Red Hot Chili Peppers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Red Hot Chili Peppers

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le groupe en concert au Pinkpop 2006

Informations générales
Surnom Red Hot
Pays d'origine Los Angeles, Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Funk rock, rock alternatif, fusion
Années actives Depuis 1983
Labels EMI (1983-1990)
Warner Bros. (depuis 1991)
Site officiel www.redhotchilipeppers.com
Composition du groupe
Membres Anthony Kiedis
Michael Balzary (Flea)
Chad Smith
Josh Klinghoffer
Anciens membres Hillel Slovak
Jack Irons
Cliff Martinez
Jack Sherman
Dave Navarro
John Frusciante
Arik Marshall
Zander Schloss
Dix Denney
Jesse Tobias
Duane "Blackbyrd" McKnight

Red Hot Chili Peppers (couramment abrégé en Red Hot ou RHCP) est un groupe de rock américain formé en 1983 à Los Angeles. Leur musique mêle principalement des éléments de rock et de funk, avec des influences punk, metal et rap[1].

Les Red Hot Chili Peppers ont commencé à se faire connaître dans des clubs par des prestations très survoltées, avant d'enchaîner de nombreuses apparitions dans les festivals underground. Après la mort tragique du guitariste Hillel Slovak en 1988, ils ont commencé à écrire des textes plus profonds, accompagnés de mélodies plus complexes et recherchées.

En près de trente ans de carrière, le groupe a enregistré dix albums studio dont les plus vendus sont Blood Sugar Sex Magik et Californication, sortis respectivement en 1991 et 1999. Ils ont vendu plus de 90 millions d'albums dans le monde. C'est l'un des groupes de rock ayant classé le plus de singles n°1 au U.S. Mainstream Rock chart, à savoir 11 singles, dont les tubes planétaires Give It Away, Under the Bridge, My Friends, Scar Tissue, et Californication.

Après une pause d'environ deux ans, durant laquelle chaque membre se consacrait à d'autres projets musicaux, les Red Hot Chili Peppers ont retrouvé le chemin des studios le 12 octobre 2009, comme l'avait indiqué le batteur Chad Smith au magazine Rolling Stone en août[2]. L'album sera écrit sans John Frusciante, celui-ci ayant quitté le groupe en 2008. La nouvelle a officiellement été annoncée le 16 décembre 2009 par le guitariste sur son site et son blog Myspace, laissant une lettre à l'adresse de ses fans[3]. Josh Klinghoffer a confirmé qu'il était le nouveau guitariste du groupe[4].

Les Red Hot Chili Peppers ont sorti leur dernier album en date, I'm with You, le 29 août 2011.

Philosophie musicale[modifier | modifier le code]

Les Red Hot sont principalement connus pour quatre choses : le jeu puissant (slap bass) et déluré de Michael Balzary, alias « Flea » à la basse, leur précision rythmique, un style de composition très particulier, et enfin un style vestimentaire très original (en anglais, on parle de shants, contraction de shorts et pants).

Le style de Flea à la basse s'inscrit dans la tradition fusion, empruntant beaucoup à des musiciens comme Bootsy Collins de Parliament-Funkadelic, John Paul Jones de Led Zeppelin ou Darryl Jenifer des Bad Brains. Flea est considéré comme l'un des plus grands bassistes de la scène rock, avec une grande diversité technique et un feeling hors du commun. Cet instrument, souvent relégué dans un rôle d'accompagnement, occupe une place très importante dans la composition des morceaux du groupe. Beaucoup des compositions des Red Hot Chili Peppers sont centrées sur la basse, surtout jusqu'à l'album Mother's Milk, à partir duquel les spectaculaires performances de Flea ont été employées de manière plus parcimonieuse. Le jeu de basse de Michael Balzary reste cependant un pilier du son des Red Hot Chili Peppers (comme dans By The Way tirée de l'album éponyme, ou Coffee Shop tirée de One Hot Minute). À noter que Flea fait également partie du groupe de Thom Yorke, Atoms For Peace dans le cadre de la tournée de 2009, et que son jeu de basse très particulier y est très exploité.

Le jeu de guitare, bien qu'ayant beaucoup évolué dans l'histoire du groupe (qui a vu se succéder cinq guitaristes différents pour leurs dix albums (Jack Sherman, Hillel Slovak, Dave Navarro, John Frusciante et Josh Klinghoffer), emprunte d'une manière générale beaucoup au style de Jimi Hendrix, avec un son souvent saturé. Mais les similitudes s'arrêtent là : si Jack Sherman, qui ne joua qu'en tant que remplaçant d'Hillel Slovak sur le premier album du groupe, essayait de se rapprocher au maximum du style de celui-ci, très inspiré par le blues et le funk (en plus d'être le guitariste original, Hillel Slovak avait composé presque tous les titres de l'album), les instrumentistes qui se sont succédé après le décès de ce dernier par overdose ont chacun imposé leur style propre : John Frusciante, considéré par beaucoup comme « le » guitariste des Red Hot Chili Peppers, apporta plus de mélodie et de profondeur, et Dave Navarro un style plus proche du rock progressif et du heavy metal.

Le premier batteur du groupe fut Jack Irons, remplacé dès les deux premiers albums par Cliff Martinez. Ce poste est occupé depuis la fin des années 1980 par Chad Smith. Lors de son audition, celui-ci surprit le groupe par son jeu très énergique. Après la sortie de Blood Sugar Sex Magik, il sera même considéré comme l'un des meilleurs batteurs de rock de son temps, dans la lignée de John Bonham du groupe Led Zeppelin.

Enfin, Anthony Kiedis est, grâce à la grande diversité de styles qu'il aborde, un chanteur à part dans l'univers du rock. Les parties vocales des Red Hot Chili Peppers sont en effet aussi souvent rappées que chantées ou même parlées (style caractéristique de l'album 'Blood Sugar Sex Magik). Anthony Kiedis est capable d'interpréter des morceaux de rap d'une manière tout à fait originale, en suivant la mélodie et non pas le rythme, comme c'est normalement le cas dans le rap. Très critiquées aux débuts du groupe, la qualité et la diversité du chant d'Anthony Kiedis se sont, de l'avis général, légèrement améliorées depuis l'album Freaky Styley. Les avis des fans du groupe quant à son chant restent néanmoins très hétéroclites et ses prestations scéniques font ainsi rarement l'unanimité.

Une grande partie de la réputation du groupe à ses débuts vient de ce qu'il a été l'un des premiers à fusionner punk, funk et rap (bien qu'existaient déjà dans les années 1980 des groupes de hip-hop blancs comme les Beastie Boys). Le groupe a ainsi réuni autour de sa musique un public aussi bien noir que blanc. Il a également contribué à élargir l'audience du rap au public blanc. Enfin, avec Faith No More, Rage Against the Machine ou Fishbone, qui partagent une grande partie de leurs influences, on considère les Red Hot Chili Peppers comme l'un des groupes ayant lancé le mouvement fusion, qui allait plus tard influencer le nu metal, genre musical apparu à la fin des années 1990.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

Des débuts difficiles[modifier | modifier le code]

En 1983 à Los Angeles, un groupe d'amis de l'école secondaire de Fairfax composé d'Anthony Kiedis au chant, Hillel Slovak à la guitare, « Flea » (de son vrai nom Michael Balzary) à la guitare basse et Jack Irons à la batterie est invité à se produire dans un bar à striptease de Los Angeles. Ils ont une chanson et ont pris du LSD lorsqu'ils commencent leur set. Voyant qu'ils se font voler la vedette par les strip-teaseuses, ils décident d'effectuer un rappel complètement nus avec juste une chaussette sur le pénis. C'est un succès qui va leur permettre de reproduire l'expérience et de déclencher une hystérie collective qui va vite faire le tour de la ville. Alertés par la furie autour du groupe (nommé à l'origine Tony Flow and the Miraculously Majestic Masters of Mayhem[5]), EMI Group va leur proposer un contrat. C'est alors le début d'une longue série de malheurs qui frappera le groupe de longues années.

En effet, alors qu'ils s'apprêtent à enregistrer leur premier album, Hillel Slovak et Jack Irons décident de quitter le groupe, qu'ils considèrent comme une blague, pour se concentrer sur leur autre groupe What Is This? qui a aussi obtenu un contrat. Ils seront remplacés par Jack Sherman à la guitare et Cliff Martinez à la batterie. L'alchimie disparue, le groupe sort un album déroutant, produit par Andy Gill (idole du groupe et guitariste de Gang of Four avec qui ils se disputaient régulièrement). L'album Red Hot Chili Peppers, qui sort en 1984, est un échec, on ne retrouve pas sur l'album l'aura dégagée par les performances live du groupe[6]. La tournée qui suit n'arrange pas les choses, Jack Sherman ayant de plus en plus de problèmes avec les autres membres ce qui le pousse à quitter les Red Hot Chili Peppers[7]. Ainsi Hillel Slovak décide alors de quitter What Is This? pour revenir au sein du groupe de ses amis au début de l'année 1985.

C'est alors que George Clinton, parrain du funk, créateur, leader et chanteur de Parliament Funkadelic, reprend en main la production pour la sortie de leur deuxième album Freaky Styley. L'album est meilleur mais le succès n'est toujours pas au rendez-vous. La critique, dérangée par le fait qu'un groupe de blancs puisse faire du rap et du funk, s'acharne sur le groupe, seul le titre Hollywood (Africa) connaît un succès correct en Europe grâce à la sortie en single, mais il n'a pas eu le même impact aux États-Unis. Cliff Martinez décide à son tour de quitter le groupe au milieu de l'année 1986 et rend ainsi sa place au membre d'origine Jack Irons. L'intérim fut assuré par Chuck Biscuits, batteur de punk hardcore, ancien membre de D.O.A., Circle Jerks et Black Flag.

Le tournant des années 1987-1988[modifier | modifier le code]

En 1986, le retour de Jack Irons rend au groupe son alchimie originelle[8] et les Red Hot Chili Peppers sortent en 1987 l'album The Uplift Mofo Party Plan, produit par Michael Beinhorn[9]. Cet album, qui reste le seul enregistré par les quatre membres d'origine du groupe, est le premier à avoir fait son entrée au Billboard Top 200, à la 148e place[10]. Le groupe commence à véritablement faire parler de lui et les chansons Fight Like a Brave ou Behind the Sun commencent timidement à passer à la radio.

On trouve sur cet album un morceau pas comme les autres, Special Secret Song Inside qui devrait s'appeler au départ Party In Your Pussy mais la censure américaine de l'époque s'y opposa, trouvant le titre contraire aux bonnes mœurs. Le morceau restera sur l'album mais sans titre et sans paroles dans le livret. Grâce à cet incident, The Uplift Mofo Party Plan restera dans l'histoire comme le premier disque estampillé du fameux Parental Advisory Explicit Lyrics (très discret, au dos du CD).

Les problèmes de drogue au sein du groupe, présents tout au long de la décennie, s'intensifient[11] et éclatent au grand jour durant la tournée suivant ce troisième album. En effet, sous l'emprise de la drogue, Hillel réalise des performances médiocres. Pourtant les autres membres choisissent de ne pas le virer et lorsque le groupe entame en mai 1988 sa première tournée en Europe, les choses semblent rentrées dans l'ordre et Slovak désintoxiqué. Mais peu de temps après le retour des quatre Californiens aux États-unis, Hillel Slovak est retrouvé mort dans son appartement le 25 juin 1988 d'une overdose d'héroïne. Déboussolé, Jack Irons quitte le groupe, il ne veut plus continuer après la mort de son ami[12].

Malgré tout, Anthony et Flea décident de continuer l'aventure et engagent temporairement Duane "Blackbyrd" McKnight au poste de guitariste et D. H. Peligro à la batterie. Après ce court intermède, ils engagent deux nouveaux musiciens pour former le line up le plus connu. À la guitare, s'impose un fan de 18 ans nommé John Frusciante qui les a bluffés par son jeu[13] et qu'ils ont réussi à embaucher juste au moment où il passait une audition pour leurs amis de Théolonious Monster qui allaient le faire signer. John Frusciante évoque également des essais qu'il aurait passés, dans le but de rejoindre le groupe de Frank Zappa (John Frusciante, joue aussi la guitare shred). Côté batterie, le groupe engage Chad Smith, dernier candidat d'une audition organisée par les Red Hot.

Le début de la notoriété[modifier | modifier le code]

La nouvelle formation entre alors en studio pour l'enregistrement de Mother's Milk, qui sort en 1989. L'album entraîne un véritable succès. En effet, il constitue le premier disque d'or du groupe[14], grâce notamment aux tubes Higher Ground ou Knock Me Down. Les Red Hot Chili Peppers parviennent ainsi à s'exporter en Europe. Le mélange de funk, rap, metal et jazz qui compose cet album dédié à la mémoire d'Hillel Slovak leur permet de se faire connaître du grand public. S'ensuit alors une tournée de neuf mois à travers les États-Unis et l'Europe.

Bien que Mother's Milk soit un événement marquant de leur carrière, les Red Hot Chili Peppers n'interprètent que rarement des titres de cet album sur scène. Il semble que le groupe soit insatisfait de la production de cet album. John Frusciante s'étendra sur le sujet, reprochant au producteur "d'avoir orienté son jeu de guitare vers une tonalité metal qui n'était absolument pas la sienne"[15].

Les deux membres fondateurs de Fishbone, grande influence des Red Hot Chili Peppers depuis longtemps, Angelo Moore et Norwood Fisher ont participé aux chœurs sur l'album The Uplift Mofo Party Plan, une partie d'un morceau de Fishbone, Bonin' In The Boneyard se fait entendre au milieu du morceau Good Time Boys et Fish, le batteur originel de Fishbone, est à la batterie sur le titre Taste The Pain.[réf. nécessaire]

La confirmation avec Blood Sugar Sex Magik[modifier | modifier le code]

Article connexe : Blood Sugar Sex Magik.

En 1990, le groupe quitte EMI pour Warner Bros. Records où ils préparent avec leur nouveau producteur Rick Rubin (avec qui ils travaillent toujours depuis) leur nouvel opus Blood Sugar Sex Magik. L'album, qui doit beaucoup au talent de John Frusciante, sort en 1991 et connaît un succès planétaire qui propulse les Red Hot Chili Peppers du rang de groupe culte à celui de plus grand groupe du moment, et ce grâce à des titres comme Give It Away (leur première chanson classée n°1) ou encore Under the Bridge.

Le succès croissant du rock alternatif sur les ondes, accompagné du soutien accru de leur label, permettent au groupe californien d'écouler douze millions de copies de l'album dans le monde[16]. En 2003, le magazine musical britannique Rolling Stone le classera 310e au rang des 500 plus grands albums de tous les temps[17].

De nouvelles années de galère[modifier | modifier le code]

Le groupe est au sommet et tourne avec des premières parties telles que Nirvana, Pearl Jam ou Smashing Pumpkins, malheureusement, ce succès a aussi des inconvénients. Le statut de superstar auquel ils se sont retrouvés propulsés était difficile à supporter pour John Frusciante, qui traversait alors une crise existentielle. Cela eut pour effet de dégrader ses relations avec les autres membres du groupe jusqu'à ce qu'il décide en mai 1992 de les quitter en pleine tournée à Tokyo. Peu de temps après son départ John sombre dans la drogue. Sa dépendance à l'héroïne et à la cocaïne a d'ailleurs failli atteindre un point tragique en 1997.

La première difficulté, après le départ de John, fut de lui trouver un remplaçant. Pour assurer les dates en Australie la semaine suivante, ils engagent Zander Schloss, mais au bout de 4 jours de répétitions intensives, ils préfèrent annuler ces dates "plutôt que de présenter une version tiédasse d'[eux]-mêmes"[18]. Arik Marshall est ensuite appelé pour se produire avec les Red Hot au festival Lollapalooza en 1992, puis en 1993 ils font appel à Jesse Tobias. Ce n'est qu'avec Dave Navarro, devenu guitariste de Jane's Addiction[19], qu'ils trouvent un remplaçant stable.

One Hot Minute[modifier | modifier le code]

Le groupe enregistre alors One Hot Minute, qui sort en 1995, seul album où Dave Navarro est présent. Ce nouveau guitariste donne une nouvelle dimension au style punk funk du groupe. De nombreux journalistes critiquent le manque d'alchimie entre Navarro et les autres membres du groupe, comme on la trouvait à l'époque de John.

One Hot Minute surprend par sa noirceur, on retrouve le mélange de différents genres, mais les riffs de guitares sont un peu plus violents, et One Hot Minute est considéré par certains[réf. nécessaire] comme un album hard rock. Les chansons sont parmi les plus longues jamais enregistrées par le groupe (avec "Sir Psycho Sexy", de l'album Blood Sugar).

Malgré la critique, il séduit le grand public. Cinq millions d'exemplaires sont vendus dans le monde[20], dont deux millions aux États-Unis. Certains singles atteignent la tête des charts, comme My Friends ou Aeroplane. Love Rollercoaster, reprise des Ohio Players pour la bande originale de Beavis et Butt-Head se font l'Amérique, qui ne figure pas sur l'album connaît aussi un certain succès. L'album est considéré par Philippe Manœuvre, journaliste de Rock & Folk, comme l'un des 101 albums qui ont changé le monde.

Mais la formation ne pouvait pas durer, l'ambiance au sein du groupe ne cessant de se détériorer, et les problèmes de Kiedis et de Navarro avec la drogue pesant également très lourd sur le groupe[21], à la fin de l'année 1997, Dave Navarro et Flea jouent ensemble sur la tournée de Jane's Addiction qui venait de se reformer, tandis que la création musicale était au point mort chez les Red Hot Chili Peppers. Après quatre ans de collaboration avec les Red Hot, Navarro les quitte au début de l'année 1998 pour se consacrer à ses propres projets musicaux.

