Église Saint-Vorles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir église Saint-Vorles de Marcenay.
Église Saint-Vorles
Image illustrative de l'article Église Saint-Vorles
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Début de la construction fin du Xe siècle
Style dominant Roman
Protection Logo monument historique Classé MH (1909)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Ville Châtillon-sur-Seine
Coordonnées 47° 51′ 30″ nord, 4° 34′ 35″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Vorles

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

(Voir situation sur carte : Côte-d'Or)
Église Saint-Vorles

L'église Saint-Vorles est une église romane dont la construction commença au Xe siècle. Elle se situe à Châtillon-sur-Seine, en Côte-d'Or (Bourgogne-Franche-Comté).

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant le Xe siècle, une église primitive s'élevait sur cet emplacement et abritait depuis 868 les reliques de saint Vorles. Ces reliques étaient originellement dans l’église Saint-Vorles de Marcenay. L'église actuelle fut principalement construite sous l'impulsion de Brun de Roucy, évêque de Langres de 980 à 1016, dans l'enceinte d'un castrum. Édifiée dans un pur style roman, sa façade extérieure est ornée de bandes caractéristiques de l'art lombard.

L'église fut l'objet d'importants travaux dans le premier quart du XVIIe siècle. Elle vit notamment la construction de la chapelle Saint-Bernard et de la chapelle du Rosaire. Tout d'abord collégiale, l'église est paroissiale jusqu'en 1807. Durant le XXe siècle, elle est rénovée trois fois, entre 1927 et 1934, puis entre 1959 et 1974 et enfin dans les années 1990, puis de nouveau dans les années 2000. On n'y célèbre plus aujourd'hui de cérémonie régulière. Elle est toutefois rouverte pour des baptêmes et mariages. Plusieurs manifestations, agrémentées de fêtes à la mode médiévale, ont eu lieu à l'occasion du millénaire de saint Vorles.

Architecture[modifier | modifier le code]

Plan de Saint-Vorles

La nef romane très haute et ses deux bas-côtés comportent trois travées débouchant sur un double transept également de trois travées, le transept nord étant en partie dévolu à la descente à la crypte. L'ensemble se termine sur un chœur profond avec abside entouré de deux petites chapelles, la chapelle Sainte Thérèse et la chapelle du Carmel, qui datent du XIVe siècle et du XVe siècle.

Le clocher qui se situe à la croisée du transept a été reconstruit au XIIe siècle alors que sur la même colline fut également construit le château des ducs de Bourgogne[2], un cimetière existe au moins depuis le XIXe siècle au milieu de ses ruines. L'église comporte une remarquable mise au tombeau et dans sa crypte un oratoire daté du IVe siècle

Mobilier[modifier | modifier le code]

Le mobilier inscrit globalement à l'Inventaire général du patrimoine culturel[3] comporte de nombreuses pièces classées monuments historiques :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]