Fokker F100

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir F100.
Fokker F100
Fokker F100 de la British Midland Airways
Fokker F100 de la British Midland Airways

Constructeur Drapeau : Pays-Bas Fokker
Équipage 2 personnes pour le pilotage, 2 à 3 personnes pour le personnel de cabine
Premier vol 30 novembre 1986
Mise en service février 1988
Retrait Toujours en service
Dimensions
Longueur 35,53 m
Envergure 28,08 m
Hauteur 8,5 m
Aire alaire 93,5 m²
Masse et capacité d'emport
Max. à vide 24,73 t
Passagers 107 (1 classe) - 97 (2 classes)
Motorisation
Moteurs 2 réacteurs Rolls-Royce Tay 650
Poussée unitaire 67 kN
Performances
Vitesse de croisière maximale 755 km/h (Mach 0,72)
Vitesse maximale 845 km/h (Mach 0,77)
Autonomie 4 300 km
Altitude de croisière 11 300 m
Fokker F100 de Skywest
Fokker F100 de Merpati Nusantara en 2007

Le Fokker F100 est un biréacteur court courrier (2 500 km d'autonomie à la charge maxi) d'une centaine de places fabriqué par Fokker.

Des coûts opérationnels bas et peu de compétition dans sa catégorie en ont fait un best-seller à la fin des années 1980. Cependant, les améliorations apportées aux Boeing 737 et Airbus A319 affectèrent les ventes de ce modèle. La production s'est arrêtée en 1997 avec, au total, 283 unités livrées. En août 2006, 47 compagnies aériennes avaient en service 229 Fokker F100[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La conception du F100 a été annoncée en 1983 comme remplacement du populaire, mais dépassé, Fokker F28 Fellowship, la principale différence étant le fuselage, plus long. La capacité d'emport augmentait ainsi de 65 (pour le F28) à 107 passagers.

L'aile a été reprofilée ce qui, d'après les données commerciales, a permis de gagner 30 % de performances en vol de croisière.

Son avionique de dernière génération permet des atterrissages automatiques tous temps et une gestion optimale de son profil de vol (économie de carburant), en laissant toutefois au pilote la possibilité de le piloter entièrement à la main en cas de panne des systèmes automatiques.

Une version réaménagée « VIP » est maintenant disponible avec une charge marchande très diminuée et une autonomie pouvant aller jusqu'à 6 000 km.

En 1993, une version raccourcie de 4.62 mètres, dénommée Fokker F70, fut lancée.

Accidents[modifier | modifier le code]

L'équipage perd le contrôle de l'avion en montée à l'issue du décollage, 4 des 6 membres de l'équipage et 77 des 96 passagers périssent dans le crash. Cause identifiée: Givrage.

Perte de contrôle de l'avion après le décollage due au déploiement d'une reverse (inverseur de poussée), tuant les 96 personnes à bord et 4 au sol.

Deux hublots détruits à la suite de l'explosion d'un réacteur, la dépressurisation tue un des 82 passagers.

Atterrissage forcé, pas de victime. Cause Identifiée: Arrêt des réacteurs, plus de carburant.

Atterrissage train rentré, pas de victime.

Baisse de puissance importante sur les deux réacteurs, l'équipage décide d'atterrir d'urgence à Munich. L'appareil n'arrive pas à rejoindre la piste et atterrit dans un champ. Pas de victime.

L'avion sort de piste pendant un atterrissage de nuit sur une piste enneigée. Le train avant s'efface et l'avion glisse sur 700 mètres environ. Quatre blessés dont les deux pilotes.

Perte en vol de la porte avant quelques minutes après le décollage. L'équipage revient se poser à Congonhas.

L'avion a rencontré un problème de givrage en décollant de l'aéroport de Pau. [2] Le Fokker a traversé le grillage de bout de piste, son train d'atterrissage pulvérisant la cabine d'un semi-remorque. Le conducteur du camion, seule victime de l'accident, est mort sur le coup.

L'accident s'est produit peu après 14H00 locales (13H00 GMT), lorsque le pilote a tenté de se poser sur la piste d'atterrissage, alors qu'une forte pluie s'abattait sur la capitale congolaise. L'avion immatriculé UN 834 s'est complètement disloqué, provoquant un incendie.

25 décembre 2012 Heho (Birmanie) - Un avion de la compagnie aérienne birmane Air Bagan s'est écrasé lors de son atterrissage sur l'aéroport régional de Heho (Birmanie) dans des circonstances encore inexpliquées faisant au moins deux victimes.

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :