Taylor Swift

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taylor et Swift.
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la musicienne. Pour l'album éponyme, voir Taylor Swift (album).

Taylor Swift

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Taylor Swift, lors d'une représentation dans le Missouri, en août 2013.

Informations générales
Nom de naissance Taylor Alison Swift
Naissance 13 décembre 1989 (25 ans)
Reading, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale auteur-compositrice-interprète, actrice
Genre musical Country, pop, pop rock
Instruments Voix, piano, guitare, banjo, ukulélé, percussions
Années actives Depuis 2006
Labels Big Machine Records
Site officiel taylorswift.com
Logo

Taylor Alison Swift (née le 13 décembre 1989 à Reading, en Pennsylvanie) est une auteur-compositrice-interprète et actrice américaine. Elle est sous contrat avec le label indépendant Big Machine Records, et est la plus jeune artiste à avoir signé avec la maison d'édition de musique Sony/ATV Music Publishing.

La sortie de son premier album intitulé Taylor Swift (2006) fait d'elle une star de la musique country. Elle devient rapidement, grâce à Our Song, la plus jeune artiste à avoir un single — qu'elle a elle-même écrit et composé — en tête des classements musicaux. En 2008, paraît son deuxième album intitulé Fearless. Soutenu par deux singles de style pop, Love Story et You Belong with Me, l'album devient le plus vendu des États-Unis en 2009, et Taylor assure, à la même période, sa première tournée internationale, le Fearless Tour. L'album remporte quatre Grammy Awards, dont celui de « l'album de l'année », ce qui fait de Taylor Swift la plus jeune artiste à avoir remporté ce prix. Son troisième album, Speak Now (2010), s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires la première semaine après sa sortie. Taylor part peu après pour une tournée mondiale de plus de cent dates. En 2012, elle fait paraître son quatrième album, intitulé Red. Vendu à plus d'1,2 million d'exemplaires dès la semaine de sa sortie, il constitue le meilleur démarrage d'un disque aux États-Unis depuis dix ans. Le premier single de l'album intitulé We Are Never Ever Getting Back Together est son premier tube à atteindre la tête du Billboard Hot 100. L'intégralité des billets du Red Tour qui suivit, sa nouvelle tournée mondiale de près de quinze mois, ont été vendu, battant des records de ventes dans plusieurs pays. En 2014, son cinquième album 1989 se place à la tête des ventes dans 78 pays et, après avoir battu le record de pré-commandes, s'écoule à plus de 600 000 exemplaires en 24 heures aux États-Unis. En une semaine il s'en vend près d'1,3 million d'exemplaires, faisant d'elle la seule artiste de l'histoire à vendre consécutivement trois albums à plus d'un million de copies, la semaine de leur sortie, dans son pays. Coté singles, elle devient la première artiste féminine à se substituer elle même à la première place avec Blank Space, détrônant Shake It Off.

Accumulant parallèlement 318 récompenses en quelques années (dont sept Grammy Awards, seize American Music Awards, sept Country Music Association Awards, six Academy of Country Music Awards et treize BMI Awards), elle a vendu plus de 30 millions de disques et totalisé 80 millions de téléchargements de ses chansons dans le monde entier.

Forbes estime sa fortune à 284 millions de dollars.

En plus de sa carrière musicale, Taylor Swift fait ses premiers pas d'actrice en 2009 dans un épisode des Experts, puis au cinéma dans la comédie romantique Valentine's Day (2010). En 2014, elle joue la fille de Jeff Bridges dans The Giver.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse (1989–2004)[modifier | modifier le code]

Taylor Alison Swift est née le 13 décembre 1989 à Reading, en Pennsylvanie[1]. Son père, Scott Kingsley Swift, est un conseiller financier chez Merrill Lynch[2],[3]. Son père est originaire de la Pennsylvanie, ingénieur employé en Asie du Sud-Est, et l'héritier de trois générations de présidents de banque[1]. Sa mère, Andrea (née Finlay), est femme au foyer et travaillait auparavant comme directrice de marketing des fonds mutuels[4]. Andrea passe les dix premières années de sa vie à Singapour avant de s'installer au Texas. Taylor tient son nom de James Vernon Taylor ; sa mère pensait qu'un nom neutre l'aiderait à forger une carrière réussie[5]. Elle a un frère cadet, Austin (né le 11 mars 1992), qui est étudiant à l'université Notre-Dame[6]. Taylor passe une partie de son enfance dans une ferme de onze hectares située dans le comté de Montgomery, en Pennsylvanie, et éduquée à l'école payante Wyndcroft School[7]. À l'âge de 9 ans, Taylor part s'installer avec sa famille à Wyomissing[8], où elle fait ses études à l'école West Reading Elementary Center ainsi qu'au Wyomissing Area Junior/Senior High School[9]. Elle passe ses vacances d'été dans la maison de ses parents à Stone Harbor, dans le New Jersey, et décrit l'endroit comme étant « là où la plupart de ses souvenirs d'enfance se sont créés[10]. »

La première passion de Taylor était la monte « à l'anglaise », sa mère l'ayant mise en selle à neuf mois ; par la suite, Taylor participait à des concours hippiques[11]. Ses parents possédaient plusieurs quarter horse ainsi qu'un poney shetland. À l'âge de neuf ans, Taylor commence à s'intéresser aux comédies musicales et à jouer dans des productions telles que Grease, Annie, Bye Bye Birdie et La Mélodie du bonheur[12][réf. insuffisante]. Elle passait régulièrement à Broadway pour prendre des cours de chant et de comédie. Cependant, après avoir passé plusieurs années à auditionner à New York sans rien obtenir, Taylor commence à s'intéresser à la musique country[13]. Elle passait ses week-ends à chanter dans des festivals locaux, des foires, des cafés, des concours de karaoké, des clubs et des hôpitaux[4],[14],[15]. À l'âge de onze ans, après plusieurs tentatives[16], Taylor remporte une compétition locale de révélation talents après avoir chanté Big Deal de LeAnn Rimes et a eu l'opportunité de faire la première partie de Charlie Daniels dans un amphithéâtre à Strausstown, en Pennsylvanie. Cette ambition enrichissante et son intérêt pour la musique country commence alors à séparer Taylor de ses camarades d'école[1].

En regardant l'épisode de Behind The Music qui parlait de Faith Hill, Taylor se persuade d'emménager à Nashville dans le Tennessee pour sa carrière musicale[8]. Elle s'y dirige alors avec sa mère pendant le spring break afin de déposer une démo version karaoké de Dolly Parton et Dixie Chicks aux labels du quartier de Music Row[17]. Elle est rejetée à de nombreuses reprises par plusieurs labels, et réalise à ce moment que « tout le monde dans cette ville voulait faire ce que je voulais faire. Alors je me disais tout le temps qu'il fallait que je trouve un moyen de me différencier[18]. » Elle joue alors au Star-Spangled Banner lors d'évènements sportifs devant une foule de 20 000 personnes, un rêve qu'elle réalise « sans même avoir de label. » À l'âge de douze ans, un réparateur informatique, en parallèle guitariste dans un groupe, lui apprend à jouer de la guitare, et s'inspire des trois accords qu'elle a appris pour écrire sa première chanson, Lucky You[19]. Elle remporte précédemment un concours national de poésie avec le poème intitulé Monster in My Closet ; elle se focalise plus tard sur l'écriture de chansons[20]. En 2003, Taylor et ses parents s'associent avec un manager de New York, Dan Dymtrow. Avec l'aide de Dan Dymtrow, Taylor devient mannequin pour la campagne Rising Stars de Abercrombie & Fitch, puis fait la rencontre plusieurs labels[21]. Après avoir chanté lors d'un showcase organisé par RCA Records, elle fait de nombreux aller-retour à Nashville[22].

À quatorze ans, son père quitte la banque Merrill Lynch de Pennsylvanie pour celle de Nashville ; la famille s'installe donc dans une maison près d'un lac à Hendersonville, dans le Tennessee[1]. Taylor décrit plus tard ceci comme « un sacrifice incroyable » à faire de la part de sa famille[17] : « Mes parents ont vu que c'était vraiment une obsession, que je n'allais pas lâcher l'affaire et que ce n'était pas un caprice d'adolescente. Ils ont été jetés là-dedans[23] [...] Nous n'avions aucune idée de ce que nous faisions. Mes parents m'ont acheté un livre sur l'industrie de la musique[24]. » Dans le Tennessee, Taylor étudie au Hendersonville High School pour sa première et deuxième année[25]. Plus tard, pour être en accord avec ses horaires de tournée, elle intègre le Aaron Academy, une école privée chrétienne offrant des cours à domicile. En 2008, elle est diplômée de fin d'étude[26],[27].

Débuts et Taylor Swift (2004–2006)[modifier | modifier le code]

Taylor Swift joue au Maverick Saloon & Grill, le 16 juin 2006.

Dans le cadre de son développement artistique avec RCA Records, Taylor participe à des séances d'écriture aux côtés d'auteurs expérimentés tels que Troy Verges, Brett Beavers, Brett James, Mac McAnally et The Warren Brothers[28],[29]. Elle forme finalement une relation durable avec Liz Rose[30], qu'elle assiste lors d'un évènement pour les auteurs-compositeurs, et qui lui suggère de travailler ensemble[31]. Elles s'entretiennent deux heures chaque mardi après-midi après l'école pour des séances d'écriture. Liz Rose explique que ces séances avec Taylor étaient « les plus faciles que j'ai pu faire. En gros, j'étais juste son éditrice. Elle écrivait sur ce qui lui était arrivé à l'école le jour même. Elle avait une vision très claire sur ce qu'elle essayait de dire. Et elle débarquait avec des accroches incroyables. » Elle enregistre également quelques démos avec le producteur Nathan Chapman[31].

Après avoir joué lors d'un showcase pour BMI à New York[29], Taylor devient la plus jeune artiste embauché par la maison d'édition de musique, Sony/ATV Music Publishing[32]. À quinze ans, elle quitte RCA Records ; le label souhaitant attendre sa majorité (18 ans) pour sortir son premier album, elle se sent désormais prête à lancer elle-même sa propre carrière[16],[33]. Elle se sépare également de son manager Dan Dymtrow, qui, par la suite, porte plainte contre elle et ses parents[21]. « J'ai vraiment senti que je manquais de temps. » Taylor déclare plus tard : « Je voulais saisir l'opportunité d'enregistrer ce que je traversais dans un album[34]. » Lors d'un showcase au café Blue Bird en 2005, Taylor attire l'attention de Scott Borchetta, un producteur exécutif de DreamWorks Records sur le point de fonder son propre label, Big Machine Records. Elle devient alors l'une de ses premières artistes[30] et son père touche l'achat d'une participation de 3 % de la jeune entreprise. Pour sa première fois dans l'univers de la country, Scott Borchetta s'arrange pour que Taylor fasse un stage au CMA Music Festival[35].

Taylor se lance dans son premier album éponyme peu de temps après. Ayant écrit aux côtés d'auteurs expérimentés, Taylor convainc Big Machine Records de prendre la démo qu'elle avait enregistré pour le producteur Nathan Chapman. Ce fut la première enregistrement d'un album studio pour Scott Borchetta, mais Taylor sentait qu'ils avaient la bon « feeling[16]. » Finalement, Chapman produit toutes les chansons, à l'exception d'une, sur son premier album. Elle décrit cet album comme son « journal intime » révélant toute sa jeunesse[36]. Elle déclare : « même si on dirait que j'ai eu 500 petits amis », beaucoup de chansons sont observatrices[16]. Taylor écrit d'elle-même trois chansons dont deux singles, et coécrit le reste de l'album aux côtés d'auteurs comme Liz Rose, Robert Ellis Orralln et Angelo Petraglia. Musicalement, l'album Taylor Swift sorti en octobre 2006, est décrit comme « un mélange entre la country traditionnelle et des guitares rock[37]. » PopMatters déclare espérer que Taylor « sera capable de trouver un compromis entre la country traditionnelle et ses évidentes sensibilités pop, parce que Taylor Swift suggère qu'elle peut faire mieux[38]. » Sasha Frere-Jones du New Yorker décrit Taylor comme une « prodige ». Il complimente aussi les paroles du single Our Song : « Il avait une main sur le volant, l'autre sur mon cœur[39]. » Country Weekly sentait que « le matériau le plus réfléchi suggère un talent prêt à durer bien au-delà du niveau secondaire[40]. » Rolling Stone décrit Taylor « aux yeux brillants mais remarquablement expérimentée » et admire Our Song pour sa chantante mélodie telle que Britney Spears et Patsy Cline[37].

Singles et tournée promotionnelle (2007–2008)[modifier | modifier le code]

Taylor Swift joue au Yahoo headquarters en mai 2007.

Big Machine Records est encore à ses débuts lorsque Taylor sort son premier single intitulé Tim McGraw en juin 2006 et avec l'aide de sa mère, Taylor envoyait des maquettes du single à plusieurs stations de radio[41]. Elle passe l'année 2006 à faire la promotion de Taylor Swift avec une tournée radio et commente plus tard : « Les tournées radio, pour la plupart des artistes, durent six semaines. En ce qui me concerne, la mienne a duré six mois. »[16]. Taylor cuisinait des cookies et peignait des toiles pour tous ceux qui s'occupaient de sa tournée. Elle est apparue sur plusieurs plateaux télé tels que Grand Ole Opry, Good Morning America[42], Total Request Live[43]. Elle signe également pour être porte-parole de la marque de vêtements L.e.i[44],[45]. Taylor se décrit comme « une enfant d'Internet » utilisant Myspace pour avoir des fans[46]. Elle écrivait ses propres messages, laissait des commentaires sur les comptes de ses fans et répondait personnellement à ses fans[47]. Pendant cette période, cela était « révolutionnaire dans la musique country[48]. » Scott Borchetta déclare que sa décision de signer une adolescente de 16 ans, auteure-compositrice-interprète, avait initialement choqué ses connaissances dans l'industrie de la musique, mais cependant, Taylor puisait dans un marché jusque-là inconnu : les adolescentes qui écoutent de la musique country[48]. Après la sortie de Tim McGraw, quatre autres singles sortent entre 2007 et 2008 : Teardrops on My Guitar, Our Song, Picture to Burn et Should've Said No. Ils ont tous eu du succès dans le Hot Country Songs avec Our Song et Should've Said No en tête des charts. Our Song fait de Taylor l'artiste la plus jeune à avoir un single écrit par elle-même, en tête des charts[49] et Teardrops on My Guitar récolte un petit succès comparé aux autres singles ; elle atteint la treizième place du Billboard Hot 100. L'album recense plus de 39 000 exemplaires vendus dès la première semaine[50] ; en mars 2011, il se vend à plus de 5,5 millions d'exemplaires à l'international[51]. En octobre 2007, elle fait paraître un album de Noël intitulé Sounds of the Season: The Taylor Swift Holiday Collection, ainsi qu'un EP, Beautiful Eyes, sorti en juillet 2008[52],[53].

Taylor Swift en concert en août 2007.

