Faith No More

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Faith No More

Description de cette image, également commentée ci-après

Faith No More à Brixton en 2009

Informations générales
Pays d'origine San Francisco Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Funk rock, metal alternatif, rock expérimental, rock alternatif, fusion
Années actives De 1982 à 1998
Depuis 2009
Labels Slash Records
London Records
Reprise Records
Mordam Records
Composition du groupe
Membres Mike Bordin
Billy Gould
Roddy Bottum
Mike Patton
Jon Hudson
Anciens membres Chuck Mosley
Courtney Love
Trey Spruance
Dean Menta
« Big » Jim Martin
Mark Bowen

Faith No More est un groupe de rock américain formé en 1982 à San Francisco. Leur style musical combine des éléments variés : heavy metal, funk, punk hardcore, rock progressif, soul, hip-hop, easy-listening et même jazz. Faith No More s'est dissous en 1998 mais s'est reformé en 2009.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Faith No More commença en tant que groupe lorsque Billy Gould, Mike Bordin, et Roddy Bottum se mirent à jouer ensemble. Suite à la recommandation de Cliff Burton, Jim Martin fut rajouté à la formation[1]. Ce dernier avoua plus tard que le nom du groupe venait d'un chien sur lequel ils avaient parié[1]. Le groupe changea aussi fréquemment de chanteurs, et Courtney Love, qui est une bonne amie de Roddy Bottum[2], chanta très brièvement avec le groupe [3]. Un enregistrement de Courtney Love chantant avec Faith No More a depuis refait surface[4].

La Californie, l’État américain où le groupe fit ses débuts.

Chuck Mosley devint le chanteur à plein temps et apparut sur leurs deux premiers albums, We Care A Lot (1985) et Introduce Yourself (1987). Une chanson bien connue du groupe à cette époque était We Care a Lot, une satire de la prévalence des efforts caritatifs de groupes de rock comme le Live Aid et We Are the World[5].

Pendant cette période, les membres du groupe s'étaient fait la réputation d'être en conflit les uns avec les autres. Dans une interview en 1987, Mosley déclara que Jim Martin l'avait frappé avec une bouteille, et les rumeurs parlaient de confrontations physiques entre les membres du groupe. Cela valut au groupe un article dans le journal britannique Melody Maker, où leurs relations étaient comparées à de la "haine pathologique". Bordin, en particulier, semblait faire office de bouc émissaire au sein du groupe, il était en effet la victime de nombreuses farces.

The Real Thing[modifier | modifier le code]

Mike Patton

Mosley fut remercié en 1988, en raison d'un « comportement imprévisible, » et remplacé par le chanteur Mike Patton[5]. Ce dernier, chanteur au sein de Mr. Bungle, un groupe de son lycée, a été recruté par Martin après que celui-ci eut entendu une démo de Mr. Bungle. Patton quitta l'Humboldt State University pour rejoindre Faith No More. En deux semaines, il écrit toutes les paroles pour les chansons de l'album The Real Thing, qui fut nommé aux Grammy Awards[6].

The Real Thing, édité en 1989, a été décrit comme « un mélange entre Led Zeppelin, Funkadelic, et les débuts de Brian Eno[7]. » Le clip du morceau Epic fut beaucoup joué sur MTV pendant l'été 1990, malgré la colère des activistes en faveur des droits des animaux (le clip contenait des images prises au ralenti d'un poisson se débattant hors de l'eau)[8],[9]. Cette même année, Faith No More donna des concerts mémorables aux MTV Video Music Awards, le 6 septembre 1990, et au cours du 666ème épisode de Saturday Night Live, le 1er décembre 1990.

Quelques-unes des chansons sur The Real Thing furent par la suite utilisées par des publicitaires, et les paroles du single Epic furent utilisées dans le manga The Dirty Pair, a Plague of Angels, où deux femmes policiers d'un monde futuriste vont au karaoké et chantent Epic. La chanson From out of Nowhere peut être entendue dans les jeux Madden NFL 2005 et NHL 2005; Falling to Pieces est mis en évidence dans le film de guerre de Ridley Scott La Chute du faucon noir, durant lequel la chanson est jouée pendant que les soldats se préparent pour leur mission. Faith No More partit en tournée avec les Guns N' Roses après avoir sorti The Real Thing.

Epic fait partie du jeu vidéo Rock Band sur les consoles Xbox 360, PlayStation 2, et PlayStation 3. Le jeu est paru en novembre 2007[10].

Angel Dust[modifier | modifier le code]

Faith No More dévoilèrent une nature distinctement expérimentale sur leur album suivant, Angel Dust, de 1992. Un journaliste décrit l'album comme étant "l'un des albums les plus complexes et confus jamais sorti par un grand label discographique"[11], et un autre écrit: "A Small Victory, qui semble passer de Madame Butterfly à Metallica en passant par Nile Rodgers … révèle une facilité de développement en combinant des éléments improbables dans une élaboration originale et surprenante"[12].

Angel Dust contenait les singles Midlife Crisis, A Small Victory, et un ré-enregistrement de la musique du film Macadam Cowboy. La chanson Midlife Crisis a été utilisée dans les jeux vidéo Grand Theft Auto: San Andreas et Tony Hawk's Underground 2. Les versions plus tardives de l'album contenaient une reprise de la chanson des Commodores, Easy, qui devint le principal succès du groupe dans une partie du monde. Leur version de Easy fut utilisée en 2006 dans une publicité pour Levi's. Bien qu'il ait reçu moins de succès que The Real Thing, Angel Dust fut vendu à 700 000 exemplaires aux États-Unis, et réussit à avoir de meilleurs classements dans plusieurs hit-parades étrangers. En Allemagne par exemple, l'album fut disque d'or pour avoir vendu plus de 270 000 exemplaires.

Après leur tournée pour Angel Dust pendant l'été 1992, le guitariste Jim Martin fut informé par fax qu'il était viré du groupe, et ceci juste avant de commencer l'enregistrement du nouvel album, King for a Day... Fool for a Lifetime en 1995. Il fut remplacé par Trey Spruance, guitariste de Mr. Bungle, qui quitta le groupe peu après, juste avant de débuter leur tournée mondiale. Spruance fut remplacé par Dean Menta.

King for a Day... Fool for a Lifetime[modifier | modifier le code]

King for a Day... Fool for a Lifetime, paru en 1995, était un album d'égale expérimentation, qui variait les styles et les humeurs de lourd et lent à spasmodique et jazzy. Aux États-Unis, l'album n'eut pas beaucoup de succès, et ne resta que très peu de temps dans les hit-parades. Les ventes de l'album étaient moindres que celles d'Angel Dust (1 500 000 exemplaires). Le groupe décida donc de réduire leur tournée mondiale de quatre mois, d'annuler les singles Gentle Art Of Making Enemies et Take This Bottle, et sortirent un coffret contenant leurs singles, leurs faces B, et quelques interviews entre les chansons. King for a Day... Fool for a Lifetime se vendit bien au Royaume-Uni et en Allemagne, et fut même N°1 des hit-parades en Australie.

Album of the Year[modifier | modifier le code]

1997 vit la sortie de Album of the Year, ainsi que l'arrivée d'un nouveau guitariste, Jon Hudson, ancien colocataire de Billy Gould. L'album eut un début beaucoup plus populaire qu'il n'avait été envisagé initialement dans certains pays : l'album fut n°2 des hit-parades allemands (et fut plus tard disque d'or), il prit la première place des hit-parades en Australie (pour devenir plus tard disque de platine). Dans douze autres pays d'Europe autres que l'Allemagne, l'album fut soit disque d'or, soit disque de platine. Aux États-Unis par contre, la réaction fut lente, et les singles Ashes To Ashes et Last Cup Of Sorrow eurent peu de succès. L'album atteint tout de même la 41e place aux classements[5]. Le clip de Last Cup of Sorrow était inspiré du film d'Alfred Hitchcock Sueurs froides. Un autre single, Stripsearch, sortit dans plusieurs pays (excepté aux États-Unis et au Royaume-Uni). Le single She Loves Me Not fut annulé, indiquant une rupture imminente.

La fin de Faith No More[modifier | modifier le code]

Tôt dans l'année 1998, des rumeurs de la dissolution du groupe se répandirent sur Internet. Une des premières rumeurs fut celle d'un newsgroup Faith No More qui déclarait que Mike Patton avait quitté le groupe pour pouvoir participer à ses divers autres projets musicaux. Cette rumeur, bien que niée à l'époque, se révéla être partiellement correcte. Le groupe annula leur tournée avec Aerosmith et, le 19 avril 1998, Bill Gould envoya des emails et des fax contenant le message suivant :

« Après 15 longues et fructueuses années, Faith No More a décidé de mettre fin à la spéculation au sujet de sa séparation imminente... en se séparant. La décision entre les membres est réciproque, et il n'y aura pas de pointage du doigt, pas de noms, sauf pour dire, pour mémoire, que "Puffy a commencé". Par ailleurs, cette séparation permettra à chaque membre de poursuivre ses projets individuels sans entrave. Enfin, et surtout, le groupe tient à remercier tous ses fans et ses associés, qui sont restés et ont appuyé le groupe tout au long de son histoire. »

Faith No More joua son dernier concert à Lisbonne, au Portugal, le 7 avril 1998[6].

Après Faith No More[modifier | modifier le code]

Après la rupture du groupe, les membres de Faith No More sont partis dans différents projets musicaux.

Mike Patton continua à travailler avec son premier groupe Mr. Bungle, avec qui il jouait déjà avant de rentrer dans Faith No More. Plus tard, il travailla avec le producteur Dan the Automator sur divers albums dont l'album de Lovage: Music to Make Love to Your Old Lady By. D'autres projets dans lesquels Patton est ou était impliqué sont Tomahawk, Fantômas, Peeping Tom, Maldoror et The Dillinger Escape Plan. Il a aussi collaboré avec des artistes tels que John Zorn, Björk, Rahzel, et Imani Coppola.

Roddy Bottum (claviériste) fonda le groupe Imperial Teen.

Jim Martin, guitariste du groupe, collabora avec Anand Bhatt. Il participa à plusieurs albums, dont Antipop de Primus, ainsi qu'un album solo appelé Milk and Blood, en 1996. Il est aussi apparu sur l'album éponyme d'Echobrain aux côtés de l'ancien bassiste de Metallica Jason Newsted.

Mike Bordin joue régulièrement avec le groupe d'Ozzy Osbourne ainsi qu'avec Black Sabbath et il était aussi un membre de Korn lorsque leur batteur David Silveria ne pouvait partir en tournée faute d'un poignet brisé. Il joua la batterie pour l'album de Jerry Cantrell Degradation Trip.

Billy Gould était un membre de Brujeria ainsi que le fondateur de Koolarrow Records, et s'est occupé de la sortie de plusieurs compilations Faith No More. Il a aussi joué quelques chansons de l'album Transgression de Fear Factory en 2005. En 1998, Billy Gould produit l'album Vainajala du groupe de rock finlandais CMX.

Reformation[modifier | modifier le code]

Début 2009, plusieurs sources, dont Kerrang! et Blabbermouth, annoncent que le groupe pourrait se reformer en 2009[13].

Le 25 février 2009[14], Bill Gould a confirmé la reformation pour une série de dates en Europe, avec le line-up d'Album of the Year. En France, Faith No More s'est produit uniquement au festival Rock en Seine, le 29 août 2009 et en Belgique, au Pukkelpop le 20 août (ainsi qu'au Sziget Festival à Budapest, le 16 août de la même année)

En 2010, lors de leur tournée australienne, le groupe a ajouté des reprises à son répertoire dont le titre "Switch" de Siouxsie and the Banshees[15]. Le groupe revient en Europe au cours de l'été pour notamment être l'une des têtes d'affiche du Dour festival, en Belgique.

Faith No More joue en tête d'affiche pour la deuxième édition du festival Sonisphere le 7 juillet 2012 à Amnéville en France.

Évolution du line-up[modifier | modifier le code]

Date Basse Batterie Clavier Chant Guitare
1980 Bill Gould Mike Bordin Wade Worthington Mike Morris "The Man"
1981 Roddy Bottum
1982 Joe Pie "Pop-o-Pie" Jake Smith
1983 Walter/P.Frazer M.Stewart/M.Bowen
- Courtney Love Mark Bowen
1984 Chuck Mosely
- Jim Martin
1985
1986
1987
1988 Mike Patton
1989
1990
1991
1992
1993 Trey Spruance
1994
1995 Dean Menta
1996
1997 Jon Hudson
1998
1999/
Split
2008
2009 Bill Gould Mike Bordin Roddy Bottum Mike Patton Jon Hudson
2010
2011
2012

Membres[modifier | modifier le code]





Membre Instrument(s) Dates Albums enregistrés
Roddy Bottum claviers 1982–1998 tous
Billy Gould basse 1982–1998 tous
Mike "Puffy" Bordin batterie 1982–1998 tous
"Big" Jim Martin guitare 1983–1993 We Care a Lot, Introduce Yourself, The Real Thing, Angel Dust
Chuck Mosley chant 1983–1988 We Care a Lot, Introduce Yourself
Mark Bowen guitare 1983  
Courtney Love chant 1983  
Mike Patton chant/autre 1988–1998 The Real Thing, Angel Dust, King for a Day... Fool for a Lifetime, Album of the Year
Trey Spruance guitare 1995 King for a Day... Fool for a Lifetime
Dean Menta guitare 1995–1997  
Jon Hudson guitare 1997–1998 Album of the Year

Discographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Discographie de Faith No More.

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Année Titre Directeur[16]
1988 "We Care a Lot" Bob Biggs & Jay Brown
"Anne's Song" Tamra Davis
1989 "From out of Nowhere" Doug Freel
1990 "Epic" Ralph Ziman
"Falling to Pieces"
"Surprise! You're Dead!" Billy Gould
1992 "Midlife Crisis" Kevin Kerslake
"A Small Victory" Marcus Nispel
"Everything's Ruined" Kevin Kerslake
"Easy" Barry McGuire
1993 "Another Body Murdered"[17] Marcus Raboy
1995 "Digging the Grave"
"Ricochet" Alex Hemming
"Evidence" Walter A. Stern
1997 "Ashes to Ashes" Tim Royes
"Last Cup of Sorrow" Joseph Khan
"Stripsearch" Philip Stolzt
1998 "I Started a Joke" Vito Rocco

Autres clips[modifier | modifier le code]

  • "From out of Nowhere" (live)
  • "Caffeine" (live sur Hanging with MTV)
  • "Everything's Ruined" (live)
  • "This Guy's In Love With You" (live à Sydney)

VHS[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Rees & Crampton (1996), p. 317
  2. Greg Prato, « Bottum, Courtney Love Go To The Movies », Billboard.com,‎ 16 mars 2005 (consulté le 4 juin 2007)
  3. « Interview en 1997 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  4. « Courtney Minelli (Love) in Faith No More - The Proof »,‎ 13 janvier 2002 (consulté le 4 juin 2007)
  5. a, b et c (en) Rolling Stone Press (2001), p. 322
  6. a et b « Biographie de Faith No More », www.fnm.com (consulté le 5 mai 2007)
  7. Ned Raggett, « The Real Thing Review », allmusic (consulté le 4 juin 2007)
  8. « Inventory: 9 Music Videos Featuring Animals In Prominent Roles », A.V. Club,‎ 9 avril 2007 (consulté le 4 juin 2007)
  9. Travis Lowell, [http://%5Bhttp://www.toxicuniverse.com/review.php?rid=10001425 « http://www.toxicuniverse.com/review.php?rid=10001425 »%5D (%5Bhttp://web.archive.org/web/*/http://www.toxicuniverse.com/review.php?rid=10001425 Archive%5D%5Bhttp://archive.wikiwix.com/cache/?url=http://www.toxicuniverse.com/review.php?rid=10001425 Wikiwix%5D%5Bhttp://archive.is/http://www.toxicuniverse.com/review.php?rid=10001425 Archive.is%5D%5Bhttp://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:http://www.toxicuniverse.com/review.php?rid=10001425 Google%5D • %5B%5BProjet:Correction des liens externes#J'ai trouvé un lien mort, que faire ?|Que faire ?%5D%5D). Consulté le 2013-03-24%5B%5BCatégorie:Article contenant un lien mort%5D%5D « Faith No More: The Real Thing Review »], Toxic Universe,‎ 20 juin 2001 (consulté le 4 juin 2007)
  10. IGN, « GC 2007: More Rock Band Track List Revealed »
  11. Stephen Thomas Erlewine, « Biographie de Faith No More », allmusic (consulté le 4 juin 2007)
  12. Ira Robbins, « Biographie de Faith No More », Trouser Press (consulté le 4 juin 2007)
  13. (en) « Article sur la réunion possible du groupe », Blabbermouth.net,‎ 29 novembre 2008 (consulté le 10 décembre 2008)
  14. (en) « FAITH NO MORE Officially Confirms Reunion Plans; Band Lineup Revealed »
  15. Faith No More reprenant "Switch" de Siouxsie and the banshees Melbourne 2010
  16. Faith No More. Live at the Brixton Academy, London: You Fat Bastards/Who Cares a Lot?: The Greatest Videos (DVD). Rhino Entertainment. Consulté le 10 mai 2008
  17. Joué avec des Boo-Yaa Tribe.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rolling Stone Press (2001), The Rolling Stone Encyclopedia of Rock & Roll (Third Edition), ISBN 0-7432-0120-5
  • Dafydd Rees & Luke Crampton (1996), Encyclopedia of Rock Stars, ISBN 0-7894-1263-2

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :