Garuda Indonesia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garuda (homonymie).

Garuda Indonesia

AITA OACI Indicatif d'appel
GA GIA Garuda
Repères historiques
Date de création 1948
Généralités
Basée à
Alliance Skyteam (5 mars 2014)
Taille de la flotte 116
Nombre de destinations 40 en Indonésie, 21 à l'étranger
Siège social Jakarta, Indonésie
Société mère P. T. Garuda Indonesian Airways
Site web www.garuda-indonesia.com

Garuda Indonesia est la compagnie aérienne nationale de l'Indonésie, fondée en 1948.

Son nom vient de Garuda, un oiseau de la mythologie hindoue. Les personnages de la mythologie et des grandes épopées indiennes sont en effet encore très présents dans la culture des habitants de Java, la plus peuplée des îles de l'Indonésie.

Après avoir abandonné ses destinations européennes en 2002, Garuda a repris sa desserte d'Amsterdam en 2010. Le réseau international de la compagnie couvre donc maintenant l'Asie, l'Australie, le Moyen-Orient et l'Europe. Soucieuse de se développer en Asie, elle a intégré l'alliance Skyteam en mars 2014.

Sur le marché intérieur indonésien, elle a perdu en 2008 la 1re place au profit de la compagnie privée Lion Air[1].

La compagnie a transporté 25 millions de passagers en 2013, soit une augmentation de 22,3% par rapport aux 20,4 millions de passagers de 2012[2]. Elle emploie 7 861 personnes[3].

Filiale[modifier | modifier le code]

Garuda a créé en 2001 une filiale à bas coûts, Citilink.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bureau de la KLM Interinsulair à Waingapu (Sumba 1949).
Le Seulawah.
Le terminal de Garuda Indonesian Airways et KLM sur le vieil aéroport de Kemayoran dans les années 1950.

Le 1er août 1947, la compagnie nationale néerlandaise KLM crée une filiale pour les Indes néerlandaise, KLM Interinsulair (nl). Celle-ci hérite de ce qui reste de la flotte de la KNILM, la compagnie de l'époque coloniale, ainsi que d'une vingtaine de Dakota du 20e escadron de la KNIL, l'armée coloniale.

Du côté de la République d'Indonésie, un officier de l'armée de l'air indonésienne, Wiweko Soepono, convainc en 1948 le gouvernement de créer une compagnie aérienne. L'Indonésie, qui a proclamé son indépendance en 1945, est alors en plein conflit armé et diplomatique avec les Pays-Bas, qui cherchent à récupérer leur colonie. Les Pays-Bas soumettent alors l'Indonésie à un blocus naval et aérien. L'Indonésie acquiert un Douglas DC-3 "Dakota" américain, notamment grâce à une collecte à laquelle contribue largement la population de la province d'Aceh. L'appareil est envoyé en Inde, pays qui avait reconnu l'Indonésie indépendante, pour une révision complète. Il est baptisé Seulawah, "montagne d'or" en langue aceh, en hommage à ceux qui avaient contribué à son achat. Son premier vol a lieu le 26 janvier 1949, sous les couleurs d'"Indonesian Airways". L'avion s'est ensuite envolé vers Rangoun en Birmanie, autre pays qui avait reconnu l'Indonésie. En effet, faute de pouvoir opérer en Indonésie à cause du blocus imposé à la jeune république par les Hollandais, l'Indonésie avait accepté que l'appareil soit affrété par le jeune gouvernement birman pour des opérations militaires.

Le 25 décembre 1949 le Dr Konijnenburg, représentant de la KLM à Jakarta et ami de Soekarno, se rend à Yogyakarta, alors capitale de la République d'Indonésie, et annonce au président que conformément aux conclusions de la Conférence de la Table Ronde de La Haye, KLM Interinsulair va être transférée au gouvernement indonésien. Konijnenburg demande à Soekarno comment il compte nommer la compagnie, dont un appareil va le ramener de Yogyakarta à Jakarta. Soekarno répond par une strophe d'un poème en néerlandais écrit par le poète javanais Noto Soeroto : "Ik ben Garuda, Vishnoe's vogel, die zijn vleugels uitslaat hoog boven uw eilanden", "Je suis Garuda, l'oiseau de Vishnu qui étend ses ailes haut au-dessus de vos îles." Le 28 décembre, un DC-3 de KLM Interinsulair aux couleurs de la nouvelle compagnie, Garuda Indonesian Airways, emmène Soekarno de Yogyakarta à l'aéroport de Kemayoran de Jakarta pour son investiture comme président de la République des États-Unis d'Indonésie.