Taylor fait de nombreuses tournées afin de promouvoir son album. En plus des dates de festivals et de théâtre, elle fait les premières parties de nombreux artistes de musique country. Fin 2006, elle fait la première partie de Rascal Flatts pour la dernière date de leur tournée Me & My Gang Tour, après le renvoi de l'artiste précédent qui devait assurer la première partie de cette date, Eric Church[42]. En 2007, elle effectue la première partie des vingt dates de la tournée de George Strait[54], plusieurs dates de Kenny Chesney[55], quelques dates de Brad Paisley[56] puis plusieurs dates pour la tournée de Faith Hill et son époux Tim McGraw[57]. En 2008, elle repart en tournée avec le groupe Rascal Flatts pour leur tournée Still Feels Good Tour[58]. En plus d'interpréter ses propres chansons, Taylor fait plusieurs reprises de Beyoncé, Rihanna, John Waite, Lynyrd Skynyrd et Eminem[55],[59],[60]. Elle effectue plusieurs séances de rencontres avec ses fans après ses concerts pendant quatre heures[61]. En 2007, Taylor et Alan Jackson sont nommés « Artistes de l'année » lors des Nashville Songwriters Association International ; elle est la plus jeune artiste à avoir eu ce titre. Elle es également récompensée dansl a catégorie « Meilleure nouvelle artiste » lors des Country Music Association Awards[62]. En 2008, elle est nommée « Nouvelle artiste féminine » lors des Academy of Country Music Awards[62] ainsi que l'« artiste féminine préférée de la country » lors des American Music Awards[63]. Elle reçoit sept BMI Awards pour les singles de son album Taylor Swift[64]. Elle est également nommée lors des Grammy Awards 2008 dans la catégorie « Meilleur nouvel artiste », mais c'est Amy Winehouse qui est récompensée[65].

Fearless et collaborations (2008–2009)[modifier | modifier le code]

Taylor Swift en concert à Joliet (Illinois), en février 2008.

En novembre 2008, Taylor fait paraître son deuxième album, Fearless. Elle écrit à elle seule sept chansons, dont deux singles, et coécrit les six autres avec Liz Rose, John Rich, Colbie Caillat et Hillary Lindsey. Elle coproduit également l'album avec Nathan Chapman. Musicalement, l'album est décrit comme « bruyant avec des guitares et des refrains peu entraînants », avec « un peu de violon et de banjo cachés dans le mélange[66]. » The New York Times décrit Taylor comme « l'une des meilleures auteures de musique pop, pragmatique avant tout, et plus en contact avec sa vie intime que la plupart des adultes[67]. » The Village Voice a l'impression « qu'elle exposait la sagesse surnaturelle et l'inclusivité [...] évitant magistralement les pièges typiques du chroniqueur trop banal ainsi que des fausses profondeurs[68]. » Rolling Stone la décrit comme « une parolière savante au don intuitif pour les couplets-refrains-ponts » qui est « très intime et vraie » et que ses chansons donnaient l'impression « de sortir littéralement du journal intime d'une petite fille[66]. » USA Today trouve cela « plaisant d'entendre une jeune adulte talentueuse aux allures d'adolescente[69]. » The New Yorker décrit l'album « sans fausse note », ajoutant que la meilleure étant Fifteen « restera dans les esprits pendant des années[39]. » Entertainment Weekly note cependant qu'il plairait surtout aux jeunes filles – « elle donne l'impression d'être une vraie adolescente et pas une Lolita, peste et fabriquée » – mais déclare aussi que cela serait « excitant de voir son talent précoce évoluer[70]. » Le critique musical Robert Christgau décrit Taylor comme « une force rare et impossible et une adolescente très talentueuse[71]. »

Taylor organise par la suite une énorme tournée promotionnelle de Fearless. Un épisode de The Ellen DeGeneres Show est d'ailleurs dédié pour le lancement de l'album[48] et Taylor apparaît dans plusieurs talk show[72]. Elle communique avec ses fans via Twitter et Skype[48]. Elle lance une ligne de robes d'été avec la marque L.e.i. pour Walmart[73], des cartes de vœux, et des poupées[74],[75]. Elle devient également porte-parole pour les Predators de Nashville ainsi que pour Sony Cyber-shot, et participe à la publicité du jeu vidéo Band Hero[76]. Taylor rend hommage à de nombreux artistes lors de ses prestations télévisées : Drive (For Daddy Gene) d'Alan Jackson pour l'évènement CMT Giants[77], Run de George Strait, et elle participe au concert télévisé du groupe Def Leppard à Nashville[78]. En 2009, elle joue sa chanson Fifteen aux côtés de Miley Cyrus lors des Grammy Awards[79], rape aux côtés de T-Pain lors des CMT Awards[80], puis présente le Saturday Night Live[81]. Le premier single de l'album intitulé Love Story sort en septembre 2008, devient le deuxième single le plus vendu de tous les temps, et se classe à la quatrième place au Billboard Hot 100. Entre 2008 et 2009, elle fait paraître quatre singles : White Horse, You Belong with Me, Fifteen et Fearless. You Belong with Me est le mieux vendu, classé à la seconde place au Billboard Hot 100[82]. L'album atteint la première place du Billboard 200 après s'être vendu à plus de 592 304 d'exemplaires la première semaine après parution. Il recense depuis plus de 8,6 millions d'exemplaires vendus dans le monde en 2008[83] et devient l'album le mieux vendu de 2009[84].

Taylor effectue sa première tournée en tête d'affiche entre avril 2009 et juin 2010. Parmi les 105 dates de sa tournée Fearless Tour, elle effectue 90 dates en Amérique du Nord, 6 en Europe, 8 en Australie, et une en Asie[85]. La mise en scène élaborée comprend un château de conte de fées et un kiosque d'école secondaire[86] ; elle reprend également la chanson What Goes Around... Comes Around de Justin Timberlake en la mélangeant avec sa chanson You're Not Sorry[87]. Durant sa tournée nord-américaine, elle est rejointe par Katy Perry, Faith Hill et John Mayer[88],[89],[90]. Justin Bieber, Kellie Pickler et Gloriana assurent la première partie de ses concerts. En tout, la tournée rassemble plus de 1,1 million de fans et rapporte 63 millions $[91]. Un documentaire sur sa tournée est ensuite diffusé à la télévision américaine sous le titre de Journey to Fearless puis paru en format Blu-Ray[92]. Entretemps, elle assure la première partie de Keith Urban pour sa tournée Escape Together World Tour[93]. En juin 2009, elle enregistre une nouvelle version du titre American Girl de Tom Petty[94] et continue de faire son entrée en scène avec cette reprise.

Fearless remporte plusieurs récompenses et devient l'album le plus récompensé dans toute l'histoire de la musique country[95]. Taylor devient la plus jeune artiste, et l'une des six femmes nommées « Artiste de l'année » par la Country Music Association[96]. Fearless remporte également le prix de l'« Album de l'année[96]. » Les American Music Awards récompensent Taylor dans les catégories « Artiste de l'année » et « Album country préféré[97]. » Elle remporte également quatre BMI Awards[98]. Billboard la nomme « Artiste de l'année 2009[99]. » Elle fait aussi partie de la liste des « 100 personnes les plus influentes » en 2010[100].

Elle participe au quatrième album de John Mayer en faisant les chœurs sur son single, Half of My Heart en novembre 2009. John Mayer écrit la chanson en hommage à Tom Petty et Fleetwood Mac : « J'ai pensé : Eh bien, si cela serait ma lettre d'amour pour ce genre de musique, qui serait la Stevie Nicks dans cette équation ? Et j'ai pensé : Cette Taylor Swift va être là pendant longtemps[101]. » Entre 2008 et 2009, Taylor collabore avec de nombreux artistes. Elle coécrit un single de Kellie Pickler, Best Days of Your Life (2008), sur lequel elle fait les chœurs[102]. Elle coécrit deux chansons pour le film Hannah Montana, le film (2009) - You'll Always Find Your Way Back Home et Crazier - avec Martin Johnson et Robert Ellis Orrall[103]. Elle chante également en duo avec le groupe Boys Like Girls intitulé Two Is Better Than One (2009), écrit par Martin Johnson[104]. En janvier 2010, elle enregistre deux chansons : Today Was a Fairytale pour la bande originale du film Valentine's Day[105] puis une reprise de Breathless de Better Than Ezra pour l'album Hope for Haiti Now[106].

MTV Awards et polémique aux VMA (2009–2010)[modifier | modifier le code]

Taylor Swift en concert à Los Angeles en avril 2010 pour le Fearless Tour.

En septembre 2009, Taylor devient la première artiste de country à remporter un MTV Video Music Awards à la nomination du single You Belong with Me dans la catégorie « Meilleur clip de l'année d'une artiste féminine[107]. » Son discours de remerciements est interrompu par le rappeur Kanye West, déjà impliqué dans plusieurs scandales pendant des cérémonies de remise de prix[108]. Kanye West déclare que Beyoncé méritait de remporter ce MTV Video Music Awards pour le « Meilleur clip de l'année d'une artiste féminine » car, selon lui, son clip Single Ladies (Put a Ring on It) est « le meilleur clip de tous les temps. » La foule hue Kanye West[109], incitant ce dernier à leur faire un doigt d'honneur. Il redonne ensuite le micro à Taylor alors bouche bée[109]. Dans les coulisses, Taylor est aperçue en pleurs[109]. Selon Rolling Stone, lors d'une confrontation entre la mère de Taylor et Kanye West, ce dernier a « présenté ses excuses du bout des lèvres et a ajouté qu'il pensait toujours que le clip de Beyoncé méritait de gagner[110]. » Kanye est donc renvoyé de la cérémonie[109]. Plus tard, lorsque Beyoncé remporte le MTV Video Music Awards pour le « Meilleur clip de l'année d'une artiste féminine », elle invite Taylor à la rejoindre sur scène afin de terminer son discours de remerciements[109].

Dans la salle de presse de la cérémonie, des journalistes demandent à Taylor si elle éprouvait de la « rancune » envers Kanye West : « Je ne le connais pas et je ne l'ai jamais rencontré, donc... Je ne veux rien commencer parce que ce soir, je passe une bonne soirée[110],[111]. » L'incident de cette soirée attire l'attention des médias et inspire beaucoup de mèmes Internet[112]. Le Président Barack Obama insulte lui-même Kanye West de « crétin », et l'ancien Président Jimmy Carter déclare que l'interruption de Kanye était « totalement déplacée[113]. » Son comportement est ensuite critiqué par des célébrités telles que Eminem, Snoop Dogg et Madonna[114],[115]. Kanye s'excuse pour son emportement verbal sur deux blogs et même lors de son passage sur le plateau du Jay Leno Show[109],[116]. Il maintient, cependant, les propos qu'il a dit ce soir-là en disant que même s'il trouve que Taylor est « très talentueuse, le clip de Beyoncé était le meilleur de cette décennie !!!... J'ai donné ma récompense à OutKast parce qu'il le méritait plus que moi... Je ne suis pas fou, je suis juste réaliste[117]. » Deux jours plus tard, Taylor déclare que Kanye ne lui avait pas reparlé depuis l'incident[118]. Kanye la contacte ensuite afin de lui proposer de s'excuser en personne ce que Taylor accepte : « Kanye m'a appelé et il était vraiment sincère lorsqu'il m'a présenté ses excuses[119]. » Elle refuse d'aborder l'incident lors des interviews pour ne pas que ça devienne un « plus gros problème » : « cela s'est passé à la télévision, alors tout le monde a vu ce qui s'est passé... Je ne ressens pas le besoin de continuer d'en parler[120]. » Il est dit que l'incident et l'attention des médias autour de cet incident fait de Taylor « une célébrité de bonne foi[121]. »

Taylor Swift au Time 100 le 3 mai 2010.

En janvier 2010, Taylor remporte quatre Grammy Awards sur un total de huit nominations[122]. Fearless est nommé « L'album de l'année » et « Meilleur album country » tandis que White Horse est nommé la « Meilleure chanson country » et « Meilleure performance d'une artiste country féminine[123]. » Elle est la plus jeune artiste à avoir remporté le Grammy Awards dans la catégorie « Album de l'année[124]. » Pendant la cérémonie, elle joue les chansons Rhiannon - de Stevie Nicks - et You Belong with Me avec Stevie Nicks. Mais ses deux prestations sont négativement accueillies et suscitent une réaction très répandue des médias[121],[125]. Sa voix est décrite comme étant « fortement fausse », « étonnamment mauvaise » et « incroyablement pitoyable[126],[127]. » Alors que The New York Times trouve cela « intéressant de voir quelqu'un aussi talentueux commettre la bourde occasionnelle » et décrit Taylor comme étant « la nouvelle star pop la plus importante depuis ces dernières années[124], » Bob Lefsetz, une personnalité dans l'industrie musicale, prédit que sa carrière s'arrêtera du jour au lendemain. Il lance publiquement un appel au père de Taylor afin qu'il embauche un « agent de publicité des crises » pour gérer l'histoire car « Taylor est trop jeune et stupide pour comprendre l'erreur qu'elle vient de faire[128],[129]. » En avril 2010, Stevie Nicks défend Taylor en déclarant : « Taylor me fait penser à moi avec sa détermination et son caractère enfantin. C'est une naïveté qui est tellement spéciale et tellement rare. Cette fille écrit des chansons qui font chanter tout le monde, comme Neil Diamond ou encore Elton John... L'artiste féminine de rock-'n'-roll-country-pop est revenue et elle s'appelle Taylor Swift. Et ce sont des femmes comme elle qui vont sauver l'industrie musicale. »[100].

À la suite de l'incident aux MTV Awards en 2009, Kanye West utilise son compte Twitter en septembre 2010 pour présenter des excuses à Taylor, la référant comme « une petite fille avec des rêves comme nous tous » : « J'ai écrit une chanson pour Taylor Swift, c'est si beau et je veux qu'elle l'ait. Si elle la refuse, alors je la chanterai pour elle[130]. » Plus tard, lors MTV Video Music Awards 2010, Taylor joue la chanson Innocent, adressée à Kanye West et que The Washington Post décrit comme étant « un petit chef-d’œuvre d'agressivité passive, une vivisection déguisée en une offrande de paix[131]. » Les critiques musicales trouvent sa performance trop sérieuse et « mesquine »[132],[133]. En octobre 2010, Kanye West déclare que c'était une « erreur » d'avoir nommé l'album Fearless le meilleur album de l'année lors des Grammy Awards[134]. En novembre 2010, Kanye déclare qu'il ne voyait pas en quoi son interruption lors des VMA 2009 était « si arrogante » et décrit ses actions comme étant « désintéressées »[135]. Il ajoute aussi que c'était « irrespectueux » et « attardé » pour Taylor d'avoir été nommé dans la même catégorie que Beyoncé[136]. Il clame que grâce à son intervention, Taylor a « fait la Une d'une centaine de magazines et a vendu plus d'un million d'albums en une semaine[136]. » Il clame également que « si je n'avais pas été saoul, j'aurais pu rester sur scène plus longtemps… Taylor n'a jamais pris ma défense dans aucune interview. Et elle montait les vagues, elle montait et montait…[137],[138]. » Lors du Costume Institute Gala en mai 2011, Taylor et Kanye se sont retrouvés face à face sur le tapis rouge ; ils se sont serrés la main[1].

Speak Now (2010–2011)[modifier | modifier le code]

Taylor Swift en concert au Heinz Field à Pittsburgh en juin 2011.

Taylor fait paraître son troisième album intitulé Speak Now en octobre 2010. Elle écrit les douze chansons de l'album seule[139]. Taylor, qui coproduit l'album avec Nathan Chapman[140], le décrit comme étant « une collection de confessions - des choses que j'aurais voulu dire à un moment précis[141]. » Au départ, elle voulait appeler l'album Enchanted mais Scott Borchetta lui a dit que ce titre ne reflétait pas les thèmes plus adultes de l'album[142].

Musicalement, il est dit que l'album « s'étend au-delà de la country-pop pour border à la fois le rock alternatif et de la bubblegum pop[143]. » USA Today déclare que les compétences en écriture de Taylor rappelleraient à ceux qui l'écoutent « de quoi s'agissait toute cette agitation en premier lieu » et que l'album s'empare de « la douce douleur de devenir un(e) adulte[144]. » Los Angeles Times ne tarit pas d'éloges sur sa capacité d'écrire des chansons car « elle est capable de parler des expériences communes mais de les rendre uniques[143]. » The New York Times décrit l'album comme étant « sauvage, varié musicalement, excellent et probablement le meilleur[140]. » The Village Voice trouve que l'album exigeait « une réelle appréciation du talent de Taylor qui n'est pas confessionnel mais dramatique : comme un cortège d'auteurs country avant elle, Taylor crée des personnages et des situations - tirées de la vraie vie - et trouve des manières puissantes de les décrire[145]. » Entertainment Weekly note que l'amour peut bien la confondre mais « l'art de l'expert Songcraft ne la confond pas[146]. » Le critique musical, John Christgau, trouve les chansons de l'album « trop longues et surchargées de travail » mais remarque « qu'elles montrent un effort pour faire ressortir les émotions les plus larges et meilleures[71]. » Rolling Stone décrit Taylor comme « l'une des meilleurs auteurs de country, pop ou rock » : « Taylor est peut-être une pro habile de Nashville qui connait toutes les astuces pour faire d'une chanson un hit, mais elle est aussi très nerveuse, une fille hyper-romantique avec une rayure mélodramatique de la taille du Atchafalaya[147]. »

Avant la sortie de Speak Now, Taylor effectue une vaste campagne promotionnelle[148]. Elle apparait dans plusieurs émissions télévisées et donne plusieurs mini-concerts gratuits dans des lieux insolites, y compris au Hollywood Boulevard et dans une salle d'attente à l'aéroport international John-F.-Kennedy[149]. Elle participe à un « tirage de guitares » avec Kris Kristofferson, Emmylou Harris, Vince Gill et Lionel Richie au Club Nokia de Los Angeles ; les musiciens se partageaient la scène et chantaient à tour de rôle leurs chansons en version acoustique afin de récolter de l'argent pour le Country Music Hall of Fame[150]. Par la suite, elle devient porte-parole pour la marque CoverGirl[151]. Elle lance également son propre parfum baptisé Wonderstruck en collaboration avec la société Elizabeth Arden[152], puis elle sort une édition spéciale de Speak Now avec Target Corporation[153]. En août 2010, elle sort le premier single de l'album Speak Now intitulé Mine et cinq autres singles sont sortis entre 2010 et 2011 : Back to December, Mean, The Story of Us, Sparks Fly, et Ours[154]. Speak Now est un succès commercial majeur, et se place en tête du Billboard 200. Il se vend à plus de 1 047 000 d'exemplaires, faisant ainsi de lui le seizième album dans l'histoire des États-Unis vendu à plus d'un million d'exemplaires en seulement une semaine. En février 2012, le nombre d'album vendus s'élève à de 5,7 millions d'exemplaires dans le monde entier[155].

Speak Now World Tour et Grammy Awards (2011–2012)[modifier | modifier le code]

Taylor Swift en concert à Paris, en France, en mars 2011.

Pendant toute l'année 2011 jusqu'à début 2012, Taylor assure une tournée mondiale le Speak Now World Tour. En treize mois, elle effectue 111 dates de tournée dont : sept en Asie, douze en Europe, quatre-vingt en Amérique du Nord, et douze en Australie[156]. La mise en scène est inspirée d'une comédie musicale de Broadway avec des chorégraphies et de nombreux costumes[157],[158]. Taylor invite aussi de nombreuses célébrités pendant sa tournée en Amérique du Nord : James Vernon Taylor, Jason Mraz, Shawn Colvin, Johnny Rzeznik, Andy Grammer, Tal Bachman, Selena Gomez, Justin Bieber, Nicki Minaj, Nelly, B.o.B, Usher, Flo Rida, T.I., Jon Foreman, Jim Adkins, Hayley Williams, Hot Chelle Rae, Ronnie Dunn, Darius Rucker, Tim McGraw et Kenny Chesney[159],[160]. Pendant sa tournée aux États-Unis, Taylor écrit une phrase différente sur son bras gauche pour chaque concert et déclare plus tard que cette phrase représentait son état d'esprit[161]. Elle joue également de nombreuses reprises en version acoustique, puis rend hommage à un artiste né dans chacune des villes qu'elle visite[162]. Elle déclare que les reprises en version acoustique lui permettent d'être plus « spontané »[163]. La tournée rassemble plus de 1,6 million de fans et rapporte plus de 123 millions de dollars[156]. Taylor fait paraître son premier album live intitulé Speak Now World Tour : Live le 21 novembre 2011. En juillet 2012, James Taylor invite Swift à Tanglewood ; ils jouent les chansons Fire and Rain, Love Story et Ours ensemble[164]. James Taylor, à la rencontre de Taylor à l'âge de 18 ans, déclare que « nous avons sympathisé. J'aime beaucoup ses chansons et sa présence sur scène était géniale[165],[166]. »

Lors des Grammy Awards en février 2012, le single Mean est sélectionné dans les catégories « Meilleure chanson de country » et « Meilleure performance solo[167]. » Bob Lefsetz, un critique musical, qui l'a critiqué négativement pour sa performance lors des Grammy Awards 2010, pense alors que la chanson lui est dédié[168]. Bob Lefsetz avait précédemment encouragé Taylor dans sa carrière et ils se parlaient fréquemment par téléphone ou par messages[168]. Time sent qu'elle « a fait son comeback en chantant juste et qu'elle avait une revanche à prendre[169] », et USA Today remarque que toutes les mauvaises critiques qui ont été dites en 2010 « l'ont transformé en une meilleure auteure ainsi qu'en une meilleure interprète[170]. » En mars 2012, elle participe à la B.O. du film Hunger Games. Elle coécrit et interprète la chanson Safe and Sound en duo avec The Civil Wars et T-Bone Burnett[171]. John Paul White déclare que travailler avec Taylor a été « une révélation. Elle avait des idées géniales. Nous étions vraiment libre. C'était vraiment une collaboration. Nous avons apporté de la mélancolie et un angle plus sombre. Taylor apportait la mélodie et les accords[172]. » Rolling Stone décrit la chanson comme étant « sa plus belle ballade[173]. » En janvier 2012, Taylor et The Civil Wars composent une version live de la chanson au Ryman Auditorium de Nashville[174]. Safe and Sound est alors sorti et présenté comme le premier single de la bande originale du film et en juillet 2012, il s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires aux États-Unis[175]. Elle enregistre ensuite une autre chanson pour la B.O. du film intitulée Eyes Open, écrite et produite par Nathan Chapman[176]. En mai 2012, elle enregistre un duo avec le rappeur B.o.B intitulé Both of Us pour le deuxième album de celui-ci, Strange Clouds[177].

Red (2012–2013)[modifier | modifier le code]

Swift sur scène à Los Angeles, aux États-Unis, en 2013 pendant le Red Tour.

En octobre 2012, Taylor fait paraître son quatrième album intitulé Red[178]. Elle écrit neuf chansons seule et coécrit les sept autres avec : Max Martin, Liz Rose, Dan Wilson, Ed Sheeran et Gary Lightbody. Nathan Chapman est le producteur principal de l'album mais Jeff Bhasker, Butch Walker, Jacknife Lee, Dann Huff et Shellback le sont aussi. Nathan Chapman déclare avoir encouragé Taylor « à se diversifier et de s'imaginer dans d'autres situations[179]. » Elle décrit le processus de collaboration comme « un apprentissage[179]. » Red examine les relations amoureuses remplies de drame ; elle explique plus tard que, depuis l'écriture de l'album, de telles relations ne l'attirent plus[179]. Musicalement, elle expérimente le heartland rock, le dubstep et la dance pop[180],[181]. The Guardian décrit Taylor comme une « Brunehilde d'une rockstar » et l'album comme « un autre chapitre d'un des plus beaux fantasmes que la musique pop n'a jamais construit[182]. » Jon Caramanica du magazine The New York Times attribue à Red la seconde place de sa liste des « Albums de l'année » déclarant que, dans cet album, « Taylor arrête de prétendre qu'elle est tout sauf une star de la pop, un album avec des préoccupations d'adultes par exemple, comment deux corps communiquent entre eux et comment les goûts en matière d'albums peuvent être un stand-in pour la turpitude morale[183]. » Cependant, il déclare également que « bien que souvent excellent, cet album est son plus inégal[184]. » The Times ne tarit pas d'éloge sur ses « sublimes paroles » surtout celles de la chanson All Too Well[185]. Salon.com affirme que « en plus du jeton Serious Female Singer Songwriters, Taylor me fait penser aux maîtres de la pop excentrique et sincère comme Alex Chilton et Jonathan Richman[186]. »

Dans le cadre de la campagne promotionnelle de Red, les représentants de 72 stations de radio - dans le monde entier - sont transportés à Nashville la semaine où l'album est sorti afin d'interviewer Taylor[187]. Elle apparaît également sur plusieurs plateaux télé et joue dans de nombreuses cérémonies de remise de prix aux États-Unis, mais aussi au Royaume-Uni, en Allemagne et en Australie[188]. Elle offre aussi une promotion exclusive via Target[189], Papa John's Pizza[187] et Walgreens[190]. Elle devient également l'égérie de la marque de chaussures Keds[191], sort son deuxième parfum avec Elizabeth Arden[192], et continue d'être l'égérie de CoverGirl, Sony Electronics et American Greetings.

Swift sur scène à St. Louis pendant le Red Tour, en 2013.

En août 2012, Taylor fait paraître le premier single de Red intitulé We Are Never Ever Getting Back Together qui devient son premier tube à être en tête du Billboard Hot 100[193]. Trois autres singles sont, par la suite, sortis : I Knew You Were Trouble, Begin Again et 22. Red atteint la première place du Billboard 200, après s'être vendu à plus de 1,21 million d'exemplaires dès la première semaine ; ce qui fait de Taylor la première artiste féminine à avoir vendu près de 2 millions d'albums, une semaine seulement après sa sortie[194]. L'album atteint également la première place des charts au Royaume-Uni, Irlande, Canada, Brésil, Argentine, Mexique, Japon, Malaisie, Australie, et Nouvelle-Zélande[195]. En novembre 2012, le chiffre des ventes est annoncé à plus de 2,8 millions d'exemplaires dans le monde entier[196]. Puis, le même mois, il est annoncé que, pendant toute sa carrière, Taylor vend plus de 26 millions d'albums et 75 millions de téléchargements de ses chansons dans le monde entier. En mars 2013, Taylor commence sa tournée mondiale, le Red Tour, jusqu'à septembre 2013 dont 62 concerts sont prévus en Amérique du Nord[197].

Entretemps, Taylor fait les chœurs avec Keith Urban sur la chanson Highway Don't Care de Tim McGraw qui apparaitra sur son douzième album studio Two Lanes of Freedom qui sortira le 5 février 2013[198]. Elle écrit également une chanson avec Justin Bieber dont la date de sortie reste encore inconnue. Le manager de Justin, Scooter Braun, déclare que la chanson est créée avec un projet précis derrière ; il se pourrait qu'elle soit sur l'album de Justin, Believe Acoustic[199]. Taylor est nommée trois fois lors des Grammy Awards du 10 février 2013 ; We Are Never Ever Getting Back Together est nommé dans la catégorie « Single de l'année », et Safe and Sound dans les catégories « Meilleur duo country » et « Meilleure chanson écrite pour un film[200]. » Taylor est présente lors des NRJ Music Awards 2013, dont cette 14e cérémonie s'est déroulée le 26 janvier 2013 en direct du Midem de Cannes. Elle joue son tube mondialement connu We Are Never Ever Getting Back Together. Swift débute l'écriture des chansons de son cinquième album en juillet 2013[201]. Le 14 août 2013, Taylor remporte deux prix aux Teen Choice Awards : celui de « Meilleure artiste féminine country » et de « Meilleur single country ». Le 25 août 2013, elle remporta le deuxième Video Music Award de sa carrière : celui de meilleur clip pour une artiste féminine avec la chanson I Knew You Were Trouble. En septembre 2013, Red dépasse les 6 millions d'exemplaires vendus[réf. nécessaire].

1989 (depuis 2014)[modifier | modifier le code]

En fin d'année 2013, Taylor déclare travailler sur son cinquième album depuis juillet 2013, prévu pour une sortie en fin d'année 2014[202]. En novembre 2013, elle révèle : « Il y a environ sept ou huit chansons de prêtes qui figureront sur mon prochain album. Le projet se dirige vers un tout nouveau son et c'est tout ce que je voulais[203]. » Elle compose également plus de trois chansons avec les producteurs, Max Martin et Shellback[204]. Les compositeurs, Diane Warren et Ryan Tedder, travaillent également sur ce nouvel album avec la chanteuse et déclarent : « Taylor compose ses propres chansons... Elle est sûrement l'auteure la plus rapide que nous n'ayons jamais rencontré de notre vie[205]. » Par la suite, Taylor exprime son désir de travailler avec Sia Furler, Jack Antonoff et Imogen Heap sur son cinquième album[206],[207]. En juillet 2014, Taylor déclare que le premier single, intitulé Shake It Off, sortirait le 18 août et que l'album suivrait le 27 octobre 2014[208]. Le mois suivant, Taylor annonce qu'elle chantera en exclusivité le premier single de son cinquième album lors des MTV Video Music Awards du 24 août 2014[209]. Le 9 octobre 2014, Taylor annonce via son compte Instagram qu'une deuxième chanson de son album, intitulée Out of the Woods, sortirait le 14 octobre 2014[210]. En 24 heures, 1989 s'écoule à plus de 600 000 exemplaires[211]. Deux jours seulement après sa sortie, plus de 751 000 exemplaires de l'album sont vendus[212]. Une semaine plus tard les ventes s'élèvent à près d'1,3 millions de disques ; Taylor Swift devient ainsi la seule artiste de l'histoire à vendre consécutivement trois albums à plus d'un million de copies, aux États-Unis, la semaine de leur sortie[213][214]. En fin d'année 2014, elle annonce le ''The 1989 World Tour'' qui débutera le 5 mai 2015 au Japon. La tournée prendra suite en Amérique du Nord, pour finir en Australie en décembre 2015. Vance Joy et Shawn Mendes vont se joindre également à la tournée pour certains spectacles [215].

Carrière d'actrice[modifier | modifier le code]

Taylor Swift à l'avant-première de Hannah Montana, le film en avril 2009.

