Ferry (bateau)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferry et Traversier.
Le traversier NM Alphonse-Desjardins, sur le fleuve Saint-Laurent, entre Québec et Lévis au Canada.
Un ferry circulant entre Messine et Villa San Giovanni

Un ferry, ferry-boat (de l'anglais ferry), transporteur, traversier[1] (au Québec, au Nouveau-Brunswick et à Saint-Pierre-et-Miquelon[2]) est un bateau ayant pour fonction principale de transporter des véhicules routiers ou ferroviaires avec leur chargement et leurs passagers dans les traversées maritimes.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Selon le site de l’Office québécois de la langue française, les termes « navire transbordeur » et « transbordeur », surtout employés en Europe, ont fait l'objet d'une recommandation officielle de la part de la Commission générale de terminologie et de néologie, en France, car ils ressemblent au terme « bac » utilisé pour les bateaux effectuant des traversées de rivières. Les emprunts « ferry-boat » et « ferry » sont généralisés en Europe mais n'ont pas été retenus au Québec car ils y sont totalement inutilisés, « traversier » étant le terme courant en usage depuis la fin du XIXe siècle.

Le terme français « ferry-boat » s'écrit toujours avec un trait d'union, alors que son équivalent anglais s'écrit en un mot (ferryboat). Au pluriel, l'usage admet la forme anglaise « ferries » mais recommande « ferrys ».

Types[modifier | modifier le code]

Ferry classique et catamaran

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Un ferry comporte généralement des ponts passagers et des cales réservées aux véhicules qui embarquent et débarquent au moyen d'une rampe amovible. Différents types de bateaux sont utilisés, le choix est généralement déterminé en fonction des critères suivants :

  • longueur du parcours ;
  • nombre de passagers ou de véhicules ;
  • vitesse attendue (présence de moyens de transport concurrents tel l'avion ou le train);
  • conditions météo habituelles ;
  • conditions marines (amplitude des marées, courants, tempêtes).

Les ferrys partagent toutefois quelques caractéristiques imposées par la nature de leur activité.

  • Un ferry doit être rapide pour répondre aux attentes de la clientèle pressée de notre société.
  • Il doit être manœuvrant pour pouvoir se passer de toute assistance au remorquage dans les ports même lorsqu'il atteint des tailles importantes. Des propulseurs transversaux sont installés à cet effet. Ce sont les conséquences de la fréquence des dessertes et de la rapidité exigée. Afin de participer à ces recherches de gain de temps, les terminaux ferry installent des systèmes d'amarrage par ventouses.
  • Il est généralement volumineux car passagers et véhicules nécessitent de grands volumes si on les compare à un fret classique.

Conception, innovations[modifier | modifier le code]

Leur conception sur plusieurs étages ainsi que l'existence d'un pont garage peu cloisonné concourt à les rendre dangereux et le nombre d'accidents est relativement important. D'autre part les carburants pétroliers pas ou peu désoufrés sont source d'émissions polluantes significatives ; deux points que certaines compagnies cherchent à mieux prendre en compte.

Après les naufrages entre autres du Herald of Free Enterprise et de l'Estonia, de nouvelles règles de sécurité plus sévères ont été promulguées afin d'améliorer leur stabilité après avarie.

Un premier grand ferry (M/S Viking Grac) fonctionnant au gaz naturel (liquéfié) est en service depuis peu en Europe du Nord pour la compagnie « Viking Line »[3]. Il mesure 218 m (715 feet) de long et plus de 30 m (98 feet) de large, pouvant accueillir 2800 passagers, dans 880 cabines. Son moteur devrait permettre une vitesse 22 nœuds, avec un abattement de 85 % des émissions de particules, de 15 % des émissions de gaz à effet de serre et de près de 100% du soufre, en partie grâce à un profil de coque améliorée pour le type de houle locale et grâce à des systèmes de récupération de l'énergie. Il met en relation les ports de Turku et Mariehamn à celui de Stockholm dès janvier 2013. Il a couté 240 millions d'euros.

Un premier ferry à propulsion électrique, de 80 mètres de long, à coque d'aluminium, capable de transporter 120 voitures et 360 passagers par voyage est prévu en Europe pour relier en 30 minutes, de 2015 à 2025, Lavik et Oppedal via les eaux du Sognefjord (au nord de Bergen) pour le compte de la compagnie de transport Norled[4]. L'économie annuelle en termes de pollution devrait être d'un million de litres de gazole, de 570 tonnes métriques de dioxyde de carbone et de 15 tonnes d’oxydes d’azote. Les 10 tonnes de batteries seront rechargeables en 10 min (le temps de pose actuel entre deux trajets) selon le concepteur[4]. Le réseau électrique terrestre n'étant pas en mesure de fournir l'électricité suffisante, une « pile » génératrice d'électricité sera installée dans chaque port pour son alimentation. Un constructeur japonais évoque aussi un ferry électrique de 30 mètres (99 pieds) destiné à véhiculer 800 passagers. Ce navire serait 60 % plus cher à l'achat. Il pourrait faire 120 kilomètres (74 miles) en six à huit heures grâce à des piles rechargeables de haute performance qu'on espère disponible vers 2015 (5 000 kWh, l'équivalent de 300 voitures)[5].

Dans un avenir proche des piles à hydrogène pourraient éventuellement être utilisées comme source d'énergie, cet hydrogène pouvant être produit à partir d'énergie éolienne ou solaire. Un tel ferry "zéro émission" a été proposé par Future Ship[6] en 2012 en réponse à une sollicitation de manifestation d'intérêt pour des ferrys à pile à combustible[7], atteignant 17 nœuds avec pile a hydrogène alimentées par un réservoir d'hydrogène de 140 m3 lui assurant une autonomie énergétique de 48 h. Ce ferry pourrait être au mieux prêt vers 2017 en mer Baltique[7]. Des batteries d'appoint pourrait lui faire gagner un nœud de plus[7].

Lieux d'utilisation[modifier | modifier le code]

À quai : embarquement par l'avant
En opérations au terminal

Les navires transbordeurs accueillent souvent des passagers et des véhicules pour un temps court. Pour cette raison, on les rencontre essentiellement dans les zones :

Ferrys internationaux[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

En Amérique du Nord, entre États-Unis et Canada : de Toronto à Rochester, de Port Angeles à Victoria, de Bar Harbor à Yarmouth, et de Portland (Maine) à Yarmouth, ainsi que de Terre-Neuve (Canada) à Saint-Pierre-et-Miquelon France).

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

Entre l'Argentine et l'Uruguay : de Buenos Aires à Colonia del Sacramento, à Montevideo et à Punta del Este.

Europe[modifier | modifier le code]

Dans la Manche, entre le Royaume-Uni, la France, la Belgique et les Pays-Bas.

Entre le Royaume-Uni et les îles Féroé et l'Islande.

De l'Irlande vers le Royaume-Uni, l'Espagne et la France.

Dans la mer du Nord, du Royaume-Uni vers la Norvège, la Suède, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique ainsi qu'entre le Danemark, la Norvège et la Suède.

Dans la mer Baltique, de la Finlande vers l'Estonie, l'Allemagne et la Suède, entre la Suède et la Pologne, etc.

Méditerranée[modifier | modifier le code]

le Méditerranée de la SNCM (relie Marseille au Maghreb)

Dans la Méditerranée, de l'Espagne vers le Maroc, l'Algérie et l'Italie ; de la Tunisie vers la France et l'Italie ; de Malte vers l'Italie, la France et la Tunisie ; de la Sardaigne vers la Corse, de la France continentale vers la Corse, ainsi que de l'Italie vers la Croatie, la Corse, la Grèce et l'Albanie.

Par pays[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Allemagne[modifier | modifier le code]

Liaisons internes avec les l'île d'Heligoland et les îles côtières allemandes.

Liaisons internationales avec les pays scandinaves (Danemark, Suède, Norvège) et avec les pays riverains de la Baltique (Estonie, Lettonie, Lituanie, Russie, Finlande).

Drapeau de l’Argentine Argentine[modifier | modifier le code]

Liaisons avec l'Uruguay[8].

Drapeau du Canada Canada[modifier | modifier le code]

Au Canada, les traversiers relient au continent Terre-Neuve, l'île de Vancouver, les îles de la Reine-Charlotte, les îles de la Madeleine et l'île-du-Prince-Édouard. De plus, il y a plusieurs liaisons reliant la péninsule de la Nouvelle-Écosse. Le pays possède aussi des services reliant les communautés côtières éloignées sur la côte Pacifique, Atlantique et la côte nord du golfe du Saint-Laurent. Les Grands Lacs ont généralement des liaisons intérieures. Finalement le Saint-Laurent, le Saguenay, le Richelieu et l'Outaouais ont tous des services de traversier et de bac, pour la plupart gérés par la Société des traversiers du Québec. Le Nouveau-Brunswick a un grand nombre de bacs permettant de traverser le fleuve Saint-Jean et de traversiers reliant les îles Campobello et Grand Manan.

La société d'État BC Ferries qui opère en Colombie-Britannique est la plus grande compagnie de traversiers en Amérique du Nord.

Drapeau du Chili Chili[modifier | modifier le code]

Un transbordeur chilien sur le détroit de Magellan au Chili.

En Patagonie du Chili, il existe une liaison régulière et en alternance entre Puerto Montt - Puerto Edén - Puerto Natales - Punta Arenas - Puerto Williams, et aussi deux points de traversées du détroit de Magellan. La première, orientée nord-sud, relie le continent sud-américain de la pointe Delgada (Chili) à la baie Azul, Grande Île de Terre de Feu (Chili). La durée de la traversée est de 30 minutes environ. Le service n'est pas régulier et dépend des conditions climatiques. La deuxième, orientée est-ouest, relie la ville de Punta Arenas au village de Porvenir.

L'île de Chiloé est reliée au continent par ferry au nord plusieurs fois par jour entre Ancud et Puerto Montt ; au sud, il existe des liaisons plus rares, quelques-unes par semaine, entre Quellón et Chaitén, quelques liaisons également entre Castro et Chaitén.

Drapeau de l'Espagne Espagne[modifier | modifier le code]

En Espagne, les principales liaisons intérieures sont :

Drapeau des États-Unis États-Unis[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, les principaux ferrys sont:

Dans la région de New York, de Long Island vers Fire Island, ainsi que de Long Island vers Bridgeport (Connecticut). Entre New London (Connecticut) et Long Island et les îles environnantes, de Manhattan vers Staten Island, Governors Island et le New Jersey.

Au Massachusetts

Entre Cape May (New Jersey) et Lewes (Delaware).

Vers l'île de Santa Catalina à partir de la côte californienne.

Il y a de nombreux ferrys dans l'État de Washington, entre les différentes îles et le continent, en plus des traversiers entre Victoria en Colombie-Britannique et de l'Autoroute marine de l'Alaska.

Dans les Grands Lacs, entre Muskegon (Michigan) et Milwaukee (Wisconsin).

Drapeau de la France France[modifier | modifier le code]

SNCM et Corsica Ferries en Corse

En France, les principaux liens par ferry se font :

Le SeaFrance Rodin au port de Calais, juillet 2008

Tout au long de la façade atlantique pour la desserte des îles : principalement Groix, Belle-Île, Yeu, Aix, Jersey, Guernesey, Chausey, Ouessant...

Le transbordeur traversant le Vieux-Port de Marseille aussi appelé ferry-boat (prononcé « féri-bo-at »), immortalisé dans la trilogie de Pagnol, ne rentre pas dans cette catégorie.

Voir aussi Ferry bateaux vers la France

Drapeau de Grèce Grèce[modifier | modifier le code]

Le Superferry II en Grèce

En Grèce, des ferrys assurent les liens entre le Pirée et la Crète, entre le continent et la plupart des îles de la mer Égée (parmi lesquelles celles de Rhodes, Lesbos, Syros, Myconos, Tinos, Naxos, et Santorin) et de la mer Ionienne ainsi qu'entre les principales îles. Des liaisons internationales existent aussi depuis Patras et Igoumenitsa avec l'Italie.

Drapeau de l'Italie Italie[modifier | modifier le code]

Ferry rapide pour la Sardaigne en Italie.

En Italie, des ferrys relient le continent à la Sicile, la Corse, la Sardaigne, l'île d'Elbe, Capri, Ischia, Pantelleria et autres. De même, les grands lacs du Nord ont des liaisons intérieures, lac de Garde, lac Majeur et lac de Côme. Il existe aussi des liaisons avec la Grèce, l'Espagne, Tunisie, l'Albanie, la Croatie le Maroc et Malte.

Drapeau du Maroc Maroc[modifier | modifier le code]

Le Maroc est lié par Ferry à l'Espagne, la France, l'Italie. Depuis 2011, seule une compagnie marocaine effectue des rotations entre le port de Tanger-Med et le port d'Algesiras. Le 30 septembre 2013, le gouvernement marocain a lancé un appel à manifestation d'intérêt pour l'ouverture de plusieurs lignes maritimes depuis le Maroc et palier au vide laissé depuis l'arrêt de l'activité de la COMARIT/COMANAV dont le sort n'a pas encore été déterminé.

Drapeau de Norvège Norvège[modifier | modifier le code]

Il y a des liaisons avec le Danemark et l'Écosse.

Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Liaison entre l'Île du Nord et l'Île du Sud.

Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

En plus d'un grand nombre de ferrys internationaux, il y a des ferrys vers l'île de Wight, l'Île de Man, l'Irlande du Nord, les îles Shetland, Hébrides, Orcades, Sorlingues et Lundy.

Drapeau de l'Uruguay Uruguay[modifier | modifier le code]

Liaisons avec l'Argentine[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]