Maison de l'Arquebuse de Châtillon-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir maison de l'Arquebuse.

Maison de l'Arquebuse
Image illustrative de l’article Maison de l'Arquebuse de Châtillon-sur-Seine
Nom local Jeu de l'Arquebuse
Début construction XIIe siècle
Destination initiale Habitation
Propriétaire actuel propriété privée
Protection  Inscrit MH (1925)
Coordonnées 47° 51′ 33″ nord, 4° 34′ 13″ est
Pays France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Localité Châtillon-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Maison de l'Arquebuse

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

(Voir situation sur carte : Côte-d'Or)
Maison de l'Arquebuse

La maison de l'Arquebuse est une maison de ville du XVIIe siècle située à Châtillon-sur-Seine dans le département français de la Côte-d'Or.

Localisation[modifier | modifier le code]

L’édifice se trouve à Châtillon-sur-Seine (Côte-d'Or) au fond de l'impasse de l'Arquebuse.

Histoire[modifier | modifier le code]

La compagnie des Chevaliers de l'Arquebuse de Châtillon est créée en 1575 par lettres patentes du roi Henri III. Un terrain pour son entraînement est acquis en 1601 avec l'aval du duc de Biron, gouverneur de Bourgogne. Un établissement y est construit en 1619.

L’édifice est inscrit aux Monuments historiques par arrêté du 21 novembre 1925[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

L'édifice est constitué de deux corps de bâtiment d'un étage construits de part et d'autre d’une porte cochère et reliés par une galerie haute au revers de la façade sur rue. Il comprend une salle de réunion, de tir et un logement de gardien. Le champ de tir était situé à l'ouest.

Le gros œuvre est en calcaire régional (pierre de taille et moellon) avec enduit, la couverture du toit en ardoise.

Mobilier[modifier | modifier le code]

On note des travaux de ferronnerie ferronnerie sur le garde-corps d'une fenêtre : deux arquebuses croisées.

Un buste en bronze représentant Henry IV fut ôté de la façade sur rue à la Révolution.

Références[modifier | modifier le code]