Bon Jovi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bon Jovi

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Bon Jovi sur scène en 2006

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Hard rock
Rock
Glam metal
Années actives Depuis 1983
Labels Island Records
Site officiel bonjovi.com
Composition du groupe
Membres Jon Bon Jovi
David Bryan
Hugh McDonald
Tico Torres
Anciens membres Alec John Such
Richie Sambora

Bon Jovi est un groupe de rock américain formé en 1983 à Sayreville, dans le New Jersey. Son nom provient de celui du leader et chanteur principal, Jon Bon Jovi (John Francis Bongiovi, Jr.).

Le groupe connait un grand succès dans les années 1980, et reste la référence phare du glam metal de la fin des années 1980, en étant l'un des plus gros vendeurs de disques de l'époque et l'un des groupes accomplissant les tournées mondiales les plus imposantes, notamment quant au nombre de dates. Il a montré une plus grande longévité que les autres groupes de cette période dite « Hair Metal » en mélangeant des éléments de hard, de metal, de roots, de blues, de folk et de pop, enrichissant sa musique sur le plan artistique et sonore, et se fabriquant ainsi un succès commercial qui dure jusqu'à aujourd'hui. Bon Jovi est l'un des rares groupes à avoir survécu à la vague grunge et alternative du début des années 1990, faisant même en Europe un triomphe aussi important que les représentants du mouvement alternatif et Britpop de l'époque.

Bon Jovi a vendu plus de 35 millions d'albums aux États-Unis et plus de 130 millions d'albums dans le monde[1]. On estime que les membres du groupe ont fait 2700 concerts au cours de leur carrière, notamment dans les principales villes d'Asie, d'Europe, d'Australie, du Canada et d'Amérique du Sud, en plus d'un très grand nombre de spectacles aux États-Unis. L'album Slippery When Wet demeure l'un des disques les plus vendus de l'histoire du rock avec un total de 30 millions d'exemplaires écoulés à travers le monde à l'heure actuelle. Quant au New Jersey Tour 88-90, il s'agit d'une des plus grandes tournées mondiales de l'histoire du hard rock avec 240 dates données en 17 mois dans 22 pays, dont l'Union Soviétique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Formation (1975–1983)[modifier | modifier le code]

Le chanteur principal Jon Bon Jovi a commencé à jouer du piano et de la guitare à l'âge de 13 ans, jouant des chansons d'Elton John. Au même âge, il a fondé son premier groupe : Raze. À 16 ans, Bon Jovi a rencontré David Bryan à l'école Sayreville War Memorial High School et ils ont fondé ensemble un groupe de R&B, nommé Atlantic City Expressway. Malgré leur jeune âge, ils ont joué dans différents clubs du New Jersey. Encore adolescent, Jon Bon Jovi a joué dans le groupe John Bongiovi and the Wild Ones, tournant dans des clubs du New Jersey et assurant la première partie d'artistes plus connus de la région.

À 17 ans, il obtient un emploi au studio d'enregistrement dont son cousin Tony Bongiovi est le copropriétaire, les Power Station Studios situés à Manhattan. Jon y a enregistré de nombreuses démos (dont une produite par Billy Squier) et les a envoyées à beaucoup de maisons de disques – mais n'arriva pas à se faire entendre. Ces démos sont finalement sorties sous le nom Power Station Years.

À 18 ans, Jon Bon Jovi a connu sa première expérience d'enregistrement de disque, en chantant la chanson R2-D2 We Wish You a Merry Christmas écrite par Meco Monardo et Daniel Oriolo sur un album de Noël dans l'univers Star Wars, Christmas in the Stars, produit par Tony Bongiovi aux studios Power Station. Ce titre figurera en face B du single What Can You Get A Wookie For Christmas (When he Already Owns A Com).

En 1983, une station de radio locale, WAPP, a organisé un concours pour découvrir de jeunes talents sans contrat. Jon Bon Jovi a engagé des musiciens de studio pour jouer le morceau Runaway (écrit en 1980). Le guitariste sur ce morceau est Dave Sabo qui a fondé plus tard le groupe Skid Row. Après sa victoire à ce concours, le morceau deviendra un tube durant l'été 1983. Les musiciens de studio qui ont aidé Jon Bon Jovi à l'enregistrer étaient connus sous le nom de The All Star Review et comprenaient Tim Pierce (guitare), Roy Bittan (claviers), Frankie LaRocka (batterie) et Hugh McDonald (basse).

Jon Bon Jovi avait maintenant impérativement besoin d'un groupe. Les futurs membres s'étaient déjà croisés dans le passé, mais ils ne se réuniraient pour de bon que dans le courant du mois de mars 1983. Il a fait appel à Dave Bryan (pianiste) qui, à son tour, a fait appel à Alec John Such (bassiste) et Tico Torres (batteur).

De nombreux guitaristes se sont succédé jusqu'à l'arrivée de Richie Sambora. Alec John Such a insisté auprès de Jon Bon Jovi pour laisser Sambora montrer ce qu'il savait faire et Jon Bon Jovi a adoré.

Jon Bon Jovi et Richie Sambora

Tico Torres était aussi un musicien expérimenté, il avait joué pour Miles Davis, The Marvelettes et Chuck Berry. Au total, il avait déjà joué sur 26 albums de différents artistes.

David Bryan était une recrue naturelle. Il a suivi les cours de Juilliard School, prestigieuse école de musique de New York. Il avait déjà joué avec Jon dans Atlantic City Expressway.

Les années 1980[modifier | modifier le code]

Début de carrière du groupe (1984-1985)[modifier | modifier le code]

Bon Jovi était désormais un groupe et lorsqu'il a assuré la première partie du groupe Scandal, il a attiré l'attention de plusieurs maisons de disques, notamment PolyGram, avec laquelle il signera un contrat.

Avec l'aide d'un nouvel impresario Doc McGhee, le premier album du groupe (album éponyme) est sorti le 21 janvier 1984. L'album s'est vendu à plus de 500 000 exemplaires aux États-Unis et est sorti également au Royaume-Uni. Le groupe a assuré la première partie de ZZ Top au Madison Square Garden (avant même la sortie de son premier album) et de Scorpions et Kiss en Europe.
Le groupe tourne un clip pour Runaway, pour une somme de 90 000 dollars. Mais le groupe déteste cordialement cette vidéo, il est vrai peu réussie, et Jon disait même que la maison de disques avait bousillé sa chanson et que sa vie était foutue. Il ne se doutait pas que le clip de She Don't Know Me serait encore pire !

En 1985, le deuxième album de Bon Jovi 7800° Fahrenheit est sorti, mais les réactions sont mitigées. Le magazine metal britannique Kerrang!, qui avait eu des réactions très positives concernant le premier disque, a qualifié l'album de « pâle imitation du Bon Jovi que nous avons appris à connaître et appris à aimer ». Jon Bon Jovi lui-même a reconnu plus tard que cela aurait pu et aurait dû être un meilleur disque. Mais le groupe n'avait eu que trois semaines pour composer, et la tournée de 1985 était déjà programmée avant même que le groupe n'entre en studio, ce qui ajouta une énorme pression sur les épaules de Bon Jovi. Le groupe ne joue plus aucun extrait de cet album depuis longtemps, mais quelques titres live figurent sur des faces B de singles. Bon Jovi se produit à la première édition du Farm Aid en septembre 1985 et interprète deux titres dont l'inédit Heart Of America.

Une vidéo, Breakout, regroupe les premiers clips issus des deux albums est parue à l'issue de la tournée.

En 1985, Jon fait signer Cinderella sur Polygram via Derek Shulman. Groupe emmené par le compositeur / guitariste / chanteur Tom Keifer qui possédait un certain following dans la région de Philadelphie. Cinderella touchera les charts avec Night Songs, son premier album, dont le single Nobody's Fool sera disque d'or.

Slippery When Wet (1986–1987)[modifier | modifier le code]

Le troisième album Slippery When Wet a propulsé le groupe au rang de superstar partout dans le monde avec des succès tels que You Give Love a Bad Name, Livin' On A Prayer et Wanted Dead or Alive. Bon Jovi a affirmé que l'album était ainsi nommé en référence au fameux panneau routier américain, mais Bryan a donné cette version-ci pour expliquer le titre de l'album : « Pendant l'enregistrement du disque, nous nous retrouvions souvent dans un club de striptease dans lequel d'incroyablement attirantes jeunes femmes se frottaient mutuellement avec de l'eau savonneuse. Elles devenaient ainsi glissantes et personne n'arrivait à les agripper, même si vous en aviez très envie. « Slippery when wet! » a crié l'un d'entre-nous et les autres membres ont su tout de suite que cela devait être le titre du nouvel album! À l'origine, nous pensions mettre une photo d'une grosse poitrine, une poitrine vraiment énorme sur la pochette mais lorsqu'une association de protection de la moralité (dirigée par la femme de l'ancien Vice-président des États-Unis d'Amérique Al Gore) l'a découvert, nous avons eu des ennuis. Nous avons donc transformé la pochette pour en faire quelque chose de décent ».
Pour s'aider à la composition, Jon et Richie contactent Desmond Child, qui avait travaillé pour Kiss leur permettant de décrocher un hit mondial avec I Was Made For Lovin' You. Recyclant l'une des chansons écrites pour Bonnie Tyler, If You Were A Woman (And I Was A Man), Desmond utilise le refrain pour You Give Love A Bad Name. Le premier morceau écrit dans cette collaboration est Edge Of A Broken Heart, mais il terminera sur une face B, créant une polémique auprès des fans qui voient en cette chanson le légitime onzième titre de Slippery When Wet.

L'album s'est vendu à plus de 30 millions d'exemplaires dans le monde depuis sa sortie fin 1986. Durant la tournée qui a suivi, le chanteur Jon Bon Jovi a commencé à éprouver des difficultés vocales. Les notes très hautes et l'emploi du temps chargé menaçaient d'endommager sa voix définitivement. Grâce à un entraîneur vocal, il a réussi à surmonter ces difficultés mais tend, depuis, à chanter un ton plus bas. Le point d'orgue de cette tournée est la tête d'affiche des Monsters Of Rock à Donington, avec Dio, Cinderella, Anthrax et Metallica. Une fois la tournée achevée à Hawaï, le groupe prend quelques semaines de vacances avant de s'atteler au quatrième album. 70 morceaux seront composés et enregistrés, tandis que 22 seront totalement finalisés. La maison de disques s'est opposée au projet de sortir un double album studio, trouvant cela risqué commercialement.

New Jersey (1988–1990)[modifier | modifier le code]

L'album suivant de Bon Jovi, New Jersey, est sorti en 1988 et s'est écoulé à l'heure actuelle à plus de 20 millions d'exemplaires dans le monde. L'album a été enregistré peu de temps après la tournée de Slippery car les membres du groupe voulaient prouver qu'ils n'étaient pas les hommes d'un seul succès. Cet album est l'un des favoris parmi les fans et représente certainement la quintessence du groupe, avec des tubes tels que Bad Medicine (numéro 1 dans les charts) Lay Your Hands On Me, Born To Be My Baby, Living In Sin et I'll Be There For You (numéro 1 également). Ces cinq singles se classeront tous dans les top 10 américains, ce qui fait de l'album New Jersey le premier album de hard à réussir l'exploit de classer autant de hits issus d'un même disque dans un top 10. Ces titres figurent d'ailleurs toujours en bonne place dans leur tour de chant. Néanmoins, New Jersey a failli marquer la mort du groupe car ils sont repartis en tournée presque directement après celle, très lourde, du précédent album. Cette vie en permanence sur les routes a presque détruit les liens très forts qui unissaient Jon Bon Jovi et Sambora. Le groupe a, malgré tout, réussi à s'en sortir et a entamé une pause bien méritée avant leur effort studio suivant.

C'est Skid Row qui a accompagné Bon Jovi sur la route, mais en remerciement de cette faveur, Jon a signé un contrat où il gardait la majorité des royalties du groupe. Intéressant, d'autant plus que leur premier album s'est écoulé à quatre millions de copies aux États-Unis. Cela déclenchera une guerre par presse interposée entre Jon et Sebastian Bach, le charismatique leader de Skid Row.

C'est le magazine Kerrang qui a lancé la rumeur de la division du groupe avant la fin de la tournée, Richie Sambora étant apparemment peu satisfait de son simple statut de sidekick dans le groupe. De plus, le groupe surfant sur une grosse vague de succès depuis plus de trois ans, le magazine s'interrogeait sur la capacité de Bon Jovi à pulvériser les charts une nouvelle fois, puisque le groupe avait eu quatre chansons numéro 1 du Billboard. Il ne s'agissait néanmoins que de rumeurs, même si l'ambiance dans le groupe était très morose.

Pour couronner ces années de succès, le groupe souhaitait sortir First Five Live, un double album live avec une face de 33 tours remplie de titres inédits des séances d'enregistrement de New Jersey. Mais le destin en décida autrement...

Les années 1990[modifier | modifier le code]

Albums en solo (1990–1991)[modifier | modifier le code]

Entre 1990 et 1992, les membres du groupe ont fait leur chemin chacun de son côté afin de se ressourcer avant l'écriture et l'enregistrement de leur album suivant. Ce temps mort a été mis à profit pour déterminer comment Bon Jovi allait s'adapter dans le monde de la musique en perpétuelle évolution. Jon Bon Jovi a enregistré un album solo, la bande originale du film Young Guns II (dans lequel il apparaît pendant moins d'une seconde), plus communément connu sous le nom de Blaze of Glory. Des invités prestigieux ont fait une apparition sur l'album - Elton John, Aldo Nova, Little Richard et Jeff Beck entre autres. Cet album a bien marché commercialement et a reçu des critiques très positives. Le titre éponyme, Blaze of Glory, a valu à Jon une nomination aux Oscars dans la catégorie Meilleure Chanson ; bien qu'il n'ait pas remporté le prix ce soir-là, la chanson a reçu un Golden Globe la même année.

Sambora a sorti également un album solo, en 1991, intitulé Stranger in This Town. Cet album était principalement influencé par le blues et, bien qu'il ait été bien reçu par la critique et les aficionados de la guitare, il ne s'est pas très bien vendu (400 000 exemplaires aux États-Unis). Eric Clapton a fait une apparition en tant que guitariste sur la chanson Mr. Bluesman, tandis que David Bryan et Tico Torres jouent sur tout le disque. Ils participeront aussi aux frais de la tournée, les gens de la maison de disques devant le faire ayant été licenciés.
David Bryan a enregistré la bande originale du film d'horreur The Netherworld.
Torres a évité le monde de la musique en général.
Such a fait une chute de moto, il s'en est sorti avec une blessure à la main, l'obligeant à développer de nouvelles techniques pour jouer de son instrument.

Keep the Faith (1992–1993)[modifier | modifier le code]

Le groupe fait son grand retour avec l'album Keep the Faith en 1992, produit par Bob Rock qui avait été ingénieur du son sur Slippery When Wet et New Jersey, et qui a gagné ses galons de producteur avec Dr Feelgood de Mötley Crüe et surtout le Black Album de Metallica. L'album faisait transparaître un son et des paroles beaucoup plus matures qu'aucun de leurs efforts passés. Les critiques et les fans ont été également positivement surpris et l'album a été un succès plus que relatif sur le territoire américain avec la montée en puissance du mouvement grunge, mais a fait un triomphe dans le reste du monde, le groupe vendant huit millions de disques supplémentaire et faisant de Keep The Faith la plus grosse vente de l'année 1993 en Europe. Ses morceaux les plus connus ont été les singles Bed of Roses, Keep the Faith et In These Arms. Preuve de l'entrée de Bon Jovi dans l'âge adulte, le titre Dry County et ses dix minutes racontant la vie de personnes visant un Eldorado où l'alcool est interdit. Il s'agit de l'histoire de gens que Jon a rencontré lorsque le groupe faisait son break. Beaucoup de titres enregistrés ont été omis, même si l'un d'entre eux finira en face B : Starting All Over Again. Il a été laissé de côté à cause de son refrain haut perché qui aurait fusillé la voix de Jon en concert.

En 1993, le groupe enregistre le très rock & roll Good Guys Don't Always Wear White pour la bande originale du film Deux Cowboys à New York (The Cowboy Way).

Cross Road et These Days (1994–1996)[modifier | modifier le code]

En 1994, Bon Jovi a sorti un album « best of » intitulé Cross Road, qui contenait deux morceaux inédits : Always et Someday I'll Be Saturday Night, ainsi qu'une nouvelle version, mise au goût du jour, de Livin' on a Prayer appelée Prayer '94 et disponible uniquement sur les versions américaines de l'album. La chanson Always a été écrite à l'origine pour la bande originale du film Romeo Is Bleeding, mais après avoir vu (et détesté) le film, le groupe a décidé de refuser de donner la chanson aux producteurs et de la sortir plutôt sur Cross Road, qui aura permis au groupe de trouver une seconde jeunesse, notamment en Europe et en France où le groupe devient plus populaire que jamais. L'album est aussi la plus grosse vente de l'année 1994 au Royaume-Uni et s'écoule au rythme effarant de un million d'exemplaires par semaine au cours du mois qui suit sa sortie.

Peu de temps après Cross Road, Alec John Such a décidé de quitter le groupe. Aujourd'hui encore, des doutes persistent quant à sa volonté réelle de partir. Bien qu'il n'ait jamais été officiellement remplacé, Hugh McDonald a servi de bassiste depuis, aussi bien en studio que pendant les concerts.

Avec l'album de 1995 These Days, Bon Jovi a encore développé la maturité du son rock déjà présent sur Keep the Faith. L'album, dans son ensemble, était plus sombre que les œuvres précédentes de Bon Jovi, ce qui a eu un certain impact sur les ventes et ce, malgré les excellentes critiques, vantant justement les qualités artistiques de l'album, ainsi que ses sonorités, très éloignées du Bon Jovi habituel. Seul This Ain't A Love Song a réussi à se hisser dans les hauteurs du classement américain et l'album ne s'est vendu qu'à « seulement » un million d'exemplaires aux Etats-Unis - ce qui peut-être considéré comme un échec commercial sur ce territoire - pour un total de sept millions dans le reste du monde, ce qui fait de "These Days" un album populaire, notamment en Europe et en Asie. La tournée mondiale de 140 dates dans 42 pays qui a suivi - avec des premières parties pour les Rolling Stones à Paris - a été un succès retentissant. C'est au cours de cette tournée que le groupe a joué trois soirs de suite à guichets fermés au Wembley Stadium en 1995. Ces concerts sont particulièrement mémorables car c'est ce même week-end que l'album a atteint la première place au classement britannique, et ce durant 4 semaines consécutives. Ces dates ont été filmées et peuvent être vues sur le DVD intitulé Live From London.

Le groupe en pause (1997–1999)[modifier | modifier le code]

En 1996, Bon Jovi s'est établi comme étant un groupe majeur dans l'industrie musicale, ayant eu une longévité supérieure (et plus de succès) que la plupart de ses pairs du glam rock des années 1980. À la fin de la tournée These Days, le groupe a décidé une nouvelle fois de faire une pause. Tico a profité de cette occasion pour poursuivre sa passion pour la peinture, David pour écrire et composer plusieurs comédies musicales. Richie, lui, a utilisé ce temps mort pour écrire et enregistrer son second album solo, intitulé Undiscovered Soul, et sorti en 1998.

Jon est resté quelque temps loin du monde de la musique et s'est tourné vers Hollywood. Il a tenu le rôle principal dans les films Little City et The Leading Man et des rôles secondaires dans Moonlight and Valentino, L'Héritage de Malcolm (Homegrown) et U-571 entre autres. Entre les prises de ces films, Jon a écrit ce qui serait son second album solo, Destination Anywhere, sorti en 1997. L'album a reçu des critiques très positives et a été un succès un peu partout en Europe. Un court métrage du même nom a été filmé à l'occasion de la sortie de l'album, basé entièrement sur les chansons du disque, les acteurs de ce film comprenaient, entre autres, Jon Bon Jovi, Demi Moore, Kevin Bacon et Whoopi Goldberg. Dave Stewart d'Eurythmics a joué de la guitare sur cet album. Toutefois, ce disque n'a pas atteint les scores de vente faramineux de Bon Jovi, le groupe, malgré quatre singles.

Trouvant le temps long pendant que Richie sambora est en tournée pour son album Undiscovered Soul, Jon enregistre un troisième album solo. Comportant douze titres, il fut diffusé lors d'une « listening party » en août 1998, mais resta à l'état de projet. Malgré tout, certaines chansons furent utilisées pour Bon Jovi : Just Older, I Got The Girl et Save The World finirent sur Crush, tandis que plusieurs autres chansons devinrent des faces B, ou atterrirent sur le box set.
En 1998, néanmoins, Jon donne signe de vie en apparissant sur la bande originale du film Armageddon avec la chanson Mister Big Time, coécrite avec Aldo Nova. À la base, il souhaitait proposer la ballade Save The World, mais Aerosmith ayant soumis I Don't Want to Miss a Thing, Jon préféra proposer une chanson rock.

Bon Jovi s'est réuni en 1999 pour enregistrer la chanson Real Life pour la bande originale du film EdTV. David Bryan, qui s'était blessé à la main au cours d'un accident de bricolage, n'a pas pu participer au tournage du clip, le groupe a donc utilisé une silhouette en carton de lui pour tenir son rôle. Cette chanson était initialement prévue pour figurer sur le troisième album solo de Jon.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

Crush et One Wild Night (2000–2003)[modifier | modifier le code]

Après une pause de presque trois ans, durant laquelle plusieurs membres ont travaillé sur des projets indépendants, Bon Jovi s'est réuni en 1999 pour commencer à travailler sur leur prochain album. Crush, sorti en 2000, et qui a été un énorme succès partout dans le monde, notamment grâce au single It's My Life, écrit en collaboration avec le fameux producteur suédois Max Martin. Cet album est rapidement devenu la plus grande réussite commerciale du groupe depuis Keep the Faith et a permis à un public plus jeune de découvrir Bon Jovi. La tournée, qui a débuté cet été-là, comprenait à l'origine une soixantaine de dates mais, à cause de la nouvelle popularité du groupe, a été étendue jusqu'à l'été 2001. Pendant cette tournée, un album reprenant quelques unes de leurs performances sur scène de l'ensemble de leur carrière est sorti, il s'intitule One Wild Night: Live 1985-2001. Le groupe fut très déçu de ne pouvoir réaliser un double-album couvrant bien mieux toute leur carrière, mais Universal mit son veto, arguant qu'un live, qui plus est double, ne se vend jamais bien.

Fin 2002, Bounce, L'album qui a suivi Crush, est sorti en magasin. Bien qu'il n'ait pas connu le succès de son prédécesseur, l'album a produit deux singles qui ont bien fonctionné : Everyday et Misunderstood. Orienté guitare, ce disque a subi l'influence du 11 septembre 2001 sur trois titres, tandis qu'il propose de nouveaux espaces sonores avec The Distance et Joey. Début 2003, un CD nommé Red cd ou Target cd est sorti dans la chaine de magasins Target : il contient plusieurs inédits des sessions de Bounce, une version acoustique de Everyday et une version de Just Older.

Après la tournée qui a suivi et qui s'est terminée en août 2003, Bon Jovi s'est embarqué dans un projet ambitieux. Censé au départ produire un album acoustique, le groupe a fini par réécrire, réenregistrer et réinventer douze de leurs plus grands succès pour les montrer sous un jour nouveau. This Left Feels Right est sorti en novembre 2003, le titre fait référence au changement de direction pris par le groupe dans l'enregistrement de ces chansons. L'album devait contenir deux nouvelles chansons, Thief Of Hearts et Last Man Standing, mais la maison de disques s'y opposa.

L'année suivante, le groupe a sorti un box set intitulé 100,000,000 Bon Jovi Fans Can't Be Wrong, dont le titre est un hommage à l'album d'Elvis Presley 50,000,000 Elvis Fans Can't Be Wrong. La boite comprenait quatre CD sur lesquels se trouvaient 38 titres inédits et 12 morceaux rares, ainsi qu'un DVD. Cette sortie commémorait les 100 millions d'albums vendus et le vingtième anniversaire de la sortie du premier disque du groupe, en 1984. On ne compte malgré tout que trois chansons des années 1980, ce qui fait enrager nombre de fans... Néanmoins, ce coffret renferme de nombreuses perles et plusieurs titres sont devenus inoubliables comme The radio Saved My Life Tonight que le groupe a joué fréquemment en concert. Ce coffret renferme également une version au piano de If I Can't Have Your Love, chanson composée par Richie Sambora pour Stranger In This Town et connue en version électrique sur le bootleg Makin' Magic. Il y a aussi une chanson de David Bryan, Memphis Lives In Me et Only In My Dreams chantée par Tico Torres. C'est la troisième fois que le batteur tient le micro dans le groupe après la reprise de Waltzing Mathilda sur le single de Dry County (1993) et sa version de Crazy sur le CD bonus de These Days. Malgré ses choix de chansons, ce coffret est une jolie réussite, même si d'autres chansons des années 1980 auraient été bienvenues.

Have a Nice Day (2005–2006)[modifier | modifier le code]

Bon Jovi a participé au Live 8 le 2 juillet 2005. À cette occasion, une nouvelle chanson a été jouée, Have a Nice Day, aux côtés des classiques, Livin' on a Prayer et It's My Life.

Have a Nice Day est sorti le 19 septembre 2005 en Europe, et il a été suivi par une tournée internationale qui a débuté en novembre 2005. L'album s'est hissé dans les hauteurs du classement un peu partout dans le monde, arrivant même en deuxième position aux États-Unis durant la première semaine de vente, atteignant plus de 202 000 albums vendus durant cette période.

Bon Jovi sur scène en 2006

Have a Nice Day a été le premier single du nouvel album et a été diffusé sur les radios du monde entier à partir du 18 juillet 2005. Le deuxième single, Who Says You Can't Go Home, a permis au groupe d'être la première formation de Rock & Roll à se hisser à la première place du classement country américain, grâce à la version chantée en compagnie de la chanteuse country Jennifer Nettles. C'est un fait unique du Billboard. De plus, ce titre n'est apparu qu'en bonus sur l'édition américaine, et uniquement distribué promotionnellement aux radios. Une première version, enregistrée avec le chanteur Keith urban, n'avait pas atteint le stade final. Le troisième single de l'album s'intitule Welcome to Wherever You Are. Aux États-Unis, un maxi live nommé Live from the Have a Nice Day Tour est sorti le 6 février 2006 dans la chaine de magasins Walmart. On y trouve quatre titres du dernier album (dont l'inattendu Complicated), ainsi que deux titres de Slippery When Wet. En 2005, il reçoit le Chopard Diamond Award.

Peu après la sortie de l'album, le groupe a débuté une tournée mondiale. Celle-ci, plus courte que les précédentes, a amené le groupe sur de nombreuses scènes et dans de nombreux stades à travers la planète. À l'origine, le groupe devait être le premier à jouer dans le nouveau Wembley Stadium, malheureusement, la compagnie responsable des travaux a annoncé que le stade ne serait pas prêt avant 2007. Le concert a, dès lors, été déplacé à Milton Keynes National Bowl en gardant les mêmes dates. Ils ont par contre été le premier groupe à jouer au Stade de Suisse à Berne, le 31 mai 2006.

Après les dates au Japon et en Europe, le groupe est retourné aux États-Unis pour quelques concerts, entre autres trois shows dans leur New Jersey natal, au Giants Stadium, ainsi qu'à Boston, Pittsburgh, et Chicago.

En novembre 2006, le groupe est intronisé au UK Rock & Roll Hall Of Fame, rejoignant ainsi dans le temple du rock d'autres artistes légendaires, tels que les Beatles, les Rolling Stones, Led Zeppelin, Bob Dylan, Pink Floyd ou encore U2.

Lost Highway (2007–2008)[modifier | modifier le code]

Bon Jovi à Montréal en 2007.

En juin 2007 sort Lost Highway, dixième album studio du groupe. Cet album se veut plus ancré de la tradition des songwriters américains, tels que Bruce Springsteen. Quelques influences blues et country sortent parfois du lot, et en font un album plus américain, moins moderne que Have A Nice Day. Plusieurs auteurs extérieurs ont travaillé avec John Bon Jovi et Richie Sambora sur ces chansons. Toutefois, l'annonce première du groupe de réaliser un album country est fausse  : il s'agit d'un véritable disque de Bon Jovi, avec quelques réminiscences cadiennes.

L'album s'est classé numéro 1 des ventes aux États-Unis la semaine de sa sortie, ce qui n'était pas arrivé depuis 1988 et New Jersey.
Le groupe est soumis aux polémiques en même temps suite à une calamiteuse apparition à l'émission MTV Unplugged où le guitariste Richie Sambora, passablement ivre, s'est vu incapable de jouer correctement. Perturbé par le décès très récent de son père, de son divorce houleux, Sambora s'est retrouvé confronté à un problème d'addiction. Il est allé de lui-même dans une clinique de désintoxication une semaine, laissant le groupe œuvrer seul avec un guitariste de l'orchestre accompagnant Bon Jovi.
Malgré la sortie mondiale du single (You Want To) Make A Memory et de trois autres titres en Allemagne (Lost Highway, Whole Lot Of Leaving et Till We Ain't Strangers Anymore, duo avec Leann Rimes), l'album se vend mollement, même s'il a officiellement dépassé les deux millions de copies.

Fin 2007, Richie Sambora a laissé entendre qu'une seconde compilation verrait le jour en 2008. Annoncée depuis plusieurs années pour succéder à Crossroad, elle est régulièrement repoussée.

En avril 2008 sort Lost Highway : The Concert, le CD bande son du DVD sorti à la fin de l'année précédente et qui reprend l'intégralité de Lost Highway. Néanmoins, ce disque ne peut et ne doit pas être considéré comme le deuxième album live du groupe, du fait du caractère quasi-confidentiel de son existence.

À l'été 2008, à la fin du Lost Highway Tour, l'heure est au bilan : Bon Jovi a exécuté la tournée la plus lucrative et la plus affluente de l'année avec plus de 210 millions de dollars de recettes et plus de 2.5 millions de spectateurs.

The Circle et Greatest Hits (2009–2011)[modifier | modifier le code]

Le 18 août 2009 est diffusé pour la première fois We Weren't Born to Follow, le premier single extrait de l'album The Circle- qui sort le 10 novembre. Un autre extrait du disque avait été joué de manière acoustique au début du mois lors d'un concert : Work For The Working Man. Un second single, Superman Tonight, est sorti en janvier 2010.

En 2010, Bon Jovi entame son « Circle Tour ». Il commence par les États Unis, le Canada (Février-Avril 2010). Le groupe inaugure le nouveau New Meadowlands Stadium qui remplace le mythique Giants Stadium de East Rutherford le 26, 27 et 29 mai 2010. Puis il s'installera à l'O2 Arena de Londres pour 10 concerts en juin 2010, et après neuf ans d'absence en France, le groupe passera à Paris Bercy le 16 juin 2010. Et le groupe continue en juillet 2010 par une tournée des stades américains. Les premières dates à Honolulu en février 2010 ont vu de grosses surprises : Bon Jovi a rejoué des titres des deux premiers albums (Roulette, Shot Through The Heart et Get Ready pour le premier album, Tokyo Road et Only Lonely pour 7800° Fahrenheit), ce qui n'était pas arrivé depuis plus de vingt ans, hormis pour Tokyo Road qui fut joué très très sporadiquement. Jon Bon Jovi souhaitait ne plus se cantonner à chanter uniquement les grands classiques que le public attend, mais comme il n'aime pas spécialement les deux premiers albums du groupe (impression partagée par le guitariste Richie Sambora qui trouve le second très médiocre), voir Bon Jovi se frotter à ce vieux répertoire est surprenant.

Début février 2010, Richie Sambora annonce la parution d'une compilation dans le courant de l'année, pouvant sortir plus ou moins tard selon le succès rencontré par The Circle. Il a précisé que trois nouvelles chansons figureraient sur cette compilation dont l'une, écrite par Jon Bon Jovi, aurait été inspirée par Barack Obama.
En mai 2010, dix albums du groupe sont ressortis avec des bonus live, estampillés tour edition.

Le 27 août 2010 est sorti What Do You Got ?, le single de la compilation Greatest Hits Volume 2 à paraître le 2 novembre 2010. Le 22 octobre, l'une des nouvelles chansons de la compilation est diffusée gratuitement sur le web : No Apologies.

En novembre 2010 le groupe se produit à Madrid et, suite à une invitation du leader Jon Bon Jovi, Rihanna chante sur scène avec eux la chanson culte "Livin' On A Prayer" celui-ci déclarant plus tard qu'elle était une grande fan du groupe.

Le 10 novembre 2010, dans le cadre de la tournée The Circle Tour, ils ont fait un concert au Best Buy Theater de New York qui fût retransmis en direct sur Youtube.

Fin 2010, le Circle Tour de Bon Jovi devient, pour la seconde fois consécutive en l'espace de trois ans, la tournée la plus lucrative et populaire de l'année. La tournée se poursuit en 2011 mais en avril, le guitariste Richie Sambora entre en cure de désintoxication pour une addiction à l'alcool[réf. insuffisante].

Album solo Richie Sambora (2012)[modifier | modifier le code]

Au cours de l'année 2012, Richie Sambora rentre en studio pour enregistrer son troisième album solo "Aftermarth Of The Lowdown", successeur de "Undiscovered Soul", sorti en 1998. Il sortira le 17 septembre 2012.

What About Now (2013-[modifier | modifier le code]

Le nouvel album du groupe devrait paraitre au printemps 2013 avec une nouvelle tournée mondiale :Because We Can The Tour 2013. Cette tournée s'arrêtera au Canada, Etats-Unis, Europe et l'Australie.

Membres[modifier | modifier le code]

Formation actuelle[modifier | modifier le code]

Sur certains CD disponibles sur Internet, le chanteur est nommé Jon Bon Jovi, mais il s'agit de son nom de scène. Son état civil est John Francis Bongiovi.

Anciens membres ou membres associés[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Bon Jovi.
Date Chant Guitare(s) soliste(s) Clavier(s) Guitare basse Batterie Albums
Line-up de Bon Jovi avec sa discographie principale
1983 Jon Bon Jovi Dave Sabo David Bryan Alec John Such Tico Torres
1984 Richie Sambora Bon Jovi
1985 7800° Fahrenheit
1986 Slippery When Wet
1987
1988 New Jersey
1989
1990
1991
1992 Keep the Faith
1993
1994 Hugh McDonald Cross Road
1995 These Days
1996
1997
1998
1999 Jon Bon Jovi Richie Sambora David Bryan Hugh McDonald Tico Torres
2000 Crush
2001
2002 Bounce
2003 This Left Feels Right
2004
2005 Have a Nice Day
2006
2007 Lost Highway
2008
2009 The Circle
2010 Greatest Hits
2011
2012
2013 What About Now

-

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Albums vidéo[modifier | modifier le code]

Également sortie sur support laserdisc aux États-Unis et au Japon. Pour le Japon, deux pressage du laserdisc existe, version 5 ou 6 titres. Aux USA, le laserdisc mesure 25 cm au lieu de 30 cm.

Disponible en VHS, laserdisc et DVD

Disponible en VHS et laserdisc

Disponible en VHS et Laserdisc.

Disponible en VHS, Laserdisc et DVD.

Concerts[modifier | modifier le code]

Version 4 titres en VHS uniquement. Il existe une compilation de ce festival sur format laserdisc, sorti uniquement au Japon et incluant 2 titres de Bon Jovi. Metal legend Ltd a sorti un DVD du concert.

Disponible en VHS et laserdisc

Disponible en VHS, Laserdisc et VCI.

Disponible en VHS, laserdisc et DVD (Le laserdisc japonais est sorti en deux versions, dont l'une contient deux clips vidéos bonus, dont une version musicale différente de Lie To Me).

À noter deux bonus videos sur cette VHS, DVD, les clips de Say It Isn't So et de It's My Life.

Disponible en VHS et DVD (Le DVD contient 6 extraits du concert de Bon Jovi à Hyde Park : Lay Your Hands On Me, Raise Your Hands, Captain Crash & The Beauty Queen From Mars, Blood On Blood, Bounce et Everyday.

Disponible en VHS et DVD. (Ce concert reprend les titres de l'album studio dans le même ordre. En bonus, il y a les titres joués live au Stripped : (You Want To) Make A Memory, Lost Highway, Wanted Dead Or Alive, Who Says You Can't Go Home, Whole Lot Of Leavin' et Hallelujah).

  • 2009 Live at Madison Square Garden (enregistré live à New York)|

Reportages & documentaires[modifier | modifier le code]

  • 1990 - Acces All Areas - A Rock & Roll Odyssey (reportage de la tournée mondiale de l'album New Jersey)

Disponible en VHS et laserdisc. Depuis fin 2010, il existe une version DVD dans le coffret Japonais intitulé Special edition et qui regroupe 11 albums de Bon Jovi en SHM-CD avec des bonus live sur chaque album. Contient quelques morceaux live, mais seules les reprises de Seven Days et Shooting Star (live à Londres) sont en version complète.

  • 2009 - When We Were Beautiful
  • 2002 - Round and Round
  • 2010 - Greatest Hits DVD

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]