Charency-Vezin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Charency.

Charency-Vezin
Charency-Vezin
Église Sainte-Hélène à Vezin.
Blason de Charency-Vezin
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Briey
Canton Mont-Saint-Martin
Intercommunalité Communauté de communes Terre Lorraine du Longuyonnais
Maire
Mandat
Pierre Périn
2014-2020
Code postal 54260
Code commune 54118
Démographie
Population
municipale
634 hab. (2016 en diminution de 3,65 % par rapport à 2011)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 29′ 01″ nord, 5° 30′ 42″ est
Altitude Min. 192 m
Max. 365 m
Superficie 14,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte administrative de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Charency-Vezin

Géolocalisation sur la carte : Meurthe-et-Moselle

Voir sur la carte topographique de Meurthe-et-Moselle
City locator 14.svg
Charency-Vezin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Charency-Vezin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Charency-Vezin

Charency-Vezin est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se trouve sur la Chiers, un affluent de la Meuse. La commune la plus proche est Épiez-sur-Chiers au nord-ouest.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire des deux localités est commune depuis 1263. Charency est resté la commune, Vezin étant son écart, même si depuis les années 1830, le centre vital avec l'église et la mairie est devenu Vezin.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La Chiers.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 20 février 2017)
Pierre Périn    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2].

En 2016, la commune comptait 634 habitants[Note 1], en diminution de 3,65 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1861 1866 1872
6176576718661 222881887922856
1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
872908768865907902915831685
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
723694683553597621648591557
1990 1999 2006 2007 2008 2013 2016 - -
505563623632640657634--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Sidérurgie[modifier | modifier le code]

Des documents font mention d'une livraison de mine de fer pour les hauts-fourneaux de Charency-Vezin au début du XVIe siècle. Les ruines du fourneau, situées dans les bois entre le village de Charency-Vezin et de Allondrelle-La Malmaison, sont toujours visibles.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices civils[modifier | modifier le code]

  • Présences gallo-romaine et franque.
  • Villa gallo-romaine fouillée en 1889 au lieu-dit le Douare
  • Monument funéraire en grès rouge trouvé en 1889 au lieu-dit Pièce de Metz, actuellement au musée lorrain,
  • Mobilier franc trouvé en 1850 au lieu-dit Mahomet, actuellement au musée de Metz.
  • Cimetière allemand.

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

  • Église paroissiale Saint-Pierre-Saint-Paul-Sainte-Hélène à Charency (détruite). Ancienne église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul du Moyen Âge, non documentée, interdite en 1804 par l'évêque de Metz, en raison de sa vétusté et du danger qu'elle représentait pour les fidèles ; un projet de reconstruire une nouvelle église au même emplacement fut fourni en l'an XI et abandonné par la suite, les habitants du village voulant que la nouvelle église soit reconstruite au milieu de l'écart de Vezin, en raison de l'éloignement de Charency ; les visites canoniques de la paroisse au XVIIe siècle mentionnent que l'église était dédiée à saint Pierre, saint Paul et sainte Hélène et qu'il y avait une chapelle dans l'église.
  • Église paroissiale Sainte-Hélène à Vezin. Nouvelle église construite à Vezin au début du 2e quart du XIXe siècle. 1re pierre posée en avril 1827, bénédiction en décembre 1831. A remplacé l'ancienne église paroissiale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Charency devenue vétuste et trop éloignée du centre de l'agglomération.
  • Chapelle Saint-Cuny à Vezin fin XVIIe siècle.
  • Ancienne chapelle ossuaire XVIe siècle au cimetière de Charency.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]