Église Saint-Antoine de Gomméville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Antoine.
Église Saint-Antoine de Gomméville
Gomméville FR21 église IMG0155.jpg
Église et croix de cimetière classés M. H.
Présentation
Type
Diocèse
Dédicataire
Style
Gothique champenois
Construction
Propriétaire
Commune
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Côte-d’Or
voir sur la carte de la Côte-d’Or
Red pog.svg

L'église Saint-Antoine de Gomméville est une église catholique située à Gomméville en Côte-d'Or, en France. L'église et la croix du cimetière (cad. B 182, 183) sont inscrits aux Monuments Historiques[1] par arrêté du 12 septembre 1991.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située dans la commune de Gomméville (Côte-d'Or), au pied d'un plateau forestier, sur le territoire historique de Gomméville-le-Petit. Gomméville-le-Grand était la partie du village située sur les rives de la Seine qui s'est développée au détriment de l'autre, ce qui a isolé l'église à l'écart du village.

Architecture[modifier | modifier le code]

La construction, de style gothique champenois, est achevée à la fin du XVIe siècle. Bien qu'ayant plusieurs extensions de chaque côté du bâtiment principal, aucunes d'elles ne forment vraiment un transept, le plan dit "allongé" abrite une nef à voûte d'ogives flanquée de collatéraux.

Sur le piédestal de la croix est gravée l'inscription "CETTE CROIX A ETE ERIGEE A LA DEVOTION DE JEAN PERROT MUNIER DE CE LIEU ET D'ANE CATHERINE BOURGIN SON EPOUSE".

Mobilier[modifier | modifier le code]

Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Antoine dont autel, châsse, reliquaires, bâtons de procession … est classé à l’Inventaire général du patrimoine culturel ainsi que :

  • une abondante statuaire XVIe / XVIIIe siècle : 2 Vierges à l'Enfant (début XIVe et XVIe siècles), saint Nicolas, l’éducation de la Vierge, sainte Catherine d'Alexandrie, l'Ange gardien guidant une carmélite, déposition de Croix, la Vierge et saint Jean au calvaire, saint Jean-Baptiste, 2 anges, saint Antoine de Padoue, 2 Christ en croix, retables
  • 2 tableaux : l'Annonciation (XVIIIe) et saint Jean-Baptiste (XIXe)[2]

À noter également des clefs de voûte remarquables :

  • 2e travée de la nef : tau de saint Antoine,
  • 2e travée du bas-côté gauche : tau de saint Antoine dans l'étoile de David,
  • diverses armes non identifiées sur la clef de voûte du chœur et les clefs de voûte de la 3e travée de la nef, des 2e et 3e travées du bas-côté droit. Sur cette dernière date 1573 gravée ainsi que sur le lavabo.

Histoire[modifier | modifier le code]

La construction d'une partie de l'église est financée avant 1551 par le cardinal de Givry, évêque de Langres.

Le clocher-porche daterait du XVIIIe siècle.

La première travée de la nef et le porche sont refaits vers 1803.

La croix a été construite en 1779, date indiquée sur le fût.

L'église et la croix du cimetière sont inscrits par arrêté du 12 septembre 1991[5].

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]