Architecture classique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Villa Rotonda (1566-1571), par Palladio.

L'architecture classique désigne une style architectural qui s'inspire directement de l'antiquité gréco-romaine, dans le contexte de la Renaissance. Partie d'Italie au XVIe siècle, sous l'impulsion notamment de Bramante et Palladio, ce style architectural va se répandre dans toute l'Europe au XVIIe siècle, avant de se transformer en néo-classicisme au XVIIIe et XIXe siècles.

L'architecture classique est parfois opposé au style baroque[1]. Selon l'historien de l'art Heinrich Wölfflin le baroque représente l'aspect actif et positif de la création, tourné vers des formes ouvertes, tandis que l'art classique est un art linéaire, aux formes fermées. Cette opposition a cependant été nuancée ultérieurement par les historiens de l'art, et on trouve de nombreuses interférences entre les deux styles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines gréco-romaines de l'Antiquité[modifier | modifier le code]

Initialement l'adjectif "classique" s'applique à l'Antiquité gréco-romaine dans son ensemble. Toutefois, le terme va désigner pour la période moderne la renaissance du langage architectural de l'Antiquité, notamment décoratif avec la présence de frontons, colonnes, pilastres, chapiteaux, entablements, corniches.

Vitruve, architecte romain et rédacteur de De architectura,est l'auteur d'un ouvrage de référence sur l'architecture classique de l'Antiquité écrit entre 35 av. J.-C. et 25 av. J.-C. Il servira de base aux architectes de la Renaissance.

Renaissance italienne[modifier | modifier le code]

Alberti et Serlio pour la théorie, Bramante et Palladio pour la mise en pratique :

En France : le classicisme[modifier | modifier le code]

Milieu 16e siècle et début 17e siècle[modifier | modifier le code]

Les précurseurs :

Les débuts sur des grands ensembles :

Fin 17e, début 18e siècle[modifier | modifier le code]

Diffusion en Europe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Heinrich Wölfflin, Principes généraux de l'histoire de l'art, 1915.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]