Everybody Knows This Is Nowhere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Everybody Knows This Is Nowhere

Album par Neil Young
Sortie 14 mai 1969
Enregistré janvier - mars 1969
studios Wally Heider, Hollywood, Los Angeles, Californie
Durée 40:29
Genre Country-Folk-Rock
Producteur Neil Young & David Briggs
Label Reprise Records
Critique

Albums par Neil Young

Singles

1. Cinnamon Girl - réalisé le 20 avril 1970

Everybody Knows This Is Nowhere (1969) est le second album solo de Neil Young et l'album fondateur de Neil Young & Crazy Horse.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est probablement l'album de référence de Neil Young, très épuré avec des mélodies admirables et un son brut qui sera désormais la "marque de fabrique" de Neil Young & Crazy Horse. C'est la première apparition du groupe Crazy Horse, groupe qui avec onze albums en commun, le suivra jusqu'à aujourd'hui.

L'album contient trois chansons majeures du répertoire de Neil Young : Cinnamon Girl, Down By the River, et Cowgirl in the Sand. Elles furent composées en un après-midi alors que Young était fiévreux[1]. En effet, Neil Young passait une nuit dans un motel, il était pris d'une forte fièvre. Au milieu de la nuit il se réveille et c'est dans son bain qu'il écrit ces 3 chansons, réputées comme étant des pièces fondatrices de la musique folk-rock. Et la fièvre disparut lorsque les chansons furent écrites.
Down By the River et Cowgirl in the Sand sont deux longues improvisations de plus de neuf minutes, ce qui était encore assez inhabituel en 1969.

Running Dry (Requiem For The Rockets) est un clin d'œil au groupe Crazy Horse qui s'appelait The Rockets avant qu'il n'accompagne Young.

Cowgirl in the Sand sera repris par The Byrds.

Réception[modifier | modifier le code]

Cet album se classera à la 34e place du Billboard 200 aux États-Unis[2] et sera certifié disque d'or, un an et demi après sa sortie, puis disque de platine, 16 ans après en 1986.

En 2003, l'album est classé 208e des 500 plus grands albums de tous les temps par le magazine Rolling Stone.

Cinnamon Girl comprend un solo de guitare considéré par les critiques comme étant l'un des essentiels de l'histoire du rock[3].

Citations[modifier | modifier le code]

« Du début à la fin, le son simple et brut, est superbe, Neil young chante magnifiquement et le jeu des musiciens est un enchantement. Cet album est l'un des meilleurs du Canadien. »

— Le Guide Pop Rock 1950-1979 Vol.1, Collectif, Fnac, p.110, 2002.

« En recrutant le groupe de rock primitif des Rockets -qu'il rebaptise Crazy Horse-, Neil Young trouve des accompagnateurs de rêve. En plus de poser les bases du son cru et dépouillé auquel il ne cessera de revenir par la suite, l'album abrite trois compositions légendaires de Young et permet de prendre toute la mesure de l'originalité de son jeu de guitare. Un disque fondateur. »

— Neil Young, Olivier Nuc, Librio musique, p.79, 2002.

« L'album contient trois tours de force à la guitare qui constitueront la base de leurs concerts de ces années-là : l'abrasif Cinnamon Girl, les épiques et enfiévrés Hello Cowgirl In the Sand, Down By the River où le jeu de guitare haché et obsédant de Young fait merveille. »

— Dictionnaire du Rock, Vol.2, Yves Bigot et Michel Houellebecq, Robert Laffont, p.2201, 2002.

Titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons ont été composées par Neil Young.

  1. Cinnamon Girl – 2:58
    • Neil Young - guitare électrique, chant ; Danny Whitten - guitare électrique, chant ; Billy Talbot - basse ; Ralph Molina - batterie, chœurs
  2. Everybody Knows This Is Nowhere – 2:26
    • Neil Young - guitare électrique, chant ; Danny Whitten - guitare électrique, chœurs ; Billy Talbot - basse ; Ralph Molina - batterie, chœurs
  3. Round & Round (It Won't Be Long) – 5:49
    • Neil Young - guitare, chant ; Danny Whitten - guitare, chant ; Robin Lane - guitare, chant
  4. Down by the River – 9:13
    • Neil Young - guitare électrique, chant ; Danny Whitten - guitare électrique, chœurs ; Billy Talbot - basse ; Ralph Molina - batterie, chœurs
  5. The Losing End (When You're On) – 4:03
    • Neil Young - guitare électrique, chant ; Danny Whitten - guitare électrique, chœurs ; Billy Talbot - basse ; Ralph Molina - batterie
  6. Running Dry (Requiem for the Rockets) – 5:30
    • Neil Young - guitare électrique, chant ; Danny Whitten - guitare électrique, chœurs ; Bobby Notkoff - violon ; Billy Talbot - basse ; Ralph Molina - batterie, chœurs
  7. Cowgirl in the Sand – 10:06
    • Neil Young - guitare électrique, chant ; Danny Whitten - guitare électrique, chœurs ; Billy Talbot - basse ; Ralph Molina - batterie, chœurs

Musiciens[modifier | modifier le code]

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Ventes Certification Date
Drapeau des États-Unis États-Unis[4] 500 000+ Disque d'or Or 16/10/1970
1 000 000+ Disque de platine Platine 13/10/1986

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Neil young, 40 chansons pour un solitaire, Rolling Stone N°40, février 2012, p. 44.
  2. Allmusic/albums
  3. (en) Guitar World's Greatest Guitar Solos
  4. RIAA Database