Église Saint-Vorles de Marcenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Vorles de Châtillon-sur-Seine.

Église Saint-Vorles
Image illustrative de l’article Église Saint-Vorles de Marcenay
Église romane de Saint-Vorles
Présentation
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style dominant roman
Protection  Inscrit MH (1925)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Commune Marcenay
Coordonnées 47° 51′ 47″ nord, 4° 24′ 19″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Vorles

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Église Saint-Vorles

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

(Voir situation sur carte : Côte-d'Or)
Église Saint-Vorles

L’église Saint-Vorles est une église catholique située à Marcenay en Côte-d'Or, en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

L’église Saint-Vorles est située dans le département français de la Côte-d'Or, sur la commune de Marcenay.

Architecture[modifier | modifier le code]

Avec des vestiges antérieurs à l'an mil, l’église Saint-Vorles illustre la transition entre l’architecture carolingienne et l’architecture romane. Les parties médiévales de l'édifice sont de style roman.

Mobilier[modifier | modifier le code]

Le mobilier liturgique (autel, tabernacle, retable, chaire, bénitier, fonts baptismaux) de l'église Saint-Vorles est classé à l’Inventaire général du patrimoine culturel ainsi que :

Histoire[modifier | modifier le code]

Vorles, mort en 591, serait né à Marcenay vers l’an 530[2]. et, devenu prêtre, y aurait également accompli son miracle. L’église Saint-Vorles est connue pour être le lieu où ses restes étaient conservés avant leur transfert dans l’église de Châtillon-sur-Seine[3] en 868.

Une dizaine de sarcophages de la fin du VIe siècle et du début du VIIe siècle, certains ayant encore leur couvercle, a été retrouvée à proximité immédiate de l’église[3]. L’un d’eux conservé dans une crypte sous le chœur[4] est réputé être celui de Saint Vorles[3].

Plusieurs restes d’édifices des Xe siècle et XIe siècles antérieurs à l’église actuelle ont été retrouvés, certains étant intégrés dans l’édifice actuel[3]. Celui-ci a été principalement construit au XIIe siècle dans le style roman[3] et remanié au XVe siècle[4]. Le clocher-porche date de 1778[4].

L’église est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis le [5].

Une restauration complète achevée en 2013 permet la réouverture de l’église fermée au public depuis plus de dix ans[6]. À cette occasion des fouilles importantes[7] ont été réalisées[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Base Mistral/Palissy : église de Marcenay
  2. Vie de Saint-Vorle
  3. a b c d et e Sylvain Aumard, « L’église Saint-Vorles de Marcenay (Côte-d’Or) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA, 12 | 2008, mis en ligne le 15 août 2008, consulté le 1er juin 2015. DOI : 10.4000/cem.5992.
  4. a b et c Christaldesaintmarc, « L'église de Marcenay », sur christaldesaintmarc.com, (consulté le 1er juin 2015).
  5. Notice no PA00112520, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « Marcenay : l’église Saint-Vorles a retrouvé toute sa splendeur », sur Le Bien public, (consulté le 1er juin 2015).
  7. Fouilles de Marcenay 01
  8. Fouilles de Marcenay 02

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien interne[modifier | modifier le code]