Les autres membres du groupe considèrent aujourd'hui One Hot Minute comme une exception dans leur carrière. Après le départ de Navarro, les Red Hot ont cessé de jouer les chansons qui ne correspondaient pas au style de John Frusciante, ce qui désolait beaucoup de fans. Le guitariste prétend même n'avoir jamais entendu l'album, du moins pas en entier. Il convient de remarquer que le groupe avait assuré qu'il se séparerait après la tournée de promotion de cet album. Pourtant, dans son autobiographie Scar Tissue, Anthony Kiedis mentionne qu'en 1997, le groupe allait "entamer l'écriture d'un nouvel album" avec Dave Navarro.

Le retour de John Frusciante et du succès avec Californication (1999)[modifier | modifier le code]

En 1997, les deux membres fondateurs des Red Hot, Flea et Anthony Kiedis, apprennent que John Frusciante, leur ancien guitariste, est ruiné et sans abri et qu'il veut arrêter de se droguer. Flea convainc Anthony (avec qui John s'était brouillé en quittant le groupe) de le reprendre dans le groupe. John Frusciante, le guitariste prodige, réintègre le groupe. Après une cure de désintoxication et deux albums solo, il est revitalisé et remotivé et il reprend le chemin des studios avec ses anciens compagnons, pour sortir en 1999 un nouvel opus Californication, toujours produit par Rick Rubin. L'album, encensé, signe le retour en force d'un groupe majeur qui tourne à présent autour de la sensibilité funky de John Frusciante. L'orientation pop de cet album a donné lieu à de nombreux tubes tels que Californication, Scar Tissue ou Otherside. Californication est leur album le plus vendu à ce jour avec 16 millions d'exemplaires à travers le monde[22]. Durant les deux années suivantes, ils partent alors en concert et donnent à cette occasion leurs plus grands shows, à l'image de celui sur la Place Rouge de Moscou, où ils se produisent devant 200 000 personnes. Ils font aussi un concert à Woodstock III où Flea jouera entièrement nu. En 2001, ils sortent leur premier DVD live, Off the Map.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

De retour en studio en novembre 2001, les Red Hot reviennent en 2002 avec By the Way, album très mélodique où le funk disparaît pour laisser place à des chansons très pop. L'album se vend bien et on y trouve les tubes By the Way, Can't Stop, The Zephyr Song, ainsi que Venice Queen, qui clôt l'album.

Ils repartent ensuite pour une tournée de deux ans, au cours de laquelle ils sortent en 2003 leur deuxième DVD live, Live at Slane Castle, et enregistrent de nouvelles chansons pour leur best-of, Greatest Hits. En 2004, ils sortent leur premier album live, Live in Hyde Park, enregistré la même année durant leurs performances dans Hyde Park à Londres. Les trois concerts (19, 20 et 25 juin) ont établi un nouveau record du monde dans l'histoire de la musique : ils ont en effet rapporté 17 millions de dollars[23] et attiré 258 000 spectateurs.[réf. nécessaire] EMI décide alors de rééditer leurs 4 premiers albums en version remasterisée avec des bonus (lives, démos, rares).

Le 6 octobre 2004, Anthony Kiedis sort son autobiographie, Scar Tissue, dans laquelle il livre des détails sur ses amis, ses amours, sa lutte contre la drogue, sa passion pour la musique. Le livre contient également les paroles de certaines chansons, ainsi que l'histoire derrière chacune d'elles.

Retour en force avec Stadium Arcadium[modifier | modifier le code]

Le groupe sort en mai 2006 Stadium Arcadium, véritable retour aux sources du groupe et mélange de genre avec des morceaux funk et d'autres plus mélodiques. Toujours produit par Rick Rubin, l'album a pour premier single le tube Dani California et contient également le single Snow (Hey Oh) et Tell me baby. Dani California a fait l'objet d'une polémique. En effet, Dan Gaffney, un animateur de radio américain, affirme que ce titre est un plagiat d'une chanson de Tom Petty sortie en 1993 et nommée "Mary Jane's Last Dance". Toutefois, Tom Petty a refusé de poursuivre les Red Hot, ne croyant pas à leur volonté de copier sa chanson. Le riff est également très semblable à un riff d'une chanson de Metallica sortie en 1983 "The four Horsemen".

C'est un album très important car c'est la première fois que le groupe fait trois albums consécutifs avec la même formation, qu'ils sortent un double album et surtout, qu'ils composent autant. En effet il y a en tout 38 chansons écrites mais seulement 28 gardées pour le double album, bien que ce genre de cas arrive à chaque album. Elles sont d'ailleurs toutes écrites par Anthony Kiedis qui, grâce à son autobiographie, s'est, selon le guitariste John Frusciante, "libéré de l'espace dans sa tête : après la sortie du livre, il a écrit les paroles de 38 chansons ! Incroyable de sa part ! "[24]. "On s'est réunis et notre travail d'écriture initial était de faire un album court. Trois mois plus tard on avait 38 chansons, qui avaient sens et matière à être enregistrées" confie le chanteur[25]. Et lors d'une interview, quand on lui a demandé ce qu'ils allaient faire du trop-plein de chanson il répond : "On va leur payer des funérailles militaires. Non, pas vraiment. On va [...] essayer de les faire sortir par n'importe quel moyen. Je pense qu'elles sont aussi bonnes que les autres." Chose à moitié faite puisqu'une partie de ces chansons a été mise sur les différents singles[26].

Avec la sortie de Stadium Arcadium, la maison de disques (Warner Music) offre aux fans la possibilité d'acheter de nouvelles versions des quatre albums précédant "Stadium Arcadium" avec deux ou trois morceaux inédits par album (B-Sides).

Selon les estimations, le groupe aurait vendu 69 600 000 albums depuis le début de sa carrière[27].

De la pause au retour en studio[modifier | modifier le code]

RHCP en concert à Lyon en France (2006).

Après une série de concerts en 2007, le groupe avait décidé de prendre une pause d'au minimum un an. Lors de cette pause, les membres ont eu différentes activités : John Frusciante s'est consacré à l'écriture de son dernier album, The Empyrean sorti en janvier 2009, Flea s'est occupé activement de son école de musique, a fait quelques collaborations musicales, notamment avec Thom Yorke, Flea a aussi sorti sa propre marque de basse FleaBass. Enfin Chad Smith a fondé le supergroupe Chickenfoot avec Michael Anthony, Sammy Hagar (tous deux ex-Van Halen) et Joe Satriani, il a monté un autre groupe appelé Chad Smith's Bombastic Meatbats avec lequel il vient de sortir un premier album. De son côté Anthony Kiedis a participé à la création d'une série télévisée sur son enfance passée à Los Angeles appelée « Spider And Son ».

Bien que la pause ait duré un petit peu plus de 2 ans, Chad Smith et Anthony Kiedis avaient annoncé que le groupe se retrouvait le 12 octobre 2009, pour entamer le processus de création et d'écriture de nouvelles musiques. « C'est ma partie préférée : le processus de création. C'est la partie la plus cool quand on fait de la musique et lorsque l'on joue dans un groupe » a déclaré Chad Smith à cette occasion[2].

Le batteur, qui est le plus bavard du groupe quant au prochain album, annonçait qu'ils pourraient le sortir d'ici fin 2010... Flea lui a passé un CD de rythmes électroniques afin de s'inspirer. Le groupe californien est-il sur le point d'opérer sa révolution électronique ? « On ne sait jamais », répond Chad Smith. « Certaines de nos nouvelles chansons comportent du piano... »[28]

Le 16 décembre 2009, John Frusciante met fin à une rumeur en annonçant officiellement sur son blog sa séparation avec le groupe. Il explique à cette occasion que ses intérêts musicaux lui font prendre une autre direction. En douze ans, John a changé en tant qu'homme et en tant qu'artiste à un tel point que poursuivre l'aventure avec les Red Hot était contre sa nature. « Pour moi, l'art n'a jamais été quelque chose de l'ordre du sens du devoir ». Sa séparation survient après une coupure d'un an. Face à cette nouvelle, les autres membres ont été très compréhensifs, explique l'ancien guitariste. Le nouveau guitariste du groupe, Josh Klinghoffer est un ami proche de John Frusciante avec qui il a notamment enregistré un album électronique, A Sphere In The Heart of Silence.

I'm With You[modifier | modifier le code]

Le groupe en concert au stade de France le 30 juin 2012.

Le 6 juin 2011, après cinq ans sans sortir d'album, le batteur Chad Smith annonce sur son Twitter la sortie le 29 août du nouvel opus des Red Hot Chili Peppers, nommé I'm with You. Le single The Adventures of Raindance Maggie est sur les ondes depuis le 18 juillet. L'album est composé de 14 titres, et marque l'arrivée de Josh Klinghoffer en tant que nouveau guitariste du groupe. À cette occasion, un concert spécial est donné à Cologne le 30 août, et retransmis presque en instantané, dans plus de 30 salles de cinéma françaises, mais également d'autres pays tels que les États-Unis, la Roumanie, le Chili ou encore le Royaume-Uni[29]. De nombreuses dates ont été proposées par le groupe, surtout par Chad Smith qui, depuis la fin de la tournée ne cesse de donner des nouvelles. Ils commencent leurs premiers concerts au Japon au Summer Sonic Festival, les 7 et 8 août à Tokyo et Osaka ; puis au festival Rock in Rio le 24 septembre. D'autres concerts sont donnés au Pérou et en Colombie[30]. Depuis, le groupe californien a annoncé la plupart de ses dates de la tournée européenne promotionnelle du nouvel album, avec notamment des passages en France, au Palais omnisports de Paris-Bercy les 18 et 19 octobre, trois ans après leur dernier concert dans le pays. Pour la première date française, c'est-à-dire le 18 octobre, les 16 000 billets se sont vendus en l'espace de 5 min ce qui est relativement rare. Seul AC/DC a fait mieux. Pour la promotion de leur album les Red Hot Chili Peppers ont fait un mini aperçu de leur concert sur le plateau du Grand Journal de Canal+ le (1er septembre 2011). Ils décident de faire une autre date en France, cette fois au Stade de France. Ce sera le 30 juin 2012.

Un clip du premier single The Adventures of Rain Dance Maggie est sorti le 17 août. Une écoute en ligne de l'album est sortie sur la plateforme iTunes le 22 août 2011.

La promotion de l'album se poursuit avec un deuxième single, Monarchy of Roses, qui sort uniquement aux Etats-Unis. En Europe, c'est Look Around qui sort uniquement en téléchargement, ainsi que Did I Let You Know pour le Brésil. Le troisième single "officiel" se nomme Brendan's Death Song.

En avril 2012, les Red Hot Chili Peppers sont intronisés au Rock and Roll Hall of Fame et y donnent à cette occasion un concert où ils reprennent des chansons de David Bowie, des Ramones, des The Stooges, des Dion and the Belmonts, des Beach Boys et de Neil Young.

Album en préparation[modifier | modifier le code]

En juin 2012, Chad Smith, batteur du groupe, annonce que 10 chansons inédites, enregistrées pendant les sessions d'enregistrement de I'm with You, étaient déjà prêtes. Flea, bassiste du groupe, confirme sur son Twitter: ""Nous avons écrit quelques titres. Nous allons aussi préparer 18 nouvelles chansons durant les 6 mois qui viennent en version single, vinyle et digital"". Deux chansons par publication seront publiées à partir du 14 août 2012. Deux chansons seront publiées chaque mois, sauf en décembre 2012 et janvier 2013 quand quatre chansons seront publiées.

Membres[modifier | modifier le code]

Principaux membres et discographie
Date Chant Basse Batterie Guitare Albums
1983 Anthony Kiedis Michael "Flea" Balzary Jack Irons Hillel Slovak
1984 Cliff Martinez Jack Sherman The Red Hot Chili Peppers
1985 Hillel Slovak Freaky Styley
1986 Jack Irons
1987 The Uplift Mofo Party Plan
1988 D. H. Peligro John Frusciante
1989 Chad Smith Mother's Milk
1990
1991 Blood Sugar Sex Magik
1992 Zander Schloss /Arik Marshall /Jesse Tobias
1993 Dave Navarro
1994
1995 One Hot Minute
1996
1997
1998 John Frusciante
1999 Californication
2000
2001
2002 By the Way
2003
2004
2005
2006 Stadium Arcadium
2007
2008
2009 Josh Klinghoffer
2010
2011 I'm with You
2012

Discographie[modifier | modifier le code]

Article principal: Discographie des Red Hot Chili Peppers

Albums studio[modifier | modifier le code]

Année Album Charts[31]
Drapeau de la France Drapeau du Canada Drapeau de la Belgique Drapeau de la Suisse Drapeau des États-Unis
1984 The Red Hot Chili Peppers - - - 6
1985 Freaky Styley - 1 - - -
1987 The Uplift Mofo Party Plan - - 1 - 14
1989 Mother's Milk 12 8 5 1 1
1991 Blood Sugar Sex Magik 22 1 2 6 3
1995 One Hot Minute 3 6 5 2 4
1999 Californication 2 4 2 3 3
2002 By the Way 2 1 2 1 2
2006 Stadium Arcadium 1 1 1 1 1
2011 I'm with You 2 2 2 1 2

Compilations[modifier | modifier le code]

Albums Live[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1989
    • Disque d'Or pour l'album Mother's Milk
  • 1992
    • MTV Video Music Awards - Choix du public pour Under the Bridge (Viewer's Choice)
    • MTV Video Music Awards - Vidéo révolutionnaire pour "Give It Away" (Breakthrough Video)
    • MTV Video Music Awards – Meilleure direction artistique pour "Give It Away" (Stéphane Sednaoui) (Best Art Direction)
  • 1993
  • 1999
    • Billboard Music Awards - Prix spécial de la chanson ayant passé le plus de semaines en tête du classement "Modern Rock Tracks" pour "Scar Tissue"
    • MTV Video Music Awards – Meilleur site web (Best Artist Website)
  • 2000
    • American Music Awards – Artiste alternatif favori (Favorite Alternative Artist)
    • California Music Awards – Flea élu bassiste exceptionnel (Outstanding Bassist)
    • Grammy Awards – Meilleure chanson rock pour "Scar Tissue" (Best Rock Song)
    • MTV Video Music Awards – Meilleure direction pour "Californication" (Colin Strause) (Best Direction)
    • MTV Video Music Awards – Meilleure direction artistique pour "Californication" (Best Art Direction)
    • Billboard Music Video Awards – Meilleur clip modern rock de l'année pour "Californication" (Best Modern Rock Clip of the Year)
    • MuchMusic Video Awards – Meilleure vidéo internationale pour "Californication" (Best International Video)
    • VH1 Awards – Pushing the Envelope Video pour "Californication"
    • VH1 Awards - Californication reconnu "Must-Have Album"
    • MTV Europe Music Awards – Meilleure performance rock (Best Rock Act)
  • 2002
    • MTV Video Music Awards Latinoamérica – Meilleur Artiste rock international (Mejor Artista Rock International)
    • MTV Europe Music Awards – Meilleure performance live (Best Live Act)
    • MTV Europe Music Awards – Meilleure performance rock (Best Rock Act)
  • 2003
  • 2004
    • California Music Awards – Artiste californien favori (California Favorite)
  • 2006
  • 2007
    • Grammy Awards – Meilleur album rock pour Stadium Arcadium (Best Rock Album)
    • Grammy Awards – Meilleure chanson rock pour Dani California (Best Rock Song)
    • Grammy Awards – Meilleure performance rock pour Dani California (Best Rock Performance)
    • Grammy Awards – Meilleur album en édition spéciale pour Stadium Arcadium (Best Boxed or special limited edition package of their album)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Jeux Vidéo[modifier | modifier le code]

Plusieurs de leurs chansons ont été présentes dans des jeux principalement musicaux :

Jeux musicaux:

Jeux non-musicaux

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Red Hot Chili Peppers », allmusic.com (consulté le 1er avril 2010)
  2. a et b Rockradio
  3. http://blogs.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendId=3981059&blogId=522547404
  4. http://www.rollingstone.com/rockdaily/index.php/2010/01/04/josh-klinghoffer-confirms-hes-red-hot-chili-peppers-new-guitarist/
  5. Anthony Kiedis, Larry Sloman, Scar Tissue. Hyperion, 2004, ISBN 1-4013-0101-0 p. 105
  6. Scar Tissue p. 133
  7. Scar Tissue p. 134
  8. Scar Tissue p. 205
  9. Scar Tisue p. 210-20
  10. « The Uplift Mofo Party Plan », Billboard Magazine
  11. Scar Tissue p. 219-25
  12. Scar Tissue p. 224
  13. Scar Tissue p. 229
  14. « Mother's Milk », Billboard Magazine
  15. http://www.albumrock.net/critiquesalbums/red-hot-chili-peppers-mothers-milk-899.html
  16. Lamb, Bill, « Red Hot Chili Peppers Discography », About.com
  17. Rolling Stone.com : classement des 500 plus grands albums de tous les temps
  18. Scar Tissue, autobiographie d'Anthony Kiedis (Flammarion, 2007)
  19. Interview de Dave Navarro parue dans Guitar Part
  20. Scar Tisue p. 401
  21. Rosenthal, Joe, « Pepper Guitar Mill Grinds On », RollingStone.com,‎ 6 avril 1998
  22. « Chili Peppers' album tops survey », BBC,‎ 4 juillet 2004
  23. « News Uncut », MTVe.com,‎ 14 juillet 2004
  24. http://www.rhcpfrance.com/multimedia/article/2006/24h_240406.pdf
  25. http://www.rhcpfrance.com/multimedia/article/2006/Billboard_190106_fr.pdf
  26. http://www.rhcpfrance.com/multimedia/article/2006/kerrang_fr.pdf
  27. Phase 3: Réajustement - Ventes De Tous Les Artistes à Plus De 30m... - [Charts in France.net]
  28. http://www.rhcpfrance.com/news.php?id=424
  29. Les Red Hot Chili Peppers en live, mais au cinéma - L'EXPRESS
  30. http://www.ultimate-guitar.com/news/upcoming_releases/red_hot_chili_peppers_ready_to_release_new_album.html
  31. « Red Hot Chili Peppers > Charts and Awards > Billboard Albums », Allmusic

Liens externes[modifier | modifier le code]