Église Notre-Dame de la Nativité de Terrefondrée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Notre-Dame.

Église Notre-Dame de la Nativité
Image illustrative de l’article Église Notre-Dame de la Nativité de Terrefondrée
L'église Notre-Dame de la Nativité à Terrefondrée.
Présentation
Culte Catholique
Type Église paroissiale
Début de la construction XIIe siècle
porche : XIIIe siècle ou du XIVe siècle
Fin des travaux 1821 (restauration)
Style dominant Roman
Protection Logo monument historique Classé MH (1926)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Commune Terrefondrée
Coordonnées 47° 43′ 51″ nord, 4° 51′ 50″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Notre-Dame de la Nativité

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Église Notre-Dame de la Nativité

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

(Voir situation sur carte : Côte-d'Or)
Église Notre-Dame de la Nativité

L'église Notre-Dame de la Nativité est une église catholique de style roman située à Terrefondrée, en France

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église est située à Terrefondrée dans le département français de la Côte-d'Or.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'église, orientée normalement, se présente en quatre parties :

  • le chœur vouté en berceau brisé, de plan rectangulaire ;
  • la longue nef à poutraison apparente de bois qui lui fait directement suite, sans transept ;
  • la tour du clocher sur deux étages avec son escalier de bois ;
  • le porche qui vaut au monument son classement aux monuments historiques avec une remarquable cuve baptismale.
Le porche de l'église.

Mobilier[modifier | modifier le code]

Outre le mobilier liturgique , l’Inventaire général du patrimoine culturel recense :

On note également :

  • une rare piscine romane à colonnettes et une armoire liturgique incluses dans l'épaisse muraille ;
  • une chapelle seigneuriale transformée en sacristie.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction initiale de l'église date du XIIe siècle et en 1166 l'évêque de Langres la cède aux Templiers. Le porche semble dater du XIIIe siècle ou du XIVe siècle. Il a été restauré en 1821.

L'église est classée monument historique en 1926[2].

Sur la commune, au hameau de Chatellenot on note une croix de village classée monument historique en 1924[3] associée à une chapelle gothique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]