Bassiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Baassiste.

En musique populaire, un bassiste est un musicien instrumentiste jouant de la guitare basse. En musique classique, un bassiste est généralement un musicien jouant de la contrebasse.

Rôle traditionnel du bassiste dans un groupe[modifier | modifier le code]

Le bassiste constitue la colonne vertébrale harmonique des morceaux joués par le groupe. En duo avec le batteur, ils assurent la cohésion rythmique. C'est aussi ce que l'on appelle le « groove basse/batterie ».

Le rôle du bassiste a considérablement évolué sous l'influence de nombreux bassistes comme Jaco Pastorius, John Entwistle, Stanley Clarke et James Jamerson ainsi que Mark Hoppus et Tom Gentil ou même Michael Balzary alias "Flea".

Technique de guitare basse[modifier | modifier le code]

Jeu de bassiste (Pascal Humbert avec Wovenhand)

Le bassiste peut jouer de la basse avec ses doigts ou en utilisant un médiator. La basse peut aussi être utilisée comme un instrument percussif dans le cas où la batterie est absente.

  • Jeu aux doigts : la technique de doigts consiste à tendre puis relâcher la corde à l'aide des doigts, généralement l'index et le majeur. Certains bassistes jouent néanmoins à 3 ou 4 doigts.
  • Jeu au médiator : la technique au médiator est très semblable à celle de la guitare. Elle permet de donner un son plus tranchant et plus énergique que la technique des doigts. Cette technique peut être utilisée dans quasiment tous les genres, contrairement aux idées reçues qui classeraient cette technique comme celle des guitaristes manqués, alors que c'est une technique à part entière.
  • Slap : cette technique consiste à frapper les cordes graves avec le pouce, et à tirer les cordes aiguës avec l'index ou le majeur. Ces techniques sont utilisées principalement dans le funk, le rock, le jazz rock, la fusion et les musiques expérimentales.
  • Flamenco slap : technique qui consiste à frapper les cordes avec l'annulaire, le majeur et l'index, en partant du poing fermé.
  • Jeu au pouce : technique qui consiste à jouer toutes les cordes avec la pulpe du pouce (voire avec l'index) afin d'obtenir un son sourd tout en variant l'effet avec la paume de la main.
  • Le pop ou popping : Une des composantes de la technique du slap qui consiste à frapper sèchement les cordes avec la seconde phalange du pouce.
  • Autres : Une autre technique existe et utilise la basse plus comme un instrument percussif. Le jeu est constitué de figures rythmiques effectuées par claqués alternatifs des deux mains sur les cordes.
  • Hammer : jouer une note avec seulement la main gauche en utilisant un doigt. Ex : on fait vibrer la corde case 5 puis on ajoute un doigt case 7; cela se note « 5H7 » sur une tablature.
  • Pulling-off : C'est aussi jouer une note avec seulement la main gauche, sauf qu'on enlève un doigt. Ex : on fait vibrer la note case 7 puis on enlève son doigt pour faire sonner la case 5 : cela se note "7PO5"
  • Trill : Suite de Hammer/Pull-off. Ex : « 7PO5H6 » ou même « 5H7PO6H8 »
  • Tapping : consiste à taper la corde avec le bout des doigts de la main gauche (ou de la main droite dans le cas d'un gaucher) dans une case pour émettre un son. Cette technique, très répandue pour la guitare électrique, permet un jeu « pianistique » d'une ou deux mains. Parmi les bassistes qui utilisent cette technique on peut citer Stuart Hamm, John Entwistle, Billy Sheehan, John Myung, Victor Wooten, Michael Manring, Roscoe Beck, Patrice Guers et Les Claypool. Il existe principalement deux techniques de tapping : l'une, lente et plutôt atmosphérique, favorise le jeu en accord et l'utilisation de la totalité des 8 doigts, et sa difficulté réside dans l'écart des doigts et dans la régularité. Le deuxième, surtout utilisée en metal, demande une grande dextérité, et adjoint au tapping de la main droite la technique des Trill à la main gauche (ou encore Pull-Off ou Hammer-On), s'inspirant du guitariste Van Halen. Cette technique se limite souvent à une corde (de préférence la plus aiguë).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :