Dommartemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dommartemont
Église Saint-Martin.
Église Saint-Martin.
Blason de Dommartemont
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Canton Saint-Max
Intercommunalité Communauté urbaine du Grand Nancy
Maire
Mandat
Marie-Christine Leroy
2014-2020
Code postal 54130
Code commune 54165
Démographie
Population
municipale
623 hab. (2014)
Densité 472 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 42′ 50″ nord, 6° 12′ 54″ est
Altitude Min. 240 m – Max. 375 m
Superficie 1,32 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

Voir sur la carte administrative de Lorraine
City locator 14.svg
Dommartemont

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

Voir sur la carte topographique de Lorraine
City locator 14.svg
Dommartemont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dommartemont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dommartemont

Dommartemont est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Dommartemont est à la fois la commune la plus petite en superficie et la moins peuplée des municipalités de la communauté urbaine du Grand Nancy. La localité est située au nord-est de l'agglomération nancéienne, sur les coteaux sud du plateau de Malzéville. Village à flanc de coteau exposé sud, avec une vue panoramique sur le massif des Vosges, Dommartemont présente l'avantage de posséder calme et nature, à moins de trois kilomètres à vol d'oiseau de la place Stanislas.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Dommartemont est reliée au Grand Nancy grâce à la ligne du réseau de transport de l'agglomération Nancéienne appelé Réseau Stan :

  • 7 : Dommartemont - Vandœuvre Roberval / Houdemont Porte Sud
  • 18 : Dommartemont / Saint Max Gérard Barrois - Saulxures Centre
  • P'tit Stan Est : Saint Max Gérard Barrois - Seichamps Chanois
  • Taxistan Est : 4 arrêts internes à la commune, 1 à St Max et 4 à Essey
  • B : Malzéville Verlaine - Malzéville Le Nid - Dommartemont René Nicklès

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dompmartemont (1490), Dommartemont (1793).

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1927 à 1984, Dommartemont était traversée par le TP Max, transporteur par câble aérien qui acheminait du calcaire depuis les carrières de Maxéville jusqu'à l'usine Solvay de Dombasle-sur-Meurthe. Une station permettant d'effectuer un léger changement de direction du câble vers le sud était implantée au carrefour de la rue Haute et du chemin d'Amance[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 René Martinuzzi CNIP  
mars 2008 en cours
(au 16 avril 2014)
Marie-Christine Leroy DVD  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 623 habitants, en diminution de -3,41 % par rapport à 2009 (Meurthe-et-Moselle : 0,15 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
89 141 125 155 154 182 201 218 192
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
175 195 216 209 226 203 202 194 176
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
191 184 201 215 213 234 212 248 308
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
420 618 606 695 630 654 645 623 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti au 1° d'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent ; au 2° d'azur à la crosse primatiale de Lorraine d'or accostée de deux grappes de raisin feuillées de même.
Commentaires : Dommartemont adopta ce blason en juillet 1986 à l'occasion du jumelage avec la ville sarroise d'Ensheim. Le blason lorrain à dextre est accompagné à senestre de la crosse de la primatiale de Nancy, pour rappeler que Dommartemont appartenait au chapitre de cette église. Les deux grappes de raisin symbolisent les vignes que cultivaient des dommartemontais[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Siméon, Petite histoire de la carrière Solvay de Maxéville et de son transporteur aérien : 1920-1984, Nancy, Mairie de Maxéville, , 1e éd., 251 p. (ISBN 9-782-9531841-0-5), p. 218
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. Site de l'UCGL