Slash (guitariste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Slash.

Slash

Description de cette image, également commentée ci-après

Slash en concert à Rome en 2011

Informations générales
Surnom Slash
Nom de naissance Saul Hudson
Naissance 23 juillet 1965 (49 ans)
Drapeau : Angleterre Hampstead, Angleterre
Activité principale Guitariste
Genre musical Hard rock, blues rock, heavy metal
Instruments Guitare
Années actives Depuis 1983
Labels UZI Suicide, Geffen, Koch, RCA
Site officiel www.slashonline.com

Slash, de son vrai nom Saul Hudson, est un guitariste anglo-américain né le 23 juillet 1965 à Hampstead, à Londres (Royaume-Uni) et a grandi dans un petit village à l'intérieur de Stoke-on-Trent nommé Burton . Le nom "Slash" lui aurait été donné par le père d'un ami lors d'une soirée.

À ses débuts, il était le guitariste d'un groupe nommé Road Crew. Toutefois, il est surtout connu pour avoir été le guitariste leader du groupe de hard rock Guns N' Roses de 1985 à 1996, et le leader de Slash's Snakepit de 1995 à 2001. Il a ensuite fondé Velvet Revolver avec Duff McKagan et Matt Sorum. Puis, en 2010, il se lance dans une carrière solo et sort son premier album intitulé Slash qui réunira plusieurs artistes notamment le chanteur et guitariste Myles Kennedy avec qui il fera son second album solo intitulé Apocalyptic Love.

Slash est reconnaissable à son chapeau haut-de-forme. Faisant partie des guitaristes les plus connus, il possède un son très particulier au jeu chromatique fluide et finement ciselé. En août 2009, Time Magazine le classe numéro 2 dans sa liste des 10 meilleurs guitaristes électriques de tous les temps derrière Jimi Hendrix[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Slash est né le 23 juillet 1965 à Londres en Angleterre, d'un père anglais et d'une mère afro-américaine, tous deux impliqués dans le monde du spectacle. Contrairement à ce que d'aucuns ont affirmé pendant longtemps, son père n'est pas juif[2]. La mère de Slash, Ola Hudson (décédée le 5 juin 2009[3]), avait créé des costumes de scène pour John Lennon, David Bowie ou Diana Ross. Slash est élevé en Angleterre à Stoke-on-Trent, dans le Staffordshire, jusqu'en 1970, année durant laquelle sa mère et lui-même quittent l'Angleterre pour habiter à Los Angeles, en Californie (États-Unis). Il entre alors à la Beverly Hills High School, où il fera la rencontre de son ami de toujours et maintenant milliardaire Giuseppe Mazzei.

Peu après, alors que ses parents se séparent, il part habiter chez sa grand-mère. Il se met alors au BMX et remporte quelques prix. Vers l'âge de quatorze ans, Slash reçoit une guitare acoustique (que sa grand mère avait) avec laquelle il apprend à jouer, cette guitare n'avait qu'une seule corde. Sa grand-mère lui offre plus tard une imitation d'Explorer. Il joue ensuite sur des guitares type Stratocaster et autres B.C. Rich. Il ne reste néanmoins aucune trace de ses guitares qui ont, pour la plupart, été revendues pour de la drogue à une époque où Slash était toxicomane. Ses premières influences musicales comprennent AC/DC, Aerosmith, Alice Cooper, Led Zeppelin, Rory Gallagher, Eric Clapton, les Rolling Stones, Kiss, Queen, Jimi Hendrix, Eddie Van Halen, Neil Young et Michael Jackson. Il admire tout particulièrement le style de Jimmy Page, dont il copie le jeu, la coiffure, la tenue de la guitare très basse, presque sur les genoux, et dont il reprend les guitares (Gibson Les Paul et Gibson Eds-1275).

Les premières chansons qu'il apprend à jouer, comme beaucoup de guitaristes débutants, sont Smoke on the Water de Deep Purple, 25 or 6 to 4 de Chicago, Hey Joe de Jimi Hendrix et Dazed and Confused de Led Zeppelin. Totalement absorbé par son instrument, Slash commence à lui consacrer beaucoup de temps, au point de jouer près de treize heures par jour au lieu de fréquenter l'école. Finalement, il abandonne l'école, rencontre le batteur Steven Adler, qui l'incite à jouer de la basse, puis de la guitare et forme avec lui le groupe Road Crew dont ils sont les seuls membres permanents.

Guns N' Roses[modifier | modifier le code]

Slash interprétant le solo de Sweet Child O'mine, au Stade de France le 18 Juin 2010
Article détaillé : Guns N' Roses.

Slash et Steven Adler font ensuite la connaissance d'Izzy Stradlin, qui leur passe une demo sur cassette d'Axl Rose, qu'ils rencontrent peu après. Quelques semaines plus tard, alors que le guitariste Tracii Guns et le batteur Rob Gardner du groupe d'Axl - Hollywood Rose - ne peuvent assurer les premiers concerts du groupe à Seattle, Slash et Adler, qui se sont proposés de jouer en remplacement, deviennent rapidement membres permanents du groupe. Le bassiste Duff McKagan les rejoint peu après en réponse à une annonce de Slash et c'est alors que le groupe est changé en « Guns N' Roses ».

Ils rencontrent le succès international dès la sortie de leur deuxième album Appetite for Destruction qui se vend à près de 30 millions d'exemplaires à travers le monde. Le style de Slash, aussi bien musical que scénique (il a l'habitude de porter un chapeau haut-de-forme sur scène) aura largement contribué au succès et à l'image du groupe.

Après la tournée Use Your Illusion Tour, Slash obtient la citoyenneté américaine. Tout au long de sa carrière au sein des Guns N' Roses, Slash s'impliquera dans nombre de projets avec des artistes tels que Lenny Kravitz, Blackstreet, Michael Jackson (sur les titres, Black or White, Give in to Me, D.S., Morphine et Privacy), Iggy Pop, Alice Cooper, Bob Dylan et Queen. Plus récemment, il a participé à une reprise de la célèbre chanson d'Eric Clapton, Tears In Heaven, aux côtés d'artistes aussi renommés que Steven Tyler, Scott Weiland ou bien encore Elton John, en soutien des victimes du tsunami du 26 décembre 2004.

Le 14 avril 2012, Slash est intronisé au Rock and Roll Hall of Fame avec Guns N' Roses. À cette occasion le groupe se reforme sans le chanteur Axl Rose et joue trois chansons[4].

Slash's Snakepit[modifier | modifier le code]

Slash quitte Guns N' Roses en 1995 après avoir déclaré ne plus pouvoir travailler avec Axl Rose étant donné la prise de contrôle de celui-ci sur le groupe (Axl a notamment obtenu tous les droits pour le nom « Guns N' Roses »). Il se lança alors dans une tournée avec son nouveau groupe Slash's Snakepit . Slash se focalisa sur Slash's Snakepit, un groupe qu'il avait formé en 1994, et qu'il dissout en juillet 2001 après avoir sorti deux albums : It's Five O'Clock Somewhere en 1995 et Ain't Life Grand en 2000.

Velvet Revolver[modifier | modifier le code]

Slash sur scène avec une guitare Mockingbird de B.C. Rich

En 2002, Slash fonde avec deux autres anciens membres de Guns N'Roses, Matt Sorum et Duff McKagan, un nouveau groupe provisoirement nommé « The Project ». C'est le début de ce qui deviendra Velvet Revolver. Aux débuts du groupe, l'ex-guitariste de Guns N' Roses, Izzy Stradlin, se joint à eux pour les répétitions. Ils commencent tous les quatre à composer en vue d'un album et recherchent en même temps un chanteur. Scott Weiland, ex-Stone Temple Pilots, est choisi comme chanteur. Izzy Stradlin préfère alors ne plus faire partie du groupe car il ne veut plus avoir affaire à l'ego d'un chanteur après son expérience dans Guns N' Roses. Izzy Stradlin voulait que lui et Duff McKagan se partagent les parties vocales, mais Slash souhaite un vrai chanteur pour Velvet Revolver. Duff McKagan fait alors appel au guitariste Dave Kushner pour remplacer Stradlin. En 2004, l'album Contraband voit le jour et se place directement numéro 1 dans les charts américains, ainsi que le single Slither. Après plusieurs tournées mondiales (dont une date à Paris), le groupe repart en studio et sort l'album Libertad en 2007. Celui-ci se plaça à la cinquième place dans les charts américains à sa sortie.

Les Velvet Revolver se sont séparés du chanteur Scott Weiland en avril 2008. Le groupe continue à chercher un nouveau chanteur. En mai 2014, Slash annonce que des auditions de chanteurs sont prévues prochainement[5].

Album solo « Slash »[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Slash (album).

Durant le printemps et l'été 2009, Slash enregistre son premier véritable album solo. Connu sous le titre Slash & Friends lors de l'enregistrement, l'album Slash est l'occasion pour le guitariste d'inviter de nombreuses stars dont Iggy Pop[6], Dave Grohl (ex-Nirvana), Alice Cooper, Fergie des Black Eyed Peas, Andrew Stockdale de Wolfmother, Nicole Scherzinger (The Pussycat Dolls), Ozzy Osbourne, Adam Levine (Maroon 5), Lemmy de Motörhead, Chris Cornell (Soundgarden), Flea (Red Hot Chili Peppers), Josh Freese (ex-Nine Inch Nails) ou encore l'ancien batteur de Guns N'Roses et ami d'enfance Steven Adler qui jouera sur un titre[7]. Les anciens guitariste et bassiste de Guns N'Roses Izzy Stradlin et Duff McKagan seront également présents sur l'album. Le disque est produit par Eric Valentine (Queens of the Stone Age) et mis en vente le 6 avril 2010.

Slash informe les fans du processus d'enregistrement à travers Twitter et MySpace. Slash annonce le 9 août 2009 qu'il part en tournée au printemps 2010 pour promouvoir son album. Il joue aussi des chansons de Guns N' Roses (Civil War notamment) et de Velvet Revolver[8]. Le chanteur choisi par Slash pour cette tournée est Myles Kennedy (Alter Bridge)[9].

Slash a joué le 2 octobre 2009 à Las Vegas en compagnie d'invités tels que Joe Perry, John 5,Thomas Briet, Nicole Scherzinger ou Courtney Love[10]. Pour un concert le 22 novembre à Los Angeles, Slash a annoncé la présence d'Ozzy Osbourne, Chester Bennington, Dave Navarro, Travis Barker, Billy Idol et Andrew Stockdale avec lequel il jouera une des nouvelles chansons[11].

Le premier single, intitulé Sahara (avec Koshi Inaba au chant) sort le 11 novembre 2009 en exclusivité au Japon. Ce single comporte aussi une version de Paradise City avec Fergie et Cypress Hill[12]. Le deuxième single By The Sword avec Andrew Stockdale de Wolfmother au chant sort le 28 mars 2010[13].

Le 19 mars 2010, Slash envoie à ses fans par e-mail le morceau instrumental Watch This (avec Dave Grohl à la batterie et Duff McKagan à la basse).

En mars 2010, amazon.com met en ligne les chansons Crucify the Dead (avec Ozzy Osbourne au chant), Ghost (avec Ian Astbury au chant et Izzy Stradlin à la guitare rythmique), Beautiful Dangerous (avec Fergie), Back From Cali (avec Myles Kennedy) et Promise (avec Chris Cornell)[14]. Le même mois, ESPN Radio a mis en ligne les chansons Starlight (avec Myles Kennedy) et I Hold On (avec Kid Rock)[15].

Slash était en concert à Paris, au Bataclan le 20 juin 2010, au Hellfest à Clisson le 19 juin ainsi qu'au Festival Graspop en Belgique le 26 juin dans le cadre de la tournée pour son album Slash. Il a assuré aussi un concert au Rock am Ring en Allemagne sur le Nürburgring le 4 juin 2010.

Slash a également assuré la première partie des concerts d'AC/DC à Nice le 15 juin 2010 et au Stade de France le 18 juin 2010. Le concert du 3 juillet 2010 à Manchester a donné lieu à un double album intitulé Live in Manchester.

Le quatrième single Beautiful Dangerous interprété par Fergie sort le 27 octobre 2010.

En février 2011, Slash fait une apparition surprise aux côtés des Black Eyed Peas lors du concert de mi-temps du Super Bowl XLV.

Apocalyptic Love[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Apocalyptic Love.

Le deuxième album solo de Slash, Apocalyptic Love, sort le 21 mai 2012. Toutes les chansons de l'album sont écrites par Slash et Myles Kennedy qui est le chanteur sur ce disque. Une tournée mondiale, qui passe par Paris le 20 octobre 2012, fait suite à la sortie de l'album. Auparavant, ils se produisent au Hellfest à Clisson le 17 juin 2012, où ils interprètent aussi quelques chansons de Guns N' Roses. On retrouve Slash sur scène quelques minutes plus tard avec "Ozzy Osbourne & Friends" en clotûre du festival.

World on Fire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : World on Fire.

Slash prépare depuis 2013 son troisième album solo toujours avec Myles Kennedy au chant mais produit par Michael Baskette à la place d'Eric Valentine. En mai 2014, Slash annonce que World on Fire sortira le 15 septembre 2014. Il dévoile également une nouvelle tournée européenne pour l'automne 2014 qui passe par Paris le 12 novembre[16].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Slash vit avec Perla Ferrar qu'il avait épousée le 15 octobre 2001 après avoir divorcé de Renee Suran en 1997 après 5 ans de mariage. Ils ont eu deux enfants, London Emilio et Cash Anthony.

Ola Hudson (mère de Slash) est décédée le 5 juin 2009 d'un cancer des poumons. Antony Hudson (père de Slash) est artiste-peintre. Il est le frére d'Albion dit "Ash" Hudson.

Slash fait une apparition dans la série South Park (saison 15, épisode 5) où on explique son omniprésence par le fait qu'il est un être imaginaire, dont les parents revêtent l'apparence pour faire plaisir aux enfants (référence implicite au Père Noël). Il apparaît également en arrière-plan de l'épisode 4 de la saison 7 comme guitariste pour la manifestation anti-guerre. On le voit également, aux côtés des membres de son ancien groupe Guns N'Roses, en 1988, faire une courte apparition dans le film The Dead Pool (en français L'inspecteur Harry est la dernière cible) avec Clint Eastwood. Leur chanson "Welcome to the Jungle" est d'ailleurs utilisée au début du film comme bande originale d'un clip réalisé par le personnage interprété par Liam Neeson.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Guns N' Roses[modifier | modifier le code]

Avec Slash's Snakepit[modifier | modifier le code]

Avec Velvet Revolver[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

Avec Myles Kennedy & The Conspirators[modifier | modifier le code]

Collaborations diverses[modifier | modifier le code]

Slash a joué sur les albums de nombreux artistes au long de sa carrière dont Bob Dylan, Ray Charles, Jerry Lee Lewis ou Michael Jackson :

Artiste Album Année Titre
Alice Cooper Hey Stoopid
A Fistful of Alice
Along Came a Spider
1991
1997
2008
Hey Stoopid
Lost in America (live)
Only Women Bleed (live)
Elected (live)
Under My Wheels (live)
Vengeance Is Mine
Blackstreet Fix 1997 Fix
Bee Gees Size Isn't Evrything 1993 For Whom The Bell Tools
Bob Dylan Under the Red Sky 1990 Wiggle Wiggle
Boz Scaggs The Concert For The Rock Roll 1996 Red House
Brian May Resurrection 1993 Tie Your Mother Down (live)
Insane Clown Posse The Great Milenko 1997 Halls Of Illusions
Brian Tyler Fast and Furious: Tokyo Drift 2006 Mustang Nismo
Sacha Baron Cohen Brüno (film) 2009 Dove of Peace
Carole King Colour Of Your Dreams 1993 Hold Out For Love
Carole King Carole King In Concert 1994 Locomotion
Carmine Appice Carmine Appices Guitar Zeus 1995 Where You Belong
Cheap Trick Silver 2001 You're All Talk
Chic Chic Live at the Budokan 1996 Le Freak
Stone Free
Daughtry Daughtry 2006 What I Want
Derek Sherinian Blood Of The Snake 2006 In The Summertime
Doro Pesch Calling The Wild 2000 Now or Never
Duff McKagan Believe In Me 1993 Believe In Me
Just Not There
Elán Street Child 2003 Street Child
Ella El 1998 Bayangan
Fergie Appetite For Destruction 2011 Sweet Child O' Mine
Gilby Clarke Pawnshop Guitars 1994 Cure Me...Or Kill Me...
Tijuana Jail
Graham Bonnet The Day I Went Mad 1999 Oh! Darling
Iggy Pop Brick by Brick 1990 Home, Butt Town, Pussy Power
My Baby Wants To Rock
N' Roll
Insane Clown Posse The Great Milenko 1997 Halls Of Illusions
J Pyromania 1997 But You Said Im Useless
Jerry Lee Lewis Mean Old Man 2009 Rockin' My Life Away
Lenny Kravitz Mama said 1991 Always On The Run
Fields Of Joy
Are you Gonna go my way
Marta Sanchez Azabache 1997 Moja Mi Corazon
Matt Sorum Hollywood Zen 2003 The Blame Game
Michael Jackson Dangerous 1991 Black or White
Give in to Me
HIStory 1995 D.S.
Blood On The Dance Floor:
HIStory In The Mix
1997 Morphine
Invincible 2001 Privacy
Motörhead March Or Die 1992 You Better Run
I Ain't No Nice Guy
Muddy Waters Blues A Tribute to Muddy Waters 2003 The Hunter
Paul Rodgers In Concert:Merchants of Cool (LIVE) 2002 Wishing Well
Crossroads
Ray Charles More Music From Ray 2005 Baby Let Me Hold Your Hand
Ray Charles Sings for America 2002 God Bless America Again
Rihanna Rated R 2010 Rockstar 101
Rod Stewart Human 2001 Human
I Can’t Deny It 2001 Peach
Stone Free: A Tribute to Jimi Hendrix A Tribute to Jimi Hendrix 1994 I Dont Live Today
Teddy Andreadis Innocent Loser 1996 Innocent Loser
Shotgun Shack
The Outpatience Anxious Disease 1996 Anxious Disease
(Tribute To Led Zeppelin) Stairway To Heaven 1997 Communication Breakdown
Sammy Hagar Marching to Mars 1997 Little White Lie
Sam Kinison Have You Seen Me Lately 1988 Wild Thing
Leader of the Banned 1990 Highway To Hell
Spinal Tap Break Like The Wind 1992 Break Like the Wind
Yardbirds Birdland 2003 Over, Under, Sideways, Down
Divers artistes Les Paul & Friends : A Tribute to a Legend 2008 Vocalise (reprise de Serge Rachmaninoff)

Matériel[modifier | modifier le code]

Son chapeau haut-de-forme mythique, véritable gimmick de scène, qu'il soit Guns N' Roses ou Velvet Revolver, orné de conchos en argent similaires à ceux portés par Jim Morrison.

Slash possède une impressionnante collection de plus de cent guitares, dont la plupart sont des Gibson - plus précisément la Gibson Les Paul 59' - mais également des Fender et quelques B.C. Rich ainsi que sa fameuse Gibson EDS-1275, une guitare à deux manches. Il utilise aussi comme cordes des Ernie Ball

La plupart de ses Les Paul ont des micros Seymour Duncan Alnico II Pro[17]. Il change aussi les tirants pour des Ernie Ball 11-48. Il existe un micro Alnico II Pro Slash signature Seymour Duncan depuis 2010.

Il est le premier musicien à avoir développé un amplificateur, en partenariat avec le manufacturier Marshall et qu'il utilise abondamment depuis 1996 [18]. Ceci étant dit, le JCM Slash Signature ne se révèle n'être qu'un simple Marshall Jubilee 2555, la seule différence étant que l'ampli est noir et qu'il y a la signature de Slash dessus.

Pour certains solos (comme celui de Rocket Queen), il utilise sur scène un bottleneck en métal.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Slash est le deuxième boss du jeu vidéo Guitar Hero III: Legends of Rock, que le joueur doit affronter en duel sur un morceau inédit, composé spécialement pour l'occasion. En cas de réussite, il est possible de l'accompagner sur l'air de Welcome to the Jungle ; Slash devient ensuite un personnage jouable. Une vidéo qui lui est consacrée est également visible dans le jeu.

Son avatar est aussi visible sur la pochette du jeu, au premier plan.

Le skin (visuel de personnage ) Yorick Pentakill du champion Yorick lui est également attribué dans le moba League of Legends.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Slash, Slash, autobiographie en collaboration avec Anthony Bozza, Éditions du Camion blanc, 2011. ISBN 978-2-35779-139-8
  • (en) Duff McKagan, It's so easy (and other lies), 2011.
    Autobiographie de Duff McKagan avec de nombreuses références à Slash.
  • (en) Marc Canter, Reckless Road : Guns N'Roses and the making of Appetite for Destruction, 2007.
  • (en)Mick Wall, W. Axl Rose: The Unauthorised Biography, Sidgwick & Jackson, 2007.
  • (en)Mick Wall, Guns N’ Roses: The Most Dangerous Band In The World, Sidgwick & Jackson, 1991.
  • (en) Danny Sugerman, Appetite for Destruction : the days of Guns N'Roses, 1991.
  • Robert John, Guns N'Roses : the photographic history, 1993. Photos et vidéos inédites de Guns N'Roses sur le site du photographe Robert John
  • Nick Kent, L'Envers du rock, éditions Austral, 1996.
    Un chapitre est consacré à Guns N'Roses fruit d'une rencontre entre l'auteur et Izzy Stradlin. Lors de la réédition de ce livre en 2006 aux éditions Naïve, ce chapitre a été supprimé.
  • Christian Lamet, Guns N' Roses 1985-1995, éditions La Sirène, 1995.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Time Magazine Picks the 10 Best Electric Guitar Players (including Yngwie) », par Dave, le 24 août 2009, sur le site fretbase.com
  2. http://www.usmagazine.com/entertainment/news/25-things-you-dont-know-about-me-slash-201112
  3. (en) « SLASH's Mother Dies », le 7 juin 2009, sur le site roadrunnerrecords.com
  4. Guns N' Roses reunites minus Axl Rose for Hall of Fame induction, thunderfeeds.com, 14 avril 2012
  5. Velvet Revolver va auditionner des chanteurs, blabbermouth.net, 16 mai 2014
  6. (en) « Josh Freese on Nine Inch Nails, GN'R and his solo album », par Joe Bosso.
  7. (en) « Steven Adler Has a New Appetite for Music », par Brandon Marshall, 20 mars 2009.
  8. http://blogs.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendId=420167906&blogId=504646911 Slash annonce sur son Myspace une tournée solo en 2010
  9. http://www.roadrunnerrecords.com/blabbermouth.net/news.aspx?mode=Article&newsitemID=134747 Myles Kennedy en tournée avec Slash, Blabbermouth, 8 février 2010
  10. http://blogs.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendId=420167906&blogId=512097797 Slash annonce les invités pour le concert du 2 octobre 2009, Myspace, 28 septembre 2009
  11. http://blogs.myspace.com/index.cfm?fuseaction=blog.view&friendId=420167906&blogId=514602318 Slash & Friends jouera le 22 novembre à Los Angeles, Myspace de Slash, 16 octobre 2009
  12. http://eil.com/shop/moreinfo.asp?catalogid=486870&from=Eil_AG01D271-Fri Slash sort le premier single de son album solo en exclu au Japon, eil.com, 8 octobre 2009
  13. http://fmqb.com/Article.asp?id=16697 "By The Sword" sort le 1er mars 2010, fmqb.com, 25 février 2010
  14. http://www.amazon.com/Slash/e/B000APVSRE//ref=pe_64050_14664150_pe_00_head//B000APVSRE "Ghost" en ligne, amazon.com, 23 mars 2010
  15. http://search.espn.go.com/slash/ "Starlight" et "I Hold On" sur ESPN Radio, 23 mars 2010
  16. "World On Fire", le nouvel album de Slash arrive à la rentrée, Le Nouvel Observateur, 1er juin 2014.
  17. Interview de Slash par J-L Horvilleur parue dans Guitar Part
  18. (en) Slashmarshall.com (consulté en 12/2009)
  19. Walk of Fame 2011 selection, hollywoodchamber.net, 17 juin 2010
  20. Slash remporte l'Award Classic Rock de Meilleur album de l'année, independent.ie, 10 novembre 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :