Lollapalooza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Affiche de l'édition 2006 du festival Lollapalooza au Grant Park de Chicago.

Lollapalooza est un festival de musique itinérant, se voulant underground au moment de sa création, qui a sillonné les États-Unis et le Canada tous les étés de 1991 à 1997. L'instigateur de ce festival est Perry Farrell, leader du groupe Jane's Addiction, qui s'est produit avec cette formation lors de l'édition originale de 1991, puis dans les années suivantes avec son groupe subséquent, Porno for Pyros. La première tournée était en fait un prétexte pour faire de la tournée d'adieu de Jane's Addiction une grande fête musicale.

Depuis 2005, il se déroule à Chicago (États-Unis). En 2011, la société Geo événements ont confirmé la version brésilienne de l'événement, qui aura lieu au Jockey Club à São Paulo le 7 et 8 avril 2012.

Tournée Lollapalooza (1991-1997)[modifier | modifier le code]

Importance[modifier | modifier le code]

Lollapalooza a eu un impact considérable sur la montée de la musique alternative durant la première moitié des années 1990. Le festival est né quelques mois après l'explosion grunge. L'été 1992 (baptisée year of grunge par Spin Magazine) a accueilli deux des groupes les plus populaires issus de Seattle, Pearl Jam et Soundgarden. Des membres des deux formations se produisaient aussi sous le nom Temple of the Dog. De 1991 à 1995, Lollapalooza a été souvent à l'avant-garde des tendances en matière de musique « alternative » comme on l'appelait à l'époque, d'indie rock, de hip-hop, de funk. Le festival faisait également une large place aux performances de tout genre, body painting par exemple, amuseurs publics, ainsi qu'à l'expression d'idées politiques alternatives.

Critiques[modifier | modifier le code]

D'abord festival underground, célébrant la musique et les arts alternatifs, Lollapalooza a rapidement essuyé des critiques pour être devenu, malgré lui, trop populaire. On l'a alors taxé de mercantilisme, mais le contenu musical n'en a pas véritablement été affecté, bien que le fait de participer à Lollapalooza contribuait grandement à l'essor des groupes qui y participaient et les sortait instantanément de l'underground.

Le groupe grunge Nirvana devait faire partie du festival de Lollapalooza en été 1994, mais suite à la mort de Kurt Cobain quelques mois plus tôt, le groupe s'est dissous. En 1995, le festival a repris une optique plus underground, en présentant Sonic Youth en tête d'affiche. Si Sonic Youth est légendaire et bien connu des amateurs du genre, sa musique peut être inaccessible et sa popularité, si on la mesure en chiffres de ventes, ne se compare aucunement à celle de Smashing Pumpkins, vedette de la tournée précédente.

Après avoir encaissé des baisses de revenus en 1995, le festival a présenté en 1996 son programme le plus commercial, en invitant comme têtes d'affiche le groupe Metallica. Le metal de ce genre n'avait jamais été le style préconisé par Lollapalooza. De plus, la musique alternative du début des années 1990 avait porté un très dur coup à la popularité des groupes hard rock ou metal de la décennie 1980. La présence de Metallica à l'édition 1996 était en soi une opposition à l'essence même du festival; elle devait aliéner nombre de fans, et on peut spéculer que le festival, qui devait prendre fin dans une indifférence relative l'été suivant, ne s'en est jamais véritablement remis.

L'édition 1996 est cependant remarquable pour la présence de Soundgarden, premier groupe à se placer comme une des têtes d'affiche de deux Lollapalooza différents, et pour la participation du légendaire groupe punk The Ramones, qui avait annoncé en 1995 sa séparation après deux décennies de carrière. Les Ramones ont accepté de participer sur invitation de Soundgarden, et ont prolongé leur existence jusqu'à la conclusion de la tournée 1996.

En 2013, le festival a lieu à Santiago du Chili, au Parc O’Higgins. Ce lieu public est converti pendant deux jours en un lieu totalement privé. Ainsi les citoyens ne peuvent visiter le parc sans payer l'entrée au festival. Le prix de l'entrée pour un seul jour représente approximativement le quart du salaire mensuel minimum au Chili.

Lollapalooza dans les années 2000[modifier | modifier le code]

En 2003, Perry Farrell a tenté de faire renaître Lollapalooza en reformant Jane's Addiction puis en invitant Audioslave et Queens of the Stone Age, entre autres, mais les prix élevés ont découragé les fans de se bousculer. La tentative d'organiser une nouvelle tournée en 2004 a mal tourné et le tout a été annulé.

En 2005, au lieu d'un festival itinérant, Farrell organise deux spectacles baptisés Lollapalooza à Grant Park, Chicago. Ce fut un succès, malgré la canicule qui frappait la région. Y ont entre autres participé : Pixies, Arcade Fire, ...And You Will Know Us by the Trail of Dead, The Killers, Death Cab for Cutie, The Walkmen, Spoon, Weezer, M83, Liz Phair, Dinosaur Jr, Louis XIV, Blonde Redhead, OK Go, Digable Planets, The Dandy Warhols, The Brian Jonestown Massacre, ainsi que Perry Farrell lui-même avec son projet Satellite Party.

Trois nouvelles journées de festivités ont été prévues pour les 4, 5 et 6 août 2006, à Chicago encore une fois. Une des rumeurs persistantes veut que les Smashing Pumpkins, un groupe de Chicago qui fut dissous en 2000, effectue un retour pour l'occasion. Par ailleurs se produiront cette année 130 groupes sur 8 scènes : dont les reformés pour l'occasion de Rage Against the Machine, Queens of the Stone Age, Red Hot Chili Peppers, Manu Chao, Sonic Youth, Sleater-Kinney, les Dresden Dolls, Eels, Nada Surf,...

Radiohead s'y produit en 2008 et X Japan y fit son premier concert sur le territoire américain a l'édition 2010.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]