Michigan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

44° 20′ N 85° 35′ O / 44.34, -85.58 ()

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'État américain. Pour les autres significations, voir Michigan (homonymie).

44° 20′ 24″ N 85° 34′ 48″ O / 44.34, -85.58 ()

Michigan
Sceau
Sceau
Drapeau
Drapeau
Carte des États-Unis avec le Michigan en rouge.SurnomThe Wolverine State, The Great Lakes StateEn français : « L'État du Glouton, L'État des Grands Lacs »DeviseSi quaeris peninsulam amoenam circumspice« Si tu cherches une péninsule plaisante, regarde autour de toi. »
Carte des États-Unis avec le Michigan en rouge.

Surnom
The Wolverine State, The Great Lakes State
En français : « L'État du Glouton, L'État des Grands Lacs »

Devise
Si quaeris peninsulam amoenam circumspice
« Si tu cherches une péninsule plaisante, regarde autour de toi. »
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Capitale Lansing
Adhésion à l’Union 26 janvier 1837 (26e État)
Gouverneur Rick Snyder (R)
Sénateurs Carl Levin (D)
Debbie Stabenow (D)
Nombre de représentants 15
ISO 3166-2 US-MI
Fuseau horaire -5/-4 sauf 4 comtés de la péninsule supérieure -6/-5
Démographie
Population 9 883 640 hab. (2010[1])
Densité 39 hab./km2
Rang 8e
Ville la plus peuplée Détroit
Géographie
Altitude 275 m (min. : 174 m) (max. : Mont Arvon 603 m)
Superficie 250 941 km2
Rang 11e
– Terre 147 255 km2
– Eau (%) 103 687 km2 (41,3 %)
Coordonnées 41°41' N à 47°30' N (385 km)
82°26' W à 90°31' W (790 km)
Divers
Langues officielles De jure : Aucune
De facto : Anglais
Liens
Site web www.michigan.gov
Carte de la région du Michigan à l'époque de la Nouvelle-France par Guillaume Delisle (1718).

Le Michigan est un État du Mid-Ouest des États-Unis, presque entièrement entouré par les Grands Lacs qui forment une frontière naturelle avec la province canadienne de l'Ontario. Il est bordé au nord par le lac Supérieur, à l'ouest par le lac Michigan et le Wisconsin, à l'est par le lac Huron et le lac Érié et au sud par l'Indiana et l'Ohio. La capitale du Michigan est Lansing.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de l'État vient d'une adaptation en langue française du mot ojibwé Mishigamaw, qui signifie « grande eau » ou « grand lac »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La région fut explorée par des coureurs de bois français à partir de 1622. Elle était peuplée de tribus amérindiennes, principalement les Outaouais, les Potawatomis, les Miamis et les Hurons. Le territoire fut colonisé dans un premier temps par les Français. Le premier établissement fondé fut la mission Sainte Marie, à Sault-Sainte-Marie, en 1668, par le père jésuite Jacques Marquette. La ville de Détroit fut fondée en 1701 par Antoine de La Mothe Cadillac. La région devint un centre actif du commerce des fourrures. Les établissements français passèrent aux mains des Britanniques avec le traité de Paris de 1763. Attribuée aux États-Unis par le traité de Versailles de 1783, la région ne fut définitivement abandonnée par les Britanniques qu'en 1796. Elle fut ensuite réoccupée par les Britanniques durant la guerre de 1812. Mais ceux-ci en furent chassés en 1813 par les victoires des Américains de William Henry Harrison, près de la Thames et de Olivier H. Perry, sur le lac Érié. En 1825, l'ouverture du canal Érié favorisa le développement du commerce et provoqua une vague d'immigration. Le Territoire du Michigan se dota d'une Constitution, en 1835 et entra dans l'Union le , devenant le vingt-sixième État américain. Il connut un essor rapide à partir des années 1850 grâce à l'agriculture, à l'exploitation du bois, au développement des voies ferrées, à l'exploitation minière d'un boom du cuivre et du fer, secteur en très forte expansion dans les années 1840, des dizaines de sociétés minière du Michigan étant cotées à Boston. Près de 380 000 nouveaux immigrants arrivèrent dans le Michigan entre 1840 et 1860, en particulier pour travailler dans les mines. Plus tard, l'industrialisation fut encore plus rapide à partir de 1890 grâce à l'industrie automobile.

Au début du XXe siècle, le Michigan devint le centre de l'industrie automobile américaine, concentrée dans la région de Détroit. Celle-ci fut frappée de plein fouet par la crise de 1929. La Seconde Guerre mondiale rétablit la prospérité et le plein emploi. Le Michigan attira des émigrants noirs en provenance des États du Sud. En 1943, des tensions raciales à Détroit provoquèrent une émeute qui coûta la vie à 34 personnes. La haine raciale refit surface au cours de la lutte pour les droits civiques dans les années 1960. En 1973, Détroit a élu son premier maire noir, Coleman Young (en). Durement touchée par la crise des années 1980, l'industrie automobile a perdu beaucoup d'emplois après avoir employé plus du tiers de la main-d'œuvre industrielle du Michigan. La croissance des activités de service a permis cependant de compenser une partie des pertes d'emplois.

Après une période de croissance économique pendant les années 1990, l'État a encore souffert des difficultés au début du XXIe siècle, avec un taux de chômage régulièrement au-dessus de la moyenne nationale.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 250 941 km2, le Michigan est peuplé de 9 883 640 habitants (2010)[3].

L'État est formé par deux péninsules isolées par le détroit de Mackinac. La péninsule supérieure est une pénéplaine où affleure le bouclier canadien. Elle culmine à 603 mètres d'altitude (mont Arvon) et possède des chutes d'eau pittoresques, dont les chutes Tahquamenon. Au nord, dans le lac Supérieur, se situe le Parc national d'Isle Royale. La péninsule inférieure est formée de basses collines. Façonnée par les glaciers quaternaires, elle est aujourd'hui parsemée d'une multitude de petits cours d'eau et de lacs intérieurs. Le climat est continental humide. Les étés sont chauds et humides, et les hivers sont froids avec beaucoup de neige, particulièrement dans le Nord de l'État et sur la rive de lac Michigan. Les forêts (pins, érables, hêtres, chênes) couvrent près de la moitié du territoire du Michigan.

Il y a plus de 11 000 lacs dans l'État ; le plus grand lac intérieur est lac Houghton qui couvre 81 km2. Il y a aussi beaucoup de rivières dans le Michigan ; la plus longue est la rivière Grand, avec 420 kilomètres.

Le Michigan est le seul État des États-Unis ayant perdu des habitants entre 2000 et 2010 avec un taux de croissance négatif de la population de -0,60 %[4].

Principales villes[modifier | modifier le code]

Villes de plus de 100 000 habitants :

Politique[modifier | modifier le code]

Le Michigan est un État industriel de la région des Grands Lacs de tradition progressiste. Il fut le premier état à abolir la peine de mort en 1846 et il est longtemps resté le seul.

Historiquement, le premier congrès du parti républicain eu lieu à Jackson (Michigan) le . Le Michigan fut par la suite un bastion des républicains jusqu'à la Grande Dépression de la fin des années 1920.

État pivot lors des présidentielles[modifier | modifier le code]

Résultats des élections présidentielles[5]
Année républicains démocrates
2012 45,20 % 2 112 673 54,80 % 2 561 911
2008 40,89 % 2 048 639 57,33 % 2 872 579
2004 47,81 % 2 313 746 51,23 % 2 479 183
2000 46,14 % 1 953 139 51,28 % 2 170 418
1996 38,48 % 1 481 212 51,69 % 1 989 653
1992 36,38 % 1 554 940 43,77 % 1 871 182
1988 53,57 % 1 965 486 45,67 % 1 675 783
1984 59,23 % 2 251 571 40,24 % 1 529 638
1980 48,99 % 1 915 225 42,50 % 1 661 532
1976 51,83 % 1 893 742 46,44 % 1 696 714
1972 56,20 % 1 961 721 41,81 % 1 459 435
1968 41,46 % 1 370 665 48,18 % 1 593 082
1964 33,10 % 1 060 152 66,70 % 2 136 615
1960 48,84 % 1 620 428 50,85 % 1 687 269

Le Michigan est un État qui apporte ses voix plutôt aux Républicains lors des élections présidentielles de la seconde moitié du XIXe siècle. En 1912, il est l'un des six États à voter pour Theodore Roosevelt, alors candidat des Républicains progressistes contre Woodrow Wilson, le candidat démocrate et contre William Howard Taft, le candidat officiel du parti républicain.

Si le Michigan continue d'élire plutôt les candidats républicains à l'élection présidentielle durant le XXe siècle, il apporte néanmoins son soutien au démocrate Franklin Roosevelt en 1932 et 1936 avant d'être l'un des quelques États à lui préférer le républicain Wendell Willkie en 1940 et à soutenir le républicain Thomas E. Dewey en 1948 contre le président Harry Truman. Après avoir fortement soutenu le républicain Dwight Eisenhower dans les années 1950, il penche de nouveau vers les démocrates lors des élections de 1960, 1964 et 1968. En 1976, il soutient le président Gerald Ford, l'enfant du pays, contre Jimmy Carter. Le Gerald R. Ford Museum est notamment situé à Grand Rapids tandis que la Bibliothèque présidentielle Gerald R. Ford se trouve sur le campus de l'université du Michigan.

Aucun candidat républicain n'a remporté le Michigan depuis George H. W. Bush en 1988.

Lors de l’élection présidentielle de 2004, le candidat démocrate John Kerry l'a emporté avec 51,23 % des voix contre 47,81 % au président républicain sortant George W. Bush, réélu au plan national. En 2008, le démocrate Barack Obama y a obtenu 57 % des voix contre 40 % au républicain John McCain et en 2012 il a obtenu 54,80 % des voix contre 45,20 % au républicain Mitt Romney.

Les républicains dominent les zones rurales de l'Ouest et du Nord de l'État, plus spécifiquement la région de Grand Rapids mais aussi la banlieue de Détroit tandis que les démocrates dominent l'Est de l'État et les villes de Détroit, Ann Arbor, Flint et Saginaw.

Administration locale[modifier | modifier le code]

De 2003 à 2011, le gouverneur de l'État du Michigan fut la démocrate Jennifer Granholm. Si le poste de lieutenant-gouverneur est détenu par un démocrate durant cette période, ceux de secrétaire d’État et d'attorney général sont détenus par des républicains. Le , le républicain Rick Snyder est devenu le nouveau gouverneur de l'État.

Les deux chambres du Congrès du Michigan sont dominés par les républicains lors de la session 2011-2013. Les républicains détiennent ainsi 68 des 110 sièges de la chambre basse et 26 des 38 sièges du Sénat[6].

Représentation fédérale[modifier | modifier le code]

Au niveau fédéral, les deux sénateurs de l’État sont les démocrates Carl Levin et Debbie Stabenow alors que neuf républicains et six démocrates représentent l’État à la Chambre des représentants durant le 112e congrès (2011-2013).

Économie[modifier | modifier le code]

Longtemps dominée par le commerce de la fourrure, l'agriculture, l'industrie du bois et l'exploitation minière, l'économie de l'État est aujourd'hui diversifiée suite à une importante industrialisation au XXe siècle. Les richesses minérales sont très abondantes. Les plus importantes sont les minerais de fer et de cuivre, l'argent, la potasse, le charbon, le sel gemme, le pétrole et le gaz naturel. L'agriculture et la sylviculture sont restées des secteurs importants. Les principales ressources agricoles sont l'élevage laitier et bovin, les céréales, le soja, la betterave à sucre, la pomme de terre, les légumes et les arbres fruitiers. Les vergers sont concentrés en bordure du lac Michigan. L'État est l'un des premiers producteurs nationaux de cerises, de pommes, de prunes et de poires. Le Michigan est l'un des principaux États industriels des États-Unis. L'industrie automobile est dominante. L'État du Michigan est le premier centre de production de véhicules de tourisme des États-Unis. Trois des principaux constructeurs automobiles américains, General Motors, Ford et Chrysler, ont leur siège mondial dans la région de Détroit. Les autres activités industrielles sont le raffinage pétrolier, la construction mécanique, la sidérurgie, la chimie, l'électronique, l'industrie du caoutchouc et des matières plastiques, l'agroalimentaire, le textile (confection), l'industrie du bois (papeterie, meubles).

L'industrie du tourisme est également très importante. Les principaux sites touristiques sont l'Isle Royale National Park, sur le lac Supérieur ; le Pictured Rocks National Lakeshore, aux falaises de grès multicolores ; le Sleeping Bear Dunes National Lakeshore, grandes dunes situées en bordure du lac Michigan. Des sites historiques commémorent l'installation des premiers colons. Les Grands Lacs ont un poids considérable dans l'économie du Michigan, notamment pour le transport des matières premières. Détroit est le principal port de l'État.

Le secteur automobile est bien représenté avec les firmes américaines et étrangères (PSA, Renault…). L’État du Michigan accueille 22 sièges sociaux des 500 plus grandes entreprises américaines.

Le Michigan est notamment le berceau du secteur automobile américain, et en particulier de Ford qui s'est développé autour de Détroit.

L'État est le plus dévasté économiquement du pays avec une récession continue depuis 2001, il y encore eu un recul de 1,2 % du PIB en 2007[7]. En 2007, avant la crise financière, il avait le taux de chômage le plus élevé de la nation, à 11,6 % de la population active[8]. En décembre 2010, alors que la crise économique a touché la nation entière, le Michigan – qui reste pauvre – n'a plus le plus fort taux de chômage du pays (11,7 %). La Californie, la Floride, le Rhode Island, et surtout le Nevada ont des taux de chômage plus élevés[9].

Culture[modifier | modifier le code]

Art[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]