Rick Rubin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rubin.

Rick Rubin

Description de cette image, également commentée ci-après

Rick Rubin en septembre 2006

Informations générales
Surnom DJ Double R
Nom Frederik Jay Rubin
Naissance
Lido Beach (en), New York
Activité principale Producteur, musicien, compositeur
Activités annexes Gérant de label
Genre musical Rock, rap, heavy metal, country, pop, punk rock, blues, world music, post-industrial
Instruments Guitare électrique, piano, échantillonneur
Années actives depuis 1982
Labels Def Jam
American Recordings
Columbia Records
Warner Bros. Records
Epic Records
Influences Flipper

Frederik Jay Rubin né le est un producteur de disques américain, principalement connu pour son travail dans le milieu du rap et du heavy metal. Il a été une personne majeure dans la fusion du rap et du hard rock en réunissant Run–D.M.C. et Aerosmith sur la chanson Walk This Way. La chaîne de télévision MTV lui a donné le titre de « producteur le plus important des 20 dernières années ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts et les années Def Jam[modifier | modifier le code]

Rubin a des racines juives et grandit à Lido Beach (en), dans l'État de New York. Au lycée, il est membre d'un groupe appelé The Pricks, et plus tard du groupe de punk Hose de l'Université de New York, fortement influencé par le groupe de San Francisco Flipper. En 1982, Hose devient Def Jam avec la sortie de son premier 45 tours. Le groupe donne quelques concerts en Californie mais se sépare en 1986. Rubin préfère se consacrer à une autre passion qui lui prend beaucoup de temps : l'émergence de la scène hip-hop new-yorkaise.

Rubin se reconnait autant dans le punk rock que dans la culture hip-hop qui voyait le jour dans le quartier Lower East Side. De nombreux artistes venus du Bronx et de Harlem commençaient à se produire en ville. À cette époque, les rappeurs utilisaient souvent comme slogan l'expression « Our style is death ». En raison de la mauvaise prononciation du mot « death », parfois prononcé def par les Afro-Américains, Rubin croyait que def était un nouveau mot et ne comprenait pas qu'en réalité ils disaient « death ».

Avec l'aide de son ami DJ Jazzy Jay du groupe Zulu Nation, Rubin découvre la production dans le monde du hip-hop. En 1983, les deux hommes produisent l'album It's Yours pour le rappeur T La Rock et le sortent sous leur label indépendant Def Jam Records. En 1984, le producteur Arthur Baker (en) les aide à distribuer l'album dans le reste du monde en le sortant sous le label Baker's Streetwise Records.

Jazzy Jay présente ensuite Rubin au manager Russell Simmons, le label Def Jam est alors officiellement créé, alors que Rubin fréquente toujours l'université de New York. Parmi les premiers disques produits on note I Need a Beat de LL Cool J. L'EP Rock Hard des Beastie Boys sort juste après le succès qu'il a connu en travaillant avec Run–D.M.C.. Il a en effet eu l'idée de faire collaborer le groupe de rap américain avec le groupe Aerosmith sur une reprise d'un des premiers tubes du groupe Walk This Way. Cette fusion du rock et du rap connaît un grand succès et relance la carrière du groupe Aerosmith.

Le 28 février 2014, il reçoit le prix « une vie d'harmonie » de la Fondation David Lynch à Los Angeles pour une vie de méditation et de musique[1]

Les années Def American[modifier | modifier le code]

En 1988, Simmons et Rubin se séparent, notamment en raison d'une lutte pour le pouvoir, perdue par Rubin face au président de Def Jam Lyor Cohen. Simmons reste à New York chez Def Jam, alors que Rubin part pour Los Angeles, où il fonde Def American Records. Là-bas, il produit des albums de rock avec des groupes comme Slayer, Danzig, Masters of Reality, The Cult et Wolfsbane, mais aussi le comédien de stand-up très controversé Andrew Dice Clay (en). Il produit également l'album révolutionnaire des Red Hot Chili Peppers Blood Sugar Sex Magik. Il conserve cependant des contacts dans le milieu du rap en signant avec les Geto Boys et en travaillant toujours avec des artistes comme Public Enemy, LL Cool J et Run–D.M.C. entre autres.

Les années American Recordings[modifier | modifier le code]

En 1993, Def American devient American Recordings. Le premier projet majeur pour ce label est l'album American Recordings du chanteur Johnny Cash, album qui comporte neuf reprises. Cet album permet au chanteur de relancer sa carrière. La même formule sera répétée par la suite sur trois autres albums de Cash : Unchained, Solitary Man et The Man Comes Around. Ce dernier album, paru peu de temps avant la mort du chanteur en 2003, est récompensé par un Grammy Award du meilleur chanteur de country. Rubin travaille également avec d'autres chanteurs comme Mick Jagger en 1993 sur l'album Wandering Spirit ou des groupes comme System of a Down à partir de 1998.

En 2006, il produit le double album Stadium Arcadium des Red Hot Chili Peppers (c'est le cinquième album consécutif qu'il produit pour eux), avant d'amorcer un travail avec U2 pour leur prochain album.

Albums produits[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]


Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Album produit par Rick Rubin.