Art-sur-Meurthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Art.

Art-sur-Meurthe
Art-sur-Meurthe
La chartreuse de Bosserville.
Blason de Art-sur-Meurthe
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Canton Grand Couronné
Intercommunalité Métropole du Grand Nancy
Maire
Mandat
Jean-Pierre Dessein
2014-2020
Code postal 54510
Code commune 54025
Démographie
Gentilé Arcquois, Arcquoises
Population
municipale
1 403 hab. (2016 en augmentation de 11,53 % par rapport à 2011)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 39′ 24″ nord, 6° 15′ 58″ est
Altitude Min. 195 m
Max. 268 m
Superficie 11,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte administrative de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Art-sur-Meurthe

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Art-sur-Meurthe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Art-sur-Meurthe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Art-sur-Meurthe

Art-sur-Meurthe est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Art-sur-Meurthe est reliée au Grand Nancy grâce aux lignes du réseau de transport de l'agglomération nancéienne appelé Réseau Stan :

  • Ligne 20 : Art-sur-Meurthe - Nancy Gare
  • Ligne 24 Sub : Art-sur-Meurthe - Dombasle Saulcy
  • Ligne 60 (scolaire) : Art-sur-Meurthe - Tomblaine Groupe Scolaire
  • Ligne 61 (scolaire) : Art-sur-Meurthe Bosserville - Nancy Gare

Pistes cyclables

Depuis le centre de la Commune jusqu'à Bosserville, les abords de la RD 2 sont matérialisés en pistes cyclables. Ensuite depuis Bosserville, une voie réservée aux piétons et aux vélos rejoint l'écluse de Laneuveville-Devant-Nancy ce qui permet une liaison avec la voie verte du canal de la Marne-au-Rhin et avec le canal de jonction qui rejoint le canal des Vosges puis la Moselle canalisée à Neuves-Maisons. Il est donc possible de joindre à vélo Sexey-aux-Forges, ou de traverser l'agglomération nancéenne jusqu'à Custines ou d'aller à Brin-Sur-Seille sur des pistes spécialement aménagées.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Évolution du toponyme

770 : Arcas in Pago Calvomontense ; 1127 : Arch ; 1152 : Allodium de Arc cum ecclesia ; 1180 : Archus et Archus super mortam[1] ; 1180 : Arc (Arcapud Archum) ; 1242 : Art ; 1376 : Arth ; 1427 : Arc sur Murt[1] ; 1473 : Art-sur-Meurthe ; 1478 : Arc sur Meurthe ; 1482 : Art sur Meurthe ; 1524 : Art-sur-Meurthe et Arth sur Meurthe dans le même document ; 1526 : Aix sur Murth[1] ; 1585 : Arth sur Meurthe[2] ; 1594 Artz-sur-Meurthe[1] ; 1793 : Ars sur Meurthe, 1801 : Ars-sur-Meurthe[3].

Ai-su-Meu ou Ai-si-Meuye[4] en Lorrain roman (patois).

Folklore[modifier | modifier le code]

Les habitants d'Art-sur-Meurthe étaient surnommés en patois les hoot-lé-thieue : les hauts-la-queue ce qui signifie approximativement les orgueilleux parce que l'on prétendait que ces villageois s'habillaient comme les bourgeois de Nancy. A la décharge des habitants, Art-sur-Meurthe était souvent appelé le beau village ce qui devait inspirer quelque fierté, et en même temps, quelque jalousie ![5]

Ceux de Bosserville étaient surnommés : les bons prieurs, sans doute à cause de la chartreuse.

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Présence gallo-romaine.
  • 780, Art-sur-Meurthe est mentionné dans l'acte de donation de Varangéville à l'abbaye de Gorze[2].
  • 1610, 1611 et 1612, plusieurs femmes sont exécutées pour sorcellerie. Celle de 1612 s'appelait Marcelle, femme de Humbert Bourguignon[2].
  • 1633, le village compte 43 ménages. Du fait des "souffrances" de la guerre de Trente Ans, de la peste, de la grêle et d'une violente inondation, ils ne sont plus que 6 en 1640 et 7 en 1661[2].
  • Le duc de Lorraine Charles IV de Lorraine fonda en 1631 une chartreuse qui finit par être construite à Bosserville en 1666.
  • 1700 environ, Boccard, chaufournier à Art-sur-Meurthe, a obtenu l'adjudication de fourniture de la chaux pour la construction de la cathédrale de Nancy. À cette occasion, il fut construit un bac pour transporter la chaux sur l'autre rive de la Meurthe au niveau des fours à chaux[6].
  • 1888, la commune compte 49 ha de vignes[7].
  • 1921, De longue date, certains affirment qu'Art-sur-Meurthe serait la commune d'origine de Jacques d'Arc, le père de Jeanne. Il est impossible de le prouver comme il est impossible de prouver le contraire ! En 1921, le maire PERRIN voulut changer le nom de sa commune en Arc-sur-Meurthe, pensant qu'elle y gagnerait en notoriété. Le conseil municipal approuva mais ce sont les habitants qui s'y opposèrent. Les troubles furent si importants que le maire démissionna en octobre 1921 et le toponyme resta inchangé[8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  démission en octobre 1921 Perrin    
         
mars 2001 mars 2008 Gilles Schaff    
mars 2008 En cours Jean-Pierre Dessein DVD Conseiller départemental

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[10].

En 2016, la commune comptait 1 403 habitants[Note 1], en augmentation de 11,53 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
435641506508521539552551570
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
544595629643619670628681690
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
6198317929619461 127983832807
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
8497998149941 1091 2851 2891 2941 244
2016 - - - - - - - -
1 403--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Maison dite du "Père de Jeanne d'Arc".
  • Le Château d'Art-Sur-Meurthe XVIIIe siècle dans le village.
  • Écart d'Art-sur-Meurthe : ancien prieuré Saint-Phlin (maison de ferme).
  • Chevalements de puits de sel dans la vallée de la Roanne.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Un monument à la gloire de Pierre Roth, artiste communiste nancéien, y a été dressé.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Charles de Ludre (1796-1884), militaire et homme politique.
  • Le commandant aviateur Armand Viguier (1893 - 1985).
  • Jacques d'Arc, le père de Jeanne d'Arc. (Le nom d'Arc provient d'une modification du nom de la commune au cours du temps. À l'origine, Art-Sur-Meurthe était appelé Arche-Sur-Meurthe en raison d'un pont[réf. souhaitée] au dessus de la Meurthe qui était l'unique passage entre Saint-Nicolas de Port et Lenoncourt. Autrefois, les ponts étaient appelés arches[réf. souhaitée], et les siècles passant, le nom du village connut des modifications. Arche, devint arc, puis devint art, le père de Jeanne d'Arc quitta la commune[réf. nécessaire] quand elle s’appelait Arc-Sur-Meurthe. À son arrivée à Domremy il prit le nom de son lieu d'origine et fût donc appelé Jacques D'Arc).
  • Le châtelain, monsieur le capitaine aviateur Perrin de Brichambeau et son frère qui fut maire d'Art-sur-Meurthe pendant la Première Guerre mondiale.

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arc-sur-Meurthe contre Art-sur-Meurthe, documents historiques, Nancy, Imprimerie lorraine Rigot et CieI, 1922.
  • Robert Furgaux, Art Bosserville Saint-Phlin, village de Meurthe, Éditions STAMPA, 1981
  • Joseph Barbier, La Chartreuse de Bosserville, Grandeurs et Vicissitudes d'un monastère Lorrain, Presses universitaires de Nancy, 1991

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Henri Lepage, Dictionnaire topographique du département de la Meurthe, Paris, (lire en ligne)
  2. a b c et d Henri Lepage, Les communes de la Meurthe, vol. 1, Nancy, (lire en ligne)
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Émile Badel, Le monument de Bosserville aux soldats morts pour la patrie, Malzéville, Imprimerie de E. Thomas (lire en ligne)
  5. Robert Furgaux, ART Bosserville Saint-Phlin, Dombasle-sur-Meurthe, Imprimerie STAMPA, 4e trimestre 1981, 206 p., page 16
  6. « Nancy avant et après 1830 par Stanislas Thomas », sur gallica.bnf.fr (consulté le 23 juillet 2019)
  7. « Monographie d'Art-sur-Meurthe pour l'exposition universelle de 1889 », sur galeries.limedia.fr, (consulté le 23 juillet 2019)
  8. « Le petit journal », sur gallica.bnf.fr, quotidien, (consulté le 23 juillet 2019)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. « Chartreuse de Bosserville », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Ancienne église de Bosserville », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture