Capitaine de navire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Capitaine (homonymie) et Commandant (homonymie).
Capitaine de navire
Image illustrative de l'article Capitaine de navire
Commandant sur la passerelle..

Code ROME (France) N3101

Le capitaine est le chef de l'expédition maritime. Représentant de l'armateur, il est responsable du navire, de sa cargaison et/ou de ses passagers. Il s'occupe des tâches administratives, du respect des règlements internationaux, du contrôle et de la mise à jour des documents officiels, est en relation avec l'armateur, l'affréteur, l'agent maritime, les autorités portuaires. Sur les grands navires, il délègue ses responsabilités de quart aux lieutenants. Il doit être présent en passerelle pour les arrivées et départs de port ainsi que dans les passages difficiles. Il doit laisser aux autres officiers des ordres permanents clairs. Enfin il est chargé de la bonne application du Code international de gestion de sécurité à bord. C'est à lui que revient l'ultime décision d'abandonner le navire en cas de danger.

L'appellation du capitaine est commandant sur les navires français.

Commandant sur la passerelle.
thumb

Brevet STCW 95[modifier | modifier le code]

La convention internationale STCW 95 est intégrée dans la loi française, et l'administration des Affaires Maritimes délivre différents brevets de capitaine conformes avec cette convention, chacun donnant des prérogatives limitées ou non en relation avec le tonnage du navire concerné.

Le capitaine doit être titulaire d'un brevet en adéquation avec le tonnage du navire qu'il commande, mais un lieutenant peut être titulaire du brevet de capitaine.

  • Capitaine: Navire sans limitation
  • Capitaine 3000: Navire < 3 000 UMS ( < 1600 tonneaux, longueur jusqu'à ~ 100 mètres )
  • Capitaine 500: Navire < 500 UMS ( < 200 tonneaux, longueur jusqu'à ~ 45 mètres )
  • Capitaine 200: Navire < 200 UMS ( < 100 tonneaux, longueur jusqu'à ~ 24 mètres )


  • Le brevet de capitaine peut être monovalent dit : « brevet passerelle » (exclusivement au service pont)
  • Le brevet de capitaine peut être polyvalent dit : « brevet polyvalent » (au service pont et au service machine)

En France[modifier | modifier le code]

Les brevets français étaient (et sont toujours pour certains) dénommés:

  • Capitaine au long cours.
  • Capitaine de première classe de la navigation maritime.
  • Capitaine marine marchande.
  • Capitaine de deuxième classe de la navigation maritime.
  • Capitaine côtier.
  • Patron au bornage.
  • Capacitaire.

Sous pavillon français, le capitaine observe le Code des transports ( et doit par exemple être le dernier à quitter son navire en cas d'abandon)[1]. Si par le passé le capitaine d'un navire sous pavillon français et son suppléant devaient obligatoirement être de nationalité française, ceci n'a plus cours depuis 2008. Bien qu'ayant, à la mer, des pouvoirs d'officier de police judiciaire, d'état civil et ministériel, le texte dispose que[2]:A bord des navires battant pavillon français, le capitaine et l'officier chargé de sa suppléance sont ressortissants d'un Etat membre de la Communauté européenne, d'un Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ou de la Confédération suisse. L'accès à ces fonctions est subordonné à la possession de qualifications professionnelles et à la vérification d'un niveau de connaissance de la langue française et des matières juridiques permettant la tenue des documents de bord et l'exercice des prérogatives de puissance publique dont le capitaine est investi. Un décret en Conseil d'Etat, pris après avis des organisations représentatives d'armateurs, de gens de mer et de pêcheurs intéressées, précise les conditions d'application de cette dernière disposition.

Le brevet de capitaine est revalidé tous les 5 ans par les Affaires maritimes, le capitaine doit justifier de 730 jours minimum de navigation professionnelle dans cette période de 5 ans, avec une remise à niveau des modules:

Capitaine de Yacht[modifier | modifier le code]

Skipper professionnel[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Brevet de capitaine yacht.

Le skipper professionnel [6] désigne le capitaine d'un Yacht assurant:

Le skipper peut être un salarié permanent ou être recruté pour chaque contrat de transport de passagers ou chaque contrat de convoyage par des organismes ou des particuliers. Sa rémunération dépend de la durée du trajet, du type du navire et peut être en fonction du nombre de passagers.
Le skipper peut transporter jusqu'à:

Type de bateaux

  • Bateaux pour excursions journalières :
    ce sont les bateaux qui ne peuvent recevoir et transporter des passagers que pour des seules prestations de promenades et ou de restauration et qui excluent toutes possibilités d'hébergement à bord.
  • Bateaux à cabines :
    ce sont les bateaux équipés et agréés à cette fin pouvant recevoir, transporter et héberger à son bord des passagers.

Type d'activité du capitaine de yacht de location avec équipage pour effectuer:

Les titres professionnels [7] pour la conduite des bateaux de plaisance [8] immatriculés au registre international français avec l'homologation « NUC (navire de plaisance à utilisation commerciale) et dénommé aussi yacht à utilisation commerciale » [9]:

Le brevet de capitaine de yacht est revalidé tous les 5 ans par les Affaires maritimes, le capitaine doit justifier de 730 jours minimum de navigation professionnelle dans cette période de 5 ans, avec une remise à niveau de plusieurs modules.

Capitaines de yachts en Europe

Les capitaines de yacht en Europe sont anglais à 80 %, y compris sur le littoral français et en Mer Méditerranée [15]

Chef de bord[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Permis bateau plaisance.

Le skipper ou le chef de bord d'un bateau de plaisance à usage personnel désignant le capitaine du bateau de plaisance à usage personnel.

Autres officiers[modifier | modifier le code]

  • Pont
    • le second capitaine, aussi connu comme premier officier du pont[16], est désigné comme capitaine en cas d'indisponibilité de ce dernier. Il est responsable principalement du chargement et de la sécurité, il peut aussi être l'officier de sûreté demandé par le Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires. Il est appelé familièrement par le reste de l'équipage le Chien du Bord de par ses fonctions de vigilance. C'est le chef de service du pont.
    • le subrécargue est uniquement responsable de la cargaison à bord, c'est un poste de plus en plus rare.
    • le commissaire est l'officier chargé de tout le personnel affecté au service des passagers.
    • les lieutenants assurent la veille permanente à la passerelle et la conduite de la navigation en quarts à la mer. Ils participent aux opérations commerciales sur consignes du second capitaine lorsque le navire est à quai.
  • Machine
    • le chef mécanicien est le chef de service de la machine. Il est responsable des machines, de leur bon fonctionnement et de leur maintenance.
    • le second mécanicien est le remplaçant du chef mécanicien en cas d'indisponibilité de ce dernier, il est généralement chargé de l'appareil de propulsion.
    • les officiers mécaniciens (troisième, quatrième, etc.) gèrent la maintenance et les réparations.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Légifrance
  2. Loi N°2008-324
  3. Arrêté du 29 juin 2011 relatif à la formation médicale des personnels embarqués à bord des navires armés avec un rôle d’équipage
  4. Arrêté du 5 juillet 1999 relatif à la délivrance du certificat de qualification avancée à la lutte contre l'incendie
  5. Arrêté du 2 juillet 1999 relatif à la délivrance du brevet d’aptitude à l’exploitation des embarcations et radeaux de sauvetage ainsi que du brevet d’aptitude à l’exploitation des canots de secours rapides
  6. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Skipper » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales
  7. Métiers de la plaisance professionnelle
  8. Plaisance professionnelle
  9. Titres professionnels
  10. Arrêté du 25 avril 2005 relatif aux conditions de délivrance du brevet de capitaine Yacht 200
  11. Arrêté du 25 avril 2005 relatif aux conditions de formation et de délivrance du brevet de capitaine 200 voile
  12. Arrêté du 7 septembre 2005 relatif aux conditions d'application de l'article 13 du décret no 2005-366 du 19 avril 2005 modifiant le décret du 25 mai 1999 relatif à la délivrance des titres de formation professionnelle maritime et aux conditions d'exercice de fonctions à bord des navires de commerce et de pêche ainsi que des navires de plaisance armés avec un rôle d'équipage
  13. Arrêté du 15 mai 2006 relatif aux conditions de formation conduisant à la délivrance du brevet de chef de quart yacht 500 et du brevet de capitaine yacht 500
  14. Arrêté du 31 août 2005 relatif aux conditions de formation et de délivrance du brevet de capitaine yacht 3000
  15. Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer. Yachting professionnel. Les chiffres du secteur
  16. Règlement sur le personnel maritime