Église Saint-Vorles de Marcenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Église Saint-Vorles
Image illustrative de l’article Église Saint-Vorles de Marcenay
Église romane de Saint-Vorles
Présentation
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style dominant roman
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1925)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Commune Marcenay
Coordonnées 47° 51′ 47″ nord, 4° 24′ 19″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Vorles
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne
(Voir situation sur carte : Bourgogne)
Église Saint-Vorles
Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or
(Voir situation sur carte : Côte-d'Or)
Église Saint-Vorles

L’église Saint-Vorles est une église catholique située sur la commune de Marcenay, dans la Côte-d'Or, en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Vorles, mort en 591, serait né à Marcenay vers l’an 530[1]. et, devenu prêtre, y aurait également accompli son miracle. L’église Saint-Vorles est connue pour être le lieu où ses restes étaient conservés avant leur transfert dans l’église de Châtillon-sur-Seine[2] en 868.

Une dizaine de sarcophages de la fin du VIe siècle et du début du VIIe siècle, certains ayant encore leur couvercle, a été retrouvée à proximité immédiate de l’église[2]. L’un d’eux conservé dans une crypte sous le chœur[3] est réputé être celui de Saint Vorles[2].

Plusieurs restes d’édifices des Xe siècle et XIe siècles antérieurs à l’église actuelle ont été retrouvés, certains étant intégrés dans l’édifice actuel[2]. Celui-ci a été principalement construit au XIIe siècle dans le style roman[2] et remanié au XVe siècle[3]. Le clocher-porche date de 1778[3].

Une restauration complète achevée en 2013 permet la réouverture de l’église fermée au public depuis plus de dix ans[4]. À cette occasion des fouilles importantes[5] ont été réalisées[6].

Description[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Avec des vestiges antérieurs à l'an mil, l’église Saint-Vorles illustre la transition entre l’architecture carolingienne et l’architecture romane. Les parties médiévales de l'édifice sont de style roman.

Mobilier[modifier | modifier le code]

Le mobilier liturgique (autel, tabernacle, retable, chaire, bénitier, fonts baptismaux) de l'église Saint-Vorles est classé à l'Inventaire général du patrimoine culturel ainsi que :

Protection[modifier | modifier le code]

L’église Saint-Vorles est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis le [8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vie de Saint-Vorle
  2. a b c d et e Sylvain Aumard, « L’église Saint-Vorles de Marcenay (Côte-d’Or) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA, 12 | 2008, mis en ligne le 15 août 2008, consulté le 1er juin 2015. DOI : 10.4000/cem.5992.
  3. a b et c Christaldesaintmarc, « L'église de Marcenay », sur christaldesaintmarc.com, (consulté le 1er juin 2015).
  4. « Marcenay : l’église Saint-Vorles a retrouvé toute sa splendeur », sur Le Bien public, (consulté le 1er juin 2015).
  5. Fouilles de Marcenay 01
  6. Fouilles de Marcenay 02
  7. Base Mistral/Palissy : église de Marcenay
  8. « Notice n°PA00112520 », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture