Slipknot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Slipknot (homonymie).

Slipknot

Description de cette image, également commentée ci-après

Slipknot à Londres, en 2009.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Nu metal, metal alternatif,Heavy metal
Années actives Depuis 1995
Labels Roadrunner Records
Site officiel www.slipknot1.com
Composition du groupe
Membres Sid Wilson
Chris Fehn
James Root
Craig Jones
Shawn Crahan
Mick Thomson
Corey Taylor
Anciens membres Donnie Steele
Anders Colsefni
Greg Welts
Brandon Darner
Josh Brainard
Paul Gray
Joey Jordison
Logo

Slipknot est un groupe de nu metal américain formé à Des Moines dans l'Iowa par le percussionniste Shawn Crahan et le bassiste Paul Gray. Le groupe se composait de neuf membres : Sid Wilson (DJ), Paul Gray (basse), Joey Jordison (batterie), Chris Fehn (percussions), James Root (guitare), Craig Jones (claviers/échantillonnage), Shawn Crahan (percussions), Mick Thomson (guitare) et de Corey Taylor aux chants.

Slipknot est connu pour leur image (numéros, combinaisons, masques...), leurs chansons agressives et leurs performances scéniques chaotiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

En janvier 1995, Shawn Crahan (percussion), Anders Colsefni (ancien chanteur), Paul Gray (bassiste), Donnie Steele et Kun Nong (guitariste), cinq musiciens de la région de Des Moines, fondent un groupe destiné d'après eux à « tout casser[1]. » Dès le mois de février, Kun quitte le groupe pour des raisons personnelles[2] ; il sera remplacé en septembre par Josh Brainard[3],[4]. Shawn, lassé d'être batteur et ayant en tête l'idée d'en avoir trois dans le groupe (un batteur principal et deux se servant de drumkit pour rendre le groupe plus agressif musicalement et visuellement), décide alors de laisser sa place à Joey Jordison pour se consacrer aux percussions, aidé de Anders. Le groupe se produisit tout d'abord sous plusieurs noms tels que Meld[5], The Pale Ones[1] ou PyGSYSTEM, avant d'opter pour Slipknot – de l'anglais « nœud coulant » qui évoque chez les anglophones, la pendaison[réf. souhaitée]. Désireux de dénoncer la personnalisation des rock-stars, ils décident de se produire masqués, ce qui contribuera du reste à les lancer[réf. souhaitée].

Le 4 avril 1996, le groupe donne son vrai premier concert : ils jouent sous le nom de « Slipknot », et portent des masques : Shawn a son masque de clown, Joey un masque de kabuki blanc, Craig porte des collants sur la tête, Josh a une cagoule de bourreau, Anders a des bandelettes et des dessins tribaux sur le visage, et Paul tisse des fils à l'intérieur de ses piercings (ce n'est que pour le concert suivant qu'il enfilera le masque de cochon)[1]. Par la suite, Slipknot remporte un concours local, face au groupe Stone SourCorey Taylor était le chanteur[6]. Donnie quitte alors le groupe, n'étant plus à l'aise avec son orientation musicale ; il est temporairement remplacé par Craig Jones, qui s'occupera ensuite des samples avec l'arrivée de Mick Thompson au poste de guitariste[7]. À la suite de plusieurs battles locales remportées, Slipknot gagne le droit d'enregistrer un CD. Ils enregistrent un premier album neuf titres du nom de Mate. Feed. Kill. Repeat., qu'ils distribuent avec leurs propres moyens financiers. Ce premier album a vu le jour le 31 octobre 1996[8].

La première formation stable date de 1996 est constitué de Anders Colsefni (chant et percussions), de Joey Jordison (batterie), de Josh Brainard et Mick Thomson (guitares), de Paul Gray (basse), de Shawn Crahan (percussions) et de Craig Jones (samples et claviers). C'est durant la fin de l'année 1996 que Joey invente le S tribal du groupe. Durant l'été 1997, lorsque Stone Sour et Slipknot se rencontrent à nouveau, Shawn et Joey réussissent à convaincre Corey de les rejoindre. Ayant deux chanteurs, le groupe décide de réenregistrer les titres de Mate. Feed. Kill. Repeat., ainsi que des inédits en vue d'un album. Mais, en septembre 1997, Anders quitte le groupe après un concert, se sentant mis à l'écart depuis l'arrivée de Corey. Greg Welts rejoint ensuite le groupe et prend la place de percussionniste. Ce dernier, reconnaissable par son masque de bébé, est complètement incontrôlable et imprévisible sur scène. Il est ensuite suivi de Sid Wilson, DJ, remarqué par Shawn après un de leurs concerts. L'album que le groupe était en train d'enregistrer, Crowz, est mis de côté puis finalement annulé après le départ d'Anders ; cet album ne sera pas terminé et ne verra jamais le jour[9]. Seul Shawn possède l'authentique exemplaire de ce qui aurait dû être le premier album de Slipknot[réf. nécessaire]. En février 1998, Ross Robinson, assiste à un des concerts du groupe et commente en mai 2013 : « ce soir-là, j'ai sans doute pris le plus gros coup de pied au cul de toute ma vie. »[réf. nécessaire] En 1998, le groupe enregistre une démo de cinq titres : Snap, Wait & Bleed, Spit It Out, Interpoler (démo du titre Diluted) et Despise (démo du titre Purity)[8]. Corey, Joey et Shawn partent signer le contrat au nom du groupe chez Roadrunner Records. Chris Fehn succède à Brandon Darner, qui assurait l'intérim au départ de Greg au poste de percussionniste en juin. Le line-up de 1999 était le même jusqu'en 2011, le seul changement depuis étant le remplacement de Paul Gray par Donnie Steele, après que le premier est décédé en 2010. Puis, c'est le 12 décembre 2013 que Slipknot annonce le départ du batteur Joey Jordison.

Slipknot (1999) et Iowa[modifier | modifier le code]

L'album du même nom est paru le 29 juin 1999, produit par Ross Robinson[10]. L'album se vend bien, grâce notamment au bouche-à-oreille. Leur fan-club s'est également beaucoup agrandi grâce à l'Ozzfest 1999, où ils remportèrent un petit succès. Cet album et les concerts l'ayant promu ont permis au groupe de réaliser leur premier DVD, nommé Welcome to Our Neighborhood qui contient beaucoup de scènes live et est sorti en novembre 1999[11]. Le groupe joue plus de 250 concerts en 1999 et 2000, pour promouvoir ce deuxième album[11]. Slipknot est aussi présent dans plusieurs émissions télévisées[Lesquelles ?].

2001 est l'année de la sortie de l'album Iowa (le 28 août), qui est très bien accueilli, bondissant d'emblée à la 1re place du classement anglais des meilleures ventes[réf. nécessaire]. Encore de nos jours[Quand ?], quelques morceaux de l'album connaissent une très grande popularité (Left Behind, People = Shit, Disasterpiece)[réf. souhaitée]. Le groupe se produit en concert pour le promouvoir, l'un de ces concertsLondres) servit d'ailleurs à enregistrer leur deuxième DVD : Disasterpieces.

Vol. 3: (The Subliminal Verses)[modifier | modifier le code]

L'album suivant, Vol. 3: (The Subliminal Verses), produit par Rick Rubin (travaillant entre autres avec Metallica pour le Death Magnetic, Slayer, Red Hot Chili Peppers…), est sorti le 25 mai 2004. L'album marque un tournant dans le style du groupe, en comparaison avec les chansons ultra-agressives d'Iowa qui sont maintenant plus mélodiques et plus calmes, mais sans toutefois perdre complètement leur agressivité. Le groupe entame alors une grande tournée mondiale, dont la plupart des concerts se dérouleront à guichets fermés. Le premier album live du groupe, 9.0: Live, est enregistré lors du Subliminal Verses Tour début 2005 pendant des concerts à Phoenix, Las Vegas, Osaka, Singapour et Tokyo. Leur troisième DVD, intitulé Voliminal: Inside the Nine sort le 4 décembre 2006, produit par Shawn. Il contient des scènes live, mais surtout beaucoup de séquences tournées en coulisse, des interviews de tous les membres (complètement démasqués pour la plupart) excepté Craig (désirant préserver sa vie privée), ainsi que certaines chansons jouées en live.

All Hope Is Gone (2008)[modifier | modifier le code]

Depuis le 1er juillet 2008, les nouveaux masques sont visibles sur le site officiel du groupe. Durant les premières 24 heures, il y eut plus de 5 millions de connexions, et près de 15 millions en 48 heures[réf. nécessaire]. Le 1er single All Hope Is Gone est disponible depuis le 25 juin. S'en sont suivis Psychosocial le 7 juillet, Dead Memories le 1er décembre 2008, et Sulfur en avril 2009. Le groupe a fini son quatrième opus qui se nomme All Hope Is Gone, disponible depuis le 25 août 2008. Dans Slipknot, la plupart des riffs sont rapides et lourds : dans l'album Vol. 3, les guitaristes James et Mick Thompson se partagent les riffs, et les compositions sont remarquées par l'absence de solos. Celui-ci est suivi d'une tournée : le Rockstar Energy Mayhem Festival, pour 30 dates à travers les États-Unis et le Canada, avec entre autres Disturbed, Mastodon, Machine Head, Dragonforce, etc. Il s'ensuit une mini-tournée en Europe fin août qui fut annulée pour cause de blessure de Joey Jordison.

Slipknot entame alors sa tournée à travers le monde en commençant par le Japon puis l'Australie et la Nouvelle-Zélande, suivie d'une tournée européenne faisant escale à Paris les 21 et 22 novembre au Zénith de Paris, Ils étaient en première tête de Machine Head et Children of Bodom. Le 23 janvier 2009, le groupe commence sa tournée américaine aux côtés de Trivium et Coheed and Cambria, une tournée de 35 dates où plus de 300 000 personnes pourront voir le groupe, qui se termine le 11 mars 2009. Slipknot sort le 9 septembre 2009 un album où des inédits de 1999 sont dévoilés. Les 9 de l'Iowa récidivent avec Trivium et 3 Inches Of Blood pour la suite de la tournée All Hope Is Gone World Tour 2009 au Canada.

Slipknot a été également dévoilé comme tête d'affiche aux Eurockéennes de Belfort pour leur tournée européenne 2009. Ils sont également présents au Rock am Ring, du Download, du Gods of Metal, du Graspop Metal Meeting, et partent aussi jouer en Pologne, République tchèque, Croatie et Serbie, pour des dates en salle. Le groupe devait reprendre la route aux États-Unis le 22 août pour 12 dates, mais à la suite de l'hospitalisation du batteur, ils reportèrent les 2 premières dates et annulèrent les 10 autres. Ainsi, Slipknot reprend sa tournée aux États-Unis et au Canada le 10 octobre, en compagnie entre autres de Deftones. Durant cette tournée, le groupe joue Snuff, 5e extrait de l'album All Hope Is Gone. Lors d'une interview au magazine canadien The Vancouver Sun, Corey annonce que Slipknot a encore au moins un album à faire, au-delà il n'est pas sûr de l'avenir du groupe. Ce 5e album est prévu sur le calendrier Roadrunner Records pour 2012.

Mort de Paul Gray[modifier | modifier le code]

Le bassiste Paul Gray est retrouvé mort le 24 mai 2010 dans la chambre d'un hôtel de Des Moines, Iowa[12]. Dans une interview, le guitariste du groupe James Root a dit que l'avenir du groupe sera dévoilé en 2012. Dans une autre interview, au Mayhem Festival, Joey Jordison a déclaré qu'il y aura un cinquième album. Cependant, Corey Taylor a déclaré ne pas se sentir encore prêt pour un nouvel album mais en revanche, le groupe continuera les concerts[13] Ils participeront au Sonisphere Festival (sauf en République tchèque, en Pologne et Espagne) et au Graspop Metal Meeting de Dessel (Belgique) dans le cadre d'une tournée européenne durant l'été 2011, en hommage à Paul Gray[14],[15],[16].

Le 10 mars 2011, Slipknot annoncent sur leur site internet que Donnie Steele, ancien guitariste du groupe (à l'époque de M.F.K.R), allait remplacer le défunt Paul Gray en tant que bassiste au sein du groupe[17],[18]. Lors du Festival Sonisphere en 2011, les membres du groupe portent leurs tenues orange qu'ils avaient à l'époque de l'album Slipknot, et certains membres (James, Shawn, Sid, Joey et Chris) ont même remis leur masque d'époque. Corey rend plusieurs hommages au bassiste défunt en parlant de lui entre les morceaux, et on peut apercevoir la tunique de Paul, son masque et sa basse sur la scène, visibles depuis le public. Enfin, contrairement à l'habitude, le décor de fond de scène n'est pas le logo du groupe, mais un gros numéro 2 (le numéro que portait Paul Gray). Quant à Donnie Steele, il a joué le concert caché derrière la scène. Aujourd'hui[Quand ?], il est impossible de savoir l'origine de cette décision (les membres du groupe ou Donnie lui-même), mais fans et internautes ont été déçus de ne pas voir le nouveau bassiste du groupe.

Après la mort de Paul Gray (depuis 2010)[modifier | modifier le code]

Après la mort de Paul Gray, le groupe décide de ne pas s'arrêter. En 2011, ils seront au Sonisphere en Angleterre et au Rock in Rio à Rio de Janeiro (Brésil). Ce concert sera filmé et sortira sous le nom de Face Off en juin 2012. En 2012, Slipknot prévoit de sortir un nouvel album studio, mais c'est une compilation qui sort le 21 juillet. Ce nouvel album s'intitule Antennas to Hell. La même année, le groupe participe au Knotfest. En juin 2013 ils ont été à l'affiche du festival britannique Download Festival [19]. Corey Taylor ayant déclaré que le groupe ne travaillerait pas sur le cinquième album avant 2014, celui-ci ne devrait pas être dans les bacs avant 2015[20]. Le groupe a également confirmé qu'un nouvel album devrait sortir l'année prochaine.

Image du groupe[modifier | modifier le code]

Shawn Crahan portant l'un de ses masques de clown, en 2009.

Le groupe est aussi connu pour son image : les membres portent des masques uniques à chacun et des uniformes où sont imprimés soit un code-barres, une étoile à 9 branches, 666, un bouc, un S tribal, etc. Les masques et les uniformes sont changés pour chaque album (voire plus souvent). Ils portèrent à certaines périodes les blouses orange des prisonniers américains, ou encore une tenue entièrement grise, un uniforme blanc ou noir pour arriver actuellement à une tenue noir et rouge. Pour leur dernier album, All Hope Is Gone, sorti fin août 2008, ils portaient des uniformes noirs à manches rouges mais on notera que leur style est beaucoup plus mode (Chris portant un slim, Corey une veste, un jean et des converses lors des concerts). Les masques, bien que souvent changés, conservent globalement la même ligne directrice. Pour leur premier album, Slipknot, Sid avait un masque à gaz, Joey un masque de Kabuki blanc, le visage sans expression, Paul un masque de cochon, Chris un masque blanc qui couvre toute la tête avec un nez démesuré, James un masque de bouffon sadique, Craig un casque avec des clous de 15 cm plantés dedans, Shawn un masque de clown, Mick un masque de hockey, et Corey un masque de crashtest avec des dreads (il faisait ressortir ses propres cheveux par les trous dans son masque).

Pour leur deuxième album, Iowa, Sid fait un mélange entre un masque à gaz et une tête de mort, Joey a ajouté du sang sur son masque, Paul choisit un masque à signification inconnue (représentant un visage en métal gris avec les joues pendantes), Chris Fehn a ajouté des cicatrices, James a gardé le même masque, Craig passe au masque en cuir au lieu du casque (toujours avec des clous), Shawn a eu un masque de Clown avec un pentacle au milieu du visage ainsi que la moitié du crâne arraché, laissant voir un cerveau ensanglanté, Mick a ajouté des rivets, et Corey Taylor a gardé le même masque (cependant, il a cette fois-ci collé ses anciennes dreadlocks sur le masque, le fait de faire passer ses cheveux dans chaque trou du masque le faisait souffrir). Pour leur troisième album, Vol.3: The Subliminal Verses, Sid est totalement passé à une tête de mort, Joey a mis des signes noirs au lieu du sang, Paul a un masque de sacrifié, Chris a le même masque qu'Iowa en rouge, James a un masque de bouffon blanc, plus pur, Craig a toujours le même masque, Shawn a un masque de clown momifié et ensanglanté, Mick a donné un air plus méchant à son masque (sur ce masque-ci on ne voit plus son nez comme sur les précédents), et Corey a pris un masque représentant un visage défiguré (sûrement inspiré de Leatherface dans Massacre à la tronçonneuse). Pour leur dernier album, All Hope Is Gone, Sid a un masque de robot, Joey a le même avec plus de cicatrices et une couronne d'épines, Paul a le même masque, Chris a affiné son masque (on peut voir sur certaines photos qu'il laisse voir ses cheveux, chose qui jusque là n'était jamais arrivée), James a le même masque en gris foncé avec une fermeture à la place de la bouche, Craig a toujours le même, Shawn a un masque de clown SM, Mick a gardé le même masque, et Corey a un masque beaucoup plus pur, inspiré du tueur de la série/film d'horreur Halloween.

Initialement, les membres avaient le désir de rester mystérieux, refusant d'être photographiés sans masque ; les interviews et les photos avec les fans étaient faites avec les masques (ou les visages étaient au moins cachés). L'autre raison du port de leurs masques est de focaliser l'attention sur leur musique, et non sur eux-mêmes. Slipknot se serait également inspiré du groupe Mushroomhead qui aurait porté des masques dès leur formation en 1993[21]. Cette histoire est d'ailleurs à l'origine de la querelle entre les deux groupes, Mushroomhead étant monté trois fois sur scène, durant une tournée dans l'Ohio, portant les masques et les costumes de Slipknot, et ayant fait scander à la foule « Fuck Slipknot » à la fin des concerts[22]. On peut également penser à une influence du groupe de métal Gwar, formé en 1985, et dont les membres sont également costumés lorsqu'ils se produisent sur scène. Cependant, les déguisements de ces derniers se rapprochent plus de ceux du groupe de hard rock finlandais Lordi. Il convient de noter que le déguisement est un élément récurrent de la culture metal, pouvant être utilisé par les musiciens aussi bien de manière systématique, comme BucketHead ou Wes Borland (Limp Bizkit) ; qu'occasionnelle, par exemple David Silveria (ex-Korn), les bases ayant été fixées par des groupes tels que Venom, Alice Cooper ou encore Iron Maiden (avec Bruce Dickinson au chant, ce dernier étant un amateur de théâtre)[réf. souhaitée].

En date de 2012, tous les membres du groupe ont été photographiés sans leurs masques, durant une conférence de presse donnée en hommage à Paul Gray et à cause de leurs projets parallèles à Slipknot. Corey Taylor[23] et James Root sont démasqués dans leur groupe Stone Sour. Joey Jordison apparaît sans masque dans le groupe de Wednesday 13, Murderdolls et dans des concerts et des vidéos avec Marilyn Manson et Korn (il joua avec Korn en 2007 quand leur batteur faisait une pause). Shawn Crahan est démasqué tout d'abord avec To My Surprise puis dans son nouveau groupe Dirty little rabbits. Sid Wilson est démasqué dans son projet DJ Starscream. Mick Thompson a été photographié sans masque dans le magazine britannique Total Guitar[24]. Paul Gray a été pris en photo par la police après avoir été arrêté ; ces photos sont ensuite apparues sur le site The Smoking Gun[25],[26] ; et Joey Jordison et Paul Gray sont aussi apparus sur des photos et dans le DVD sorti avec l'album de Roadrunner United[réf. souhaitée].

Dans le vidéoclip Spit It Out, les membres rejouent de nombreuses scènes du film The Shining[27]. Dans Vermillion, ils enfilent des masques représentant leurs visages réels, et dans celui de Before I Forget[28], les membres du groupe jouent sans leurs masques, mais ils sont filmés de façon à ce que l'on n'aperçoive que brièvement un œil ou une bouche, la caméra est focalisée la plupart du temps sur leurs instruments et sur leurs masques, ces derniers étant posés par terre ou suspendus à des porte-manteaux. Dans Duality, des fans ont été sélectionnés pour le tournage qui a eu lieu dans une maison prêtée au groupe par un particulier informé du tournage du clip, mais voyant l'étendue des dégâts commis par les très nombreux fans, celui-ci a attaqué le groupe en justice[29]. Slipknot dut finalement payer les réparations. La destruction fut estimée à environ 40 000 $ (soit environ 26 000 €). Cela étant dit, le look du groupe a évolué en même temps que leur musique. Le nouveau design des masques reflète les changements des membres du groupe en tant que personnes. Corey ajoute : « l'histoire des masques a commencé parce qu'on voulait montrer un autre aspect de nous-mêmes à travers ceux-ci… Nous avons grandi, évolué et les masques ont suivi »[réf. nécessaire]. À propos de cette maturation, Joey dit : « beaucoup de gens ne veulent pas comprendre pourquoi nous faisons ce que nous faisons et le groupe profite de cela. L'album en lui-même transmet ce sentiment de gratitude aux fans. Le temps passé loin de tout nous a seulement permis de nous renforcer et les projets parallèles n'ont absolument rien à voir avec la façon dont cet album a été composé. Quand les 9 se retrouvent, nous n'avons qu'un seul son et c'est le son Slipknot »[réf. nécessaire].

Les origines des masques (d'après le témoignage de Corey et de Shawn, le Clown) viennent aussi du fait de ne pas vouloir se résumer à une simple coupe de cheveux, faire quelque chose de nouveau et de difficilement copiable.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels
Membres temporaires pour les concerts
Anciens membres
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Chronologie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • Wait and Bleed - 1999
  • Spit It Out - 1999
  • Left Behind - 2001
  • My Plague - 2002
  • The Heretic Anthem - 2002
  • Duality - 2004
  • Vermilion - 2004
  • Before I Forget - 2004
  • The Nameless - 2005
  • The Blister Exists - 2006
  • All Hope Is Gone - 2008
  • Psychosocial - 2008
  • Dead Memories - 2008
  • Sulfur - 2009
  • Snuff - 2010

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Médias[modifier | modifier le code]

Les membres du groupe font une apparition dans le jeu vidéo Infected sur la console portable PlayStation Portable en tant que personnages déblocables[31],[32] ; certaines de leurs chansons y sont également présentes, comme Eyeless. Ils figurent aussi dans les jeux vidéo Guitar Hero (Guitar Hero 3 et 6) avec leur chanson Before I Forget et Psychosocial[33],[34]. Le groupe fait une courte apparition dans le film Rollerball en 2002[35],[36].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (Arnopp 2001)
  2. (en) « M.F.K.R facts », sur Black-goat (consulté le 19 mai 2013)
  3. (en) Lord Vodka, « Behind The Masks: The Complete History Of Slipknot », sur ultimate-guitar.com,‎ 10 juin 2006 (consulté le 19 mai 2013)
  4. (en) « Anders Colsefni » (consulté le 19 mai 2013)
  5. McIver 2003, p. 17
  6. Arnopp 2001, p. 71–74
  7. Arnopp 2001, p. 50–51
  8. a et b (en) Huey, Steve, « Slipknot biography », sur allmusic (consulté en 13 décembre 2007)
  9. (en) « Crowz » (consulté le 19 mai 2013)
  10. (en) Anderson, Rick, « Slipknot album review », sur allmusic (consulté en 15 décembre 2010)
  11. a et b (en) « SLIPKNOT's 'Welcome To Our Neighborhood' To Be Released On DVD - Sep. 21, 2003 », sur Blabbermouth,‎ 21 septembre 2003 (consulté le 19 mai 2013)
  12. (en) « Slipknot bassist Gray found dead in Iowa hotel », sur Chicago Tribune,‎ 24 mai 2010 (consulté le 24 mai 2010)
  13. (fr) « Corey répond à Joey » (consulté en 2 février 2010)
  14. (en) « Slipknot Late Bassist Paul Gray Honored at Sonisphere Festival »,‎ 11 juillet 2011 (consulté le 19 mai 2013)
  15. (fr) Frédéric Le Rouzo, « Slipknot retransmettra son concert au Sonisphère Festival en direct »,‎ 8 juillet 2011 (consulté le 19 mai 2013)
  16. (en) « Slipknot to Honor Paul Gray at Sonisphere Festival Performance », sur Notreble,‎ 4 décembre 2010 (consulté le 19 mai 2013)
  17. (en) Jason Lipshutz, « Slipknot Replaces Deceased Bassist Paul Gray », sur Billboard,‎ 14 mai 2011 (consulté le 19 mai 2013)
  18. (en) Shawn Adler, « Slipknot Reveal Donnie Steele To Replace Deceased Bassist Paul Gray », sur MTV,‎ 12 mars 2011 (consulté le 19 mai 2013)
  19. « Affiche 2013 du festival Download »,‎ 2013 (consulté le 19 juin 2013)
  20. (fr) « Slipknot : pas d'album avant 2015 », sur Alternative News,‎ 7 février 2013 (consulté le 19 mai 2013)
  21. (en) « Mushroomhead Biography », sur Artist Direct (consulté le 19 mai 2013) : « [...] attitude has inspired and spawned other bands (Slipknot, among others) [...] »
  22. (en) « MUSHROOMHEAD Perform As 'SLIPKNOT' In Front Of Home State Crowd », sur Blabbermouth,‎ 1er février 2005 (consulté le 12 mars 2012)
  23. (en) Nick Snelling, « Exclusive Interview: Slipknot/Stone Sour Vocalist Corey Taylor », sur Metal Sucks,‎ 5 novembre 2012 (consulté le 19 mai 2013)
  24. (en) « TG194: 'Play Guitar Today' Special On Sale Now! », sur Music Radar,‎ 6 octobre 2009 (consulté le 19 mai 2013)
  25. (en) « Slipknot Bass Man Busted », sur The Smoking Gun (consulté le 19 mai 2013)
  26. (en) « SLIPKNOT's PAUL GRAY: Mug Shot, Police Report Posted Online - June 4, 2003 », sur Blabbermouth,‎ 4 juin 2003 (consulté le 19 mai 2013)
  27. (en) « Spit it Out The Shining », sur Dirtyhorror (consulté le 13 mai 2013)
  28. (en) Phil Freeman, « Slipknot Masks: A History », sur Roadrunner,‎ 26 juin 2012 (consulté le 19 mai 2013)
  29. (fr) bud, « Une (pseudo) analyse fine et détaillée du clip... - Duality », sur visual-music (consulté le 19 mai 2013)
  30. [1]
  31. (en) IGN Music, « Slipknot Get Infected Band lends music to new videogame, plus appear as playable characters. »,‎ 6 octobre 2005 (consulté le 19 mai 2013)
  32. (en) « SLIPKNOT: 'Infected' Game Screenshots Posted Online - Oct. 11, 2005 », sur Blabbermouth (consulté le 19 mai 2013)
  33. (en) Ben Kuchera, « 17 more songs announced for Guitar Hero 3 including Slipknot, Santana »,‎ 3 octobre 2007 (consulté le 19 mai 2013)
  34. (fr) « La tracklist définitive de Guitar Hero : Warriors of Rock dévoilée », sur Journal du Gamer,‎ 19 août 2010 (consulté le 19 mai 2013)
  35. (en) Joe D'Angelo, « Slipknot To Perform In 'Rollerball' Remake. Metal band will film scene for futuristic sci-fi movie later this month. », sur MTV,‎ 10 avril 2001 (consulté le 19 mai 2013)
  36. (fr) « Slipknot », sur Metalorgie (consulté le 19 mai 2013)
  37. (en) « Award double for rockers Slipknot », sur BBC,‎ 4 août 2009 (consulté le 19 mai 2013)
  38. (en) POPSUGAR Celebrity UK, « Sugar Bits — Slipknot Do the Double at Kerrang! Awards », sur Popsugar,‎ 4 août 2009 (consulté le 19 mai 2013)
  39. (en) « BLACK SABBATH, SLIPKNOT, MOTÖRHEAD Honored At GOLDEN GODS AWARDS: Photos Available - June 14, 2005 », sur Blabbermouth,‎ 14 juin 2005 (consulté le 19 mai 2013)
  40. (en) Natalie Kuchik, « 10 Best Slipknot Songs », sur Mademan (consulté le 19 mai 2013)
  41. (en) « SLIPKNOT Honored In TOTAL GUITAR Reader Awards - Dec. 5, 2008 », sur Blabbermouth,‎ 5 décembre 2008 (consulté le 19 mai 2013)
  42. a et b (en) « Golden Gods 2009 – Your Winners In Full! », sur Metalhammer,‎ 16 juin 2009 (consulté le 10 mars 2012)
  43. a et b (en) « Winners Announced For Epiphone Revolver Golden Gods Awards », sur Blabbermouth.net,‎ 7 avril 2009 (consulté le 8 avril 2009)
  44. a et b (en) Daniel Lane, « News - The 2009 Kerrang! Awards winners », sur Kerrang!,‎ 3 août 2009 (consulté le 4 mars 2011)
  45. (en) « And the nominees are... », sur Kerang (consulté le 12 mars 2012)
Bibliographie et autres liens

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :