Saltillo (lettre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Saltillo (homonymie).
Page d’aide sur la police de caractères Unicode Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

Saltillo
Image illustrative de l’article Saltillo (lettre)
Graphies
Capitale
Bas de casse
Utilisation
Écriture alphabet latin
Alphabets huastèque de Veracruz, izere, me’phaa, nahuatl
Phonèmes principaux /ʔ/

(minuscule ), nommée saltillo, est une lettre additionnelle qui est utilisée pour écrire certaines langues du Mexique, comme le cora, le nahuatl, le me’phaa, l’huastèque de Veracruz, l’otomi d’Acazulco (en), le zapotèque d'Ocotlán, ou du Nigéria comme l’izere. Sa graphie majuscule est également utilisée dans l’orthographe de plusieurs langues africaines comme capitale du coup de glotte[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

En 2006, Constable et Priest estime que le saltillo est utilisé dans au moins 89 langues au Mexique, dont notamment dans l’orthographe du mixtèque adoptée par l’Académie de la langue mixtèque, ainsi que dans au moins 134 langues dans 25 pays différents, comme par exemple le bissa, le dioula, le mangbetu, le dan, le sa'a ou le kwara'ae[2]. Dans la proposition de codage de caractères Unicode pour le saltillo, Constable et Priest donne des exemples d’usage en huastèque de Veracruz, me’phaa (acatepec, tlacoapa, malinaltepec, azoyú) et nahuatl (nahuatl de l’Isthme-Mecayapan[3]) au Mexique, ainsi qu’en izere au Nigeria[4].

Le saltillo est utilisé dans l’orthographe du cora d’El Nayar notamment dans l’ouvrage d’Eugene Casad et Betty Casad publié par SIL International en 2012, mais y est appelé « apostrophe »[5].

En otomi d’Acazulco (en), le guide d’orthographe publié par le Proyecto de documentación lingüística del Otomí de Acazulco utilise aussi une apostrophe droite qui semble être le saltillo[6].

En zapotèque d'Ocotlán, l’orthographe de Donald Olson, publié par SIL International en 2009, utilise le saltillo pour le coup de glotte[7].

Représentation informatique[modifier | modifier le code]

Cette lettre peut être représentée avec les caractères Unicode suivants :

formes représentations chaînes
de caractères
points de code descriptions
capitale U+A78B U+A78B lettre majuscule latine saltillo
minuscule U+A78C U+A78C lettre minuscule latine saltillo

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Eugenio Casad et Betty Casad, Tyaꞌujíjve ajtá tyaꞌuyúꞌuxa ɨ́ Naáyeri NyuucaLee y escribe en lengua cora, Instituto Lingüístico de Verano, , 102 p. (lire en ligne)
  • (en) Peter G. Constable et Lorna A. Priest, Proposal to Encode Additional Orthographic and Modifier Characters, (lire en ligne)
  • (es + en) Donald Olson, Aclaraciones sobre el alfabeto del zapoteco de Ocotlán, , 4 p. (lire en ligne)
  • (en) Marc Daniel Skibsted Volhardt, Determination of a phoneme set for Acazulco Otomí (lire en ligne)
  • (es) Feliciano Soler Cesario, Felipe Sánchez Rojas, María Castillo Cázares et Juana Orta, Ndöö́ngüǘ yühǘ: Guía de aprendizaje principiante del idioma otomí de San Jerónimo Acazulco, Estado de México, Proyecto de documentación lingüística del Otomí de Acazulco,
  • (es) Carl Wolgemuth, Gramática náhuatl (melaꞌtájto̱l) de los municipios de Mecayapan y Tatahuicapan de Juárez, Veracruz, Coyoacán, D.F., Instituto Lingüístico de Verano, , xxii + 192 p. (lire en ligne)