Taylor fait ses débuts d'actrice en 2009, en jouant dans un épisode de la série télévisée de criminalistique Les Experts, dans laquelle elle interprétait une adolescente rebelle[216]. The New York Times note que ce rôle lui a permis d'être « un peu méchante et crédible[217]. » Rolling Stone déclare qu'elle « a fait son propre truc » et qu'elle « a fait du bon boulot avec le scénario[218] » puis le Chicago Tribune explique qu'elle « s'acquitte bien[219]. » Plus tard dans l'année, elle présente et joue également dans l'émission Saturday Night Live. Entertainment Weekly la décrit comme étant « la meilleure présentatrice de la saison de SNL » en précisant qu'elle « était toujours prête à relever le défi, elle semblait s'amuser et aidait le reste du casting à faire les punchlines. » Tout en se montrant « admirablement souple dans une grande variété de rôles de sketchs[220]. »

En 2010, elle fait ses premiers pas au cinéma en jouant dans la comédie romantique, Valentine's Day, où elle interprétait la petite amie déjantée du garçon le plus populaire de l'école secondaire[221]. The Los Angeles Times déclare que « sa prestation était d'un potentiel sérieux et à la fois comique[222] » puis le San Francisco Chronicle la trouve très drôle[223]. Time remarque que Taylor jouait son rôle « d'une façon très charmante[224] » ; The Boston Globe la décrit comme étant « adorablement abrutie[225]. » salon.com affirme qu'elle était « l'une parmi les autres acteurs qui n'était pas perdue dans le film. Son look et son regard faisaient un peu penser à Marilyn Monroe et Lucille Ball[226]. » Cependant, Variety la trouve « non dirigée… Elle a besoin de trouver un réalisateur expérimenté afin de la tasser et de canaliser son énergie abondante[227]. » En 2012, elle prête sa voix au personnage d'Audrey dans le film d'animation Le Lorax[228]. En 2013, elle participe à la série New Girl dans le rôle d'Elaine.

Talents artistiques[modifier | modifier le code]

Influences[modifier | modifier le code]

Un de ses premiers souvenirs musicaux est lorsqu'elle écoutait sa grand-mère maternelle, Marjorie Finlay (née Moehlenkamp), chanter[7]. Dans sa jeunesse, Marjorie Finlay était une vedette du disque à Porto Rico et performé dans des opéras à Singapour : « Elle a joué dans The Bartered Bride, The Barber of Seville et des comédies musicales comme West Side Story. ». Enfant, Taylor aimait beaucoup les chansons des films Disney : « Mes parents ont remarqué que, une fois que j'étais à cours de mots, je compensais avec mes propres mots. »[17],[229]. Plus tard, ses parents lui font écouter des artistes tels que James Vernon Taylor, Simon and Garfunkel, Def Leppard et Smokey Robinson[230],[165],[231]. Taylor déclare qu'elle doit sa confiance à sa mère qui, lorsqu'elle était enfant, l'aidait à préparer ses exposés en classe : « La veille, on restait debout toute la nuit, on essayait de nouvelles choses. »[232]. Elle attribue aussi sa « fascination pour l'écriture et la narration » à sa mère : « Quand j'étais petite, elle se livrait à mon imagination et me racontait des histoires[233]. » Taylor aimait lire et écrire des poèmes et elle était attirée par le travail de Shel Silverstein et Theodor Seuss Geisel. Elle s'intéressait à « toute écriture du point de vue d'un enfant » et elle cite Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur comme l'un de ses livres préférés.

Taylor commence à s'intéresser à la musique country grâce à Shania Twain, Faith Hill et Dixie Chicks[55]. Ces trois artistes lui permettent vraiment de « décider de ce qu'elle voulait » et elle s'est « éprise du son et de la narration » de la country[7],[234]. Elle cite Shania Twain comme étant sa plus grande influence : « Elle était si forte, si indépendante et elle écrivait toutes ses chansons seule[235]. » Comme artiste, Taylor déclare seulement pouvoir « ambitionner de devenir comme elle » et en 2009 ; elle cite l'album Come on Over comme son préféré[236],[237]. Elle peut rencontrer Shania Twain[238] et, plus tard, Shania Twain déclare vouloir écrire une chanson avec Taylor. Faith Hill était le modèle de Taylor et cette dernière essayait de la copier « dans ce qu'elle disait, faisait et portait[239]. » Elle admirait Faith pour « apporter à la musique country un public plus large, et sa grâce sous les projecteurs. » Depuis ses débuts, Faith est devenue une « présence accueillante et chaleureuse » dans la vie de Taylor. Une fois, Faith et son époux Tim McGraw lui ont prêté leur maison à Los Angeles le temps de son passage là-bas[27]. Elle commence ensuite à s'intéresser aux célèbres artistes de country comme Patsy Cline, Loretta Lynn, Tammy Wynette et Dolly Parton. Taylor déclare que Dolly Parton est « un très bon exemple pour toutes les artistes féminines... Il y a tant de choses sur Dolly Parton que les autres artistes féminines devraient s'inspirer[239]. » Elle admire également Miranda Lambert[240], Dwight Yoakam, George Strait[55], Garth Brooks[55], Kenny Chesney[239], Reba McEntire[35], Alan Jackson, Martina McBride[241], LeAnn Rimes[242], Tim McGraw et Brad Paisley[243], Ryan Adams[244], Patty Griffin[245], Lori McKenna[1], et Bon Iver[246].

En dehors de la musique country, Taylor a aussi été influencé par des artistes pop comme Hanson ou encore Britney Spears ; elle a d'ailleurs toujours une « dévotion indéfectible » pour Britney. Pendant ses années d'école secodaire, Taylor écoutait Dashboard Confessional[247], Fall Out Boy[248], Jimmy Eat World[249], Michelle Branch[249], Pink[250], Alanis Morissette[251], Ashlee Simpson, Kelly Clarkson[252], Avril Lavigne[252] et Fefe Dobson[249]. Elle était également fan de hip-hop et écoutait beaucoup Eminem. Elle décrit Stevie Nicks comme son influence principale : « elle m'a inspirée de toutes les façons possibles[253],[254]. » Elle adorait aussi The Shirelles, Doris Troy et The Beach Boys. Elle écoutait aussi de la musique pop-rock comme Pat Benatar[252], Melissa Etheridge, Sarah McLachlan[251], Sheryl Crow, Shawn Colvin[251] et Linda Ronstadt[231],[244]. Elle cite Paul McCartney, Bruce Springsteen, Emmylou Harris et Kris Kristofferson comme ses modèles de carrière : « Ils ont pris des risques, mais ils sont restés les mêmes tout le long de leur carrière. »[1],[252],[255].

Neil Young décrit Taylor comme « une parolière incroyable » : « J'aime l'écouter. J'aime bien la regarder répondre à toutes ces attaques. J'aime la façon dont elle se définit. Alors je garde un œil sur elle[256],[257]. » Kris Kristofferson déclare : « Elle m'épate. Selon moi, c'est incroyable qu'une personne aussi jeune puisse écrire d'aussi belles chansons. Une grande carrière l'attend[258],[259]. » Dolly Parton est « impressionnée par elle, surtout par son écriture... Je suis vraiment impressionnée par sa profondeur. Elle a les qualités pour durer un long moment[260]. » Taylor reçoit également beaucoup de compliments et de félicitations de la part de Alicia Keys[261], Kelly Clarkson[262], Lady Gaga[263] et Christopher Owens[264].

Style musical et thèmes abordés[modifier | modifier le code]

Taylor Swift lors des Academy of Country Music Awards, en 2010.

The Guardian note que Taylor était « incroyablement douée pour regarder la vie des adolescents avec une sorte d'énergie mélancolique et une tonalité sépia pour son premier et deuxième album »[265]. New York Magazine fait la remarque que quelques auteurs-interprètes écrivent « sur leur adolescence... Son antécédent le plus proche est probablement Brian Wilson, le vrai auteur des adolescents avant qu'elle ne vienne[266]. » Ils la comparent également à Janis Ian[1]. Une imagerie féérique est présentée sur l'album Fearless. Pour cet album, elle explore l'écart entre « les contes de fées et la réalité de l'amour » : « Enfant, on grandit en pensant que nous sommes des princesses et qu'un prince charmant nous attend[267],[268]. » Son troisième et quatrième album évoquent des relations plus adultes[252]. En plus d'évoquer les relations amoureuses, les chansons de Taylor parlent aussi des relations parents-enfants (The Best Day, ever Grow Up ou encore Ronan), l'amitié (Fifteen, Breathe ou encore 22), le détachement (The Outside, A Place In This World, Tied Together with a Smile ou encore Mean) puis les ambitions professionnelles (Change, Long Live ou encore The Lucky One)[233],[269]. Sa qualité qui définit son talent d'auteur a été décrit comme « une détermination d'enregistrer et de s'accrocher à des sentiments et des impressions fugaces, une nostalgie de préemption pour un présent (parfois même un avenir) dont elle sait qui fera, un jour, parti du passé[270]. » Taylor intègre très souvent « une phrase jetée en l'air qui suggère des choses sérieuses et larges et qui est mal intégrée dans la chanson, des choses qui renforcent ou contournent la narration[145]. » The New Yorker déclare que ses chansons « bien qu'elles ne soient pas subversives, ont une certaine élégance... Les chansons sentimentales sont lacées avec des allusions de futures désillusions[271]. »

Structurellement, Slate aperçoit chez Taylor « une facilité, une maîtrise surnaturelle des conventions pop : très peu d'artistes peuvent faire de ponts comme elle fait[272]. » Pour écrire ses chansons, Taylor utilise des détails autobiographiques[273]. Enfant, elle écoutait beaucoup la musique et elle se sentait confuse « lorsque je savais que quelque chose n'allait pas dans la vie personnelle d'un artiste et qu'il ne l'abordait pas dans sa musique[274]. » The New York Times pensait que « réparer les injustices est la raison d'être de Mlle Swift[140]. » Dans ses chansons, Taylor s'adresse souvent à « ses coups de cœur lorsqu'elle était à l'école secondaire » et, plus récemment, ses anciens petits amis réputés[140] Entertainment Weekly remarque que son album Speak Now était parfois « un peu comme le Whac-A-Mole[146]. » John Mayer, qui a inspiré Taylor pour la chanson Dear John, déclare que la chanson est une humiliation pour lui : Je pense que c'est une sorte de chanson bon marché. Je sais qu'elle est la chose la plus importante au monde et je n'essaie pas d'évier le navire de quelqu'un, mais je pense que c'est abuser de son talent pour se frotter les mains et dire « Attends jusqu'à ce qu'il soit dépassé par ça[275]! » New York Magazine pensait que, la décision des médias qui était de garder un œil sur sa décision d'utiliser des détails personnels, « est juste sexiste, dans la mesure où cela n'a pas été demandé par ses partenaires masculins[276]. » L'interprète elle-même déclare que ses chansons ne sont pas basées sur les faits[20] et sont souvent basées sur des observations[277]. En dehors des paroles qui sont considérées comme des indices, Taylor n'essaie pas de parler précisément des sujets abordés dans ses chansons « parce que ce sont de vraies personnes. Vous essayez de donner un aperçu de l'endroit d'où vous venez, en tant qu'auteur, mais sans pour autant jeter quelqu'un sous un bus[278]. »

Vie privée[modifier | modifier le code]

Après 4 mois de relation avec le chanteur, musicien et acteur Joe Jonas de juillet à octobre 2008[279],[280], elle se met en couple avec Taylor Lautner d'octobre à décembre 2009[281],[282], puis avec le musicien John Mayer à partir de la fin 2009 jusqu'au début de 2010[283],[284],[285],[286].

Elle fréquente ensuite Jake Gyllenhaal d'octobre à décembre 2010[287],[288]. Après leur rupture, ils ont été vus ensemble en janvier et en février 2011. De juillet à septembre 2012, elle est vue au bras de Corner Kennedy, membre de la famille Kennedy[289],[290]. D'octobre 2012 à janvier 2013, elle est aperçue avec le chanteur du groupe One Direction, Harry Styles[291],[292].

Selon le magazine Forbes, Swift engrange 18 millions de dollars en 2009[293], 45 millions de dollars en 2010[294], 45 millions de dollars en 2011[295], 64 millions de dollars en 2012[296], 55 millions de dollars en 2013[297], et 64 millions de dollars en 2014[298].

Elle a aussi créé de grandes amitiés au fil des années avec certaines personnalités du show business tel que le chanteur anglais Ed Sheeran, les chanteuses américaines Demi Lovato, Hayley Williams, Lorde, Ellie Goulding, Kelly Osbourne, Ingrid Michaelson, Kellie Pickler, Selena Gomez, les actrices Emma Stone, Lena Dunham, Dianna Agron, Jaime King et son mari Kyle Newman, Sarah Hyland, Jennifer Lawrence, Jessica Szohr, Ashley Greene, Gwyneth Paltrow, Hailee Steinfeld[299]. Elle est amie aussi avec les mannequins Karlie Kloss, Lily Aldridge, Chrissy Teigen, Jessica Stam et Amanda Griffith, la danseuse Julianne Hough, l'acteur Andrew Garfield, l'actrice israélo-américaine Odeya Rush, le chanteur Chris Martin et le guitariste Jack Antonoff avec qui elle a collaboré sur son dernier album 1989.

Image publique[modifier | modifier le code]

Taylor Swift lors des MTV Video Music Awards en septembre 2009.

Taylor est décrite comme « la bien-aimée de l'Amérique » ainsi qu'un « modèle à suivre[300]. » Elle remporte un Q Score (une mesure de connaissance et d'attirance envers une célébrité) élevé ainsi que de bonnes appréciations du David-Brown Index, ce qui reflète un taux élevé de sensibilisation de la part du public (90 %) et de popularité (80 %) rien qu'aux États-Unis[301]. Taylor prend cette « responsabilité » très au sérieux et elle est consciente de l'influence qu'elle a sur ses plus jeunes fans[302]. Un journaliste de Rolling Stone qui faisait le profil de Taylor remarque ses bonnes manières : « Si c'est une fausse image que Taylor donne alors elle doit être tatouée sur son visage car elle ne tombe jamais[303]. » En 2012, Rolling Stone remarque que Taylor présente « une facilité avec les remises... ce n'est pas compliqué de l'imaginer se présenter aux élections, un jour », tandis que The Hollywood Reporter parlait d'elle comme « La meilleure personne depuis Bill Clinton[304]. » Il est dit qu'elle est « le genre de personne passionnée et intensément ambitieuse qui s'épanouit indépendamment de sa profession[305]. » En 2012, le magazine Vogue décrit Taylor comme « intelligente, drôle et parfois carrément paillarde[306]. » Grantland.com la décrit « ringarde » et « ouvertement névrosée d'une manière que vous ne verriez jamais une princesse blonde de la country comme Faith Hill ou encore Carrie Underwood. Elle est plus comme Diane Keaton de Annie Hall ; trop gracieuse et désire plaire mais pleine d'énergie nerveuse et flottante qui ne s'arrête jamais[307]. »

Dans les premières années de sa carrière, le style vestimentaire personnel de Taylor était des robes d'été avec une paire de Santiag[1],[308]. Ce style vestimentaire est toujours adopté par ses jeunes fans qui assistent à ses concerts[1],[309]. Lors des événements officiels, Taylor est reconnue pour ses robes « brillantes et perlées[1]. » Ses cheveux naturellement bouclés sont souvent reproduits par ses fans et Taylor remarque : « Je me souviens que lorsque j'étais ado, je me lissais les cheveux parce que je voulais être comme les autres, et maintenant, le fait que tout le monde se frise les cheveux comme moi... C'est juste trop marrant[309]. » Taylor adore le style rétro et il est dit qu'elle a « le style des années 30 ; rouge aux lèvres rouge, mascara épais[310],[311]. » En 2011, elle est nommée « Icône de la mode américaine » par Vogue[312]. Elle cite Françoise Hardy, Jane Birkin, Brigitte Bardot et Audrey Hepburn comme ses inspirations en matière de mode[313].

Plusieurs commentaires sont faits de la part des médias concernant les réactions de Taylor lors des remises de prix[314],[315]. En 2011, The Hollywood Reporter remarque que Taylor « semblait constamment choquée et émerveillée à chaque fois qu'elle remporte une récompense[314]. » Kristen Wiig parodie les expressions faciales de Taylor lors d'un sketch sur Saturday Night Live en 2012[316]. Plus tard, Taylor déclare avoir vu le sketch : « J'ai ri tout le long du sketch et puis j'ai réalisé, qu'au fur et à mesure que je regardais l'épisode, je faisais les mêmes expressions qu'elle[317]. » Cette même année, le présentateur des Academy of Country Music Awards, Blake Shelton, plaisante sur le fait que Taylor devrait sortir un parfum baptisé « I can't believe I smell this good » (« Je n'arrive pas à croire que je sens aussi bon », en français). Lors d'une interview avec Nightline en octobre 2012, Taylor déclare en riant que « les gens se moquent beaucoup de moi. » Bien que, parfois, elle essaie de paraitre blasée : « C'est dur quand vous devenez excité à propos de quelque chose. C'est comme lorsque vous gagnez une récompense ; n'est-ce pas quelque chose de dingue ? [...] Comment pouvez-vous rester là et dire : Oh ! Un autre Grammy. Je suppose que je dois me lever pour aller le chercher maintenant[318] ».

Philanthropie[modifier | modifier le code]

Les efforts philanthropes de Taylor sont reconnus par les Do Something Awards[319], The Giving Back Fund[320] et Tennessee Disaster Services. En 2012, Michelle Obama lui attribue le prix de la « Meilleure aide » pour son « dévouement aux autres » et pour « inspirer les autres à travers ses actions[321]. » Cette même année, Mary Kerry Kennedy du Robert F. Kennedy Center for Justice and Human Rights, attribue à Taylor le prix de « L'Espoir » pour son « dévouement à la défense à un si jeune âge… Taylor est le genre de femme que nous voulons que nos filles soient[322]. »

Enseignement des arts[modifier | modifier le code]

Taylor est un supporter de l'enseignement des arts. En 2010, elle fait don de 75 000 dollars à l'école secondaire Hendersonville High School de Nashville, afin d'aider à remettre en état le son et le système d'éclairage de l'auditorium de l'école[323]. En 2012, elle s'engage à donner au Country Music Hall of Fame, 4 millions de dollars afin d'assurer le financement de la construction d'un nouveau centre d'éducation à Nashville[324]. L'ouverture de ce nouveau centre d'éducation est prévue en 2014, et facilitera de nouveaux programmes et des ateliers pour les adolescents ainsi que les personnes âgées[325]. Le bâtiment comptera aussi trois salles de classe, un espace d'exposition et accueillera des activités interactives ; une pièce musicale et un espace pour faire des affiches de concerts et autres projets artistiques[326]. Les représentants du Musée décident de baptiser le centre The Taylor Swift Education Center et la chanteuse participera à titre consultatif[327]. Cette même année, Taylor s'est associée avec la compagnie de location des manuels scolaires, Chegg, afin de faire un don de 60 000 dollars aux départements de musique de six collèges américains[328],[329].

Alphabétisation des enfants[modifier | modifier le code]

Taylor favorise l'alphabétisation des enfants. En 2009, elle fait un don de 250 000 dollars à plusieurs écoles à travers le pays ; certaines qu'elle a déjà été visité ou d'autres avec qui elle s'était associée auparavant. L'argent a été utilisé pour acheter des livres, financer les programmes d'enseignement et aider à payer les salaires des enseignants[330]. En 2010, elle participe au webcast, Read Now! with Taylor Swift, exclusivement diffusé dans les écoles américaines afin de fêter la campagne de Scholastic Corporation, Read Every Day[331],[332]. En 2011, Taylor fait don de 6 000 livres Scholastic à la Reading Public Library (Pennsylvanie)[333], et, en 2012, elle fait don de 14 000 livres à la Nashville Public Library (Tennessee)[334]. La plupart des livres ont été mis en circulation et le reste a été donné à des enfants venants de familles à faibles revenus, des écoles maternelles et des garderies[334]. En 2012, elle copréside la campagne Read Across America, organisé par le National Education Association, et enregistre un PSA (Public Service Announcement) afin d'encourager les enfants à lire[335],[336]. Cette même année, elle favorise le « pouvoir de la lecture » lors d'un deuxième webcast[337]. En 2013, à travers l'initiative Reach Out and Read, elle fait don de 2 000 livres au Scholastic au Reading Hospital Child Health Center[338].

Catastrophes naturelles[modifier | modifier le code]

Tout au long de sa carrière, Taylor aide à plusieurs reprises les victimes de catastrophes naturelles. En 2008, elle fait don des recettes, qu'elle récolte grâce aux ventes de ses produits au Country Music Festival, pour les fonds de secours des catastrophes[339]. Plus tard, la même année, elle fait don de 100 000 dollars à la Croix-Rouge américaine afin d'aider les victimes des inondations dans l'Iowa en 2008[340]. En 2009, elle soutient les feux de brousse du Victoria de 2009 en se joignant à la gamme du concert Sound Relief à Sydney[341] et en faisant la plus grande contribution[342]. En janvier 2010, elle participe au téléthon organisé par George Clooney pour le séisme de 2010 à Haïti ; elle joue et répond aux appels de tous ceux qui voulaient faire don d'argent[343]. Elle enregistre également une chanson pour l'album Hope for Haiti Now[106]. Suite aux inondations de Nashville en mai 2010, Taylor fait don de 500 000 dollars lors d'un téléthon[344]. Plus tard dans l'année, elle fait don de 100 000 dollars afin d'aider à financer la reconstruction d'une cour de récréation à Hendersonville[345].

En 2011, elle utilise la dernière répétition générale d'un concert en Amérique du Nord, pour sa tournée Speak Now World Tour, comme d'un concert de charité pour les victimes de l'éruption de tornades du 25 au 28 avril 2011 aux États-Unis[346]. Elle verse également 250 000 dollars à l'association Nick's Kids de Nick Saban, l'entraîneur de l'équipe de football du Crimson Tide de l'Alabama[347]. En 2012, Taylor soutient Architecture for Humanity - qui aidait à restaurer la salle où les téléthons sont organisés - pour les dégâts causés par l'ouragan Sandy[348].

Engagement contre l'homophobie[modifier | modifier le code]

Taylor s'oppose à la discrimination contre la communauté LGBT. À la suite du meurtre de Larry King en février 2008, Taylor rejoint l'organisation Gay, Lesbian and Straight Education Network qui lutte contre les crimes de haine[349]. Un an après le meurtre de Larry King, Taylor déclare dans le magazine Seventeen que ses parents lui ont appris « à ne jamais juger quelqu'un selon la personne qu'il aime, sa couleur de peau ou sa religion[350]. » En 2011, le clip du single Mean dénonce également l'homophobie au sein des écoles secondaires ; plus tard, le clip est nommé pour un MTV VMA dans la catégorie « Activisme social »[351],[352],[353]. The New York Times pense alors qu'elle fait partie de « la nouvelle vague de jeunes femmes qui offrent des chansons pour une génération de fans gays pour renouer avec leur identité en période de turbulences et de messages culturels confus[351]. »

Organismes de bienfaisance[modifier | modifier le code]

Taylor s'engage dans de nombreux organismes de bienfaisance pour les enfants malades. En 2008, elle fait don d'une camionnette Chevrolet rose au Victory Junction Gang Camp ; la camionnette sert de moyen de transport pour les enfants malades de l'aéroport jusqu'au camp[354]. En 2009, après avoir joué dans l'émission Children in Need, elle fait don de 20 000 dollars[355]. En 2011, en tant qu'artiste de l'année de l'Academy of Country Music, elle fait don de 25 000 dollars à St. Jude Children's Research Hospital, dans le Tennessee[356]. En 2012, elle participe au téléthon organisé par le programme de bienfaisance Stand Up to Cancer en y jouant Ronan, une chanson qu'elle a écrite en mémoire d'un petit garçon de 4 ans, décédé de neuroblastome. La chanson est alors disponible en téléchargement numérique payant ; les recettes sont par la suite reversées aux œuvres caritatives luttant contre le neuroblastome[357]. En parallèle, elle fait la rencontre de nombreux enfants malades grâce à l'association Fondation Make-A-Wish[358],[359]. Elle rend aussi des visites privées dans des hôpitaux tels que St. Jude Children's Research Hospital, Walter Reed Army Medical Center et Ronald McDonald House[360],[361],[362].

Autres activités de bienfaisance[modifier | modifier le code]

Taylor encourage les jeunes à faire du bénévolat dans leur communauté locale et fait partie du Global Youth Service Day[15]. Elle fait également la promotion du @15 Fund, une plate-forme du changement social, qui donne aux jeunes l'opportunité de diriger la compagnie philanthropique[363]. En 2007, elle lance une campagne afin de protéger les enfants des « prédateurs » sexuels, en partenariat avec le Tennessee Association of Chiefs of Police[364]. Cette même année, elle encourage une campagne de Allstate qui assure la conduite sécurisée des adolescents[365]. En 2010, elle pose pour la campagne Got Milk?[366]. Elle chante également dans de nombreux concerts de charité[367],[368],[369].

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Taylor Swift.

Tournées[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) « You Belong With Me »,‎ 10 octobre 2011 (consulté le 10 octobre 2011).
  2. (en) « Taylor Swift's father is a Blue Hen »,‎ 23 septembre 2009 (consulté le 10 octobre 2011).
  3. (en) « Taylor Swift says her dad is her biggest fan », sur Sify,‎ 31 mars 2010 (consulté le 10 octobre 2011).
  4. a et b (en) Kimberly Cutter, « Taylor Swift's Rise to America's Sweetheart » (consulté le 10 octobre 2010).
  5. (en) Nick Murray, « Live: Taylor Swift Brings Selena Gomez And James Taylor To Madison Square Garden » (consulté le 9 mai 2014).
  6. (en) « Pop star Taylor Swift sides with Notre Dame », sur Yardbarker (consulté le 10 octobre 2011).
  7. a, b et c (en) George Hatza, « Taylor Swift: Growing into superstardom » (consulté le 11 octobre 2011).
  8. a et b (en) « Taylor Swift interview: 'I won't do sexy shoots' » (consulté le 9 mai 2014).
  9. (en) « Wyomissing Schools get Swift gift Taylor made for them », sur blogs.mcall.com,‎ 13 janvier 2010 (consulté le 11 octobre 2011).
  10. (en) « Taylor Swift: The Single Life », sur Vogue (consulté le 8 mai 2014).
  11. (en) « Taylor Swift: A Date with Grammy? », sur ew.com (consulté le 10 octobre 2011).
  12. (en) « Nineteen Now ».
  13. (en) Brittany Joy Cooper, « Taylor Swift Opens Up About a Future in Acting and Admiration for Emma Ston »,‎ 15 avril 2012 (consulté le 3 mai 2014).
  14. (en) Dan DeLuca, « Taylor Swift works crowd, local angle smoothly » (consulté le 3 mai 2014).
  15. a et b (en) « Taylor Swift Encourages Teen Volunteers National and Global Youth Service Day Observed in April »,‎ 20 avril 2007 (consulté le 3 mai 2014).
  16. a, b, c, d et e (en) « When She Thinks "Tim McGraw," Taylor Swift Savors Payoff »,‎ 1er décembre 2006 (consulté le 3 mai 2014).
  17. a, b et c (en) « CMT Insider Interview: Taylor Swift (Part 1 of 2) »,‎ 26 novembre 2006 (consulté le 3 mai 2014).
  18. (en) « The Garden of the Machine » (consulté le 9 mai 2014).
  19. (en) Sara Rollo, « Computer repairman taught Swift guitar » (consulté le 11 octobre 2011).
  20. a et b (en) « Her Song: Talking Taylor Swift », sur Washington Post (consulté le 11 octobre 2011).
  21. a et b (en) « PublicDocuments » [PDF] (consulté le 9 août 2011).
  22. (en) Hoda Kotb, « On tour with Taylor Swift », sur MSNBC,‎ 31 mai 2009 (consulté le 11 octobre 2011).
  23. (en) Megan Pacella, « Taylor Swift’s Parents Didn’t Want Her to Get Into Music » (consulté le 3 mai 2014).
  24. (en) Stephen L. Betts, « Taylor Swift Stays Thin-Skinned for Good Reason » (consulté le 11 octobre 2013).
  25. (en) « Taylor Swift's High School Names Auditorium in Her Honor », sur CMT (consulté le 9 mai 2014).
  26. (en) J. Freedom Du Lac, « Taylor Swift Puts The Kid in Country »,‎ 27 février 2008 (consulté le 11 octobre 2013).
  27. a et b (en) « The Very Pink, Very Perfect Life of Taylor Swift », sur Rolling Stone,‎ 5 mars 2009 (consulté le 3 mai 2014).
  28. (en) « GITM 3 » (consulté le 9 août 2011).
  29. a et b (en) « Songwriter Taylor Swift Signs Publishing Deal With Sony/ATV »,‎ 12 mai 2005 (consulté le 9 mai 2014).
  30. a et b (en) « Special Interview (2007): Taylor Swift Discusses Her Debut Album, Early Hits, And How She Got Started » (consulté le 3 mai 2014).
  31. a et b (en) « Liz Rose co*writer to the Stars »,‎ juin 2010 (consulté le 4 mai 2014).
  32. (en) « Focused on `great songs' Taylor Swift isn't thinking about "the next level" or Joe Jonas gossip: She's just turning astute people-watching into musical stories, as on her second album, Fearless. », sur Philly (consulté le 3 mai 2014).
  33. (en) « Taylor Swift's Road to Fame », sur ew.com (consulté le 3 mai 2014).
  34. (en) « Taylor Swift: the 19-year-old country music star conquering America - and now Britain », sur The Telegraph (consulté le 9 mai 2014).
  35. a et b (en) « Taylor Swift: 100 Miles an Hour and Not Slowing Down », sur marieclaire (consulté le 9 mai 2014).
  36. (en) Bill Werde, « Taylor Swift reflects on 'crazy dreams' come true » (consulté le 9 ùmai 2014).
  37. a et b (en) « Taylor Swift », sur Rolling Stone (consulté le 10 mai 2014).
  38. (en) Roger Holland, « Taylor Swift: Taylor Swift »,‎ 9 novembre 2006 (consulté le 10 mai 2014).
  39. a et b (en) « Prodigy. The rise of Taylor Swift »,‎ 10 novembre 2008 (consulté le 10 mai 2014).
  40. (en) « REVIEWS » (consulté le 14 avril 2013).
  41. (en) « Taylor Swift's Road to Fame », sur ew.com (consulté le 4 mai 2014).
  42. a et b (en) « Taylor Swift Joins Rascal Flatts Tour »,‎ 18 octobre 2006 (consulté le 9 mai 2014).
  43. (en) « 'Total Finale Live': Stage-Door Interviews » (consulté le 10 mai 2014).
  44. (en) Tiffany Neal, « Taylor Swift for L.E.I Jeans » (consulté le 9 mai 2014).
  45. (en) « Taylor Swift at Top for Fourth Week »,‎ 20 août 2007 (consulté le 9 mai 2014).
  46. (en) « Taylor Swift comes to VanAndel Arena this week on Fearless Tour » (consulté le 10 mai 2014).
  47. (en) « Taylor Swift: The Garden In The Machine »,‎ 2 mai 2011 (consulté le 9 mai 2014)
  48. a, b, c et d (en) Jon Caramanica, « My Music, MySpace, My Life », sur New York Times (consulté le 4 mai 2014).
  49. (en) « Taylor Swift No. 1 on iTunes »,‎ 19 décembre 2007 (consulté le 10 mai 2014).
  50. (en) Chris Harris, « Taylor Swift Scores First Chart-Topping Debut With Fearless » (consulté le 10 mai 2014).
  51. (en) « Taylor Swift Tops 20 Million in Record Sales », sur PRNewswire,‎ 31 mars 2011 (consulté le 9 mai 2014).
  52. (en) « Taylor Swift owns top of country chart »,‎ 23 juillet 2008 (consulté le 10 mai 2014).
  53. (en) « Wal-Mart Eyes New Taylor Swift Project »,‎ 15 juillet 2008 (consulté le 10 mai 2014).
  54. (en) « Taylor Swift Joins George Strait's 2007 Tour », sur CMT,‎ 17 novembre 2006 (consulté le 10 mai 2014).
  55. a, b, c, d et e (en) « 20 Questions With Taylor Swift », sur CMT,‎ 12 novembre 2007 (consulté le 10 mai 2014).
  56. (en) « Brad Paisley Plans Tour With Three Opening Acts », sur CMT,‎ 9 janvier 2007 (consulté le 10 mai 2014).
  57. (en) « Taylor Swift Joins Tim McGraw, Faith Hill on Tour », sur CMT,‎ 1er juin 2007 (consulté le 10 mai 2014).
  58. (en) Shelly Fabian, « Rascal Flatts & Taylor Swift in Concert - Sacramento, CA - April 10, 2008 », sur About.com (consulté le 10 mai 2014).
  59. (en) « 10 Questions for Taylor Swift », sur Time,‎ 23 avril 2009 (consulté le 10 mai 2014).
  60. (en) « Taylor Swift, Orpheus Chamber Orchestra, Bulgarian State Opera, 'Aida' »,‎ 10 février 2007 (consulté le 21 avril 2014).
  61. (en) « Taylor Swift Embraces the "Meet & Greet" »,‎ 31 octobre 2007 (consulté le 10 mai 2014).
  62. a et b (en) « Artists Photos », sur CMT (consulté le 12 août 2011).
  63. (en) Roughstock Staff, « Taylor Swift, Rascal Flatts, Carrie Underwood Score at 2008 AMA Awards » (consulté le 9 mai 2014).
  64. (en) « swift-justice-taylor-swift-rules-bmi-awards/ » (consulté le 10 mai 2014).
  65. (en) « Amy Winehouse Wins Best New Artist, Kanye West Pays Tribute to Mom », sur People.com,‎ 10 février 2008 (consulté le 9 mai 2014).
  66. a et b (en) Jody Rosen, « Big Machine » (consulté le 10 mai 2014).
  67. (en) « Sounds of Swagger and Sob Stories », sur New York Times,‎ 19 décembre 2008 (consulté le 10 mai 2014).
  68. (en) « Taylor Swift's Teenage Country-Star Tales, Spiked With Actual Wisdom »,‎ 19 novembre 2008 (consulté le 11 octobre 2011).
  69. (en) « Taylor Swift hits all the right words on 'Fearless' », sur USA Today,‎ 25 novembre 2008 (consulté le 11 octobre 2011).
  70. (en) Leah Greenblatt, « Fearless (2008) » (consulté le 10 mai 2014).
  71. a et b (en) « Consumer Guide Reviews » (consulté le 11 octobre 2011).
  72. (en) « Taylor Swift: Regular teenager, country star »,‎ 9 novembre 2008 (consulté le 10 mai 2014).
  73. (en) « Taylor Swift Launches Sundress Line »,‎ 29 janvier 2009 (consulté le 10 mai 2014).
  74. (en) « Taylor Swift to have greeting card line »,‎ 18 novembre 2009 (consulté le 11 octobre 2011).
  75. (en) Gina Serpe, « Taylor Swift Gets All Dolled Up » (consulté le 11 mai 2013).
  76. (en) Jocelyn Vera, « Taylor Swift Shares Her Rock-Star Life In ‘Band Hero’ », sur MTV,‎ 8 avril 2009 (consulté le 9 août 2011).
  77. (en) « Alan Jackson Surrounded by Famous Friends at CMT Giants Taping », sur CMT,‎ 31 octobre 2008 (consulté le 9 août 2011).
  78. (en) « How Def Leppard Discovered Country Music and Taylor Swift » (consulté le 9 août 2011).
  79. (en) « Miley Cyrus, Taylor Swift Talk Grammy Duet », sur Jocelyn Vera,‎ Miley Cyrus, Taylor Swift Talk Grammy Duet (consulté le 11 août 2011).
  80. (en) « Taylor Swift Raps With T-Pain, Rocks With Def Leppard At CMTs », sur Rolling Stone (consulté le 9 août 2011).
  81. (en) « Taylor Swift Still ‘Can’t Believe’ That She’ll Be On SNL », sur MTV (consulté le 9 août 2011).
  82. (en) Ayala Ben-Yehuda, « Black Eyed Peas, Jason Mraz Tie Records On Billboard Hot 100 », sur Billboard,‎ 13 août 2009 (consulté le 10 août 2011).
  83. (en) « No Surprise: Taylor Swift Debuts No. 1 », sur gactv (consulté le 3 novembre 2014).
  84. (en) « Chart Watch Extra: The Year’s Top Songs », sur Yahoo!,‎ 19 décembre 2012 (consulté le 11 août 2013).
  85. (en) « Taylor Swift Announces Second Leg of 'Fearless' Tour », sur Billboard,‎ 8 octobre 2008 (consulté le 9 août 2011).
  86. (en) « Taylor Swift returns to Prudential Center with 'Speak Now' tour »,‎ 21 juillet 2011 (consulté le 3 novembre 2014).
  87. (en) « She’s a Little Bit Country, a Little Bit Angry »,‎ 28 septembre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  88. (en) « John Mayer Joins Taylor Swift On Stage In LA », sur Access Hollywood,‎ 23 mai 2009 (consulté le 9 août 2011).
  89. (en) « Taylor Swift's Homecoming Night », sur people.com,‎ 13 septembre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  90. (en) « Taylor Swift Leaves Los Angeles ‘Hot N Cold’ With Katy Perry »,‎ 16 août 2010 (consulté le 9 août 2011).
  91. (en) « Taylor Swift Announces 'Speak Now' World Tour », sur Billboard,‎ 23 novembre 2010 (consulté le 9 août 2011).
  92. (en) « Taylor Swifts Journey Fearless » (consulté le 9 août 2011).
  93. (en) « Keith Urban Tours With Taylor Swift, Sugarland + More », sur theboot,‎ 2 décembre 2008 (consulté le 9 août 2011).
  94. (en) « Tim McGraw, Taylor Swift: New Songs Coming »,‎ 29 juin 2009 (consulté le 9 août 2011).
  95. (en) Marc Scheneider, « Taylor Swift Named Billboard Woman of the Year », sur Billboard (consulté le 9 août 2011).
  96. a et b (en) « Taylor Swift Wins CMA Entertainer of the Year », sur Fox News,‎ 11 novembre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  97. (en) « Taylor Swift, Michael Jackson Big Winners At American Music Awards »,‎ 23 novembre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  98. (en) « Kris Kristofferson, Taylor Swift, Bobby Pinson, and More Honored at 2009 BMI Country Awards », sur BMI,‎ 11 noveùbre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  99. (en) « 2009 Artists Of The Year », sur Billboard,‎ 10 décembre 2009 (consulté le 3 mars 2014).
  100. a et b (en) « Taylor Swift », sur time.com,‎ 29 avril 2010 (consulté le 9 août 2011).
  101. (en) « John Mayer Talks Taylor Swift Collaboration ‘Half Of My Heart’ », sur MTV,‎ 6 novembre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  102. (en) « Carrie Underwood tops Idol downloads; Adam Lambert on the rise », sur idolchatter,‎ 23 juin 2010 (consulté le 9 août 2011).
  103. (en) « Hannah Montana The Movie » [PDF] (consulté le 2 mars 2014).
  104. (en) « Boys Like Girls Dish on Taylor Swift »,‎ 15 décembre 2009 (consulté le 2 mars 2014).
  105. (en) Jonah Weiner, « Track of the Week: Taylor Swift, Today Was a Fairytale » (consulté le 9 août 2011).
  106. a et b (en) « Better Than Ezra ‘Honored’ By Taylor Swift’s Performance Of ‘Breathless’ At Haiti Telethon », sur MTV,‎ 26 janvier 2010 (consulté le 9 août 2011).
  107. (en) today.com, « Kanye calls Taylor Swift after ‘View’ appearance », sur MSNBC (consulté le 9 août 2011).
  108. (en) « Sorry, MTV VMA queen Taylor Swift: Kanye West is king of award-show tantrums »,‎ 13 septembre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  109. a, b, c, d, e et f (en) « Kanye West Storms the VMAs Stage During Taylor Swift's Speech », sur Rolling Stone,‎ 13 septembre 2009 (consulté le 12 août 2011).
  110. a et b (en) « Taylor Swift Thanks "Gracious" Beyonce for Inviting Her Onstage After Kanye Stunt at VMAs », sur Rolling Stone,‎ 14 septembre 2009 (consulté le 12 août 2011).
  111. (en) « Taylor Swift Speaks Out on Kanye Incident », sur USA Mag,‎ 14 septembre 2009 (consulté le 9 août 2012).
  112. (en) « Kanye West’s VMA Interruption Gives Birth To Internet Photo Meme », sur MTV (consulté le 9 août 2011).
  113. (en) « Jimmy Carter weighs in on Kanye West's VMA stunt »,‎ 17 septembre 2009 (consulté le 20 août 2011).
  114. (en) « Eminem Weighs In On Kanye West-Taylor Swift VMA Incident »,‎ 22 juillet 2007 (consulté le 9 août 2011).
  115. (en) « Madonna: Jennifer Lopez Gave Me "Super-Sharp Looks" at Concert », sur USA Mag,‎ 2 octobre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  116. (en) « Kanye West expresses Swift regret on blog and 'The Jay Leno Show' »,‎ 15 septembre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  117. (en) « Kanye West Apologizes To Taylor Swift For VMA Rant » (consulté le 9 août 2011).
  118. (en) « Taylor Swift visits 'The View,' accepts Kanye apology »,‎ 15 septembre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  119. (en) « Kanye calls Taylor Swift after ‘View’ appearance », sur today.com,‎ 15 septembre 2009 (consulté le 3 novembre 2014).
  120. (en) « Taylor Swift Seeks Clarity Amidst Story That Just Won’t Die », sur theboot,‎ 19 septembre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  121. a et b (en) « Why You Shouldn’t Hate On Taylor Swift »,‎ 2 février 2010 (consulté le 9 août 2011).
  122. (en) « Taylor Swift Nets Eight Grammy Nominations », sur CMT,‎ 3 décembre 2009 (consulté le 12 août 2011).
  123. (en) « Beyonce, Taylor Swift Dominate 2010 Grammy Awards », sur Rolling Stone,‎ 1er février 2010 (consulté le 3 mars 2013).
  124. a et b (en) « For Young Superstar Taylor Swift, Big Wins Mean Innocence Lost », sur The New York Times,‎ 1er février 2010 (consulté le 3 mars 2013).
  125. (en) « Taylor Swift's Label Lashes Out at Critics of Grammy Performance », sur Rolling Stone (consulté le 3 mars 2013).
  126. (en) Clark Collis, « Taylor Swift and Stevie Nicks' Grammys duet: Out of sight, or out of tune? »,‎ 31 janvier 2010 (consulté le 3 janvier 2011).
  127. (en) Gayle Thompson, « Taylor Swift & Stevie Nicks’ Grammy Performance Invites Critics, Defenders », sur tehbott,‎ 2 février 2010 (consulté le 9 août 2011).
  128. (en) « Grammys » (consulté le 9 août 2011).
  129. (en) « Saving Taylor Swift » (consulté le 9 août 2011).
  130. (en) « Kanye West Bares All on Twitter: 'I Wrote a Song for Taylor Swift' »,‎ 4 septembre 2010 (consulté le 3 novembre 2012).
  131. (en) « Album review: Taylor Swift, Speak Now », sur The Washington Post (consulté le 9 août 2011).
  132. (en) « At MTV Awards, Taylor vs. Kanye Part 2 » (consulté le 9 août 2011).
  133. (en) « Did Taylor Swift outshine Kanye West at the MTV Video Music Awards? Poll »,‎ 13 septembre 2010 (consulté le 9 août 2011).
  134. (en) « Kanye West says Taylor Swift, Dixie Chicks, Ray Charles didn't deserve Grammys »,‎ 21 octobre 2010 (consulté le 3 novembre 2011).
  135. (en) « VIDEO: Kanye West Backtracks On Taylor Swift Apology », sur Radar Online,‎ 8 novembre 2010 (consulté le 3 novembre 2012).
  136. a et b (en) « Kanye West mocks Taylor Swift. Says his VMA stunt was “selfless”. Takes credit for Speak Now’s success. Insults critics and more.. » (consulté le 3 novembre 2014).
  137. (en) « Kanye Blasts Taylor Swift & Matt Lauer (Video) », sur Rap Basement,‎ 24 novembre 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  138. (en) « Rapper Kanye West disses Taylor Swift … again: Report », sur NY Post,‎ 24 novembre 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  139. (en) « Taylor Swift on New Album, New Home, Favorite Fan Moments », sur theboot.com (consulté le 9 août 2011).
  140. a, b, c et d (en) « Taylor Swift Is Angry, Darn It », sur NY Times (consulté le 9 août 2011).
  141. (en) « Taylor Swift tells EW about new album Speak Now : I've covered every emotion that I've felt in the last two years. »,‎ 27 août 2010 (consulté le 12 août 2011).
  142. (en) « Taylor Swift ready to Speak Now with third album », sur Reuters,‎ 15 octobre 2009 (consulté le 9 août 2011).
  143. a et b (en) « Album review: Taylor Swift's Speak Now », sur LA Times,‎ 25 octobre 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  144. (en) « When Taylor Swift speaks on new album, you should listen »,‎ 21 octobre 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  145. a et b (en) « The Iceberg Songs of Taylor Swift »,‎ 3 novembre 2010 (consulté le 10 août 2011).
  146. a et b (en) « Speak Now (2010) »,‎ 3 novembre 2010 (consulté le 9 août 2011).
  147. (en) « Speak Now », sur Rolling Stone,‎ 26 octobre 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  148. (en) « Taylor Swift Album Is a Sales Triumph »,‎ 3 novembre 2010 (consulté le 9 août 2011).
  149. (en) « Pop Queens on TV, One Careful and One Exuding Confidence », sur NY Times,‎ 26 novembre 2010 (consulté le 11 août 2011).
  150. (en) « Taylor Swift joins Kris Kristofferson, Vince Gill, Lionel Richie and Emmylou Harris at Country Hall of Fame benefit », sur LA Times,‎ 24 septembre 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  151. (en) « Taylor Swift, a new CoverGirl »,‎ 3 mars 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  152. (en) « Sniff Test: Taylor Swift Wonderstruck », sur National Post,‎ 5 décembre 2011 (consulté le 3 novembre 2014).
  153. (en) « Target lands Taylor Swift exclusive », sur Biz Journal,‎ 15 septembre 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  154. (en) « Taylor Swift's New Single, "Mine," Shipped to Country Radio After Leak »,‎ 4 août 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  155. (en) Sarah Wyland, « Taylor Swift Celebrates Nashville Homecoming »,‎ 20 septembre 2011 (consulté le 9 août 2013).
  156. a et b (en) « Hot Tours: Taylor Swift, George Strait, Cirque Du Soleil », sur Billboard,‎ 29 mars 2012 (consulté le 3 août 2011).
  157. (en) « Review: Taylor Swift Goes From Country Girl to Broadway Baby in 'Speak Now' », sur Reuters,‎ 21 novembre 2011 (consulté le 25 octobre 2012).
  158. (en) « Review: Taylor Swift at Staples Center », sur LA Times,‎ 24 août 2011 (consulté le 25 octobre 2012).
  159. (en) « Watch Taylor Swift Duet With Shawn Colvin From one guitar-loving girl to another, Taylor Swift and beloved singer-songwriter Shawn Colvin duet on the latter's hit Sunny Came Home », sur Vulture (consulté le 25 octobre 2012).
  160. (en) « Taylor Swift: Billboard's Woman of the Year (page 1) », sur Billboard,‎ 2 décembre 2011 (consulté le 25 octobre 2012).
  161. (en) « Taylor Swift arms herself with lyrics onstage », sur USA Mag,‎ 9 juin 2011 (consulté le 12 août 2011).
  162. (en) « Videos: Taylor Swift's Coast-to-Coast Cover Songs » (consulté le 12 août 2011).
  163. (en) « Taylor Swift: Billboard's Woman of the Year (page 2) », sur Billboard,‎ 2 décembre 2011 (consulté le 25 octobre 2012).
  164. (en) « Taylored to please: James Taylor and Taylor Swift bring generations of fans together »,‎ 3 juillet 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  165. a et b (en) « That's Still Him Up on the Jukebox »,‎ 2 mai 2012 (consulté le 3 octobre 2014).
  166. (en) « Preview: James Taylor talks new tour, Taylor Swift, early touring days », sur Post-Gazette,‎ 20 juin 2012 (consulté le 2 mai 2012).
  167. (en) « Taylor Swift Takes Home Two GRAMMYs at Tribute-Filled Show » (consulté le 3 novembre 2014).
  168. a et b (en) « Who the Hell Is Bob Lefsetz? »,‎ 17 février 2012 (consulté le 3 octobre 2012).
  169. (en) « The Best and Worst of the 2012 Grammys », sur Time,‎ 12 février 2012 (consulté le 4 août 2012).
  170. (en) « Adoration for Adele: 6 Grammys », sur USA Today,‎ 12 février 2012 (consulté le 4 août 2012).
  171. (en) « Taylor Swift, Arcade Fire Talk Hunger Games », sur Rolling Stone (consulté le 4 août 2012).
  172. (en) « Keep It Civil », sur Hot Press,‎ 3 mai 2012 (consulté le 22 octobre 2012).
  173. (en) « Safe and Sound », sur Rolling Stone,‎ 3 décembre 2011 (consulté le 3 novembre 2014).
  174. (en) « Taylor Swift and the Civil Wars debut their Hunger Games song live at the Ryman -- VIDEO »,‎ 13 janvier 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  175. (en) « Blake Shelton, Taylor Swift Earn RIAA Awards », sur CMT (consulté le 12 août 2011).
  176. (en) « Country Chart News: Top 30 Digital Singles: The Week of April 11, 2012 », sur Roughstock,‎ 11 avril 2012 (consulté le 3 juin 2013).
  177. (en) « B.o.B Explains Origins of Taylor Swift Collaboration Both of Us », sur Hip Hop DX,‎ 20 avril 2012 (consulté le 12 août 2011).
  178. (en) « Scott Borchetta on Taylor, Tim, Martina, the Band Perry… and the Personalized Machinery of Big Machine »,‎ 13 janvier 2012 (consulté le 9 août 2012).
  179. a, b et c (en) « Taylor Swift sees 'Red' all over »,‎ 17 octobre 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  180. (en) « Taylor Swift: 'I want to believe in pretty lies' », sur The Guardian,‎ 18 octobre 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  181. (en) « Taylor Swift Interview » (consulté le 3 novembre 2014).
  182. (en) « Taylor Swift Review » (consulté le 9 août 2011).
  183. (en) « Bright Colors, Grown-Up Concerns and Bruises », sur NY Times,‎ 16 février 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  184. (en) « No More Kid Stuff for Taylor Swift »,‎ 24 octobre 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  185. (en) « Pop, Rock & Jazz, Oct 21 »,‎ 12 octobre 2012 (consulté le 9 août 2013).
  186. (en) « In defense of Taylor Swift », sur salon.com,‎ 13 novembre 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  187. a et b (en) « Dear (Papa) John: Taylor Swift Is Psyched You Can Buy Her New Album With Your Pizza »,‎ 12 octobre 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  188. (en) « “All Access Nashville with Katie Couric” A Special Edition of “20/20″ Airs Friday, October 26 at 9 PM ET on ABC », sur ABC,‎ 16 octobre 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  189. (en) « First Look: Taylor Swift Flies High in New Target Commercial »,‎ 11 septembre 2012 (consulté le 3 mars 2013).
  190. (en) « Taylor Swift Teams With Walgreens For Exclusive Store To Promote 'Red' », sur Billboard,‎ 9 octobre 2012 (consulté le 11 novembre 2013).
  191. (en) « Taylor Swift Meets Her Perfect Match: Keds! » (consulté le 3 novembre 2014).
  192. (en) « A New Scent for Taylor Swift »,‎ 29 juin 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  193. (en) « Taylor Swift Scores First Hot 100 No. 1 », sur Billboard,‎ 22 août 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  194. (en) « Taylor Swift's 'Red' Sells 1.21 Million; Biggest Sales Week for an Album Since 2002 », sur Billboard,‎ 30 octobre 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  195. (en) Claire Hennekam, « Taylor Swift Paints iTunes Red As Her New Album Debut Breaks Records »,‎ 1er novembre 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  196. « Taylor Swift's RED CD Closes In On 3 Million Albums Sold Worldwide In Just Three Weeks » (consulté le 8 septembre 2013).
  197. (en) « Taylor Swift Tour to Paint the Road Red », sur Billboard,‎ 27 octobre 2012 (consulté le 21 novembre 2011).
  198. (en) Billy Dukes, « Tim McGraw’s ‘Two Lanes of Freedom’ Album to Include Taylor Swift, Keith Urban Collaboration », sur theboot,‎ 13 décembre 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  199. (en) « Justin Bieber’s missing Taylor Swift collaboration explained »,‎ 16 janvier 2012 (consulté le 3 mai 2011).
  200. (en) « Grammys 2013: Full nominations list of the 55th Annual Grammy Awards », sur Daily News,‎ 5 décembre 2012 (consulté le 3 novembre 2014).
  201. (en) Patrick Doyle, « Taylor Swift Looking Ahead to Next Album | Music News », Rolling Stone,‎ 15 juillet 2013 (consulté le 20 juillet 2013).
  202. (en) « Taylor Swift talks upcoming album, ignores Harry Styles at AMAs », sur UPI,‎ 25 novembre 2013 (consulté le 25 novembre 2013).
  203. (en) « Taylor Swift Talks Next Album at AMAs: We Got A Lot Already », sur Billboard,‎ 25 novembre 2013 (consulté le 25 novembre 2013).
  204. (en) « Taylor Swift on new album, dating and keeping her clothes on », sur CNN,‎ 5 février 20145 (consulté le 20 mai 2014).
  205. (en) Adam Miller, « Move Over Beyonce! One Republic's Ryan Tedder Praises Taylor Swift And Ariana Grande As The 'Fastest' Pop Stars He's Ever Worked With », sur entertainmentwise.com,‎ 19 février 2014 (consulté le 3 novembre 2014).
  206. (en) James Hibberd, « Taylor Swift talks favorite Christmas songs, next album »,‎ 23 décembre 2013 (consulté le 24 février 2014).
  207. (en) Dan Macsai, « Taylor Swift on Going Pop, Ignoring the Gossip and the Best (Worst) Nickname She’s Ever Had »,‎ 19 octobre 2012 (consulté le 1er février 2014).
  208. (en) « Taylor Swift révèle la date de sortie de son prochain single et de son nouvel album ? », sur fan2.fr (consulté le 3 novembre 2014).
  209. (en) Marc Malkin, « Yes! Taylor Swift to Perform at the MTV Video Music Awards », sur http://fr.eonline.com,‎ 30 juillet 2014 (consulté le 3 novembre 2014).
  210. (en) « Taylor Swift sur Twitter », sur Twitter,‎ 9 octobre 2014 (consulté le 21 octobre 2014).
  211. « Taylor Swift et l'album "1989" : 600.000 ventes en 24 heures, en route pour un record ! »
  212. (en) Ed Christman, « Where Are People Buying Taylor Swift's '1'989? A Retail Breakdown of (Probably) the Year's Biggest Album », sur Billboard,‎ 30 octobre 2014 (consulté le 4 novembre 2014).
  213. « Taylor Swift : 1989 vendu à 1,3 million d'exemplaires aux États-Unis en une semaine »
  214. « Taylor Swift bat des records de ventes avec son nouvel album »
  215. (en) « The 1989 World Tour »,‎ 3 novembre 2014 (consulté le 10 décembre 2014)
  216. (en) « News/ Wild Card American Idol Holds Off Taylor Swift CSI »,‎ 6 mars 2009 (consulté le 3 novembre 2014).
  217. (en) Jon Caramanica, « OMG! Taylor Swift Does CSI! »,‎ 6 juin 2009 (consulté le 9 août 2010).
  218. (en) « Taylor Swift Plays Murdered Teen on "CSI" », sur Rolling Stone,‎ 6 mars 2009 (consulté le 9 août 2010).
  219. (en) « Taylor Swift appears in an engrossing 'CSI' investigation », sur Chaicago Tribune,‎ 4 mars 2009 (consulté le 10 août 2011).
  220. (en) Ken Tucker, « Taylor Swift hosted the best Saturday Night Live of the season so far... really!?! »,‎ 8 novembre 2009 (consulté le 9 août 2010).
  221. (en) Robert Seidman, « Winners of 'Teen Choice 2010' Awards Announced; Teens Cast More Than 85 Million Votes »,‎ 8 août 2010 (consulté le 9 août 2010).
  222. (en) « Review: 'Valentine's Day' »,‎ 12 février 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  223. (en) « Review: Happy Valentine's Day », sur sfgate,‎ 12 février 2010 (consulté le 2 mars 2013).
  224. (en) Mary Pols, « Valentine's Day: A Soggy Love Note »,‎ 12 février 2010 (consulté le 2 mars 2013).
  225. (en) « Valentine's Day. My starry Valentine: Romantic comedy delivers a bouquet of big names but not much else », sur boston.com (consulté le 2 mars 2013).
  226. (en) « “Valentine’s Day”: The pain of L.A.’s gorgeous and lovelorn »,‎ 12 février 2010 (consulté le 3 mars 2013).
  227. (en) « Review: ‘Valentine’s Day’ », sur Variety (consulté le 2 mars 2013).
  228. (en) Jeff labrecque, « Taylor Swift joins Universal's 'The Lorax' », sur ew.com,‎ 17 mars 2011 (consulté le 2 mars 2013).
  229. (en) « Swift rise of the anti-diva »,‎ 5 mars 2009 (consulté le 5 mars 2009).
  230. (en) « Taylor Swift Says to Love What You Loved When You Were 6 », sur CMT,‎ 26 octobre 2010 (consulté le 20 août 2013).
  231. a et b (en) « Taylor Swift Opens Up About Her Biggest Year Yet », sur Rolling Stone (consulté le 2 mars 2014).
  232. (en) « Music: OMG! Taylor's senior year », sur Star Tribune,‎ 7 décembre 2007 (consulté le 20 août 2013).
  233. a et b (en) « Taylor Swift, Change (Sessions) », sur AOL Music (consulté le 3 mars 2013).
  234. (en) « Swift starts world tour in Asia, pushes "Speak Now' in NY »,‎ 25 octobre 2010 (consulté le 3 novembre 2014).
  235. (en) « 10 Questions for Taylor Swift », sur Time,‎ 23 avril 2009 (consulté le 12 août 2011).
  236. (en) « Men’s Health: Survivors of childhood cancer are not getting adequate care »,‎ 1er août 2007 (consulté le 12 août 2011).
  237. (en) « Taylor Swift Calls » (consulté le 12 août 2011).
  238. (en) « Shania Twain on Her Las Vegas Deal, Taylor Swift and the CMTs »,‎ 8 juin 2011 (consulté le 3 novembre 2014).
  239. a, b et c (en) « Taylor Swift: Billboard's Woman of the Year », sur Billboard,‎ 2 décembre 2011 (consulté le 2 novembre 2013).
  240. (en) « Taylor Swift, Miranda Lambert a contrast in country styles », sur Las Vegas Sun,‎ 24 mai 2009 (consulté le 24 mai 2009).
  241. (en) « Moving swifty towars stardom » (consulté le 11 mai 2014).
  242. (en) « Little Miss Sunshine » (consulté le 11 mai 2014).
  243. (en) « Taylor Swift's lessons learned from Brad Paisley », sur LA Times (consulté le 3 novembre 2014).
  244. a et b (en) « Taylor Swift Goes Record Shopping with EW », sur ew.com (consulté le 11 mai 2014).
  245. (en) « Taylor-Swifts-Favorite-Music » (consulté le 11 mai 2014).
  246. (en) « Taylor Swift's Playlist », sur iTunes (consulté le 3 avril 2013).
  247. (en) « Taylor Swift Tweets Her Love of Dashboard Confessional » (consulté le 11 mai 2014).
