Aller au contenu

Flavigny-sur-Moselle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Flavigny-sur-Moselle
Flavigny-sur-Moselle
Le pont-canal.
Blason de Flavigny-sur-Moselle
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Nancy
Intercommunalité Communauté de communes Moselle et Madon
Maire
Mandat
Marcel Tedesco
2020-2026
Code postal 54630
Code commune 54196
Démographie
Population
municipale
1 694 hab. (2021 en diminution de 1,8 % par rapport à 2015)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 11″ nord, 6° 11′ 19″ est
Altitude Min. 222 m
Max. 359 m
Superficie 17,3 km2
Type Ceinture urbaine
Unité urbaine Richardménil
(banlieue)
Aire d'attraction Nancy
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Neuves-Maisons
Législatives Quatrième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Flavigny-sur-Moselle
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Flavigny-sur-Moselle
Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle
Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
Flavigny-sur-Moselle
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Flavigny-sur-Moselle
Liens
Site web http://www.mairie-flavigny-sur-Moselle.fr/

Flavigny-sur-Moselle est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est dans le bassin versant du Rhin au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par la Moselle, la rigole d'Alimentation du Bassin de Virement, le canal de l'Est (Branche Sud) et le ruisseau de la Borne[1],[Carte 1].

La Moselle, d'une longueur totale de 560 kilomètres dont 314 kilomètres en France, prend sa source dans le massif des Vosges au col de Bussang et se jette dans le Rhin à Coblence en Allemagne[2]. Les caractéristiques hydrologiques de la Moselle sont données par la station hydrologique située sur la commune de Tonnoy. Le débit moyen mensuel est de 47,8 m3/s[Note 1]. Le débit moyen journalier maximum est de 757 m3/s, atteint lors de la crue du . Le débit instantané maximal est quant à lui de 868 m3/s, atteint le [3].

Carte en couleur présentant le réseau hydrographique de la commune
Réseau hydrographique de Flavigny-sur-Moselle[Note 2].

Trois plans d'eau complètent le réseau hydrographique : la gravière la Grande Saussaie, d'une superficie totale de 52,6 ha (4,5 ha sur la commune), l'étang du Breuil (21,6 ha) et l'étang du Jard (1,8 ha)[Carte 1],[4].

Climat[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat des marges montargnardes, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[5]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans la région climatique Lorraine, plateau de Langres, Morvan, caractérisée par un hiver rude (1,5 °C), des vents modérés et des brouillards fréquents en automne et hiver[6].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 9,9 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 17 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 821 mm, avec 12 jours de précipitations en janvier et 9,2 jours en juillet[5]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Nancy-Essey », sur la commune de Tomblaine à 13 km à vol d'oiseau[7], est de 11,0 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 746,3 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 40,1 °C, atteinte le ; la température minimale est de −24,8 °C, atteinte le [Note 3],[8],[9].

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[10]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[11].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Au , Flavigny-sur-Moselle est catégorisée ceinture urbaine, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[12]. Elle appartient à l'unité urbaine de Richardménil[Note 4], une agglomération intra-départementale regroupant deux communes, dont elle est une commune de la banlieue[Note 5],[13],[14]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Nancy, dont elle est une commune de la couronne[Note 6],[14]. Cette aire, qui regroupe 353 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[15],[16].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (48,1 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (48,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (48,1 %), terres arables (24,2 %), prairies (10,6 %), eaux continentales[Note 7] (5,5 %), zones urbanisées (4,6 %), cultures permanentes (3,4 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (1,9 %), zones agricoles hétérogènes (1,8 %)[17]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 2].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Histoire[modifier | modifier le code]

Une présence est attestée au paléolithique. À l'époque romaine la ville se nomme Flaviniacum[18]. Les reliques de saint Firmin, mort vers 502, furent déposées à Flavigny, vers 964, dans un domaine de l'évêque de Verdun.

Flavigny-sur-Moselle est formée de la réunion de plusieurs petits villages appelés autrefois : ville basse, ville neuve et couloir (aujourd'hui le prieuré). Les Neuve, Basse et Haute Villes remontent à une époque fort éloignée.

Village typiquement lorrain, bordé par la Moselle, Flavigny-sur-Moselle peut s'enorgueillir également d'un passé et d'un patrimoine prestigieux avec le prieuré des bénédictins.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Depuis le , la commune fait partie de la communauté de communes Moselle et Madon dont le siège est situé à Neuves-Maisons.

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014 Jean-Luc Senault    
mars 2014 En cours
(au 25 mai 2020)
Marcel Tedesco[19],[20]
Réélu pour le mandat 2020-2026
  Ancien cadre

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[22].

En 2021, la commune comptait 1 694 habitants[Note 8], en diminution de 1,8 % par rapport à 2015 (Meurthe-et-Moselle : −0,26 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0521 1671 1871 0611 1001 2461 2281 2431 344
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 4871 3941 2341 3891 1931 1091 0901 1021 003
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
9419218138651 1091 1571 0951 2641 057
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021
1 2351 3381 5261 6091 6361 7871 7251 7331 694
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[23] puis Insee à partir de 2006[24].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Importantes découvertes de silex paléolithiques.
  • Canal de l'Est : écluses ; port de Basse-Flavigny.
  • Pont canal, rénové récemment, au-dessus de la Moselle.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saints-Hippolyte-et-Firmin.
  • Le prieuré de Flavigny-sur-Moselle offre encore de nos jours un ensemble important de bâtiments, qui donne une certaine personnalité à la ville. Il est l'un des plus anciens établissements monastiques de Lorraine. Le grand escalier de l'aile Est et le petit escalier de l'aile Sud sont inscrits au titre des monuments historiques par arrêté du [25].
  • Église du prieuré bénédictin : tour du 12e siècle, nef et abside du 15e siècle, portail et bas-côtés du 18e siècle, galeries du cloître, salles voutées et la bibliothèque sont classées au titre des monuments historiques par arrêté du [25] ; les vitraux du 16e siècle par Bousch sont aux États-Unis.
  • Église Saints-Hippolyte-et-Firmin 1826 néo-roman, mobilier 19e : boiseries et stalles, chaire, reliquaires de saint Firmin et sainte Emérite, orgue de Lété.
  • Chapelle (centre de réadaptation).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Eugène Tisserand, membre de l'Académie des sciences et de l'Académie d'agriculture, réorganisateur et premier directeur de l'Institut national agronomique[26], y est né le [27].
  • Hubert Meyer (1899-1978), officier de marine né à Flavigny-sur-Moselle, a terminé sa carrière militaire comme contre-amiral.
  • Jack Lang a passé une partie de son enfance dans cette commune[28].

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Flavigny-sur-Moselle Blason
D'or à la croix de sinople, cantonnée au premier et au deuxième d'une étoile d'azur, au troisième d'une gerbe de blé aussi de sinople, au quatrième d'un perroquet du même.
Détails
Ce blason reprend les armes de deux prieurs qui ont profondément marqué Flavigny. Il s'agit de:

- 1) Dom Charles Cachedenier de Vassimont, 32e prieur de l'abbaye qui portait « d'or à la croix de sinople cantonnée au 2e de gueules chargé d'une étoile d'or, au 3e d'azur et au 4e d'argent au perroquet de sinople » ; blason que l'on peut voir sur le portail du prieuré.

- 2) Dom Remi Ceillier, 33e prieur, qui portait « d'azur à la fasce d'argent accompagnée en chef de deux étoiles d'or et en pointe d'une gerbe de même ». Par une coïncidence heureuse, la croix indique le centre hospitalier des handicapés et elle est verte, couleur d'espérance.
Utilisé depuis 1992

Activités[modifier | modifier le code]

La commune accueille un important centre de réadaptation physique pour enfants (CMPRE) qui fait partie de l'Institut régional de réadaptation (IRR), établissement hospitalo-universitaire de médecine physique et de réadaptation (MPR) de Lorraine[29].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Lepage, Le Département de la Meurthe, 1843
  • Chanoine A. Dedenon, L'Histoire du Prieuré Bénédictin de Flavigny-sur-Moselle
  • Bernard Blondin, Richardménil CONTACT, 1998
  • Les Amis du Vieux Flavigny et du Prieuré, Bulletin Municipal, 1991

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les moyennes interannuelles (écoulements mensuels) ont été calculées le 21/05/2024 à 02:05 TU à partir des 485 QmM (débits moyens mensuels) les plus valides du 01/09/1980 au 01/04/2024.
  2. Les ruisseaux intermittents sont représentés en traits pointillés.
  3. Les records sont établis sur la période du au .
  4. Une unité urbaine est, en France, une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Une commune doit avoir plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
  5. Dans une agglomération multicommunale, une commune est dite de banlieue lorsqu'elle n'est pas ville-centre, à savoir que sa population est inférieure à 50 % de la population de l’agglomération ou de la commune la plus peuplée. L'unité urbaine de Richardménil comprend une ville-centre et une commune de banlieue.
  6. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  7. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  8. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Réseau hydrographique de Flavigny-sur-Moselle » sur Géoportail (consulté le 4 juin 2024).
  2. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche communale de Flavigny-sur-Moselle », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines Rhin-Meuse (consulté le )
  2. Sandre, « la Moselle »
  3. « Station hydrométrique La Moselle à Tonnoy », sur l'Hydroportail, Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires, (consulté le )
  4. « Le millésime 2022 de la BD TOPAGE® métropole est disponible », sur eaufrance.fr (consulté le ).
  5. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  6. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  7. « Orthodromie entre Flavigny-sur-Moselle et Tomblaine », sur fr.distance.to (consulté le ).
  8. « Station Météo-France « Nancy-Essey », sur la commune de Tomblaine - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  9. « Station Météo-France « Nancy-Essey », sur la commune de Tomblaine - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  10. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le )
  11. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le )
  12. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  13. « Unité urbaine 2020 de Richardménil », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  14. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Flavigny-sur-Moselle ».
  15. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Nancy », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  16. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  17. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  18. Histoire de Thionville par GF Teissier
  19. « Résultats des élections municipales 2020 - Maire sortant », sur le site du Télégramme de Brest (consulté le ).
  20. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  24. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  25. a et b « Prieuré bénédictin (ancien), Centre médico-social », notice no PA00106030, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  26. Hommage à Eugène Tisserand, Annales de l'Institut national agronomique (Gallica - BnF)
  27. Archives nationales - Léonore Dossier : LH/2609/40
  28. « - YouTube », sur YouTube (consulté le ).
  29. « IRR - Etablissement de Flavigny », sur ugecam-nordest.fr (consulté le ).