Dans les années 1950, Garuda acquiert d'autres DC-3, ainsi que des bimoteurs à piston américains Convair. En 1960, en plus des vieux DC-3, la flotte compte 8 Convair 240, 8 Convair 340 et 3 Convair 440.

Douglas DC-8-55 de Garuda sur l'aéroport de Paris-Le Bourget en 1974

En 1961, la compagnie achète 3 quadri-turbopropulseurs Lockheed L-188 Electra, toujours de fabrication américaine, pour ses liaisons internationales. Ce n'est qu'en 1965 que Garuda entre dans l'ère de l'aviation à réaction avec l'acquisition de 3 quadriréacteurs Convair 990, « l'avion commercial le plus rapide du monde ». Gourmands en kérosène et de petite capacité (99 passagers), ces avions seront revendus. En 1969, Garuda achète des Douglas DC-9 pour les principales liaisons intérieures. La compagnie se procure des bi-turbopropulseurs néerlandais Fokker F27 pour les petites liaisons intérieures. Pour ses lignes internationales, la compagnie commence par louer des Douglas DC-8 à la compagnie hollandaise KLM puis en acquiert.

Douglas DC-10 de Garuda en 1975
Fokker F28 de Garuda en 1976
Douglas DC-9 de Garuda en 1986
Boeing 747-200 dans l'ancienne livrée rouge et orange de Garuda, en 1985 sur l'aéroport de Zurich.
Airbus A300 de Garuda en 1990

En 1980, la flotte de Garuda consistait en 24 Douglas DC-9 et 33 Fokker F28. Les premiers gros porteurs achetés par la compagnie sont des Douglas DC-10 livrés en 1976, suivis de 6 Boeing 747-200. En 1983 arrivent les premiers Airbus A300. La compagnie adopte un nouveau logo et de nouvelles couleurs en 1985.

Dans les années 1990, Garuda achète des Boeing 737-300 et 400. Sous Soeharto, Garuda était contrainte d'acheter des appareils à une société de crédit-bail appartenant à des proches du président.

La crise économique asiatique frappe durement la compagnie, dont le trafic chute de 31 % entre 1997 (7,3 millions de passagers) et 1998 (5 millions de passagers). Depuis, le trafic a continuellement progressé. En 2003, il atteindre 7,2 millions de passagers (dont 1,7 million sur les vols internationaux), soit son niveau d'avant crise.

Garuda a été interdite de vol vers l'Union européenne fin juin 2007[4], comme les autres compagnies aériennes indonésiennes. Après trois missions d’inspections de la Commission européenne, menées sous la responsabilité du fonctionnaire européen Federico Grandini[4],[5], la Commission a annoncé le 14 juillet 2009 le retrait de quatre compagnies indonésiennes de sa liste noire. Il s'agit de Garuda Indonesia, Airfast, Mandala Airlines et Premiair[6],[7]. Les Etats-Unis et le Japon n'ont jamais mis Garuda sur une telle liste.

En 2014 l'organisme de consultation Skytrax a classé Garuda 7ème meilleure compagnie mondiale (derrière Cathay Pacific, Qatar Airways, Singapore Airlines, Emirates Airlines, Turkish Airlines et All Nippon Airways)[8] et ayant le meilleur personnel de cabine au monde[9].

Flotte[modifier | modifier le code]

Boeing 747-400 de Garuda sur l'aéroport international de Tokyo-Narita
Airbus A330-200 dans la nouvelle livrée de Garuda
Boeing 737-800 de Garuda sur l'aéroport international de Yogyakarta

En janvier 2014, Garuda possédait 112 appareils [10],[11],[12] :

Flotte de Garuda
Avion En service Commandés Réseaux
Airbus A330-200 11 align=center Intérieur/international, moyen-courrier
Airbus A330-300 6 align=center International, moyen-courrier
Boeing 737-300 4 align=center Intérieur
Boeing 737-500 4 align=center Intérieur
Boeing 737-800 66 39 Intérieur, régional
Boeing 747-400 2 align=center International, moyen/long-courrier
Asie
Boeing 777-300ER 4 6 Arabie Saoudite, Londres
Bombardier CRJ 1000 NexGen 12 6 Intérieur, court-courrier
ATR 72-600 2 23 Intérieur, court-courrier
Total 112 83

Garuda prévoit de faire passer sa flotte à 194 appareils en 2015, en y incluant sa filiale Citilink, et à 350-400 avions en 2025[13]. La compagnie a notamment commandé 10 Boeing 777-300ER, dont 4 ont déjà été livrés. Le 1er octobre 2013, elle a signé un nouveau contrat pour la commande de 35 ATR 72-600, dont 25 fermes, livrables d'ici 2017[14].

Les types d'appareils seront standardisés comme suit :

  • Boeing 737-800NG et Bombardier CRJ1000NextGen pour les vols court-courrier et régionaux, et pour Citilink Airbus A320,
  • Airbus A330-200 et -300 pour les vols moyen-courrier,
  • Boeing 777-300ER pour les vols long-courrier et plus tard, Boeing 787 ou Airbus A350.

Destinations[modifier | modifier le code]

En novembre 2013, Garuda Indonesia dessert 40 destinations intérieures et 21 destinations internationales hors partage de codes[15]:

Article détaillé : Destinations de Garuda Indonesia.

Accident[modifier | modifier le code]

Le 7 mars 2007, vers 7 heures, heure locale, un Boeing 737 de la compagnie avec 140 occupants (dont 133 passagers), en provenance de Jakarta, a glissé hors de la piste lors de l'atterrissage à l'aéroport international de Yogyakarta Adisucipto et a pris feu, provoquant la mort de 22 personnes. Les résultats préliminaires de l'enquête indiquent que l'avion allait encore trop vite et que les volets n'étaient pas en bonne position pour l'atterrissage (sources : Antara, AP, Garuda Indonesia).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Janeman Latul, « Lion Air Looks to East Asia in Latest Challenge to Garuda », The Jakarta Globe, 7 décembre 2009
  2. "Garuda Indonesia Ends 2013 with an Operating Revenue of USD 3.72 Billion ", www.acnnewswire.com, 11 février2014
  3. (en) « About Garuda Indonesia » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Garuda Indonesia. Consulté le 15 octobre 2014
  4. a et b (en) EU to audit Indonesian airlines with focus on safety, procedures
  5. « Indonesia optimistic EU Flight Ban will be lifted in June » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-05-25
  6. "Liste noire de l'UE et compagnies indonésiennes", http://info.france2.fr, 15/07/09
  7. (en) « List of airlines banned within the EU », European Commission's "Transport" website (consulté le 2009-06-21)
  8. François Duclos, "Skytrax : Cathay Pacific meilleure compagnie au monde en 2014", Air Journal, 16 juillet 2014
  9. François Duclos, "Skytrax : les classements PNC et régionaux", Air Journal, 16 juillet 2014
  10. « Garuda Indonesia Fleet structure »
  11. « April 2013 Orders and Deliveries » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Airbus
  12. « Garuda Indonesia Fleet Details and History - Planespotters.net Just Aviation », Planespotters.net (consulté le 17 novembre 2013)
  13. Siva Govindasamy, "Garuda Indonesia Plans to Double Fleet by 2025 ", The Jakarta Globe, 14 novembre 2013
  14. SP et Hadozi Joy, "Garuda Signs Order for 35 New ATR Planes", The Jakarta Globe, 1er octobre 2013
  15. (en)Route map, Garuda Indonesia, consulté le 20 novembre 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :