Château de Romprey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Romprey
Image illustrative de l’article Château de Romprey
Façade sud
Période ou style Renaissance
Début construction XVIe siècle
Fin construction XIXe siècle
Destination actuelle privée
Protection non
Coordonnées 47° 42′ 36″ nord, 4° 54′ 14″ est[1]
Pays France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Commune Bure-les-Templiers
Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or
(Voir situation sur carte : Côte-d'Or)
Château de Romprey
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne
(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Château de Romprey
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Romprey

Le château de Romprey est situé à l'extrémité est de la rue de la soif du hameau de Romprey à Bure-les-Templiers, dans le département français de la Côte-d'Or.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le château [2] est localisé au hameau de Romprey au sud du chef-lieu de Bure-les-Templiers, sur la RD 102J[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Templiers s'établissent en Bourgogne sous la protection des sires de Grancey et de leur château-fort. Les fiefs de Romprey et Conclois, dépendants de la paroisse de Bure, leur sont alloués respectivement en 1203 par Eudes de Grancey et en 1299, avec un château, par la veuve de l'un des seigneurs de cette même maison. En 1474, Hérard de Baille est réputé devoir à frère Girard Duchampt, grand prieur de Champagne de l'ordre de Saint-Jehan-de-Jhérusalem, ce qu'il tient en la ville de Romprey.

Le château actuel est construit au début du XVIe siècle par Edme Régnier, sire de Romprey et lieutenant général du bailliage de la Montagne[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Le château qui se compose de quatre corps de logis dont la façade nord, presque aveugle, forme enceinte est Logo monument historique Inscrit MH (1951)[2]. Ses ailes en U ont été modifiées aux XVIIIe et XIXe siècles, avec l'adjonction d'une toiture en ardoises au lieu de la tuile traditionnelle.

De l'autre coté de la route, la chapelle castrale, élevée en 1500, a été restaurée en 1933. A cette occasion, de belles peintures murales ont été découvertes et elle est inscrite aux monuments historiques pour ce décor intérieur par arrêté du 4 octobre 1996[4].

Mobilier[modifier | modifier le code]

Propriété privée : ne se visite pas.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Carte IGN classique » sur Géoportail.
  2. a et b Notice no PA00118419, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : aucun texte n’a été fourni pour les références nommées R
  4. « Chapelle de Saint-Renobert de Bures-les-Templiers », notice no PA21000002, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]