Minnesota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Minnesota (homonymie).

46° 00′ 00″ N 94° 00′ 00″ O / 46, -94 ()

Minnesota
Sceau
Sceau
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec le Minnesota en rouge.SurnomNorth Star State, The Land of 10,000 Lakes, The Gopher StateEn français : « L'État de l'étoile du nord, La terre aux 10 000 lacs, L'État du géomys »DeviseL'Étoile du nord[1]
Carte des États-Unis avec le Minnesota en rouge.

Surnom
North Star State, The Land of 10,000 Lakes, The Gopher State
En français : « L'État de l'étoile du nord, La terre aux 10 000 lacs, L'État du géomys »

Devise
L'Étoile du nord[1]
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Saint Paul
Adhésion à l’Union 11 mai 1858 (32e État)
Gouverneur Mark Dayton (D)
Sénateurs Amy Klobuchar (D)
Al Franken (D)
Nombre de représentants 8
ISO 3166-2 US-MN
Fuseau horaire -6
Démographie
Gentilé Minnésotain, Minnésotaine
Population 5 303 925 hab. (2010[2])
Densité 24 hab./km2
Rang 21e
Ville la plus peuplée Minneapolis
Géographie
Altitude 365 m (min. : 183 m) (max. : Eagle Mountain 701 m)
Superficie 225 365 km2
Rang 12e
– Terre 206 375 km2
– Eau (%) 18 990 km2 (8,4 %)
Coordonnées 43°34' N à 49°23' N (400 km)
89°34' W à 97°12' W (645 km)
Divers
Langues officielles De jure : Aucune
De facto : Anglais
Liens
Site web www.state.mn.us
Symboles du Minnesota
Le drapeau du Minnesota.
Le drapeau du Minnesota.
Symboles vivants
Arbre Pin rouge
Fleur Cypripède royal
Herbe Zizanie
Oiseau Plongeon huard
Papillon Monarque
Poisson Doré jaune
Symboles non vivants
Boisson Lait
Chanson « Hail! Minnesota » (anglais)
Gemme Agate du Lac Supérieur
Slogan « L'Étoile du Nord »(français)
« The Star of the North » (anglais)
Sport Hockey sur glace
Pièce de 25 Cents de l'État
La pièce du Minnesota.
La pièce du Minnesota a été émise en 2005.

Le Minnesota (en anglais [mɪnəˈsoʊtə]) est un État du Mid-Ouest des États-Unis, bordé à l’ouest par le Dakota du Nord et le Dakota du Sud, au nord par les provinces canadiennes du Manitoba et de l'Ontario, à l’est par le lac Supérieur et le Wisconsin et au sud par l’Iowa.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le mot Minnesota vient de « mnisota », nom donné au fleuve Minnesota par les Dakotas, tribu Sioux. Mni (parfois mini, ou minne) peut être traduit comme l'eau. Mnisota est alors traduit comme l'eau de couleur de ciel. Beaucoup d'endroits dans l'état contiennent le mot du Dakota pour l'eau, telle que des chutes de Minnehaha (la chute d'eau), Minneiska (l'eau blanche), Minnetonka, (la grande eau), Minnetrista (l'eau tordue), et Minneapolis qui est une combinaison de mni et du mot grec pour la ville, polis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premières traces d'occupation humaine dans l'État remontent à il y a 9 000 ans avec les ossements d'un individu surnommé le Browns Valley Man du fait de sa découverte près du village de Browns Valley en 1933[3]. De ces premiers Amérindiens descendirent les Anishinaabe et les Sioux. La pierre runique de Kensington, découverte en 1898 près de Kensington, suggère que des explorateurs scandinaves auraient atteint le milieu de l'Amérique du Nord durant le XIVe siècle. Cette affirmation est controversée et il pourrait s'agir d'un canular, cependant aucune des deux théories n'est pour l'instant scientifiquement prouvée. Les premiers blancs étaient donc des coureurs de bois canadiens au XVIIe siècle. Plus tard durant ce siècle, les Ojibwe émigrèrent au Minnesota, et cela causa des tensions avec les Sioux. Les explorateurs telle que Daniel Greysolon, sieur du Lhut, le père Louis Hennepin, et Joseph Nicollet, aidèrent à mettre cette région sur la carte.

En 1679, le Français Cavelier de la Salle explore le Mississippi et arrive dans l'actuel état du Dakota du Nord et surnomme la région « L'étoile du Nord » qui deviendra par la suite la devise de l'état[4].

À ses débuts, beaucoup de nouveaux colons étaient des Canadiens. Lorsque le commerce d'alcool fleurit, les officiers militaires américains interdirent aux Canadiens de vivre trop près du fort américain Fort Snelling. C'est alors que Pierre Parrant acheta une caverne et implanta une taverne qui fut la fondation de Saint-Paul. Dès 1840, la communauté canadienne était devenue importante comme centre de commerce et comme destination pour les colons qui émigrèrent vers l'ouest.

En 1841, le père Lucien Galtier fut envoyé comme chef spirituel des canadiens catholiques et construisit une chapelle au-dessus du plateau Lambert (Lambert's Landing), qu'il nomma pour son saint favori Saint-Paul. L'établissement prit donc le nom de Saint-Paul. Le territoire du Minnesota fut établi en 1849 et Saint-Paul devint sa capitale. En 1857, on vota pour déplacer la capitale à Saint-Pierre. Cependant, Joe Rolette, un administrateur, cacha le texte de la requête, et le 11 mai 1858, l'État du Minnesota devint le trente-deuxième état des États-Unis, avec Saint-Paul comme capitale.

La paroisse de St Louis, roi de France, est fondée en 1868 par un architecte français, très en vue à cette époque, Emmanuel Louis Masqueray[5]. Bien que son église soit plus petite que la cathédrale St Paul ou la basilique St Mary, situées à Minneapolis et réalisées elles aussi par le même architecte, Masqueray avait une préférence pour cet édifice, qu'il surnommait sa « petite perle ».

La présence historique des Canadiens et des Français se retrouve dans la devise de l'État en français dans le texte : « L'étoile du Nord[6],[7],[8] ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Minnesota est l'État américain le plus au nord, si l'on excepte l'Alaska. En effet, l'extrémité nord-ouest est la seule région des 48 États qui se trouve au nord du 49e parallèle nord. Le Minnesota fait partie de l'ensemble régional désigné par le bureau de recensement sous l'appellation d' « Upper Midwest ». L'État est bordé par le Michigan, avec lequel il partage les eaux du Lac Supérieur. Il est entouré par les États du Wisconsin à l'est, de l'Iowa au sud, du Dakota du Nord et du Dakota du Sud à l'ouest. Enfin, le Minnesota a une frontière avec le Canada au nord (provinces de l'Ontario et du Manitoba). D'une superficie de 228 365 km2, le Minnesota représente 2,25 % de la superficie des États-Unis[9] et se classe au douzième rang des États les plus grands. Sa population compte 4 919 479 habitants (2000).

La capitale du Minnesota est Saint Paul mais Minneapolis est aussi une ville très influente dans l'État.

Le fleuve Mississippi prend sa source au nord de l'État dans le lac Itasca. Son affluent, le Minnesota, prend aussi sa source au sud-ouest de l'État et se jette dans le Mississippi près de Saint Paul.

Climat[modifier | modifier le code]

Un train bloqué par la neige, 1881
Article détaillé : Climat du Minnesota.

Les saisons d'hiver et d'été sont très prononcées dans le Minnesota. En hiver, il fait notoirement froid et les chutes de neige sont fréquentes. Au contraire, comme dans la plupart des États continentaux des États-Unis, les étés sont chauds et humides. L'humidité est prononcée aussi à cause du grand nombre de lacs (plus de douze mille dans l'État). Aussi, il y a fréquemment des orages au printemps, en été et quelquefois en automne. Ces orages peuvent se transformer en tornades et donner lieu à des chutes de grêle. Le printemps et l'automne ne durent pas longtemps.

Relevé météorologique de Duluth (Minnesota) (46°50'N/92°11W, 434 mètres)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −19 −16,2 −9,1 −1,7 4,2 9,2 12,8 11,8 6,9 1,7 −5,8 −15,1 −1,6
Température moyenne (°C) −18,9 −10,9 −4,2 3,7 10,4 15,4 18,9 17,6 12,3 6,5 −2 −10,7 3,5
Température maximale moyenne (°C) −8,8 −5,7 0,5 9 16,6 21,7 25,1 23,3 17,7 11,3 1,8 −6,3 8,8
Précipitations (mm) 31 20,3 48,5 57,2 77 97 91,7 101,3 97,5 63,2 45,7 31,5 761,8
Source : World Climate[10]


Géologie[modifier | modifier le code]

Le sous-sol du Minnesota renferme des roches très anciennes  : certains gneiss granitiques sont vieux de près de 3,6 milliards[11] d'années. Il y a environ 2,7 milliards d'années, la région était couverte par un océan au fond duquel s'épandait de la lave basaltique : ces couches de roches éruptives se sont accumulées pour former le bouclier canadien, qui concerne aujourd'hui le nord-est du Minnesota[11],[12]. Après cet épisode d'intense activité volcanique, une période de stabilité suivit, il y a 1,1 milliard d'années.

Strates rocheuses datant du milieu du Précambrien (Thompson Formation) dans le Jay Cooke State Park[11]



L'Iron Range est une chaîne de montagnes qui se forma au nord-ouest du Minnesota. Elle fut lentement arasée par l'érosion glaciaire : la région connut en effet plusieurs périodes de glaciation[11]. La dernière de ces grandes glaciations, appelée glaciation du Wisconsin, affecta la région jusqu'à 12 000 ans BP. L'inlandsis concerna l'ensemble de l'état, à l'exception de l'extrémité sud, une région baptisée Coulee Region[13], caractérisée par des collines et des cours d'eau qui dissèquent les strates superficielles de roche. Lorsque les glaciers reculèrent à la fin de la glaciation du Wisconsin, ils laissèrent des accumulations de moraines et de lœss fertiles. Le lac Agassiz, situé au nord-ouest, est contemporain de ce recul. Le Minnesota connaît une activité sismique très faible aujourd'hui : le séisme le plus important fut enregistré près de Morris en 1975 ; sa magnitude est estimée à 4,7 sur l'échelle ouverte de Richter[14].

Principales villes[modifier | modifier le code]

Le centre des affaires de Minneapolis

Liste des villes les plus peuplées avec leur population :

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie des États-Unis.
Répartition de la population du Minnesota

À la fin du XIXe siècle, le Minnesota a été la terre d'accueil de nombreux immigrés scandinaves. Ils fuyaient les persécutions religieuses et les pénuries alimentaires[15]. Aujourd'hui, 850 000 Américains d'origine norvégienne vivent dans le Minnesota[15]. Le drapeau norvégien apparaît souvent sur les maisons et la population fréquente les églises luthériennes comme celles de Mindekirken à Minneapolis. Des défilés sont organisés pour célébrer la fête nationale norvégienne[15].

L'État compte environ 4 % d'Afro-Américains[16], qui sont essentiellement présents dans l'agglomération de Minneapolis-Saint Paul. Dans les années 1990, des immigrés fuyant la guerre en Somalie se sont installés dans l'État, qui manque de main d'œuvre[16].

Politique[modifier | modifier le code]

Le Minnesota est connu pour sa tradition sociale-démocrate et progressiste. Cet état est un des seize qui ont aboli la peine de mort.

Dans cet État, le Parti démocrate s'appelle « parti démocrate des fermiers et des ouvriers » (Democratic-Farmer-Labor Party - DFL) issu de la fusion en 1944 entre le parti démocrate local et un parti plus à gauche. Le DFL s'est alors partagé la direction du Minnesota avec un Parti républicain plus progressiste que dans le reste du pays. Depuis 1991, le DFL éprouve des difficultés à se maintenir face à un Parti républicain en pleine reconquête électorale de l'État.

L'état est divisé en 87 comtés.

Un bastion démocrate pour les présidentielles[modifier | modifier le code]

Statue de Knute Nelson devant le capitole du Minnesota

Bastion démocrate depuis 1932 et les mandats successifs de Franklin Delano Roosevelt (sauf durant le mandat de Dwight Eisenhower), le Minnesota n'a plus voté pour un candidat républicain depuis Richard Nixon en 1972, qui l'avait emporté avec 51,58 % contre 46,07 % à George McGovern.

En 1984, il a été le seul État à voter pour le démocrate Walter Mondale (49,72 % contre 49,54 %), alors que les autres plébiscitèrent Ronald Reagan.

Lors de l'élection présidentielle de 2004, le candidat démocrate John Kerry l'a emporté avec 51,09 % des voix contre 47,61 % au président républicain sortant George W. Bush réélu au niveau national. Bien que battu, ce score est l'un des meilleurs enregistrés par un candidat républicain à l'élection présidentielle depuis 1984.

Lors de l'élection présidentielle de 2008, le candidat démocrate Barack Obama l'a emporté avec 54,06 % des voix contre 43,82 % au candidat républicain, John McCain. Cette performance est relativement faible considérant le résultat national et indique un basculement de l'État vers le centre.

Un État en reconquête républicaine ?[modifier | modifier le code]

L'État avait été globalement dominé par les républicains de la fin de la Guerre de Sécession aux années 1920 mais la fusion entre les démocrates et le parti des fermiers et des ouvriers avait constitué un sérieux rival et mit fin à sa domination.

Depuis le 3 janvier 2011, le gouverneur du Minnesota est le démocrate Mark Dayton. Son lieutenant gouverneur est Yvonne Prettner Solon. Son prédécesseur, le républicain Tim Pawlenty (succédant à l'iconoclaste Jesse Ventura) fut élu en 2002 et réélu en 2006, chaque fois à la majorité relative, mais il n'a rien gagné à la majorité absolue.

La législature du Minnesota se partage entre un Sénat de 67 membres qui, lors de la session 2009-2010, est dominé par le parti démocrate des fermiers et des ouvriers (46 sièges) et par une Chambre des représentants de 134 membres dominée également par le parti démocrate des fermiers et des ouvriers (87 sièges).

Au niveau fédéral, le Minnesota est représenté au Sénat des États-Unis par les démocrates Amy Klobuchar et Al Franken. Le Minnesota est représenté à la chambre des représentants par 3 républicains (Erik Paulsen, John Kline et Michele Bachmann) et 5 démocrates (Keith Ellison, Betty McCollum, James Oberstar, Colin Peterson, et Tim Walz). Keith Ellison est le premier musulman élu au Congrès.

Suite aux élections américaines de midterm de novembre 2010, le Minnesota est le seul État où il y a égalité entre représentants démocrates et républicains. James Oberstar perd son fauteuil au profit du républicain Chip Cravaak. L'État semble donc résister à la vague républicaine[17].

Économie[modifier | modifier le code]

Cessation d'activité de l'état du Minnesota en juillet 2011

Le premier juillet 2011, le gouvernement du Minnesota a déclaré la faillite et a cessé toute activité. 22 000 fonctionnaires ont été renvoyé chez eux, parcs, zoos ainsi que la majorité des services publics ont cessé toute activité en attendant un accord entre démocrates et républicains[18].

Les produits

La principale céréale produite dans le Minnesota est le maïs. Les champs de maïs se situent dans le Sud et l’Ouest de l’État. Le soja est la seconde culture récoltée dans le Minnesota. Les champs de soja se situent dans le sud et l’ouest du Minnesota. Le blé est principalement récolté dans la zone Nord-Ouest du Minnesota. Le Minnesota est le plus gros producteur de betteraves à sucre des États-Unis. Les usines de betteraves se situent dans l’Ouest de l’État. Elles transforment les betteraves en sucre.

Les élevages
  • L'élevage bovin

Dans le Minnesota, il y a une forte production de bœufs et de veaux. Ils sont élevés pour produire de la viande. Grâce à ses vaches, le Minnesota fournit une importante production de lait et de produits laitiers. Dans le Minnesota, des industries agroalimentaires transforment le lait en beurre, en fromage et en crème glacée.

  • L'élevage porcin

Les porcs sont élevés pour produire de la viande, du jambon et des saucisses. L’élevage porcin se situe dans le Sud du Minnesota.

Les ressources naturelles
  • Le bois

Une énorme partie du Nord-Est du Minnesota est occupée par les forêts. C'est pourquoi il n'y a ni élevage ni culture. Cependant, ce n'est pas une région sans intérêt. Les hommes exploitent cette ressource naturelle. Le bois du Minnesota sert notamment à la réalisation de planches et à la construction des maisons même dans d'autres États. Le bois du Minnesota est aussi utilisé pour la fabrication du papier.

  • Les minerais

Dans le Nord-Est du Minnesota, comme dans beaucoup d’autres États autour des Grands Lacs se trouvent des gisements de minerais de fer et de taconite. C’est une ressource naturelle essentielle pour la réalisation du fer et de l’acier. Le minerai de fer et la taconite sont transportés en train vers les ports du Lac Supérieur comme Duluth. Ensuite, ils sont transportés sur des énormes bateaux.

Le tourisme[19],[20],[21],[22]

Bien sûr, les deux grandes villes Minneapolis et St Paul attirent de nombreux touristes. Mais le Minnesota est aussi célèbre pour ses parcs, ses réserves naturelles. Beaucoup de touristes viennent dans les comtés du Nord-Est admirer la forêt, les rivières, les chutes d'eau et les lacs. Certains visiteurs se rendent à Soudan Mine State Park pour découvrir l’histoire des mines de fer. Le Minnesota est aussi très réputé pour ses lacs, tel que le lac Supérieur.

Commerce[23]

Le Mall of America, situé dans les villes jumelles, attire tous les jours des centaines de visiteurs, qui viennent aussi bien du Minnesota que d'ailleurs. Le Mall of America est à ce jour[Quand ?] le plus grand centre commercial des États-Unis. Il comprend pas moins de 500 boutiques, 50 restaurants, 14 cinémas et 2 marchés aux bestiaux.

La foire du Minnesota, qui a lieu à St Paul en août, attire tous les ans un million de visiteurs[5].

Transports[5]

« Environ 210 818 kilomètres de routes traversent l’État du Minnesota. Les services de transports ferroviaires se sont dégradés, même si 12 des principales voies ferroviaires transportent encore des milliers de tonnes de marchandises sur 12 874 kilomètres de voies. La compagnie de transport connue par les Américains est la « Greyhound corporation », fondée en 1914. Le Minnesota a environ 420 aéroports. Le plus grand étant l’aéroport international de St Paul-Minneapolis. Le transport par bateaux reste essentiel pour le développement de l’économie du Minnesota. Les bateaux transportent du charbon et du pétrole. »

Culture[modifier | modifier le code]

Cinéma et télévision[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

  • Prince est natif de Minneapolis, ville qu'il habite toujours.
  • Robert Zimmerman dit Bob Dylan
  • Adam Young
  • Le pianiste de jazz Bill Carrothers est natif d'Excelsior dans cet État

Sport[modifier | modifier le code]

Il y a 2 255 équipes amateur de hockey sur glace enregistrées. Ce qui est plus que dans n'importe quel autre État.

Festivals[modifier | modifier le code]

Le festival de la culture indienne se tient tous les ans, en août près de Mill Lacs. On y célèbre le peuple des Ojibwas, ainsi que leur dévotion à la musique. Le Carnaval d'hiver, qui a lieu en janvier à St Paul, est aussi très connu. On peut y voir une parade, des concours de sculptures sur glace. Le premier carnaval est apparu en 1886[24], alors qu'un froid glacial soufflait sur St Paul.

Codes[modifier | modifier le code]

Le Minnesota a pour codes :

  • MN, selon la norme ISO 3166-2 (liste des principales subdivisions d'un pays).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.leg.state.mn.us/leg/Symbols.asp
  2. « Resident Population Data: Population Change », United States Census Bureau,‎ 23 décembre 2010 (consulté le 8 septembre 2010)
  3. Robert Franklin, « Archaeological treasure found Up North », Star Tribune, 12 janvier 2007.
  4. State Names, Seals, Flags, and Symbols: A Historical Guide, troisième édition - Barbara S. Shearer et Benjamin F. Shearer, Greenwood Press, paru en 2002
  5. a, b et c Minnesota, R. Conrad Stein, 1990
  6. Lucius Frederick Hubbard, William Pitt Murray, James Heaton Baker, Warren Upham, Return Ira Holcombe et Frank R. Holmes, Minnesota in Three Centuries, 1655-1908: 1858. The Publishing Society of Minnesota, 1908.
  7. http://www.minnesota-visitor.com/minnesota-state-motto.html
  8. Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Chicago, Grands lacs ; Petit futé. City guide, Petit Futé, 2008 (ISBN 978-2-7469-2150-4), 436 p.
  9. « Facts and figures », infoplease.com (consulté le 22 juin 2006)
  10. (en) World Climate, « Duluth, MN, Minnesota, USA:Climate, Global Warming, and Daylight Charts and Data » (consulté le 19-06-2008)
  11. a, b, c et d Richard W. Ojakangas, Charles L. Matsch, Minnesota's Geology, Minneapolis, University of Minnesota Press, 1982, (ISBN 978-0-8166-0953-6)
  12. Greg Breining, Compass American Guides : Minnesota, Compass American Guides, 2005, 3e édition, (ISBN 978-1-4000-1484-2)
  13. « Natural history - Minnesota's geology », Minnesota DNR (consulté le 17 octobre 2006)
  14. « Table Showing Minnesota Earthquakes », University of Minnesota, Morris (consulté le 26 novembre 2006)
  15. a, b et c Monica Davey, « Les Norvégiens d'Amérique abandonnés par leur mère patrie » dans The New York Times cité dans Courrier international du 06-12-2007, [lire en ligne]
  16. a et b Philippe Coste, « Un musulman au Capitole ? », dans L'Express du 27/11/2006, (Lire en ligne)(version archivée par Internet Archive)
  17. http://elections.nytimes.com/2010/results/minnesota
  18. http://www.rfi.fr/ameriques/20110702-faillite-le-gouvernement-minnesota-cesse-activites
  19. [1]
  20. [2]
  21. [3]
  22. [4]
  23. [5]
  24. (en) Historique du Carnaval d'hiver de St Paul.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]