  248. (en) « OFFSTAGE: Taylor Swift Covers Fall Out Boy ».
  249. a, b et c (en) « So you'd like to... See Taylor Swift's List of Music You Should Hear », sur Amazon (consulté le 20 août 2013)..
  250. (en) « Taylor Swift » (consulté le 11 mai 2014).
  251. a, b et c (en) « Stakes are higher now' for Taylor Swift on Red »,‎ 18 octobre 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  252. a, b, c, d et e (en) « Taylor Swift is listening to ... »,‎ 12 novembre 2008 (consulté le 11 mai 2014).
  253. (en) « Taylor Swift: TIME 100 Gala »,‎ 5 mai 2010 (consulté le 2 mai 2014).
  254. (en) « Swift’s Poetry Turns Into Globe-Nominated Tune »,‎ 11 janvier 2013 (consulté le 3 mars 2013).
  255. (en) « Taylor Swift: The Billboard Cover Story », sur Billboard (consulté le 11 mai 2014).
  256. (en) « Neil Young Talks About A Treasure, The International Harvesters, Taylor Swift and More: The Cream Interview »,‎ 16 juin 2011 (consulté le 3 novembre 2012).
  257. (en) « Neil Young Gives Props to Taylor Swift »,‎ 24 juin 2011 (consulté le 12 août 2011).
  258. (en) « Taylor Swift: the next chapter » (consulté le 12 août 2011).
  259. (en) « Live from Billboard Music Awards: Stevie Wonder closes with Superstition ; Adele wins 12 awards »,‎ 20 mars 2012 (consulté le 12 août 2013).
  260. (en) « CMT Insider Interview: Dolly Parton »,‎ 20 mars 2009 (consulté le 12 août 2011).
  261. (en) « Look who I'll be sitting next to tomorrow night! Great songwriter @TaylorSwift13 ! ;-) #VMA #girlonfire http://instagr.am/p/PNrGavwFlb/ », sur Twitter (consulté le 20 mars 2013).
  262. (en) « An ‘Idol’ Trains Her Ear Across Pop Soundscape », sur NY Times (consulté le 3 novembre 2014).
  263. (en) « Lady Gaga loves Taylor Swift, too! », sur Sugar Scape (consulté le 20 août 2013).
  264. (en) « Girls’ Christopher Owens on His Pop Influences, the ‘Impress Me’ Attitude of L.A. Concertgoers, and His Beyoncé ‘Obsession’ » (consulté le 11 mars 2013).
  265. (en) « Taylor Swift: Fearless »,‎ 6 mars 2009 (consulté le 3 novembre 2014).
  266. (en) « Princess Crossover » (consulté le 3 novembre 2012).
  267. (en) « Taylor Swift: Writing her own songs — and rules », sur Access Atlanta,‎ 26 août 2009 (consulté le 11 août 2011).
  268. (en) « Taylor Swift's Fascination With Fairy Tales Comes Through on New Album », sur CMT,‎ 10 novembre 2008 (consulté le 11 août 2011).
  269. (en) « Swifty’s secret song stories… », sur creme.co.nz (consulté le 11 août 2011).
  270. (en) « You Must Remember This: Taylor Swift Has Built a Mega-Selling Career Out of Carefully Observed Moments »,‎ 29 juin 2011 (consulté le 4 novembre 2014).
  271. (en) Lizzie Widdicombe, « You Belong With Me », sur New Yorker,‎ 10 octobre 2011 (consulté le 28 août 2013).
  272. (en) « Single Review: Taylor Swift, We Are Never Ever Getting Back Together », sur Slant Mag,‎ 15 août 2012 (consulté le 28 août 2013).
  273. (en) « Taylor Swift's Solo Act »,‎ 22 octobre 2010 (consulté le 28 août 2013).
  274. (en) « My Music, MySpace, My Life », sur NY Times (consulté le 28 août 2013).
  275. (en) « John Mayer: Taylor Swift's Dear John Song Humiliated Me », sur Rolling Stone,‎ 6 juin 2012 (consulté le 4 novembre 2014).
  276. (en) « Stop Asking Taylor Swift to Apologize for Writing Songs About Ex-Boyfriends »,‎ 16 novembre 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  277. (en) « Taylor Swift [CD+DVD, Deluxe Edition, Extra tracks] », sur Amazon (consulté le 4 novembre 2014).
  278. (en) « The Many Insecurities of Taylor Swift »,‎ 16 novembre 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  279. (en) David Caplan, « Scoop », People (magazine),‎ 8 septembre 2008 (consulté le 6 mars 2012).
  280. Monica Rizzo, « Scoop – Couples, Camilla Belle, Joe Jonas », People,‎ 24 novembre 2008 (consulté le 6 mars 2012)
  281. (en) « Taylor & Taylor Romance Was Overblown, Says Source », People (consulté le 6 mars 2012)
  282. « Exclusive: Taylor Swift, Taylor Lautner Split! », US Magazine (consulté le 12 novembre 2010).
  283. (en) « Taylor Swift Sings Along with Keith Urban and John Mayer – in the Audience! », People,‎ 27 janvier 2010 (consulté le 6 mars 2012).
  284. (en) Danielle Anderson, « RoundUp », People,‎ 8 septembre 2010 (consulté le 6 mars 2012).
  285. (en) « Taylor Swift on Her Stalker Moment with John Mayer », People,‎ 8 mai 2008 (consulté le 6 mars 2012).
  286. (en) Jocelyn Vena, « John Mayer Talks Taylor Swift Collaboration Half of My Heart », MTV,‎ 6 novembre 2009 (consulté le 6 mars 2012).
  287. (en) « Taylor Swift, Jake Gyllenhaal Go Apple Picking », UsMagazine.com,‎ 26 octobre 2010 (consulté le 22 avril 2012).
  288. Sara Hammel, « Taylor Swift & Jake Gyllenhaal Break Up: Source », People,‎ 4 janvier 2011 (consulté le 2012-03-06).
  289. (en) Don Kaplan, « RFK grandson Conor Kennedy spends weekend with singer Taylor Swift at Kennedy compound in Massachusetts », New York Post,‎ 25 juillet 2012 (consulté le 31 juillet 2012).
  290. (en) Taylor Swift, « Taylor Swift, Conor Kennedy Split ; Couple Break Up », People,‎ 30 octobre 2012 (consulté le 7 novembre 2012).
  291. (en) « Taylor Swift + Harry Styles of One Direction Photographed Together », Popcrush,‎ 2 décembre 2012 (consulté le 25 février 2013).
  292. (en) « Taylor Swift, Harry Styles Break Up: What Went Wrong », UsMagazine.com,‎ 8 janvier 2013 (consulté le 25 février 2013).
  293. (en) « #69 Taylor Swift – The 2009 Celebrity 100 », sur Forbes.com,‎ 3 juin 2009 (consulté le 17 juillet 2011)
  294. « The World's Most Powerful Celebrities », Forbes,‎ 28 juin 2010 (lire en ligne).
  295. « The Top-Earning Women In Music », Forbes,‎ 14 décembre 2011 (lire en ligne)
  296. (en) « Taylor Swift », Forbes,‎ 18 avril 2012 (lire en ligne).
  297. (en) Guess who tops 'Forbes' Celebrity 100 list?
  298. « Beyoncé et Taylor Swift sont les chanteuses les mieux payées en 2014 »
  299. (en) « Taylor Swift and Her Celebrity Friends ».
  300. (en) « Reese Witherspoon has called Taylor Swift a "profound" musician. »,‎ 2 février 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  301. (en) « Taylor Swift’s appeal soars with her album sales »,‎ 30 octobre 2012 (consulté le 30 octobre 2012).
  302. (en) « Taylor Swift accepts being a role model, but do celebs influence teens' health? »,‎ 18 novembre 2011 (consulté le 11 mai 2014).
  303. (en) Daniel Kreps, « Taylor Swift: The Story Behind Rolling Stone's Cover Story » (consulté le 11 mai 2014).
  304. (en) « Taylor Swift Tapes VH1 'Storytellers,' Lifts Curtain on New Songs from 'Red' », sur Hollywood Reporter (consulté le 11 mai 2014).
  305. (en) « Jeremiah Tucker: Adulthood takes toll on Swift’s songwriting »,‎ 2 novembre 2012 (consulté le 10 mai 2014).
  306. (en) « Taylor Swift: The Single Life », sur Vogue (consulté le 11 mai 2014).
  307. (en) grantland, « Lana, Taylor, and Michelle » (consulté le 20 mai 2014).
  308. (en) « Taylor Swift Talks Daydreams Come to Life » (consulté le 11 mai 2014).
  309. a et b (en) Jonathan Van meter, « Taylor Swift: The Single Life » (consulté le 11 mai 2014).
  310. (en) « Exclusive: Taylor Swift Spills Makeup Secrets & Previews Her New CG Ad » (consulté le 11 mai 2014).
  311. (en) Lizzie Widdicombe, « You Belong With Me » (consulté le 11 mai 2014).
  312. (en) Emily Holt, « American Idols: Icons of Stateside Style » (consulté le 11 mai 2014).
  313. (en) « My Stuff: Taylor Swift »,‎ décembre 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  314. a et b (en) « Did Taylor Swift Fake Surprise for AMAs Win? The Backlash Begins (Video) » (consulté le 11 mai 2014).
  315. (en) « Taylor Swift's Best Surprised Faces (PHOTOS) », sur Celebuzz (consulté le 11 mai 2014).
  316. (en) Mark Graham, « SNL: Nicki Minaj, Bon Iver And A Very Surprised Taylor Swift Drop By Jay-Z And Beyonce’s House » (consulté le 11 mai 2014).
  317. (en) « Taylor Swift talks to Fletch & Vaughan » (consulté le 11 mai 2014).
  318. (en) Marc Hogan, « Taylor Swift Defends Her 'O' Face to 'Nightline' » (consulté le 11 mai 2014).
  319. (en) « Taylor Swift's Rehearsal Concert Wins Award »,‎ 19 août 2011 (consulté le 11 mai 2014).
  320. (en) « Giving Back Fund Announces Top 30 Celebrity Charity Donations For 2011 »,‎ 20 décembre 2011 (consulté le 11 mai 2014).
  321. (en) « Taylor Swift to Receive ‘Big’ Honor From Michelle Obama at Kids’ Choice Awards »,‎ 27 mars 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  322. (en) « Taylor Swift Honored With RFK Center's Ripple Of Hope Award »,‎ 4 décembre 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  323. (en) « Taylor Swift becomes namesake of Hendersonville High School auditorium »,‎ 23 octobre 2010 (consulté le 11 mai 2014).
  324. (en) « Taylor Swift Donating $4 Million to Country Music Hall of Fame and Museum »,‎ 17 mai 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  325. (en) « Taylor Swift donates $4M for country music education », sur BC,‎ 17 mai 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  326. (en) « Taylor Swift Donates $4 Million to Country Hall of Fame », sur Billboard (consulté le 11 mai 2014).
  327. (en) « Taylor Swift pledges $4 million to Country Music Hall of Fame and Museum »,‎ 17 mai 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  328. (en) Zara Golden, « And The Taylor Swift VH1 Storytellers Contest Winner Is… Harvey Mudd College! » (consulté le 11 mai 2014).
  329. (en) « Horace Mann School for the Deaf in Allston gets a personal gift from Taylor Swift »,‎ 1er octobre 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  330. (en) Cynthia Sanz, « Taylor Swift Gives Big as She Turns 20 » (consulté le 11 mai 2014).
  331. « Read (and rock out!) with Taylor Swift! »,‎ 27 octobre 2010 (consulté le 18 septembre 2013).
  332. (en) « Scholastic Unveils Global Literacy Campaign: Read Every Day. Lead A Better Life. » (consulté le 11 mai 2014).
  333. (en) « Taylor Swift donates 6,000 books to Reading Library »,‎ 14 octobre 2010 (consulté le 11 mai 2014).
  334. a et b (en) Brittany Joy Cooper, « Taylor Swift Donates 14,000 Books to Nashville Public Library »,‎ 2 février 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  335. (en) « Millions will join NEA’s Read Across America Day celebration on March 2 » (consulté le 11 mai 2014).
  336. (en) « Nashville Artists Support National and Local Public Libraries »,‎ 23 février 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  337. (en) « TAYLOR SWIFT READ EVERY DAY » (consulté le 11 mai 2014).
  338. (en) « Taylor Swift, Scholastic donate books to Reading Hospital 2,000 children's books will benefit hospital's early literacy program » (consulté le 11 mai 2014).
  339. (en) Tim Saunders, « Taylor Swift Gives Her Vote To Charity » (consulté le 11 mai 2014).
  340. (en) Ken Lee, « Taylor Swift Donates $100,000 to Flood Victims » (consulté le 11 mai 2014).
  341. (en) « Kylie to play at Sound Relief with Coldplay, Midnight Oil », sur Daily Telegraph (consulté le 11 mai 2014).
  342. [1]
  343. (en) Gayle Thompson, « Taylor Swift ‘Passionate’ About Helping People of Haiti »,‎ 21 janvier 2010 (consulté le 14 mai 2014).
  344. (en) « Taylor Swift Donates $500K to Nashville Flood Victims », sur USA Mag,‎ 7 mai 2010 (consulté le 4 novembre 2014).
  345. (en) Dona Hughes, « Taylor Swift Gives $100,000 to Help Hometown Kids »,‎ 27 août 2010 (consulté le 11 mai 2014).
  346. (en) « Taylor Swift benefit concert raises more than $750,000 for tornado victims », sur NY Times Blog (consulté le 11 mai 2014).
  347. (en) Izzy Gould, « Taylor Swift donates $250,000 to Nick's Kids for Alabama tornado relief » (consulté le 11 mai 2014).
  348. (en) Amy Scarletto, « Taylor Swift Sends ‘Love and Support’ to Hurricane Sandy Victims, Asks Fans to Help ‘Restore the Shore’ »,‎ 13 novembre 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  349. (en) Marc Malkin, « Portia Joins Ellen to Stop the Hate »,‎ 10 mars 2008 (consulté le 12 août 2011).
  350. (en) Dan Koday, « Taylor Swift's Mission: Take a Stand Against Hate! », sur Seventeen (consulté le 4 novembre 2014).
  351. a et b (en) « For Gays, New Songs of Survival », sur New York Times (consulté le 11 mai 2014).
  352. (en) « Is Taylor Swift’s New Anti-Bullying Video Simply “Gay-washing” For Pink Dollars? », sur Queerty (consulté le 11 mai 2014).
  353. (en) « MTV adds social activism category to VMAs », sur Reuters,‎ 4 août 2011 (consulté le 11 mai 2014).
  354. (en) « Musicians Start The Year With Generosity », sur looktothestars (consulté le 9 août 2011).
  355. (en) « Children In Need: Taylor Swift donates £13,000, JLS perform and fans get Doctor Who sneak peek », sur Dailymail (consulté le 11 mai 2014).
  356. (en) « Taylor Swift and ACM Lifting Lives present $50,000 donation to St. Jude »,‎ 13 juin 2011 (consulté le 3 novembre 2014).
  357. (en) « Taylor Swift Debuts Ronan at Stand Up To Cancer Benefit », sur Rolling Stone (consulté le 11 mai 2014).
  358. (en) « Alexis’ Wish to meet Taylor Swift » (consulté le 11 mai 2014).
  359. (en) « Payroll giving helps workers donate to charity »,‎ 18 mars 2012 (consulté le 11 mai 2014).
  360. (en) « South Middleton girl gets toys for fellow patients at St. Jude Children's Research Hospital »,‎ 9 décembre 2011 (consulté le 11 octobre 2012).
  361. (en) « Swift's soldier visit » (consulté le 10 octobre 2011).
  362. (en) « Swift at the Ronald Mcdonald House NYC » (consulté le 12 octobre 2011).
  363. (en) « Taylor Swift Lends Support to @15 », sur Bloomberg (consulté le 11 octobre 2012).
  364. (en) « Taylor Swift Warns Kids About Internet Crime »,‎ 21 septembre 2007 (consulté le 10 mai 2014).
  365. (en) « Country Music Star Taylor Swift Rewards Top Holiday Carolers at Smart Driving Competition »,‎ 12 septembre 2009 (consulté le 11 octobre 2011).
  366. (en) « Join Taylor Swift As A Got Milk Model » (consulté le 10 mai 2014).
  367. (en) « Z100's Jingle Ball Artist Line Up » (consulté le 11 octobre 2011).
  368. (en) « Chely Wright Invites Kellie Pickler, Taylor Swift to Fundraiser »,‎ 6 avril 2007 (consulté le 11 octobre 2011).
  369. (en) « Taylor Swift, Rodney Atkins Will Sing for Kids' Christmas »,‎ 8 août 2007 (consulté le 11 octobre 2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Lexi Ryals, Taylor Swift: Country's Sweetheart, an Unauthorized Biography, Price Stern Sloan,‎ 2008, 128 p. (ISBN 9780843133479)
  • (en) Harlee Harte, I (Heart) Taylor Swift, Phoenix Books,‎ 1er septembre 2009, 136 p. (ISBN 1597776475)
  • (en) Sarah Parvis, Taylor Swift, Andrews McMeel Publishing,‎ 15 septembre 2009, 80 p. (ISBN 0740785966)
  • (en) Ronny Bloom, Taylor Swift, Price Stern Sloan Publishers,‎ 26 novembre 2009, 192 p. (ISBN 978-0843199680)
  • (en) Triumph Books, Taylor Swift, Triumph Books,‎ janvier 2010, 128 p. (ISBN 978-1600783722)
  • (fr) Enguerrand Sabot, Taylor Swift, Premium,‎ avril 2010, 96 p. (ISBN 9782356360885)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :