Réméréville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Réméréville
Réméréville
Mairie
Blason de Réméréville
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Canton Grand Couronné
Intercommunalité Communauté de communes de Seille et Mauchère - Grand Couronné
Maire
Mandat
Dominique Mouginet
2014-2020
Code postal 54110
Code commune 54456
Démographie
Population
municipale
536 hab. (2016 en augmentation de 3,28 % par rapport à 2011)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 19″ nord, 6° 23′ 24″ est
Altitude Min. 218 m
Max. 304 m
Superficie 13,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte administrative de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Réméréville

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Réméréville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Réméréville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Réméréville

Réméréville est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Rémérévillois(es).

Géographie[modifier | modifier le code]

Réméréville est située aux carrefour des voies de circulations qui relient Nancy, Château-Salins et Lunéville.

Le territoire de la commune est limitrophe de 4 communes.

Communes limitrophes de Réméréville
Erbéviller-sur-Amezule
Velaine-sous-Amance Réméréville Hoéville
Courbesseaux

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de Réméréville s'inscrit dans trois bassins-versants :

- le bassin-versant de la seille qui déborde sur l'extrémité nord-est du ban (« Au haut de Noirchamp »),

- le bassins-versant de l'Amezule, affluent de la Meurthe à Lay-Saint-Christophe. Sur Réméréville, ce sont au Nord-Ouest le bois bornoie et une partie de la forêt domaniale de Saint Paul qui sont situés sur ce bassin-versant,

- le bassin-versant de la Roanne, affluent de la Meurthe entre Varangéville et Saint-Nicolas-De-Port qui englobe l'essentiel du territoire de Réméréville.

La Roanne, qui prend sa source en bordure Est du ban de Drouville, traverse la commune de Courbesseaux avant de passer sur la limite sud-ouest de Réméréville.

La commune est traversée par un ruisseau à sec l'été mais au débit important l'hiver.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Présence gallo-romaine.
  • La première trace écrite de la commune remonte à 775. Le village est alors dénommé Ermerago Villa.
  • L'existence du village est attestée par les archives depuis le XIIe siècle. Réméréville, appelé Remerici-villa, était autrefois une terre seigneuriale appartenant aux évêques de Metz. Les comtes de Beauffort, d'Ourches et de Serres, ainsi que le séminaire de Toul, exerçaient également dans ce village quelques droits bénéficiaires.
  • Le village détruit et brulé par les Allemands en 1914-1918 puis reconstruit après la guerre.
  • La ville de Poitiers est marraine de guerre (1914-1918) de la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Denis Grandmougin    
mars 2008 2011 Agnès Pillot    
2011 mars 2012 Françoise Schlauder    
mars 2012 décembre 2012 Dominique Duresne    
janvier 2013 En cours
(au 16 avril 2014)
Dominique Mouginet    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2016, la commune comptait 536 habitants[Note 1], en augmentation de 3,28 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
399390390434425471482503528
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
534558494539507499483466421
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
393400314291320311278287277
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 -
308313326376408498519536-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • L'ancienne école communale se situe à côté de la mairie restaurée. Une nouvelle école a été construite au sud du village.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale de la Nativité-de-la-Vierge : nef et tour XIXe (restaurées après 1918), chevet gothique du XVe. L'édifice a été partiellement reconstruit après la Première Guerre mondiale. À l'intérieur se trouvent deux statues du XIXe siècle, l'une en pierre, représentant la vierge et l'autre en bois doré, représentant une Vierge à l'enfant.
  • Monument aux morts.
  • Château du XVIe : tourelle et escalier à vis. Ce château est attesté en 1581, lorsque Didier d'Ourches, seigneur de Cercueil, reçoit des lettres d'immunité pour cette maison. Ce château est un ensemble formé de deux bâtiments principaux, l'un du XVIe siècle (ou début du XVIIe siècle), et l'autre du XVIIe siècle.
  • Château du XVIIIe, dit " Maison de la cour ", est situé dans le village au Sud-Ouest de l'église. Un important colombier se dresse dans le jardin clos.
  • Petit patrimoine : une croix de chemin ; un lavoir et une fontaine jadis utilisés.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Réméréville Blason Blasonnement : d'argent au lion issant de sable armé et lampassé de gueules coupé d'azur fretté de huit pièces d'argent.

Il s'agit des armes des anciens seigneurs de Réméréville, décrite dans l'armorial de Circourt.

Cette famille ajoutait parfois un quartier " d'argent au perroquet de sinople ayant un collier grêlé de perle et posé sur une motte de sinople ".

Dès le XVe siècle, cette famille partit s'installer en Provence.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]