet accord commercial prévoit notamment de développer un faisceau de correspondances, axé sur les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle, Milan Malpensa, Rome Fiumicino et le développement du partage de code pour l’Europe et les vols intercontinentaux.

Pour les liaisons entre l’Italie et la France, les compagnies opèrent en coentreprise (comme une seule compagnie) Il y a actuellement 582 vols hebdomadaires dont 30,6 % seulement sont assurés par Alitalia, ce qui fait réagir Giancarlo Cimoli lequel a récemment souhaité que ce partage soit mieux équilibré.

En novembre 2005, Air France a annoncé qu'elle souscrivait à l'augmentation de capital d'Alitalia pour décembre 2005 de façon à posséder toujours 2 % du capital à l'issue de la transaction.

En juin 2006, Jean-Cyril Spinetta a déclaré que le but du partenariat avec Alitalia était la fusion, ce qui aboutirait à une primatie européenne incontestée, avec une flotte globale de plus de 650 avions (en prenant en compte les filiales régionales)

Fin 2007, la fusion avec Alitalia semblait désormais acquise et avait été officialisée le dimanche 16 mars 2008. La compagnie italienne avait fini par accepter les conditions pourtant strictes du rachat par le groupe Air France KLM. Les conditions étaient les suivantes :

Une action d'Air France s'échangera contre 160 actions d'Alitalia, ce qui fait passer la valeur d'Alitalia à 140 millions d'euros.

- Les syndicats doivent donner leur feu vert.

- 1 600 postes devront être supprimés pour permettre des économies dans la branche transport aérien.

- Alitalia doit obtenir une ligne de crédit pour lui permettre de subvenir à ses besoins jusqu'à l'augmentation de capital.

- Les activités de la plate-forme de correspondance de Milan Malpensa devront être réduites au profit de celle de Rome Fiumicino dans le but de centraliser les vols internationaux et de faciliter leur gestion. Cette décision a été très mal reçue par les habitants du Nord de l'Italie pour lesquels Milan, "poumon économique" du pays était plus apte à recevoir le hub principal d'Alitalia.

- Les négociations pourront se solder par un échec au cas où le groupe franco-néerlandais jugerait les conditions de la Commission européenne trop strictes.

L'élection de Silvio Berlusconi, qui durant sa campagne avait annoncé vouloir garder une compagnie nationale italienne, semblait compromettre l'intégration d'Alitalia dans le groupe Air France-KLM mais les réalités économiques pourraient pensait-on finalement l'autoriser, à des conditions acceptables par tous.

Toujours est-il que le 21 avril 2008 Air France, constatant un blocage total dans les négociations menées avec les partenaires sociaux Italiens, annonçait retirer son offre de rachat de la compagnie Alitalia. En novembre 2008, le plan privilégié par Silvio Berlusconi d'une « solution italienne » semblait se confirmer, avec la cession des actifs d'Alitalia à la CAI (Compagnia aerea italiana), le « partenaire industriel de référence » associé à ce plan semblant devoir être à nouveau Air France qui racheterait entre 20 et 25 % des actions de la nouvelle compagnie. D'autres grandes compagnies aériennes européennes (Lufthansa, British Airways) avaient également témoigné (en vain) leur intérêt pour une association avec la « nouvelle Alitalia ».

Le 2 janvier 2009, la presse italienne annonce qu'Air France a décidé d'acheter (la signature du contrat devrait se faire le 10 janvier), 25 % des parts de la nouvelle société (Compagnie aérienne italienne) qui reprend le nom d'Alitalia depuis le 30 décembre 2008, soit un total de 300 millions d'euros, en y prenant trois membres du futur conseil d'administration et en désignant deux membres du comité exécutif. Air France devient ainsi le principal actionnaire d'Alitalia.

Partenariats[modifier | modifier le code]

Commerciaux[modifier | modifier le code]

Partage de codes

Outre ses partenaires SkyTeam et ses filiales régionales, CityJet et HOP! ; Air France offre des programmes de vols en coopération avec les compagnies aériennes suivantes :

Technologie[modifier | modifier le code]

En 2010, Air France a externalisé son système de gestion des réservations et de l'inventaire et utilise depuis cette date le système Altéa de Amadeus. Auparavant la compagnie utilisait un système développé en interne nommé Alpha3.

Compagnies franchisées[modifier | modifier le code]

Franchise (définition) : « la compagnie franchisée assure la gestion de ses vols, les exploite sous sa responsabilité financière et verse une redevance à Air France. Les vols sont commercialisés sous le code AF (et non sous le code IATA de la compagnie franchisée). »

En retour, la stratégie d’Air France répond aux besoins des compagnies régionales par :

— le renforcement de leur politique commerciale, grâce à la puissance de commercialisation et au réseau d’une compagnie telle qu’Air France ;
— la possibilité d’offrir à leur passagers un plus grand nombre de destinations dans le cadre d’un réseau structuré et cohérent, tout en bénéficiant d’une chaîne de services homogène ;
— l’accès à un programme de fidélisation très attractif pour leurs clients.

Air France a développé des accords de partenariat et des prises de contrôle majoritaire dans des compagnies régionales. Le pôle régional est organisé autour des sociétés acquises en 2000 :

Brit Air, basée à Morlaix ;
CityJet, compagnie irlandaise basée à Dublin qui relie Paris/Orly & Charles-de-Gaulle, Dublin et London City Airport (LCY), ainsi qu'un nombre important de destinations au départ de Paris-CDG et d'autres aéroports européens (Florence, Zurich, Birmingham, Edimbourg, Dublin) ;
Régional, issue de la fusion de Regional Airlines, Flandre Air et Proteus.

Ce pôle disposait au 30 septembre 2006 d’une flotte de 127 avions de moins de 100 sièges. Ces transporteurs, tous filiales d'Air France, ainsi que la CCM Airlines (ex Compagnie Corse Méditerranée) et, jusqu'en 2004, le britannique British European), sont franchisés. Les avantages Flying Blue s'appliquent à tous les vols franchisés:

Ancien partenaire aérien : British European.

Fret[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Air France Cargo.

Air France Cargo correspond à l'activité fret d'Air France. En octobre 2005, les activités commerciales de Air France Cargo et de KLM Cargo ont été regroupées au sein d'une seule organisation, basée aux Pays-Bas. Les activités opérationnelles restent distinctes et offrent des services à partir de Roissy CDG et de Schiphol.

Maintenance[modifier | modifier le code]

L'activité maintenance est commercialisée sous la marque Air France Industries.

Filiales et participations non compagnies aériennes[modifier | modifier le code]

  • BlueLink, détenu à 100 %
  • Servair, détenu à 98 %
  • CRMA ou Société de construction et de réparation de matériel aéronautique, filiale à 100 % d’Air France, couvre la réparation de modules de moteurs, la régénération de pièces moteurs et la révision d'équipements,
  • Sodexi ou Société de développement de l'express international, détenue à 60 %, est le premier opérateur mondial de traitement de fret express.
  • Amadeus (participation vendue en grande partie en 2005).

Incidents et accidents[modifier | modifier le code]

Depuis 1933 date de sa création, la compagnie a connu plusieurs accidents dont au moins 130 qui sont répertoriés[82]. Voir aussi : Chronologie des catastrophes aériennes

En voici une liste non exhaustive :

Article détaillé : Vol 4590 Air France.
Le vol 4590 Air France s'écrase sur un hôtel de Gonesse peu après son décollage de Roissy-Charles-de-Gaulle (Paris) après avoir pris feu en roulant sur une pièce perdue d'un McDonnell Douglas DC-10-30 de Continental Airlines. Les 109 personnes à bord du Concorde [F-BTSC] sont mortes. 4 personnes au sol sont également tuées, et six autres blessées. La faute de Continental Airlines est reconnue, après dix ans d'expertises par le Parquet de Paris.

Direction de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Le siège d'Air France à Tremblay-en-France[modifier | modifier le code]

Vue panoramique

Le siège social d'Air France est situé dans le complexe Roissypôle sur les terrains de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle sur la commune de Tremblay-en-France, Seine-Saint-Denis[87].,[88],[89],[90],[91] Le site de 130 000 m2 a été achevé en décembre 1995. C'est le GEMO (Groupement d'études et de méthodes d'ordonnancement) qui a dirigé le projet. L'architecte était le cabinet Valode et Pistre et les consultants en design ont été Sechaud-Boyssut et Trouvin. Le projet a coûté 137 millions d'euros[89] (moins de 700 millions de francs[92]). Les pistes de l'aéroport sont visibles depuis le siège[93].

Avant décembre 1995, le siège social d'Air France a été situé pendant environ 30 ans dans un immeuble proche de la gare Montparnasse dans le 15e arrondissement de Paris[94]. En 1991, deux soumissions pour la vente du bâtiment, square Max-Hymans, ont été faites[95]. En 1992, le complexe a été vendu à la MGEN (Mutuelle Générale de l'Éducation Nationale) pour 1,6 milliard de francs[96]. C'est cette année-là qu'Air France avait envisagé de déménager son siège social à Roissypôle[97], sur 50 000 m2 d'espaces intérieurs de bureaux, hôtel et complexe commercial sur les terrains de l'aéroport Charles-de-Gaulle[98]. Après le transfert du siège d'Air France à Tremblay-en-France, la propriété de l'immeuble de l'ancien siège a été transférée[99].

Centre de vaccinations d'Air France[modifier | modifier le code]

Centre de vaccinations d'Air France, 7e arrondissement, Paris

Air France a un centre de vaccinations, situé 148, rue de l'Université, qui pratique les vaccinations internationales. Depuis 2001, ce centre est certifié ISO 9001[100]. Depuis 2005, ce centre est situé dans 148, rue de l'Université[101], Paris 7e, (avant il était situé dans l'Aérogare des Invalides)[102]. Depuis 2012 il est sous-traité à AVS (Association Voyage et Santé)[103].

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Le conseil d'administration d'Air France est composé de dix-huit administrateurs :

  • 6 administrateurs « exécutifs » dont un représentant de la personne morale Air France-KLM
  • 6 administrateurs indépendants
  • 6 représentants des salariés dont :
    • un élu par le personnel navigant technique
    • un élu par le personnel navigant commercial
    • quatre élus par les autres salariés dont un représentant des cadres

Président du Conseil d'Administration :

  • Frédéric Gagey, président du conseil d'administration d'Air France
  • président directeur général d'Air France

Administrateurs nommés par l'assemblée générale :

...

Comité de sécurité des vols

Le Conseil d'administration d'Air France a décidé la création d'un "Comité de Sécurité des Vols", suivant là sans délai les recommandations préliminaires de la mission externe (Independant Safety Review Team).

Ce comité a pour mission :

  • d'examiner les questions relatives à la sécurité des vols
  • de veiller à l'existence, au déploiement et à la gestion des systèmes et des processus internes mis en œuvre pour assurer la sécurité des vols
  • d'assurer un suivi de l'adéquation des processus internes qui concourent à la sécurité des opérations
  • et de s'assurer, en cas d'événements important touchant à la sécurité des vols, que les actions appropriées sont mises en œuvre dans le cadre de la prévention des accidents.

Ce comité est composé de 7 membres du Conseil d'administration désignés par celui-ci. Cette décision s'inscrit dans la volonté d'Air France de porter au plus haut niveau ses standards de sécurité des vols.

Comité exécutif[modifier | modifier le code]

125 West 55e rue, Midtown Manhattan, le siège américain d'Air France à New York.
  • Frédéric Gagey : président-directeur général d'Air France
  • Florence Parly : directrice générale adjointe activité passage Orly et escales de province

Dirigeants des Filiales:

Filiales[modifier | modifier le code]

Les filiales d'Air France sont[104]:

Principaux concurrents en Europe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://www.iata.org/ps/certification/iosa/operator?c=AFR » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130317
  2. Dominique Boussard, Un problème de défense nationale : l'aéronautique militaire au parlement (1928-1940), Service historique de l'Armée de l'air,‎ 1983, p. 11
  3. Photo d'une cabine d'un Farman F.121 Jabiru en 1925.
  4. L'histoire d'Air France. 1909 - 1932 sur le site du Musée Air France
  5. « La France se passionne pour l’aviation naissante. Dans l’effervescence des « années folles », les premières compagnies s’y multiplient. Pilotes et passagers participent ensemble à l’aventure. », sur 80ans.airfrance.com, Air France (consulté le 8/02/2014)
  6. L'histoire d'Air France est présentée sur le site Air France : la saga, voir aussi Histoire sur le site du Musée Air France.
  7. Dates de l'Aéropostale
  8. En référence aux principales compagnies nationales qui ont le terme Air dans leurs noms.
  9. Danièle et Jean-Claude Clermontel, Chronologie scientifique, technologique et économique de la France, Éditions Publibook,‎ 2009, p. 253
  10. Michel de Juglart, Emmanuel Du Pontavice, Jacqueline Dutheil de la Rochère et Georgette Miller, Traité de droit aérien, Paris, Librairie générale de droit et de jurisprudence,‎ 1989, 2e éd. (ISBN 9782275007878, OCLC 20792661), p. 180
  11. Gérard Piouffre, Le courrier doit passer : l'aventure de l'Aéropostale, Paris, Larousse, coll. « L'Histoire comme un roman »,‎ 2007, 286 p. (ISBN 978-2-0358-3355-6, OCLC 144615378)
  12. « Le « cheval ailé à queue de dragon », aussi nommé "hippocampe", mais toujours familièrement baptisé "La Crevette", est étroitement lié à l'histoire d'Air France. », sur aviatechno.net
  13. Michel Fraile, Air France. Objets du ciel, Rennes, Ouest-France,‎ 2003, 141 p. (ISBN 978-2-737-33236-4, OCLC 53374339), p. 17
  14. Air France 1933-1945 Le décollage
  15. a, b et c Fabrice Amedeo, La Face cachée d'Air France, Editions Flammarion, coll. « Flammarion enquête »,‎ 2010, 347 p. (ISBN 978-2-081-24028-5, OCLC 690672899)
  16. Daniel Parrochia, L'homme volant: philosophie de l'aéronautique et des techniques de navigation, Éditions Champ Vallon,‎ 2003, p. 221
  17. Vital Ferry, Du trimoteur au quadrijet : le transport aérien en Afrique noire francophone, 1940-1961, Le Gerfaut,‎ 2006, p. 69
  18. L'histoire d'Air France. 1940 - 1945 sur le site du Musée Air France
  19. Xavier Massé, Des femmes dans l'Aéronautique, Nouvelles Editions Latines,‎ 2009, p. 228
  20. Olivier Duperon, Transport aérien, aménagement du territoire et service public, Editions L'Harmattan,‎ 2001, p. 38
  21. a et b Denis Rossignol, Air France. Mutation économique et évolution statutaire, Editions L'Harmattan,‎ 2009, p. 140
  22. « Air France change de statut », L'Humanité,‎ 11 Juillet 2003
  23. « Mariage d'argent pour Air France et KLM », L'Humanité,‎ 6 mai 2004
  24. http://www.easybourse.com/bourse-actualite/air-france-klm/air-france-klm-prendra-livraison-de-a-80-d-ici-fin-200--FR0000031122-682558
  25. Dominique Filippone, Air France transporte ses 4 000 pilotes sur le réseau social Yammer, Journbal du Net, 21 février 2014
  26. http://corporate.airfrance.com/index.php?id=alaune_detail&tx_ttnews[tt_news]=4137&no_cache=1&tt_news[BackPid]=2
  27. « Air France se renforce en Asie et devient la première compagnie européenne à desservir Pékin deux fois par jour », sur www.aerocontact.com,‎ 15 juin 2005
  28. a et b « Le premier réseau mondial construit autour de deux hubs: Réseau Afrique Moyen-Orient », sur corporate.airfrance.com (consulté le 12 août 2010)
  29. a et b « Le premier réseau mondial construit autour de deux hubs : Réseau Amériques », sur corporate.airfrance.com (consulté le 12 août 2010)
  30. « Le premier réseau mondial construit autour de deux hubs : Réseau Asie », sur corporate.airfrance.com
  31. Air France suspend le Paris – Newark pour l’été 2012, sur Air Journal. Consulté le 2 janvier 2014.
  32. Delta Air Lines : liaison directe entre Paris-Roissy et New York-Newark, sur Air Journal. Consulté le 2 janvier 2014.
  33. Flotte
  34. a et b Article La flotte la plus moderne d'Europe sur le site officiel Air France Corporate.
  35. http://www.air-journal.fr/2013-10-21-air-france-un-petit-tour-a-cancun-en-airbus-a380-587555.html
  36. Air France pose son Airbus A380 à Abidjan [1]
  37. http://www.businesstravel.fr/2012102213275/en-voyage/compagnies-aeriennes/air-france-va-lancer-un-vol-direct-vers-brasilia-en-a380.html
  38. http://www.air-journal.fr/2013-10-09-air-france-un-a380-special-80e-anniversaire-586454.html
  39. Article Une flotte rationalisée sur le site officiel Air France Corporate.
  40. Article Flotte long-courrier : les chiffres clés sur le site officiel Air France Corporate.
  41. Les B-747 disposent de 436/477 sièges contre environ 325/472 sur B-777-300ER
  42. Communiqué Arrivée du 1er Airbus A380 dans la flotte d’Air France sur le site officiel de la compagnie
  43. Communiqué « Air France, première compagnie à proposer l’A380 sur le continent africain avec le vol Paris-Johannesburg du 17 février » du 18 février 2010 sur le site Air France Corporate.
  44. a, b et c Site officiel d'Air France, page des Airbus A380 [2]
  45. Communiqué « Paris-Tokyo en A380 à partir du 1er septembre » du 8 juin 2010 sur le site Air France Corporate.
  46. Communiqué « Montréal : nouvelle destination pour l’A380 d’Air France » sur le site corporate d'Air France.
  47. [3] Article du 13 septembre 2013 « Que fait Air France de ses Airbus A380 ? », Le Point.fr
  48. Article « Comment Air France s'est préparée à l'A380 » (page 19) paru le 6 novembre 2009 dans la revue Air et Cosmos (numéro 2193H).
  49. Article Une flotte moderne et rationalisée sur le site officiel Air France Corporate.
  50. Kai-Tak.
  51. Air France historic fleet at airfleets.ner. Retrieved 2009-11-20.
  52. a, b et c Photo ref B707
  53. Photo ref B727-200
  54. Photo ref 767-200
  55. Photo ref Breguet 763
  56. Photo ref DC-3
  57. Photo ref DC-4
  58. Photo ref DC-6
  59. Photo ref F27
  60. Photo ref L-749
  61. Photo ref L-1049G
  62. Photo ref L-1649
  63. Photo ref SE 161
  64. Photo ref Caravelle
  65. Photo ref Viscount 700
  66. Air France investit pour ses clients (source AF Corporate)
  67. Air France – On Board
  68. a et b « Air France - Corporate : Livraison du nouveau Boeing 777 à Air France », corporate.airfrance.com (consulté le 3 mai 2011)
  69. a et b L'A380 d'Air France [4]
  70. Le salon de la Première d’Air France sacré meilleur du monde, Challenges, 16 juillet 2014
  71. http://www.blanc-bleu-voyages.com/particuliers/billets-davion/fini-le-toboggan-en-classe-affaire-340.html
  72. (en) « Air France reçoit son 50e Boeing 777 et lance une Tempo premium » : « flying to New York, Tokyo, Singapore, Beirut, Beijing, Hong Kong and Osaka »
  73. « Baggage fees for major airlines », budgettravel.about.com (consulté le 2009-02-22)
  74. Economy et Premium Economy, la montée en gamme pour tous et pour chacun (source AF Corporate).
  75. « Air France lance en première mondiale le siège court-courrier le plus léger et le plus confortable du marché sur le site Air France »
  76. http://www.airfranceklm-finance.com/content/download/3106/14227/file/Document%20de%20r%C3%A9f%C3%A9rence%202011.pdf
  77. « https://www.iata.org/ps/publications/Pages/wats-passenger-carried.aspx » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130317
  78. [5]
  79. http://corporate.airfrance.com/index.php?id=337&type=123&L=0&attachment=2&filename=chiffres-cles.pdf
  80. http://www.ina.fr/video/CAB99026337/accord-air-france-delta-video.html
  81. http://www.air-journal.fr/2012-10-09-air-france-klm-et-etihad-pas-que-le-partage-de-codes-557587.html
  82. http://aviation-safety.net/database/dblist.php?sorteer=datekey_desc&cat=%&field=Operatorkey&var=6679&lang=&page=2
  83. http://www.bea-fr.org/docspa/1962/f-sm620603/pdf/f-sm620603.pdf
  84. http://www.bea-fr.org/docspa/1968/f-hb680911/pdf/f-hb680911.pdf
  85. http://www.tsb.gc.ca/fra/rapports-reports/aviation/2005/a05h0002/a05h0002_sec3.asp#a3
  86. http://www.tsb.gc.ca/fra/rapports-reports/aviation/2005/a05h0002/a05h0002.pdf
  87. « Siège social ». Air France. Consulté le 9 février 2010.
  88. « Plan interactif de Tremblay-en-France ». Consulté le 20 septembre 2009.
  89. a et b « Le siège social d'Air France sur le site du GEMO (Groupement d'Études et de Méthodes d «Ordonnancement) ». Consulté le 20 septembre 2009.
  90. « Air France sur le site de Tremblay-en-France ». Consulté le 20 septembre 2009.
  91. « Roissy Charles-de-Gaulle sur le site de Tremblay-en-France ». Consulté le 20 septembre 2009. « Roissypôle réunit dans un cadre architectural moderne des infrastructures indispensables aux entreprises pour lesquelles le contact avec l'international est une nécessité quotidienne. La cité d'affaires desservie par le RER accueille le siège social d'Air France, le Hilton ainsi que les bureaux du Continental square et du dôme. »
  92. « Le futur siège d'Air France devrait coûter près de 700 millions » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130317.
  93. « Air France au bord des pistes », Le Journal du Net. Consulté le 7 juilliet 2010. « Depuis la fenêtre de son bureau, Jean-Cyril Spinetta peut voir les avions de sa compagnie décoller et atterrir. »
  94. Nathalie Mlekuz, « Air France vole vers ses avions, destination Roissy », Le Monde,‎ 2 avril 1997 (lire en ligne). « Situé pendant plus de trente ans dans une des tours au-dessus de la gare Montparnasse, le siège d'Air France se trouve désormais près de l'aéroport de Roissy. »
  95. « Deux offres pour l'achat du siège d'Air France » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130317.
  96. « Air France toujours à la recherche de capitaux frais » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130317. « Air France a pu boucler son exercice 1991 en incorporant la dotation en capital de 2 milliards de francs consentie par l'État-actionnaire, 1,25 milliard apportés par la BNP contre des obligations remboursables en actions (ORA), ainsi que le produit de la vente de son siège à la MGEN (1,6 milliard). »
  97. Christophe de Chenay, « Une ville pousse entre les pistes de Roissy : il ne manquera que des logements pour faire de Roissypôle une véritable cité. Mais le projet inquiète les communes environnantes », Le Monde,‎ 13 septembre 1992 (lire en ligne). « Le transfert du siège d'Air France qui quittera le quartier Montparnasse en 1995 pour Roissypôle devrait donner une légitimité aux ambitions immobilières. »
  98. « Roissypôle ouvre ses portes » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130317. « Et le goupe Air France va y installer son nouveau siège social sur 50 000 mètres carrés en 1995. »
  99. « Air France à Roissy: le décollage du siège social » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130317. « au terme d'un transfert rigoureusement planifié par la vente de l'ancien siège de Montparnasse. »
  100. La protection au quotidien - Centre de vaccinations Air France
  101. Centre de vaccinations Air France - Site officiel
  102. Le centre de vaccinations d'Air France déménage - Le Parisien, 10 août 2005
  103. http://www.vaccinations-airfrance.fr/avs-association-voyage-sante-medecine-voyage
  104. "Des filiales pour couvrir l'essentiel des marchés." Air France. Consulté le 21 juin 2010.
  105. "« pochette_quali-auditang.pdf » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 20130317." Quali-audit. Consulté le 21 juin 2010.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]