Architecture néo-byzantine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église du Sacré Cœur à Liège, photographiée du haut de la tour du Mémorial Interallié

L' 'architecture néo-byzantine est un style architectural de la deuxième moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Elle fut employée notamment dans les édifices publics et religieux. L'architecture néo-byzantine intègre des éléments de l'architecture byzantine associés à des éléments empruntés à l'architecture chrétienne médiévale de l'Europe de l'Est, notamment orthodoxe, telle qu'elle s'est développée à Constantinople et, plus généralement, dans l'Empire byzantin entre les Ve et XIe siècles.

Ce style se caractérise par l'emploi d'arcades et de voûtes en plein-cintre et de dômes ; il recourt à la brique, au stuc et, dans la décoration, à la mosaïque.

Histoire et réalisations[modifier | modifier le code]

La cathédrale de Saint-Sava à Belgrade, l'une des dernières grandes réalisations dans le style néo-byzantin

Le style néo-byzantin s'est d'abord développé dans la Russie impériale et dans l'Europe de l'Est, de la cathédrale de Sophia (près de Saint-Pétersbourg), qui date de 1782, à la cathédrale Alexandre-Nevski de Sofia (en Bulgarie), qui a été construite en 1882. En Russie, elle a été popularisée par l'architecte Constantin Thon, qui y mêlait des éléments néoclassiques et des éléments de l'architecture russe traditionnelle. À Belgrade, en Serbie, le style néo-byzantin s'est prolongé dans les premières décennies du XXe siècle, avec l'église Saint-Marc, construite de 1931 à 1940 par Petar et Branko Krstić ou encore la Cathédrale Saint-Sava, construit à partir de 1935 sur des plans de l'architecte Aleksandar Deroko[1]. Dans tous ces pays, l'architecture néo-byzantine est ressentie comme vernaculaire : par exemple, l'église Saint-Marc de Belgrade s'inspire de celle du monastère de Gračanica (XIVe siècle)[2].

De 1850 à 1880, à Bristol s'est développé un style connu sous le nom de Bristol Byzantine ; il fut fréquemment employé dans les bâtiments industriels et mêlait des éléments d'architecture byzantine et des éléments d'architecture mauresque.

Aux États-Unis, l'architecture néo-byzantine est présente dans plusieurs bâtiments du campus de l'université Rice au Texas, à l'église Saint-François de Sales de Philadelphie et à la basilique du sanctuaire national de l'Immaculée Conception construite entre 1920 et 1959 à Washington D.C.. Au début des années 1980, le célèbre architecte américain Philip Johnson a conçu une annexe post-moderniste au Cleveland Play House ; ce bâtiment reflète des influences byzantines.

Galerie[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zoran Manević, Architecture et édifices à Belgrade
  2. Church Architecture Site officiel de la ville de Belgrade

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]