Instrument de percussion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Percussion.

Un instrument de percussion - souvent appelé percussion tout court au féminin - est un instrument de musique dont l'émission sonore résulte de la frappe ou du grattage d'une membrane ou d'un matériau résonant comme des baguettes. Ils ont probablement constitué les tout premiers instruments de musique et font partie intégrante de la plupart des genres musicaux. On les trouve en effet depuis la musique traditionnelle jusqu'à la musique classique.

Si dans un groupe de musique (rock, folk, pop, etc.) le batteur n'utilise généralement que quelques éléments de percussions (tambours, cymbales), le percussionniste détient une place à part entière dans les orchestres symphoniques, étant donné la variété des instruments à sa disposition (certaines œuvres peuvent de ce fait nécessiter plusieurs percussionnistes). Utilisés la plupart du temps en complément rythmique, ils sont parfois mis à l'honneur en solistes comme, par exemple, dans la Musique pour cordes, percussion et célesta de Béla Bartók[1].

[Quoi ?]Depuis l'arrivée de l'électronique, le percussionniste peut prendre la place de tout ou partie des autres instruments, reprenant à la boite à rythmes. La position dominante qu'il avait auparavant. Les percussions à peau – ou membranophones – sont différents des idiophones. On trouve également dans cette catégorie quelques cordophones, mais cela reste relativement exceptionnel.

Types[modifier | modifier le code]

Membranophones[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Membranophone.
« les plus gros tambours au monde » (Guiness des records) du Grand musée des percussions Odaiko no Yakata (à Michinoeki Takanosu, Japon)

La frappe d'une peau (animale ou synthétique) tendue sur un fût, avec des baguettes ou les mains, engendre un son qui est amplifié par la caisse de résonance et par l'adjonction éventuelle de timbres. La hauteur du son dépend de la taille du fût (par exemple la grosse caisse délivre un son plus grave que la caisse claire) et de la tension de la peau. Les membranophones comptent la caisse claire, la grosse caisse, les toms, le tambour, le tambourin et les timbales.

Idiophones[modifier | modifier le code]

Un idiophone est un instrument à percussion dont le matériau lui-même produit le son lors d'un impact, soit par un accessoire extérieur (comme une baguette), soit par une autre partie de l'instrument. Ceci est peut-être indéterminé (ex. le Triangle) ou déterminé. Parmi les instruments de cette dernière catégorie on trouve les claviers ou lamellaphones constitués d'une série de lames accordées en bois ou en métal frappées par des baguettes comme le xylophone, le marimba, le steel-drum ...

Cordophones[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cordophone.

Certains instruments à cordes sont des instruments de percussion car les cordes sont frappées en rythme et permettent de produire un son accordé aux instruments qu'ils accompagnent.

Liste[modifier | modifier le code]

Dans la liste suivante, on note (M) pour les membranophones, (I) pour les idiophones, et (C) pour les cordophones.

Percussionnistes notables[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Percussionniste.

Des percussionnistes notables incluent Eric Sammut et Manu Katché.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le célesta étant aussi un instrument de percussion avec un clavier, contrairement au piano qui fait partie de la famille des cordes frappées

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]