Dan (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dan, gio, yacouba
Pays Côte d'Ivoire, Liberia, Guinée
Nombre de locuteurs 1,5 million (en 2017)[1] :
1,3 million en Côte d’Ivoire
277 000 au Liberia (en 2008)
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 nic[2]
ISO 639-3 dnj
IETF dnj
Glottolog nucl1770
Locuteur du dan enregistré au Liberia.

Le dan, aussi appelé gio au Liberia et yacouba en Côte d’Ivoire, est un continuum linguistique de la branche sud-est des langues mandées et est parlé Côte d’Ivoire, notamment par les Yacoubas, et au Liberia, mais aussi par une petite minorité en Guinée. Le dan est une langue tonale. Les langues mandées les plus proches sont le mano, le goo et le tura.

Classificaiton[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960, les linguistes Eva Flik et Magrit Bolli ont menée une étude visant à identifiés l’interintelligibilité entres les différents dialectes. Au total, 40 dialectes sont regroupés en trois groupes en Côte d’Ivoire[3] :

  • dan de l’Est ou yacouba de l’Est : wȁȁ, ka᷆, blo᷆, ɗóô, yízūʌ̂ , glúʌ̂ , wı̰̄ʌ̰̂, và̰ı̰́, lɔ̀ɔ̂ , wàɔsɛ̂ ;
  • dan de l’Ouest ou yacouba de l’Ouest : gwɛ̋ɛ̏tàà, béȅ, bɛ̄ɛ̄, gáŋ́bȁ, gà̰à̰, gbápʌ̏, gla̰̋, gwā̰ā̰ŋ̄, gblʌ̀ʌ̀, kāȁ, tɛ̀ɛ̀, sá̰ȁ̰, slʌ́ŋ̏, só̰ȍ̰, yíȉ, yɛ́ȁ, yɔ̰́ɔ̰̏ ;
  • dan du Nord ou kla-dan : klàa̋ – considéré comme une langue à part.

Le blőŋ̏ est un dialecte entre le dan de l’Est et le dan de l’Ouest[3].

Au Liberia les dialectes gio sont : saan, nikwea, gbeh, tappita, beo[3].

Écriture[modifier | modifier le code]

Le dan est écrit avec l’alphabet latin. Trois orthographes principales sont utilisées : une pour le gio au Liberia, basé sur le dialecte saan, et deux en Côte d’Ivoire pour le dan de l’Est basée sur le dialecte blo et pour le dan de l’Ouest basée sur le dialecte gweta. Il n’y a pas d’orthographe standardisée pour le dan du nord[4].

Des ouvrages de littérature religieuse chrétienne, dont la traduction du Nouveau Testament et une traduction en cours de l’Ancien Testament, ainsi que des textes folkloriques et au moins un ouvrage artistique ont été publié en dan de l’Est ou dan de l’Ouest en Côte d’Ivoire. Le journal ˗Pamɛbhamɛ est publié de manière irrégulière depuis 2005 avec deux éditions, l’une en dan de l’Est et l’autre en dan de l’Ouest.

Au Liberia, une traduction du Nouveau Testament a été publié en 1981 et une expérimentation de l’enseignement primaire en gio à repris en 2003 après la guerre civile[3].

Dan de l’Est[modifier | modifier le code]

L’orthographe du dan de l’Est est conçu dans les années 1970, peu après que l’orthographe du dan de l’Ouest ait été conçu en 1974, tout deux font usage de la ponctuation pour indiquer les tons ainsi que de lettres diacritées ‹ è, ô › pour les voyelles /ɛ/ et /ɔ/, ou de digrammes ‹ bh, dh › pour les consonnes implosives /ɓ/ et /ɗ/[5].

Orthographe de 1982[modifier | modifier le code]

En 1982, conformément à l’Orthographe pratique des langues ivoiriennes, l’orthographe dan de l’Est est réformée pour include de nouvelles lettres dont notamment celles représentant des allophones dans le dialecte de Gueta et des phonèmes distincts dans d’autres dialectes[6].

Alphabet dan de l’Est de 1982 (Côte d’Ivoire)[7]
a b bh d dh e ë ɛ ɛa f g gb gw h i ɩ k kp kw l m n o ö ɔ p r s t u ü ʋ ʋ̈ v w y z

Orthographe de 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, après une discussion avec Emmanuel Zeh, le directeur du programme d’alphabétisation en dan de l’Est, une nouvelle orthographe est conçue par Valentin Vydrin et approuvée par Zeh et cinq autres spécialistes d’alphabétisation dan. Cette orthographe est basée sur l’alphabet phonétique international, emprunt à la fois les lettres et les diacritiques indiquant les tons[8].

Alphabet dan de l’Est de 2014 (Côte d’Ivoire)[9]
a æ ʌ b d e ɛ f i g h k l n ŋ o ɔ ɤ œ p s t u ɯ v w y z

Les tons sont indiqués à l’aide des signes diacritiques suivants[10], sur les voyelles ou consonnes nasales :

  • ton extra-haut : a̋ ;
  • ton haut : á ;
  • ton moyen : ā ;
  • ton bas : à ;
  • ton extra-bas : ȁ ;
  • ton haut-tombant : â ;
  • ton extra-bas suspendu : aʼ.

Les digrammes ‹ bh, dh, gb gw, kp, kw › gardent les mêmes valeurs que dans l’orthographe de 1982, et les voyelles nasales sont aussi indiquées en apposant la lettre n après le lettre de la voyelle ‹ an, æn, ʌn, ɛn, in, ɔn, œn, un ›.

Dan de l’Ouest[modifier | modifier le code]

Alphabet dan de l’Ouest (Côte d’Ivoire)[11],[12]
a b bh d dh e ë ɛ ɛa f g gb gw i k kp kw l m n ng o ö ɔ p r s t u ü v w y z

Gio[modifier | modifier le code]

Alphabet gio (Liberia)
a b ɓ d ɗ e f g h i j k l m n o ɔ ə ɵ p r s t u ɥ v w x y z

Prononciation[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieur Postérieur
(non arrondi et arrondi)
Fermé i ɯ u
Mi-fermé e ɤ o
Mi-ouvert ɛ ʌ ɔ
Pré-ouvert æ    
Ouvert a   ɒ

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vydrin 2017, p. 469.
  2. code générique
  3. a b c et d Vydrin 2017, p. 470.
  4. Vydrin 2017, p. 469–470.
  5. Vydrin 2019, p. 112.
  6. Vydrin 2019, p. 112–113.
  7. Vydrine et Kességbeu 2008, p. 10.
  8. Vydrin 2019, p. 114.
  9. Gué et al. 2020.
  10. Gué et al. 2020, p. 4.
  11. Erman et Kahouyé 2008, p. 4.
  12. Hartell 1993.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Erman 2012] (ru) А. В. Эрман, « Прогрессив в дан-бло », Acta Linguistica Petropolitana, St. Petersburg, Nauka, vol. 8, no 2,‎ , p. 648–661 (lire en ligne)
  • Anna Erman et Japhet Loh Kahouyé, Dictionnaire dan–français (dan de l’Ouest) avec un index français–dan, Saint-Pétersbourg, Nestor-Istoria, , 305 p. (ISBN 978-0-9939969-9-3 et 978-0-9939969-6-2)
  • Bleu Gildas Gondo, « Possession aliénable et inaliénable en dan de l’est », UniverSOS, vol. 14,‎ , p. 111–126 (lire en ligne)
  • Gué Nestor, Kpan Joséphine, Vydrin Valentin et Zeh Emmanuel, Syllabaire dan de l’Est Livre d’enseignants, Man – Abidjan, Pȁbhɛ̄nbhȁbhɛ̏n - EDILIS, (ISBN 978-2-8091-0147-8, lire en ligne)
  • (dnj + fr) Gèe Nēsītō (Gué Nestor), Vɯ̄dlīŋdhɤ̂ Vādhāŋtɛ̀n (Vydrin Valentin) et Zɛ̋ Ēbhāndhūɛndhɤ̂ (Zeh Emmanuel), Gblɯ̏dʌ̄gbɤ̄dhʌ́n, Bha̋andhɛ̏, Pȁbhɛn̄ bhȁbhɛ̏n — EDILIS, (ISBN 978-2-8091-0133-1, lire en ligne)
  • (en) Rhonda L. Hartell, Alphabets of Africa, Dakar, BREDA (UNESCO) et Summer Institute of Linguistics, (OCLC 35148690, présentation en ligne, lire en ligne)
  • (en) David Roberts, Dana Basnight-Brown et Valentin Vydrin, « Marking tone with punctuation: an orthography experiment in Eastern Dan », dans Y. Haralambous, Proceedings of the conference “Grafematik: Graphemics in the 21st century from graphemes to knowledge”, Brest (France), Fluxus, , 315–349 p. (lire en ligne)
  • Valentin Vydrin, « Déclinaison nominale en dan-gwèètaa (groupe mandé-sud, Côte-d’Ivoire) », Faits deLangues - Les Cahiers, Paris, Ophrys, vol. 38, no 2,‎ , p. 233–258 (DOI 10.1163/19589514-038-02-900000013, lire en ligne)
  • (en) Valentin Vydrin, « The neutral aspect in Eastern Dan », Language in Africa, vol. 1, no 1,‎ , p. 93–108 (DOI 10.37892/2686-8946-2020-1-1-83-108)
  • [Vydrin 2017] (ru) « Дан язык », dans В.Ф. Выдрин, Ю.В. Мазурова, А.А. Кибрик, Е.Б. Маркус, Языки мира: Языки манде, Saint-Petersbourg, Нестор-История [Nestor-Istoria],‎ , 469–583 p. (lire en ligne)
  • [Vydrin 2019] (ru) В. Ф. Выдрин, « Российская лингвистическая экспедиция в Кот-д’Ивуар и орфографические реформы в южных языках манде », Кунсткамера, vol. 4, no 6,‎ , p. 107–121 (présentation en ligne, lire en ligne)
  • Valentin Vydrine et Mongnan Alphonse Kességbeu, Dictionnaire dan-français (dan de l’Est) avec une esquisse de grammaire du dan de l’Est et un index français-dan, Saint-Pétersbourg, Nestor-Istoria, , 368 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]