Bad Brains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bad Brains

Description de cette image, également commentée ci-après

Bad Brains en concert à Baltimore en 2007

Informations générales
Naissance 1977
Washington (district de Columbia)
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical punk hardcore, reggae
Site officiel badbrains.com
Composition du groupe
Membres H.R.
Dr. Know
Darryl Jenifer
Earl Hudson
Anciens membres Israel Joseph I
Chuck Mosley
Sid McCray

Bad Brains est un groupe de punk hardcore et de reggae fondé en 1977 à Washington par quatre afro-américains rastafariens dont le chanteur Paul Hudson connu sous le nom de H.R. (initialement pour Huntin' Rod, « verge en chasse », plus tard pour Human Right, « droits de l'homme »).

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

Les Bad Brains sont issus d'un groupe de jazz fusion connu sous le nom de Mind Power, réunissant le chanteur H.R., le guitariste Gary Miller dit « Dr Know », le bassiste Derryl Jenifer et le batteur Earl Hudson (frère de H.R.). La découverte des Ramones et des Sex Pistols leur fit radicalement changer de style musical. En décembre 1978, H.R. invita 200 convives à assister dans sa maison au concert de son nouveau groupe à Forestville dans le Maryland.

Le nom « Bad Brains » est tiré d'une composition des Ramones. « Nous voulions jouer une musique qui heurtaient les riches qui ont oublié l'émotion » raconte H.R[1]. La violence de leur approche est équilibrée par quelques compositions de reggae. Les textes sont partagés entre le commentaire socio-politique et la dévotion à Jah.

Les Bad Brains sont très influents mais restent mésestimés dans leur contribution au rock indépendant. Adam Yauch (bassiste et rappeur des Beastie Boys) les désigne pourtant comme une influence majeure. Le groupe apporte prouesse, précision et virtuosité à une forme de musique qui se désintéressait généralement de cet aspect ; de ce fait certains l'associent à tort à la scène rock fusion. En effet, à la différence de beaucoup d'autres groupes appartenant à la même mouvance, les Bad Brains sont d'excellents musiciens, jouant avec une intensité et une rapidité singulière. La complexité du jeu de guitare de Dr. Know est hors du commun au sein de la scène punk de l'époque. Par ailleurs, le fait qu'ils soient quatre musiciens noirs, dans une scène principalement blanche, les distingue encore un peu plus.

La carrière du groupe, hors de la norme du courant majoritaire, est chaotique. Les séparations et reformations sont multiples. La personnalité perturbée du chanteur H.R., à la tessiture unique en son genre, est une entrave au succès même après l'avènement mondial de Nirvana.

Bad Brains se reforme à l'occasion de la fermeture de la salle de concert CBGB's à New York pour 3 concerts en octobre 2006.

Un nouvel album produit par Adam Yauch intitulé Build A Nation est publié sur le label Megaforce Records en juin 2007. S'il marque la volonté de se rapprocher de la concision des débuts, il surprend par le chant de H.R. En effet, la voix la plus impérieuse du hardcore américain, mélange iconoclaste de puissance et de souplesse, s'est étiolée. Le titre hardcore « On Like Pop Corn » enregistré après l'album God Of Love où le chanteur faisait encore preuve de vitalité, n'a pas été inclus. Une tournée européenne réduite est organisée. Elle ne comprend pas de passage en France en dépit du fait que le groupe ait joué pour la dernière fois à Paris en 1994. Le concert des halles de Schaerbeek à Bruxelles montre un groupe qui reste d'une grande force musicale malgré la décrépitude vocale de son chanteur. Après cette tournée, il se produit en Amérique du Sud au mois d'avril 2008. Les prestations scéniques marquent le retour d'Israel Joseph I, chanteur intérimaire pendant la période Rise. Au printemps 2009, un concert annoncé à l'Élysée Montmartre de Paris dans la formation classique est finalement annulé.[réf. nécessaire]

Composition[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

On peut voir un tee-shirt des Bad Brains dans l'épisode Le hasard fait bien les choses de la série américaine Earl (Saison 3).

On peut également voir un tee shirt des Bad Brains dans le film Stick It ; il est porté par le personnage principal Hayley Graham.

Le groupe français le Peuple de L'Herbe a repris un des logos des Bad Brains pour la pochette de son album live Tilt Live.

Le morceau « Pay to cum » des Bad Brains fait partie de la bande originale du film After Hours de Martin Scorsese, au moment où le personnage principal Paul Hackett, entre dans le club Berlin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. George Hurchalla, Going Underground, Édition RytRut, 2009, page 58.