John McGeoch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John McGeoch

alt=Description de l'image Jhon Mcgeoch.jpg.
Informations générales
Naissance 25 août 1955
Greenock - Écosse
Décès 4 mars 2004 (48 ans)
Londres
Genre musical pop rock
Instruments Guitare, saxophone, clavier...
Années actives De 1977 à 1992

John McGeoch, né le 25 août 1955 à Greenock et mort à Londres le 4 mars 2004, est l'un des compositeurs et guitaristes rock britanniques les plus influents de sa génération. Il a notamment fait partie des groupes Magazine, Siouxsie and the Banshees et Public Image Limited[1].

La presse spécialisée décrit John McGeoch comme "un des guitaristes les plus influents de sa génération"[2] et comme "le Jimmy Page new wave"[3]. En 1996, Mojo l'a classé sur sa liste des 100 plus grands guitaristes de tous les temps pour son travail sur le single Spellbound de Siouxsie and the Banshees[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

John McGeoch grandit en Écosse. En 1970, à l'âge de 15 ans, il rejoint un groupe local baptisé The Slugband pour jouer des reprises, entre autres de Free et Led Zeppelin, jusqu'à son départ pour Londres où sa famille s'établit en 1971. En 1976, il s'installe à Manchester pour poursuivre ses études à l'université Manchester Polytechnic[5].

Avec Magazine[modifier | modifier le code]

En avril 1977, il fait la connaissance d'Howard Devoto qui cherche à recruter un nouveau groupe après son départ des Buzzcocks. McGeoch et Devoto commencent alors à composer et forment Magazine en compagnie de Barry Adamson à la basse, Bob Dickinson aux claviers (qui sera remplacé un an plus tard par Dave Formula) et Martin Jackson à la batterie. Le groupe est repéré par le label Virgin Records, qui édite leur premier single Shot by Both Sides en janvier 1978. Ils enregistrent l'album Real Life, puis Secondhand Daylight l'année suivante.

Déçu par le manque de succès commercial, malgré l'estime des critiques, McGeoch quitte Magazine après l'enregistrement d'un troisième album, The Correct Use of Soap, édité en 1980[1],[6].

Avec Visage[modifier | modifier le code]

Durant cette période, John McGeoch collabore avec d'autres musiciens, notamment Generation X et The Skids. Avec Barry Adamson et Dave Formula il participe à l'enregistrement du premier album de Visage, le groupe de Steve Strange. Il collabore au deuxième album mais quitte la formation avant la sortie du troisième album en 1984. Décédé en 2004, il ne verra pas la recréation du groupe en 2005, et la sortie du quatrième album du groupe en 2013.

Avec Siouxsie and the Banshees[modifier | modifier le code]

En janvier 1980, McGeoch est recruté par Siouxsie and the Banshees, qui se trouve sans guitariste depuis le départ de John McKay. Jusqu'à l'arrivée de McGeoch, le groupe faisait provisoirement appel à Robert Smith de The Cure afin de pouvoir se produire sur scène. Le premier disque des Banshees enregistré avec leur nouveau guitariste est le single Happy House. McGeoch figure sur les albums Kaleidoscope, Juju et A Kiss in the Dreamhouse, enregistrés entre 1980 et 1982. Les Banshees se séparent de McGeoch en octobre 1982, il est en effet victime d'une dépression nerveuse. Hospitalisé, il doit interrompre momentanément sa carrière[6].

Avec Public Image Limited[modifier | modifier le code]

En 1984, McGeoch forme The Armoury Show avec le batteur John Doyle, qui fit également partie de Magazine, et deux anciens membres des Skids, Richard Jobson et Russell Webb. Ils enregistrent un unique album, Waiting for the Floods. En 1986, McGeoch apparaît sur l'album Should the World Fail to Fall Apart de Peter Murphy. Il s'installe à Los Angeles afin de rejoindre Public Image Limited, le groupe de l'ancien chanteur des Sex Pistols, John Lydon. Il participe à l'enregistrement des albums Happy?, 9 et That What is Not, et reste membre du groupe jusqu'à sa dissolution en 1992. À son retour en Angleterre, McGeoch tente sans succès de remonter un groupe ; il continue de composer, cette fois pour la télévision[1],[6].

Influence[modifier | modifier le code]

De nombreux guitaristes citent John McGeoch parmi leurs influences. Johnny Marr des Smiths a loué son travail sur le single Spellbound de Siouxsie. Marr a déclaré à propos du jeu de guitares de McGeoch sur Spellbound. "C'est brillant. Il a un jeu en pointillé tout du long, ce qui va à l'encontre du rock'n'roll et cette mélodie est très mystérieuse" [7]. The Edge du groupe U2 a aussi apprécié le style de McGeoch. U2 a sélectionné la chanson Christine de Siouxsie pour une compilation destinée aux lecteurs du magazine Mojo[8].

Le guitariste de Radiohead, Jonny Greenwood a aussi cité McGeoch[1]. Sur leur single There There, celui-ci a essayé, avec l'aide du producteur Nigel Godrich, de retrouver les sonorités de guitare utilisées par McGeoch à l'époque de Siouxsie and the Banshees[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums enregistrés avec Magazine
  • Real Life (Virgin, 1978)
  • Secondhand Daylight (Virgin, 1979)
  • The Correct Use of Soap (Virgin, 1980)
Album enregistré avec Visage
  • Visage (Polygram, 1980)
Albums enregistrés avec Siouxsie and the Banshees
Albums enregistrés avec The Armoury Show
  • Waiting for the Floods (EMI, 1985)
Albums enregistrés avec Public Image Limited
  • Happy? (Virgin, 1987)
  • 9 (Virgin, 1989)
  • That What is Not (Virgin, 1992)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Obituary - John McGeoch: Influential post-punk guitarist », The Independent, 11 mars 2004
  2. (en) « Obituary - John McGeoch: Influential post-punk guitarist », The Independent, 11 march 2004, "Often cited as an influence by leading guitarists such as the Edge from U2, John Frusciante of Red Hot Chili Peppers and Radiohead's Jonny Greenwood, John McGeoch played in several post-punk bands of the late Seventies and early Eighties."
  3. (en) « Obituary - John McGeoch: Influential post-punk guitarist », The Independent, 11 march 2004
  4. (en) Mojo - 100 Greatest Guitarists Of All Time June 1996 Issue 89 John McGeogh - Spellbound (Siouxsie & the Banshees, Juju) - 1981 - Yamaha
  5. (en) « Spellbound: The Story of John McGeoch », BBC, 2 février 2008
  6. a, b et c (en) « Obituary - John McGeoch: Innovative and influential guitarist of the post-punk era », The Guardian, 12 mars 2004
  7. (en) BBC2 the story of John McGeoch featuring Johnny Marr About McGeoch's contribution of the single "Spellbound", Marr states : "It's so clever. He's got this really good picking thing going on which is very un-rock'n'roll and this actual tune he's playing is really quite mysterious." Radio 2’s Pete Mitchell talks to Howard Devoto, Siouxsie Sioux and Johnny Marr among others, as he shines a light on the life of this unsung guitar hero.
  8. (en)[www.u2wanderer.org/disco/odd010.html u2wanderer.org Discography entry for a compilation of songs selected by U2 for MOJO Magazine] Christine - Siouxsie and the Banshees
  9. (en) Biographie de Radiohead, Capitol Records, 2003