Aeroflot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aeroflot - Russian Airlines

Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
SU AFL Aeroflot
Repères historiques
Date de création 1923
Généralités
Basée à Aéroport international Sheremetyevo
Programme de fidélité Aeroflot Bonus
Alliance SkyTeam (2006)
Taille de la flotte 144
Nombre de destinations 118
Siège social Moscou
Société sœur Millhouse Capital
Filiales Donavia (D9), Vladivostok Air (XF), Rossiya (FV), OreanAir (R2), Nordavia (5N)
Effectif 30 328 pour le groupe (septembre 2013)
Dirigeants Vitaly Saveliev (président)
Roman Abramovitch (vice-président)
Site web www.aeroflot.ru
Données financières
Chiffre d'affaires en augmentation 9,13 milliards de dollars (2013)[1]
Résultat net en augmentation 203,3 millions de dollars (2013)

Aeroflot - Russian Airlines (MICEX-RTS : AFLT) (en russe Аэрофло́т-Росси́йские авиали́нии) est la compagnie aérienne porte-drapeau de la Russie et la plus importante du pays. Elle opère depuis l'aéroport international Sheremetyevo. Créée en 1923[2], c'est l'une des plus anciennes compagnies aériennes au monde. Durant la période soviétique, Aeroflot était la plus grande compagnie aérienne du monde. Aujourd'hui l'état Russe possède 51% de la compagnie qui est membre à part entière de l'alliance SkyTeam depuis le 14 avril 2006.

Historique[modifier | modifier le code]

Affiche incitant à l'achat d'actions de Dobrolet.

Peu de temps après la Première Guerre mondiale, en 1921, le nouveau gouvernement soviétique a adopté l'arrêté sur « l'organisation du Conseil de l'aviation civile ». Le 1er mai 1922, la première ligne aérienne internationale est ouverte Moscou-Königsberg-Berlin. Le 15 juillet 1923, la première ligne intérieure régulière est ouverte entre Moscou et Nijni Novgorod.

Des débuts dispersés[modifier | modifier le code]

Aeroflot est le résultat de la fusion le 1er février 1932 des trois premières compagnies créées en URSS dans les années 1920 : Dobrolet (Russie), Ukrvozdoukhpout (Ukraine) et SakAvia (Caucase). Le 8 mars 1923, une "association des amis de l'aviation" avait été créée et quelques jours plus tard se tenait la séance constituante de la société russe de la flotte aérienne volontaire, Dobrolet (Bon vol!), créée pour les transports de passagers intérieurs et internationaux, les vols postaux et cargo. Toute la population était incitée à acheter des actions pour faire preuve de patriotisme. Il paraît que Lénine en aurait acheté 60 (à 1,05 rouble/pièce). Les deux autres compagnies avaient été créées la même année. Dobrolet acheta d'abord quinze Junkers F 13 et ouvrit la ligne Moscou-Nijni Novgorod le 16 juillet 1923. Dobrolet ne peut effectuer de vols à l'étranger c'est donc la compagnie russo-allemande (semi-étatique/semi-privée) Deruluft qui assure la ligne Moscou-Königsberg-Berlin. En novembre 1930, Dobrolet reprit Ukrvozdoukhpout qui avait déjà absorbé SakAvia. L'association des amis de l'aviation chapeauta alors toute l'aviation soviétique, à l'exception de l'Aviation Polaire (intégrée seulement en 1960 à Aeroflot[3]), et l'appellation Aeroflot fut adoptée en 1932.

Une organisation intégrée[modifier | modifier le code]

Le logo historique d'Aeroflot qui remonte aux années 1930 est toujours utilisé aujourd'hui.

En 1964 le Directoire de Aeroflot fut rebaptisé Ministère de l'Aviation Civile[4], assumant directement le contrôle des aérodromes civils, de la navigation aérienne, d'un hôpital, des écoles de pilotage (dont l'Académie de l'Aviation Civile de Leningrad), des instituts techniques de Moscou, Riga et Kiev, du centre d'essais en vol de Moscou-Sheremetyevo et du centre de formation d'Ulyanovsk formant les pilotes, techniciens et contrôleurs aériens des compagnies aériennes du Comecon.

Cette organisation sans équivalent dans le monde était divisée en 27 directions géographiques couvrant l'ensemble de l'URSS, une Direction du Transport de Moscou, la Direction de l'Aviation Civile des Régions Centrales (UGATsR) et une Direction Centrale des Communications Aériennes Internationales (TsUMVS)[5].

En 1982, Aeroflot a transporté 108 millions de passagers sur un réseau desservant environ 3 600 aéroports et 93 pays[5], les vols internationaux (2,7 millions de passagers) étant assurés essentiellement au départ de Moscou avec des Iliouchine Il-62 et Tupolev Tu-154, mais aussi depuis Leningrad, Kiev, Tachkent et Khabarovsk. 3,1 million de tonnes de fret et de poste ont également été transportés et 102 millions d'hectares de forêts ou surfaces agricoles ont été traités[3].

Bien qu'aucun chiffre officiel n'ait été publié à l'époque, on peut estimer qu'Aeroflot employait fin 1982 entre 400 et 500 000 personnes et disposait[3] d'environ 170 Iliouchine Il-62/Il-62M, 400 Tupolev Tu-154, 400 Tupolev Tu-134, 500 Yakovlev Yak-40, 50 Iliouchine Il-86, et une quarantaine de Yak-42, 80 cargo Iliouchine Il-18T, 50 Iliouchine Il-76T/TD, 100 Antonov An-12, environ 700 Antonov An-24/An-26/Antonov An-30 et plus de 3 000 Antonov An-2. Probablement plus de 2 000 hélicoptères étaient également en service, essentiellement des Mil Mi-6, Mi-8, et Kamov Ka-26.

À cette époque les appareils d'Aeroflot portaient une livrée blanche soulignée de bleu avec un drapeau soviétique stylisé sur la queue.

Depuis 1991[modifier | modifier le code]

En 1991 Aeroflot est renommée Aeroflot – Russian International Airlines (ARIA). En 1992 elle est alors divisée en plusieurs compagnies régionales tandis que les liaisons internationales étaient toujours opérées par ARIA.

En 1994 l'état Russe vend 49% des parts qu'il possédait dans la compagnie à ses employés et en conserve 51%.

En 2000 le nom est à nouveau changé pour Aeroflot - Russian Airlines. En 2003 la compagnie adopte une nouvelle livrée à base de gris, de bleu et de rouge. Un drapeau russe stylisé se trouve sur la queue des appareils.

Le 26 mars 2009, le Conseil d'Administration d'Aeroflot vote le remplacement de Valeri Okoulov, directeur général depuis 1994. Il est alors remplacé par Vitali Saveliev, directeur de la société financière russe Sistema depuis 2007. Contrairement à son prédécesseur, il n'a pas de lien particulier avec l'aviation (V. Okoulov était pilote de formation)[6].

Alliance[modifier | modifier le code]

Aeroflot aviones

Membre de Skyteam, alliance regroupant un ensemble de compagnies à travers le monde :

Aeroflot a exprimé en avril 2007 son souhait de devenir copropriétaire de la compagnie aérienne italienne Alitalia : cette nouvelle a été rendue publique par Unicredit, un des principaux groupes financiers d'Europe doté de 1 000 milliards de dollars d'actifs et associé de la compagnie aérienne russe dans le projet. Le directeur général d'Aeroflot, Valeri Okoulov, déclarait qu'un troisième partenaire pourrait rejoindre le tandem Aeroflot-Unicredit. Une source proche de la compagnie aérienne russe a confié qu'il s'agissait d'Air France.

Chiffres[modifier | modifier le code]

En 2011 Aeroflot a transporté 14,1 millions de passagers à travers le monde, 20 millions si on prend en compte ses filiales [7]

En 2012, elle se trouve dans le top 5 des compagnies aériennes européennes en termes de modernité de la flotte[8].

Destinations[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Destinations d'Aeroflot.

Au mois d'octobre 2009[9] Aeroflot assure par elle-même des vols passagers et cargo à partir de Moscou (Aéroport international Sheremetyevo) vers 49 pays du monde ou 97 destinations dont: 41 destinations européennes, 4 destinations américaines, 4 destinations en Afrique, 5 au Moyen-Orient, 9 destinations en Asie, 6 destinations dans les anciens pays de l'Union soviétique et 28 destinations à travers la Russie.

Flotte[modifier | modifier le code]

Airbus A319 de la compagnie Aeroflot à Berlin

La compagnie exploite, en octobre 2014, différents types d'avions d'origine russe, européenne et américaine:[10][11]

Sur les routes moyen-courrier :

Sur les routes long-courrier :

Pour le fret :

MD-11F de la Aeroflot-Cargo

Pour remplacer ses anciens appareils longs-courriers, la compagnie a choisi l'Airbus A350 qui lui permettra de moderniser sa flotte. La compagnie russe en a commandé 22 qui lui seront livrés à partir de 2018 ; réparti en huit A350-800 et quatorze A350-900[13]. .

En 2005, Aeroflot a également commandé 30 Sukhoï Superjet 100 (15 en option) livrables à partir de fin 2010.

Histoire de la flotte[modifier | modifier le code]

À l'époque soviétique, pratiquement tous les avions d'Aeroflot étaient produits en URSS. De ce fait, tous les aéronefs (et certains avions militaires) utilisés pour l'Union soviétique volaient sous les drapeaux d'Aeroflot. Aeroflot était donc la compagnie aérienne avec la plus grande flotte au monde, comprenant de nombreux types d'appareils.

Durant les années 1940 et début 1950, le Lissounov Li-2 était le principal appareil utilisé chez Aeroflot, une copie soviétique de l'avion monoplan américain le DC-3. À partir de 1939, le Li-2 était fabriqué sous licence en URSS.

Aeroflot est également la seule compagnie à avoir exploité le transport supersonique Tupolev Tu-144, entre 1975 et 1978.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Open Aeroflot[modifier | modifier le code]

La compagnie finance l'open Aeroflot, le tournoi d'échecs le plus difficile au monde du système suisse[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.air-journal.fr/2014-03-13-aeroflot-un-benefice-net-en-hausse-de-42-en-2013-5101385.html
  2. https://www.skyteam.com/fr/About-us/Our-members/Aeroflot/
  3. a, b et c World Airlines Directory, Flight International 2 avril 1983 p.869
  4. World Aircraft Directory, Flight International 2 avril 1983 p.869
  5. a et b World Airlines Directory, Flight International 2 avril 1983 p.868
  6. Changement d'équipage, Le Courrier de Russie, http://www.lecourrierderussie.ru/fr/magazine/?artId=4358.
  7. http://www.aeroflot.ru/cms/fr/about/company_profile
  8. http://french.ruvr.ru/2013_04_03/Aeroflot-est-entree-dans-le-Top-5-europeen-des-compagnies-aeriennes/
  9. (ru) Aeroflot migre à un horaire d'hiver
  10. http://www.planespotters.net/Airline/Aeroflot-Russian-Airlines
  11. http://www.ch-aviation.com/portal/airline/SU#al_profile_tab_fleet
  12. http://atwonline.com/airframes/aeroflot-ends-md-11-freighter-operations
  13. François Duclos, « Aeroflot reporte les Airbus A350, convertit des -800 », Air Journal,‎ 23 octobre 2013 (lire en ligne)
  14. http://www.aeroflot.com/cms/en/about/history_2005
  15. http://www.worldairlineawards.com/awards_2011/easteurope.htm
  16. http://www.aeroflot.ru/cms/en/about/progress
  17. http://www.4-traders.com/AEROFLOT-OAO-6494676/news/Aeroflot-OAO-Aeroflot-gets-Russia-s-Company-of-the-Year-Award-15558995/
  18. http://www.aeroflot.ru/cms/en/new/25999
  19. http://www.worldairlineawards.com/Awards_2013/easteurope.htm
  20. http://www.worldairlineawards.com/Awards_2014/easteurope.htm
  21. (en) « 9th Aeroflot Open 2010 », The Week in Chess (consulté le 11 février 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]