Banc d'œuvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un banc d'œuvre ou banc de l'œuvre était un type de mobilier liturgique des églises catholiques. C'était un banc de prestige destiné aux personnes notables de la paroisse.

Description[modifier | modifier le code]

Il consiste en un banc de grande taille souvent largement décoré et bénéficiant d'un certain confort (velours, coussins...) [1].

Souvent surmonté d'une croix, le banc d'œuvre était situé le plus souvent face à la chaire à prêcher. Sa destination peut être indiquée par une inscription.

Usage[modifier | modifier le code]

C’était la place réservée des personnes notables et du Conseil de fabrique constitué formé de laïques, les marguilliers en charge des biens matériels de l’église, des ornements, du mobilier, et des sommes destinées à leur entretien. Certains étaient des personnages importants de la paroisse, d’autres étaient élus, d’autres bénévoles[1].

Avec la réforme liturgique de Vatican II et les progrès de la sonorisation, les chaires à prêcher ont perdu de leur utilité, et les bancs d’œuvre aussi. Certaines paroisses parisiennes ont conservé les deux : Saint-Germain-l'Auxerrois, La Trinité, Saint-Sulpice, Saint-Eustache, Saint-Eugène, etc. D’autres ont fait des réaménagements qui ont entraîné leur disparition, ou leur mise à l’écart, comme Saint-Gervais, où on le trouve dans une chapelle près de l’entrée[1].

Exemples[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c https://www.paris.catholique.fr/bancs-d-oeuvre.html Les bancs d'oeuvre sur le site de l'église catholique à Paris]

Sites externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :