Barbra Streisand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Streisand.

Barbra Streisand

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Barbra Streisand en 1965.

Nom de naissance Barbara Joan Streisand
Surnom "Babs"
Naissance 24 avril 1942 (72 ans)
New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Chanteuse
Actrice
Réalisatrice
Productrice
Scénariste
Films notables Funny girl
Hello, Dolly !
On s'fait la valise, Doc ?
Nos plus belles années
Yentl

Le Prince des marées
Site internet Site officiel

Barbara Joan Streisand, dite Barbra Streisand, née le 24 avril 1942 à Brooklyn, New York est une chanteuse, actrice, réalisatrice, productrice américaine et auteur du livre My Passion for Design qui comprend des photos de ses résidences, notamment celle de Californie.

Elle a remporté deux Oscars[1], huit Grammy Awards[2], cinq Emmy Awards dont un Daytime Emmy[3], un Tony Award d'honneur, l'American Film Institute award, le Kennedy Center Honors award[4], un Peabody Award[4], et est l'une des rares artistes à avoir remporté l'Oscar, l'Emmy, le Grammy et un Tony Award.

Elle est l'une des artistes ayant vendu le plus de disques, avec plus de 71,5 millions d'albums vendus aux États-Unis et plus de 140 millions d'albums vendus dans le monde entier[5],[6]. Elle est l'artiste féminine la mieux classée sur la Recording Industry Association of America's (RIAA) Top Selling Artists list, ainsi que la seule femme du "top ten". Avec Frank Sinatra, Cher, and Shirley Jones, elle est la seule artiste à avoir remporté un Oscar du meilleur acteur et à avoir au moins un album numéro 1 au classement Billboard Hot 100.

Selon la RIAA, Streisand détient le record du nombre d'albums ayant été dans le top ten – un total de 31 depuis 1963[7]. B. Streisand détient aussi le record de longévité (48 ans) entre son premier et son dernier album du top-ten. Avec son album Love Is the Answer, elle devient la seule artiste à détenir un album numéro un des ventes sur cinq décennies consécutives[8]. Selon la RIAA, elle a enregistré plus de 51 disques d'or, 30 disques de platine, et 13 disques multi-platine aux États-Unis[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Les parents de Barbra sont Diana et Emanuel Streisand. Elle a un frère prénommé Sheldon J. Streisand et une demi-sœur, également chanteuse, qui s'appelle Roslyn Kind. Le jeudi 21 mars 1963, Barbra épouse Elliot Gould alors âgé de 24 ans et elle de 20 ans mais ils divorcent le mercredi 9 juillet 1971. Est né de cette union un garçon, Jason Emanuel Gould. Le mercredi 1er juillet 1998 Barbra se marie en secondes noces avec James Brolin alors âgé de 57 ans et Barbra de 56 ans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Barbra Streisand en 1962.

Enfance et adolescence[modifier | modifier le code]

Née le 24 avril 1942 dans le quartier de Brooklyn à New York, au sein d'une famille juive ashkénaze, Barbra Streisand grandit auprès de son beau-père, Louis Kind, instituteur jugé violent, et de sa mère, Diana (née Ida Rosen), secrétaire scolaire, absente et peu réconfortante. Son véritable père, Emanuel Streisand est mort d'une complication d'une crise d’épilepsie quand elle avait un an.

Elle sait très vite qu’elle veut faire du théâtre ou du cinéma : elle imite les publicités qui passent à la télévision et elle passe ses après-midi dans les salles obscures, à avaler tous les films, quels qu’ils soient.

Adolescente, elle abandonne les études après sa dernière année de collège pour chanter dans un nightclub. Elle réalise son premier disque amateur à 13 ans, participe à plusieurs pièces de théâtre entre l'été 1957 et l'été 1959 et remporte son premier concours de radio crochet en 1960, à l'époque où elle décide de supprimer le deuxième « a » de son prénom.

Du night-club au premier album[modifier | modifier le code]

Elle fait sa rentrée à partir de septembre 1960 au night-club de New York Bonsoir.

En 1961, on la sollicite partout. Elle voyage entre les clubs (Détroit, Saint-Louis, New York et même au Canada) et la radio, puis apparaît pour la première fois à la télévision dans The Jack Paar Tonight Show le 5 avril 1961 sur la chaine NBC.

Engagée en 1962 sur I Can Get It For You Wholesale. La pièce est un succès et pour sa première apparition à Broadway, Barbra Streisand remporte le New York Drama Critics Award de la meilleure actrice dans un second rôle et est nommée pour un Tony Award.

Son 1er album, sorti de chez Columbia Records de son premier disque, The Barbra Streisand Album en 1963, remporte trois Grammy Awards (Album de l'Année, Vocaliste Féminine de l'Année et Meilleure Couverture).

La chanteuse[modifier | modifier le code]

Ses qualités de chanteuse séduisent la Columbia, qui lui fait signer un contrat en 1962. Elle décroche le premier rôle dans la comédie musicale Funny Girl (1964), retraçant la carrière de Fanny Brice, célèbre comédienne à Broadway du temps des Ziegfeld Follies. Cette pièce devient très vite un énorme succès de Broadway. Son interprétation lui apporte sa deuxième nomination aux Tony Awards.

Chanteuse très populaire maintes fois récompensée aux Grammys, Barbra Streisand écume les scènes et contribue à plus d'une soixantaine d'albums tout au long de sa carrière, comprenant des reprises de succès du Broadway des années 1920-1930, des interprétations de grands standards de jazz ou de musique pop des seventies, des bandes originales de films.

L'actrice[modifier | modifier le code]

Ce n'est alors pas un hasard si sa première apparition à l'écran est dans la comédie musicale Funny Girl, adaptation de son succès sur scène réalisée en 1968 par William Wyler. Ce rôle lui rapporte un Oscar (gagné ex æquo avec Katharine Hepburn).

L'actrice domine de sa voix les comédies musicales Hello, Dolly ! (1969), Funny Lady (1975) ou encore Une étoile est née (1976) dont la chanson phare : Evergreen, lui permet d'obtenir l'Oscar de la meilleure chanson originale.

Son parcours sur grand écran est également rythmé par des comédies classiques (La Chouette et le pussycat, 1970 ; Ma femme est dingue, 1974; Mon beau-père, mes parents et moi, 2003) ainsi que par des films à tonalité dramatique (Nos plus belles années, 1973 et sa chanson The Way We Were ; Cinglée, 1987).

Barbra Streisand en 1995.

Shows télévisés[modifier | modifier le code]

Barbra Streisand a produit une série de quatre shows télévisés novateurs entre 1965 et 1973, sur CBS, et dont elle a entièrement contrôlé l'aspect artistique. Entièrement dédiés à Streisand, les trois premiers shows sont structurés en trois parties distinctes dont une au moins consistait en une prestation dans les conditions du direct devant un public.

My Name Is Barbra, diffusé le 28 avril 1965, est couronné par deux Emmy Awards et un énorme succès d'audience. Color Me Barbra (30 mars 1966) dont une partie au Philadelphia's museum of arts, puis The Belle of 14th Street rendant hommage au vaudeville américain (11 octobre 1967) suivent avec le même succès.

Pour le 4e show, Barbra Streisand…and other musical instruments (2 novembre 1973), Streisand revient à un format one woman show avec un invité de marque : Ray Charles, avec qui elle chante en duo trois chansons. Le thème de ce show : la diversité des instruments de musique et des cultures musicales à travers le monde, et la place de la voix comme instrument à part entière. À ce titre, elle tient une note de 22 secondes à la fin de I Got Rhythm Medley.

La réalisatrice[modifier | modifier le code]

Barbra Streisand passe à trois reprises à la réalisation : avec la comédie Yentl en 1983 (adaptée d'une nouvelle de Isaac Bashevis Singer) pour laquelle elle remporte le Golden Globe du meilleur film de comédie et est nommée pour le prix du pire acteur (elle joue un travesti) des Razzie Awards, puis les comédies romantiques Le Prince des marées (1991) et Leçons de séduction (1996). La comédienne dévoile ainsi une facette plus personnelle, prouvant une nouvelle fois son insatiable éclectisme.

Notoriété[modifier | modifier le code]

Elle a reçu, le jeudi 28 juin 2007 à l'Élysée les insignes d'officier de la Légion d'honneur. Le président de la République Nicolas Sarkozy étant grand fan de la star a prononcé une allocution au cours de laquelle il lui a rendu hommage et témoigné de « l'attachement des Français à cette femme d'exception, amoureuse de la France, qui, après 47 ans de carrière, a donné, pour la première fois à Paris, un inoubliable concert », le 26 juin, accompagnée d'un orchestre de 58 musiciens et de quatre chanteurs de Broadway devant quelque dix mille personnes.

En 2008, personne n'oublie qu'elle est l'artiste féminine qui a vendu le plus d'albums aux États-Unis[10] : la Recording Industry Association of America (RIAA) comptabilisait 71 millions d'albums vendus depuis 1963, dont 50 albums ont été certifiés d'Or, 30 de Platine, 13 multi Platine, et récompensés par 8 Grammy Awards ; seul Elvis Presley et Michael Jackson ont fait mieux. C'est également la seule artiste à avoir couvert 5 décennies en ayant au moins un album placé no 1 du Top 100 pour chacune d'elles [11]. Au cinéma, elle a été récompensée par 2 Oscars et 9 Golden Globes.

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Démocrate convaincue, très critique contre la politique de George W. Bush, Streisand a toujours assisté aux congrès du parti dont elle est membre et soutenu ses différents candidats aux élections. En 2008, elle a soutenu Hillary Clinton, pour les primaires à la nomination démocrate aux présidentielles.

Récents événements[modifier | modifier le code]

En janvier 2011, Arthur Laurents annonce que la star devrait incarner le rôle de Madame Rose dans une prochaine adaptation de Gypsy, comédie musicale de Arthur Laurents, Jule Styne et Stephen Sondheim, produite par Joel Silver[12]. Il est par la suite confirmé, en mars 2012, que le projet est sur les rails, et que Julian Fellowes a été engagé pour écrire la version finale du script[13].

Le dernier long-métrage en date de la star, la comédie Maman, j'ai raté ma vie, réalisée par Anne Fletcher et où Barbra Streisand donne la réplique à Seth Rogen, est sorti le 19 décembre 2012 aux États-Unis[14] ; cette comédie sur les rapports mère-fils lors d'un road movie à travers les États-Unis est sortie directement en vidéo en France en juillet 2013.

Barbra Streisand souffre d'un trouble mineur de l'audition : les acouphènes (Tinnitus aureum) ; elle entend des infrasons et des ultrasons ainsi qu'une sorte de bourdonnement ou de sifflement qui se fait entendre, souvent après une émotion forte. L'acouphène fut un calvaire pour la chanteuse ; elle put néanmoins en tirer parti, car en entendant les ultrasons et les infrasons, elle a pu améliorer sa voix[15],[16]

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Barbra Streisand est doublée par :

puis par :

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1963 : The Barbra Streisand Album
  • 1963 : The Second Barbra Streisand Album
  • 1964 : The Third Album
  • 1964 : People
  • 1965 : My Name Is Barbra
  • 1965 : My Name Is Barbra, Two…
  • 1966 : Color Me Barbra
  • 1966 : Je m'appelle Barbra
  • 1967 : Simply Streisand
  • 1967 : A Christmas Album
  • 1969 : What About Today ?
  • 1970 : Stoney End
  • 1971 : Barbra Joan Streisand
  • 1973 : Barbra Streisand… And Other Musical Instruments
  • 1974 : The Way We Were
  • 1974 : ButterFly
  • 1975 : Lazy Afternoon
  • 1976 : Classical Barbra (réédition incluant deux titres inédits en 2013)
  • 1977 : Streisand Superman
  • 1978 : Songbird
  • 1979 : Wet
  • 1980 : Guilty
  • 1984 : Emotion
  • 1985 : The Broadway Album
  • 1988 : Till I Loved You
  • 1993 : Back to Broadway
  • 1997 : Higher Ground (voir titres et détails ci-dessous)
  • 1999 : A Love Like Ours
  • 2001 : Christmas Memories
  • 2003 : The Movie Album
  • 2005 : Guilty Pleasures
  • 2009 : Love Is the Answer
  • 2011 : What Matters Most
  • 2012 : Release Me
  • 2013 : Back to Brooklyn
  • 2014 : Partners

Trames sonores[modifier | modifier le code]

  • 1968 : Funny Girl (trame du film Funny Girl)
  • 1970 : A Clear Day You Can See Forever (avec Y.Montand)
  • 1975 : Funny Lady (trame du film Funny Lady)
  • 1976 : A Star is Born (trame du film A Star is Born)
  • 1979 : The Main Event (trame du film The Main Event)
  • 1983 : Yentl (trame du film Yentl)
  • 1996 : The Mirror Has Two Faces (trame du film The Mirror Has Two Faces)

En concert[modifier | modifier le code]

  • 1968 : A Happening in Central Park
  • 1972 : Live Concert at the Forum
  • 1987 : One Voice
  • 1994 : The Concert
  • 2000 : Timeless : Live in Concert
  • 2009 : The Concerts : coffret de 3 DVD comprenant Live in Concert 2006 (Fort Lauderdale, Floride, octobre 2006), The Concert - Live at the Arrowhead Point, Anaheim (juillet 1994) et des bonus (making of du Broadway Album et extraits de shows télévisés de 1965 à 1973).
  • 2010 : One Night Only : Barbra Streisand and Quartet at The Village Vanguard
  • 2013 : Back to Brooklyn

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1970 : Barbra Streisand's Greatest Hits
  • 1978 : Barbra Streisand's Greatest Hits Vol. 2
  • 1981 : Memories
  • 1989 : A Collection : Greatest Hits… and More
  • 1991 : Just for the Record…
  • 2002 : The Essential Barbra Streisand
  • 2002 : Duets
  • 2010 : Barbra : The Ultimate Collection

Prix Musicaux[modifier | modifier le code]

Le travail de Barbra Streisand lui a valu plus de 57 nominations aux Grammy Awards, avec 15 victoires à la clé, dont deux prix honorifiques. Elle a été incluse dans le Grammy Hall of Fame à trois reprises, et s'est vu décerner le prix MusiCares Person of the Year par la Grammy Foundation en 2011.

Année Prix Catégorie Chanson/Album Résultat
1963 Grammy Awards Album of the Year The Barbra Streisand Album Lauréat
Best Female Vocal Performance Lauréat
Record of the Year "Happy Days Are Here Again" Nomination
1964 Best Female Vocal Performance People Lauréat
Album of the Year Nomination
Record of the Year Nomination
1965 Best Female Vocal Performance My Name Is Barbra Lauréat
Album of the Year Nomination
1966 Best Female Vocal Performance Color Me Barbra]' Nomination
Album of the Year Nomination
1968 Best Contemporary-Pop Vocal Performance Funny Girl Soundtrack Nomination
1970 AGVA Georgie Award Entertainer of the Year Lauréat
1972 Grammy Awards Best Pop Female Vocal Performance "Sweet Inspiration / Where You Lead" Nomination
AGVA Georgie Award Singing Star of the Year Lauréat
1975 People's Choice Awards Favorite Female Singer of the Year Lauréat
1976 Grammy Awards Best Classical Vocal Soloist Performance Classical Barbra Nomination
1977 Best Pop Female Vocal Performance "Evergreen (Love Theme from A Star Is Born)" (dUne Étoile Est Née) Lauréat
Song of the Year Lauréat
Record of the Year Nomination
Best Original Score – Motion Picture or Television Special Nomination
AGVA Georgie Award Singing Star of the Year Lauréat
1978 Grammy Awards Best Pop Female Vocal Performance "You Don't Bring Me Flowers" (avec Neil Diamond) Nomination
1979 Record of the Year Nomination
Best Pop Vocal Performance – Duo, Group, or Chorus Nomination
1980 Guilty (with Barry Gibb) Lauréat
Album of the Year Nomination
Record of the Year "Woman in Love" Nomination
Best Pop Vocal Female Performance Nomination
AGVA Georgie Awards Singing Star of the Year Lauréat
1985 People's Choice Awards Favorite All-Around Female Entertainer Lauréat
1986 Grammy Awards Best Pop Vocal Female Performance The Broadway Album Lauréat
Album of the Year Nomination
Best Instrumental Arrangement Acompanying Vocal "Being Alive" Nomination
1987 Best Pop Vocal Female Performance One Voice Nomination
Best Music Video Performance Nomination
1988 People's Choice Awards Favorite All-Time Musical Performer Lauréat
1991 Grammy Awards Best Traditional Pop Vocal Performance "Warm All Over" Nomination
1992 Grammy Legend Award Prix Honorifique
1993 Best Traditional Pop Vocal Performance Back to Broadway Nomination
1994 Grammy Lifetime Achievement Award Prix Honorifique
Best Traditional Pop Vocal Performance Barbra: The Concert Nomination
Best Pop Vocal Female Performance "Ordinary Miracles" Nomination
1997 Best Pop Collaboration With Vocals "Tell Him" (avec Celine Dion) Nomination
"I Finally Found Someone" (avec Bryan Adams) Nomination
2000 Best Traditional Pop Vocal Album Timeless – Live In Concert Nomination
2002 Christmas Memories Nomination
2003 The Movie Album Nomination
2004 Grammy Hall of Fame Funny Girl (Barbra Streisand et Sydney Chaplin) Inclusion
2006 The Barbra Streisand Album
2007 Best Traditional Pop Vocal Album Live in Concert 2006 Nomination
2008 Grammy Hall of Fame "The Way We Were" Inclusion
2011 Best Traditional Pop Vocal Album Love Is the Answer Nomination
2012 Best Traditional Pop Vocal Album What Matters Most Nomination

Récompenses Cinématographiques[modifier | modifier le code]

Barbra Streisand a remporté 2 Academy Awards (Oscar) en 5 nominations, 2 en tant que meilleure actrice, 2 pour des compositions et 1 nomination au meilleur film.

Année Prix Catégorie Film Résultat
1969 Academy Awards Meilleure Actrice Funny Girl Lauréat
Golden Globe Awards Meilleure Actrice (Comedie ou Film Musical) Lauréat
1970 Hello, Dolly! Nomination
Henrietta World Film Favorite Prix Honorifique
1971 Meilleure Actrice (Comedie ou Film Musical) La Chouette et Le Pussycat Nomination
Henrietta World Film Favorite Prix Honorifique
1974 Academy Awards Meilleure Actrice Nos plus belles années Nomination
Golden Globe Awards Meilleure Actrice (Drame) Nomination
1975 Henrietta World Film Favorite Prix Honorifique
1976 Meilleure Actrice (Comedie ou Film Musical) Funny Lady Nomination
1977 Academy Awards Meilleure Chanson "Evergreen" (d'Une Étoile Est Née) Lauréat
Golden Globe Awards Meilleure Actrice (Comedie ou Film Musical) Lauréat
Meilleure Chanson Lauréat
1978 Henrietta World Film Favorite Prix Honorifique
1984 Meilleure Actrice (Comedie ou Film Musical) Yentl Nomination
Meilleur Réalisateur Lauréat
Meilleur Film (Comédie ou Film Musical) Lauréat
1988 Meilleure Actrice (Drame) Cinglée Nomination
Meilleur Film (Drame) Nomination
1992 Academy Awards Meilleur film Le Prince des marées Nomination
Golden Globe Awards Meilleur Réalisateur Nomination
Meilleur Film (Drame) Nomination
1997 Academy Awards Meilleure Chanson "I Finally Found Someone" (de Leçons de séduction) Nomination
Golden Globe Awards Meilleure Actrice (Comedie ou Film Musical) Leçons de séduction Nomination
Meilleure Chanson "I Finally Found Someone" (de Leçons de séduction) Nomination
2000 Golden Globe Cecil B. DeMille Award for Lifetime Achievement Prix Honorifique

Broadway[modifier | modifier le code]

Année Titre Prix
1961–1963 I Can Get It for You Wholesale Nomination—Tony Award de la meilleure actrice dans une comédie musicale
1964–1965 Funny Girl Nomination—Tony Award de la meilleure actrice dans une comédie musicale

Effet Streisand[modifier | modifier le code]

En 2003, Barbra Streisand attaque en justice un photographe qui avait pris une photographie aérienne de sa villa californienne, dans le cadre d'un projet scientifique. L'actrice voulait limiter la diffusion des clichés en questions mais obtint l'effet inverse : l'action en justice apporta une publicité considérable à la photographie, qui se retrouva dupliquée des centaines de milliers de fois sur la toile[17]. Ce phénomène Internet fut plus tard nommé l'« effet Streisand ».

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Elle participe quelques fois au Judy Garland Show dans les années 1960.

Barbra Streisand a été caricaturée à plusieurs reprises et de manière peu flatteuse dans la série d'animation South Park : dans le film, son nom y est cité comme un gros mot, et dans les épisodes Mecha Streisand, Poisson sanglant, 200 et 201, elle y apparaît tout d'abord comme une célébrité véreuse et avide de pouvoir puis comme un robot gigantesque semblable à Godzilla et dont son point faible est le nez.

Dans la série Une nounou d'enfer, Fran Fine est fan de Barbra Streisand.

Dans Las Vegas Parano, une jeune artiste catholique en fait plein de caricatures, qu'elle expose sous le nez des deux héros. Barbra Streisand est mise en caricature sous le style de Picasso, ce qui lui donne un physique peu avantageux.

Elle est notamment l'idole de Rachel Berry dans la série Glee; cette dernière a interprétée plusieurs de ses chansons :

  • Don't Rain on My Parade lors du treizième épisode de la première saison
  • Papa, Can You Hear Me? durant le troisième épisode de la deuxième saison
  • My Man dans le vingt-et-unième épisode de la deuxième saison.

La série reprend d'ailleurs la comédie musicale Funny Girl dans sa cinquième saison où Rachel Berry joue le rôle de Fanny Brice. A cette occasion, elle reprend plusieurs titres du musical (You Are Woman, I Am Man, Don't rain on my parade, People, I'm the Greatest Star et Who Are You Now) et fait de nombreuses allusions à Barbra Streisand avec des costumes, le carré de Barbra Streisand et certaines répliques du film.

Musique[modifier | modifier le code]

Récemment, Duck Sauce (composé des DJs A-Trak et Armand Van Helden) a sorti un titre à son nom, Barbra Streisand, reprenant en partie la chanson Gotta Go Home de Boney M. (cette chanson étant, elle-même, une reprise du titre Hallo Bimmelbahn du groupe allemand Nighttrain (1973)) ; le clip de cette chanson, sorti le 29 septembre 2010, a été réalisé par So me, avec un sosie de Barbra Streisand[18].

En 2011, elle chante la chanson « Somewhere » en duo avec Jackie Evancho sur son album : Dream with me (en).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Academy Awards® Database - AMPAS », Awardsdatabase.oscars.org,‎ 29 janvier 2010 (consulté le 26 juillet 2012)
  2. a et b « Gold & Platinum – December 9, 2009 », RIAA (consulté le 9 décembre 2009)
  3. « Primetime Emmy Award Database | Emmys.com », Cdn.emmys.tv (consulté le 9 décembre 2009)
  4. a et b American Film Institute, « AFI Life Achievement Award: Barbra Streisand », Afi.com (consulté le 9 décembre 2009)
  5. « Gold & Platinum – December 9, 2009 », RIAA (consulté le 9 décembre 2009)
  6. (en) « The way she was: Barbs personal items up for auction », The Telegraph, Londres,‎ 8 octobre 2009 (lire en ligne)
  7. « Chart Watch Extra: The Acts With The Most Top 10 Albums, Ever – Chart Watch », New.music.yahoo.com,‎ October 17, 2008 (consulté le 9 décembre 2009)
  8. « Music Albums, Top 200 Albums & Music Album Charts », Billboard.com,‎ December 5, 2009 (consulté le 9 décembre 2009)
  9. Site barbra-archive.com, présente partiellement la parenté, consulté le 23 mai 2013.
  10. (en) « RIAA Celebrates 50 Years Of Gold Records » , 11 août 2008, RIIA. Consulté le 4 août 2010.
  11. (en) « Streisand's # 1 Chart victory with Love Is The Answer gives her #1 albums in 5 consecutive decades. » , 7 octobre 2009, revue de presse sur le site officiel de B. Streisand. Consulté le 4 août 2010
  12. http://artsbeat.blogs.nytimes.com/2011/01/05/streisand-in-talks-to-play-mama-rose-in-film-remake-of-gypsy/
  13. http://www.bbc.co.uk/news/entertainment-arts-17364334
  14. http://www.imdb.fr/title/tt1694020/
  15. Christophe Mirambeau, Biographie de Barbra Streisand, Flammarion, 2006.
  16. oreille-malade.com Star avec acouphènes : contacter une célébrité pour nous parrainer
  17. Paul Rogers, « Photo of Streisand home becomes an Internet hit », San Jose Mercury News, mirrored at californiacoastline.org,‎ 24 juin 2003 (consulté le 15 juin 2007)
  18. « Duck Sauce – Barbra Streisand (clip officiel) : So Rough ! »,‎ 29 septembre 2010 (consulté le 19 octobre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]