Fillières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Fillière.

Fillières
Fillières
La mairie, ancien couvent.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Canton Villerupt
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Longwy
Maire
Mandat
Francis Herbays
2014-2020
Code postal 54560
Code commune 54194
Démographie
Population
municipale
509 hab. (2016 en augmentation de 3,67 % par rapport à 2011)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 15″ nord, 5° 50′ 39″ est
Altitude Min. 265 m
Max. 410 m
Superficie 14,21 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte administrative de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Fillières

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Fillières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fillières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fillières

Fillières est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Village de l'ancienne province du Barrois[réf. nécessaire].

Violents combats en qui firent 800 tués dans les troupes françaises[réf. nécessaire].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration locale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1995 mars 2001 Jean-Marie Clesse SE  
mars 2001 En cours
(au 16 avril 2014)
Francis Herbays PS  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2016, la commune comptait 509 habitants[Note 1], en augmentation de 3,67 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1872
540548589756750775769759699
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
683659604644628625560556516
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
506485487510542516452427395
1990 1999 2006 2007 2012 2016 - - -
384396455464502509---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Lieux de cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

Le cimetière militaire français 1914-1918.
  • Le cimetière militaire français.
  • Le monument dit « des Allemands » (1914-1918).

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • L'église paroissiale Saint-Maurice reconstruite de 1832 (date portée) à 1835 en remplacement d'une église médiévale non documentée.
  • La chapelle à Fillières. Appelée localement le Chani , c'est-à-dire le charnier, la chapelle a été reconstruite en 1824 (date portée) aux frais de Jean-Louis Lainé et son épouse Marie-Anne, pour remplacer l'ancien ossuaire paroissial. De nombreuses inscriptions funéraires et quelques monuments y ont été replacés au moment de la reconstruction de l'église et le tombeau des donateurs s'y trouve toujours.
  • Le calvaire Belle-Croix élevé en 1688 (date portée). En 1982, le croisillon a été déposé et offert par son propriétaire au musée municipal de Longwy. Une réplique a été faite en 1982 (date portée) par le sculpteur J. Giry.
  • L'ancien couvent avec chapelle, aujourd'hui la mairie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]