Marainviller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marainviller
Marainviller
Mairie
Blason de Marainviller
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Canton Baccarat
Intercommunalité Communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarat
Maire
Mandat
Joël Gérard
2014-2020
Code postal 54300
Code commune 54350
Démographie
Population
municipale
672 hab. (2016 en diminution de 2,61 % par rapport à 2011)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 24″ nord, 6° 36′ 04″ est
Altitude Min. 227 m
Max. 282 m
Superficie 16,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Marainviller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Marainviller

Marainviller est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Marainviller est proche de Lunéville, ainsi que de l'autoroute, en passant par Thiébauménil, ce qui en fait un carrefour entre petite ville, et la voie vers Nancy. Le village est traversé par la Vezouze.

Le territoire de la commune est limitrophe de quatre communes.

Communes limitrophes de Marainviller
Croismare Laneuveville-aux-Bois
Marainviller
Moncel-lès-Lunéville Thiébauménil

Toponymie[modifier | modifier le code]

Murinviler (1152), Malenviller (1157), Mairenviler (1268), Meranviler (1272), Marenviler (1284), Marienviller (1371), Marrenviller (1398), Mairenviller (1534). En latin Mariani villare

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1852, une gare fut inaugurée sur la ligne de Paris à Strasbourg à une centaine de mètres de l'église. Cette gare est désormais fermée aux voyageurs ; son bâtiment « Est » type 5 a été démoli.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité 2014[modifier | modifier le code]

En 2014, le budget de la commune était constitué ainsi[1] :

  • total des produits de fonctionnement : 435 000 , soit 616  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 366 000 , soit 519  par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 235 000 , soit 333  par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 159 000 , soit 225  par habitant.
  • endettement : 214 000 , soit 304  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 11,00 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 12,38 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 25,58 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 16 avril 2014)
Joël Gerard SE  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2016, la commune comptait 672 habitants[Note 1], en diminution de 2,61 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
466577609677694713732760741
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
704743717688663688685668686
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
722772622680721655574601587
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
566651687642655690695699671
2016 - - - - - - - -
672--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

Le village comprend un stade de foot, où évolue l'ASLM (Association sportive Lanuveville-aux-bois Marainviller), un club de football né de la fusion entre le club de Marainviller et de Laneuveville, la commune voisine.

L'équipe de l'ASLM en 2010.

Économie[modifier | modifier le code]

Ancienne usine de tuyaux en ciment, peu avant 1922[6].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux et mémorials de guerres[modifier | modifier le code]

  • Église Saints-Pierre-et-Paul avec « Clocher à bulbe » typique Lorraine du XVIIIe siècle. Elle est située au milieu de la Place de l'église, l'église et son alentour étant surélevé du reste de la place.
  • En dehors contre le mur de l'église se trouve une croix sculptée de 1826.
  • Le monument aux morts[7],[8], représentant une femme (Marianne), inscrivant un message évoquant le courage des soldats qui sont morts pour la liberté et la justice.
  • Le cimetière se fait remarquer par une haute croix.
  • Au cimetière se trouve la tombe de Henri Leclere, mort pour la France, 1941.

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Portes monumentales de maisons du XVIIIe siècle, caractéristiques pour le pays du bassin de la Vezouze et de Sânon. Ces portes sont construites pendant le repeuplement de la région après la guerre de Trente Ans sous l'influence d'immigrés italiens[9].
  • Trois fontaines en grès des Vosges, restauré. Les bacs en grès, qui étaient en très mauvais état, ont été retirés de leur emplacement, remplacés par des bacs en béton qui prendront la couleur voulue au fil du temps[10].
  • Le moulin sur la Vezouze[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or à la bande de gueules chargée de trois étoiles d'argent, accompagnée en chef d'un écu d'azur chargé d'une fleur de lys d'or et en pointe d'un cheval cabré de gueules.
Commentaires : La bande rouge sur fond jaune signifie que le village dépendait du Duché de Lorraine. Au XIIe siècle, Marainviller dépendait de l'abbaye de Belchamp, ce qui explique la présence des trois étoiles. Le cheval rouge et l'écu de France étaient deux vieilles auberges, dont le nom se retrouve dessiné de chaque côté de la bande. La fleur de lys ne correspond donc aucunement à une appartenance précoce au Royaume de France, Marainviller, comme le reste du Duché de Lorraine ne deviendra Français qu'en 1766.


Cependant ce blason demeure non officiel puisque le conseil municipal l'a refusé, un autre blason devrait prochainement être dessiné.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]