Christian Lacroix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacroix.

Christian Lacroix

Description de cette image, également commentée ci-après

Rétrospective Christian Lacroix théâtre antique d'Arles juillet 2008.

Naissance (62 ans)
Arles
Nationalité français
Profession Grand couturier

Christian Lacroix, né le à Arles, est un grand couturier français. Il est également costumier, designer, et illustrateur.

Après une licence en histoire de l'art de la Faculté de Montpellier, il poursuit ses études à Paris à l'École du Louvre afin de devenir conservateur de musée.

Il débute par un premier bref emploi chez Hermès qu'il trouve grâce à Jean-Jacques Picart avec qui il s'associera plus tard. Par la suite, il devient directeur artistique dans la maison Jean Patou durant six ans. Alors que la mode est en plein bouleversements dans les années 1980, avec l'apparition de nombreux jeunes créateurs qui la révolutionnent, Christian Lacroix ouvre la maison de couture qui porte son nom en 1987, aidé de Bernard Arnault. Il présente alors sa première collection de haute couture. Dès le début, le « couturier de la couleur » impose son style, fruit de mélanges d'inspirations diverses et de traditions ancestrales ; les broderies, ornements et parures sont ses meilleurs atouts. Le succès est immédiat. Dans les années suivantes, chaque défilé, qu'il soit en prêt-à-porter ou en haute couture, est différent, mais le plus souvent inspiré par le Sud et l'histoire de la mode. À partir de 1992, le style devient plus épuré pour radicalement changer en l'an 2000, devenant plus sombre. Au milieu des années 1990, Christian Lacroix se diversifie : linge de maison, arts de la table… Cette diversification sera plus nette encore une décennie plus tard. En parallèle, Christian Lacroix est nommé directeur artistique de Pucci.

Mais début 2005, les ventes ne sont plus au rendez-vous ; Bernard Arnault décide de céder la maison au groupe américain Falic et celle-ci fermera quatre ans plus tard. Ce sera alors la fin de la très stricte appellation de « haute couture ». Après la vente, les créations de Christian Lacroix bénéficient de nombreuses rétrospectives dans les musées. De son côté, Christian Lacroix s'oriente notamment vers la décoration d'hôtels ou de moyens de transports. Le couturier quitte finalement sa maison en 2010 et fonde son entreprise de design, XCLX.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Le 16 mai 1951 naît Christian Lacroix à Arles, en Provence, dans une famille qui possède un goût très vif pour l'élégance vestimentaire et la mode. Enfant, il rêve de voyages  : Barcelone, Venise, Londres, etc. Il découvre dans le grenier de ses grands parents maternels des volumes reliés de La Mode illustrée de 1860 et au Musée d'Arles, la scène de L'Atelier de couture peint par Antoine Raspal (vers 1785).

En 1969, passionné d'art, il entreprend des études d'histoire de l'art à la Faculté des lettres de Montpellier. Il participe à des groupes informels d'esthètes originaux et découvre le couturier Jean Bouquin de Saint-Tropez.

En 1971, il poursuit ses études à la Sorbonne à Paris puis à l'École du Louvre pour devenir conservateur de musée. Il rencontre Jean-Jacques Picart, attaché de presse pour de nombreuses maisons de luxes dont Hermès, Guy Paulin et Jean Patou qui lui ouvrent leurs portes. Il rencontre également Françoise, sa future femme, qui le soutient lorsqu'il décide de se lancer dans la mode. En 1981, il entre chez le grand couturier Jean Patou.

Carrière[modifier | modifier le code]

La Provence, les Cévennes (Tarabias), l'Espagne, Venise, Londres les traditions gitanes, les corridas, la Camargue, les couleurs chaudes, les costumes et traditions du XVIIIe siècle du XIXe siècle et XXe siècle, les contes de fée l'inspirent. Ses créations sont des mélanges insensés de style qui plaisent. Il reçoit aux États-Unis l'Award[Lequel ?] du créateur étranger le plus influent.

Christian Lacroix, 20 Years of Haute Couture on the Catwalk -Arles (FR) July 2008

En 1987, il ouvre alors sa propre maison de couture Christian Lacroix avec l'appui de la société de luxe Louis Vuitton Moët Hennessy SA, numéro un mondial du luxe dirigé par Bernard Arnault, et réalise son premier défilé de haute couture sur le thème de la Camargue, et d'Arles. Il est également nommé directeur artistique de la maison de couture Florentine Emilio Pucci.

Christian Lacroix dessine aussi des costumes de scène d'opéra et de théâtre pour la création de Tarnished Angel à l'Opéra de Paris, Chantecler, Les Noces de Figaro, Carmen, Phèdre, Cassandre, Othello, Don Juan, Les Enfants du paradis, Cyrano de Bergerac, Bérénice, Cendrillon, etc.

Boutique Christian Lacroix

Dès 1988, il lance une collection de prêt-à-porter de luxe inspirée par le métissage des cultures, puis quatre ans après, il fait de Marie Seznec la directrice de la haute couture de la maison Christian Lacroix.

En 1995, il crée une ligne de linge de maison, draps et éponges à laquelle il ajoute en 1998 une ligne de porcelaine, d'orfèvrerie et de cristal, d'assiettes, de tasses à déjeuner, de verre, d'objets de décors, etc.

En 2000, il organise la signalétique de l'exposition La beauté en Avignon et confirmant son intérêt pour le design, il crée l'habillage des voitures du TGV Méditerranée. Cette même année il dessine la robe de mariée de l'actrice galloise Catherine Zeta-Jones[1]. L'année suivante, il dessine le timbre de Saint-Valentin émis par La Poste.

Ses activités de création se diversifient, en 2004, il lance une première collection pour homme, crée des uniformes d'Air France et des illustrations du Petit Larousse. En 2005, il décore l'hôtel parisien du Petit Moulin, propose un nouveau design des voitures du TGV et réaménage le cinéma Gaumont Parnasse à Paris, puis en 2007 le cinéma Gaumont de Nantes.

En janvier 2005, à la suite d'un désaccord sur la stratégie de développement de la maison Christian Lacroix entre Christian Lacroix et Bernard Arnault, et à des résultats chroniques jugés insuffisants par ce dernier, Bernard Arnault décide de vendre la maison de couture au groupe Falic Fashion Group pour un montant non communiqué. Le PDG de la maison de couture Geoffroy de la Bourdonnaye affirme que rien ne va changer dans l'activité de la maison Christian Lacroix.

La société Falic Fashion Group, fondée par Jerome, Leon et Simon Falic, est une société basée à Hollywood, en Floride, filiale de Duty Free America, le numéro deux de la distribution en boutique hors taxes aux États-Unis et leader en Amérique du Sud, basée à Hollywood, et propriété elle-aussi des frères Falic. Elle possède également les marques Perry Ellis Fragrance, Daddy Yankee Fragrance. Hard Candy Fragrance et Urban Decay, acquis en 2002 auprès de LVMH, ont été cédées en 2009. En 2006, Christian Lacroix est président du conseil d'administration du centre national du costume de scène, inauguré le , à Moulins dans l'Allier

Fin 2007, le musée des arts décoratifs de Paris met en place l’exposition « Christian Lacroix : Histoires de Mode ».

Depuis mai 2008, il organise également une exposition au musée Réattu d'Arles, réunissant ses créations associées aux œuvres de Jacques Réattu, ainsi que celles d'artistes qu'il affectionne. Cette exposition est prolongée jusqu'à la fin de l'année. Christian Lacroix parle de son enfance à Arles et de son regard sur 20 ans de création aux rencontres d'Arles[2].

La rétrospective « Christian Lacroix, costumier » aura lieu au National Museum de Singapour[3] de mars à juin 2009. Cette exposition présente des costumes de scène et des croquis créés par le grand couturier pour le théâtre, l’opéra, le spectacle et la danse.

En mai 2009, la maison de couture, en proie depuis plusieurs années à de graves difficultés financières, et à la suite de la crise financière de 2008, se déclare en cessation de paiement[4]. Le tribunal de commerce de Paris a décidé d'appliquer un plan de redressement des propriétaires de la maison (le groupe Falic). Cette décision aura pour conséquence directe la suppression d'une centaine de postes et la fin de la Haute couture[5].

En janvier 2010, après le départ volontaire du Couturier, les frères Falic nomment Sacha Walckhoff Directeur de la création de la Maison Christian Lacroix. Outre les collections de prêt-à-porter masculin, présentées lors des fashion weeks parisiennes, des lignes d'accessoires pour homme et femme, il est désormais responsable des collections de tissus d'ameublement et de papiers peints éditées par Designers Guild[6] (depuis janvier 2011) ainsi que des lignes de papeteries et d'accessoires pour la maison distribués dans près de 2 000 points de vente dans le monde à ce jour. En mai 2012, un nouveau Flag ship store réunissant tous les produits Lacroix a ouvert ses portes sur la rive gauche à Paris.

Quant à lui, depuis 2010, Christian Lacroix se recentre sur les activités de sa société nommée XCLX. Société à travers laquelle il gère ses activités « hors mode », comme le design de trains, de tramways, d'hôtels ou encore de costumes de théâtre. Mais le créateur indique dans un article d'un grand quotidien français son désir de « ne pas vouloir disparaître de la scène de la mode ». Christian Lacroix a également illustré neuf romans pour Livre de poche (dont La Princesse de Clèves, Emma et Alice au pays des merveilles)[7].

En avril 2013, Christian Lacroix réalise une collection hommage à Elsa Schiaparelli composées de quinze pièces inspirées des créations iconiques de la couturière italienne.

Ses réalisations[modifier | modifier le code]

Après l'Hôtel du Petit Moulin au Printemps 2005, Christian Lacroix signe en 2007 la décoration de l'Hôtel Bellechasse, en plein cœur de Saint-Germain-des-Prés (Paris), et membre du groupe Small Luxury Hôtels of the Wolrd. Il signera enfin, en 2010 l'Hôtel Le Notre Dame à deux pas de la cathédrale Notre Dame de Paris.

Christian Lacroix a aussi conçu le design des TGV Atlantique et TGV Réseau à l'occasion de leurs passages en rénovation. La première rame rénovée fut dévoilée en 2005 en gare de Paris Montparnasse.

Christian Lacroix a dessiné le design de la livrées des rames Citadis des lignes 3 et 4 du tramway de Montpellier, avec des thèmes évoquant la mer pour une ligne, et le soleil pour l'autre. Ces rames roulent depuis le 7 avril 2012 sur les nouvelles lignes 3 et 4.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]