BB 9300

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
BB 9300 (SNCF)
Description de cette image, également commentée ci-après
La BB 9313 garée au dépôt de Toulouse.
Identification
Exploitant(s) SNCF
Désignation BB 9301 à 9340
Surnom BB Jacquemin
Type locomotive électrique
Couplage non
Construction 40 locomotives
Constructeur(s) Jeumont-Schneider-CEM-MTE
Livraison de 1967 à 1969
Effectif 0
Retrait 2 septembre 2014
Production totale 40
Diffusion 109300 (VFE)
209300 (CIC)
509300 (TER)
Affectation SNCF/ CIC - TER - VFE
Préservation BB 9301 et BB 9337
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'
Écartement standard
Alimentation 1,5 kV CC
Pantographes unijambiste type G
Schéma de traction rhéostats
Moteurs de traction 4 moteurs GLM 931 B
1,5 kV, ventil. forcée
Transmission unilatérale à cardans
Puissance continue 3 850 kW
Masse en service 84 t
Longueur 16,200 m
Largeur 2,980 m
Hauteur 4,197 m
Empattement 9,200 m
Empattement du bogie 3,200 m
Diamètre des roues Ø1260
Vitesse maximale 160 km/h

[1],[2],[3],[4]

BB 9322 avec le TEE "Catalan Talgo" en 1979.

Les BB 9300 formaient une série de quarante locomotives électriques fonctionnant sous courant continu 1500V et mises en service par la SNCF à la fin des années 1960.

Description[modifier | modifier le code]

Sur le plan technique, ce sont des machines étroitement dérivées des BB 9200. Elles sont équipées de pantographes unijambistes type G, contrairement aux BB 9200 Capitole équipées de pantographes lozange type AM18B. Des différences entre ces deux séries sont notables au niveau des bogies, en particulier sur le système de suspension. Seuls les derniers numéros de BB 9200 étaient équipés du freinage rhéostatique, alors que toutes les BB 9300 en sont équipées. Les persiennes sont plus longues que sur les BB 9200. Le poste de conduite bénéficie d'une ergonomie nouvelle et des éléments standardisés équipant la plupart des machines construites à partir de 1965 (manipulateur-traction, commandes de freins, cadrans, interrupteurs, voyants).

Services effectués[modifier | modifier le code]

  • Dès leur livraison, elles sont affectées aux lignes de la région Sud-Est, pour assurer la traction des trains Rapides et Express.
  • Quelques unités ont eu le privilège de tracter le prestigieux TEE Mistral de 1967 à 1970, avant l'avènement des puissantes CC 6500.
  • Les BB 9319 à 9331 ont été équipées de tampons spéciaux à compensation hydrostatique entre 1975 et 1981, nécessaires à la traction des rames Talgo III-RD de la Renfe sur les deux relations assurées par ce matériel :

- TEE "Catalan-Talgo" Genève - Barcelone, de Genève à Narbonne (traction thermique au-delà), durant la période où ce train transite via Lyon-Brotteaux au lieu de Grenoble.

- Train-couchettes "Barcelona-Talgo" Paris - Barcelone, de Paris-Austerlitz à Toulouse (traction thermique au-delà).

  • En 1977, l'arrivée des nouvelles BB 7200 au dépôt de Villeneuve pour service sur l'artère Paris-Lyon-Marseille déclasse les BB 9300 moins puissantes. Elles gagnent alors progressivement le dépôt de Toulouse. À partir de 1981, la série entière regroupée à Toulouse assure des trains Express et Grandes Lignes entre Paris et Toulouse ou Bordeaux, et sur les lignes transversales du Sud-Ouest, ainsi que quelques trains de marchandises ou de messageries.
  • À la fin des années 2000, les BB 9300 comme leurs cousines BB 9200 connaissent une forte baisse d'activité, en raison de l'apparition de nouveaux matériels automoteurs régionaux. Certaines sont garées sans utilisation, les autres restent en exploitation sur les relations Teoz, puis CIC et TER, toujours autour de Toulouse et Bordeaux. Elles sont encore régulièrement engagées pour effectuer les remontées de rames voyageurs vides entre Bordeaux et Juvisy.
  • En 2012, la réaffectation au service voyageurs de plusieurs BB 7200 provenant de l'activité Fret entraîne le déclin rapide de la série des BB 9300. Les machines Garées Bon État (GBE) ainsi que les machines déjà radiées sont acheminées en nombre vers l'entreprise de démolition de Culoz. À partir du mois d'avril 2013, il ne reste plus que quatre BB 9300 maintenues en service régulier. Fin 2013, seules deux BB 9300 subsistent en service facultatif, en raison des retards de livraison des nouveaux matériels régionaux.
  • L'arrivée des nouvelles rames Régiolis a mis fin à l'utilisation commerciale des deux dernières BB 9300 le 30 juin 2014[5]. Elles sont officiellement radiées des inventaires le 2 septembre 2014.
  • La BB 9301 vient étoffer la collection de la Cité du Train[6], alors que la BB 9319 est vouée à la démolition[5]

Lignes desservies dans le passé[modifier | modifier le code]

  • Paris-Lyon - Dijon - Lyon - Valence - Avignon - Marseille
  • Paris-Austerlitz - Toulouse
  • Paris-Austerlitz - Tours
  • Dijon - Bourg-en-Bresse (dès mai 1970)
  • Dijon - Dôle
  • Mâcon - Ambérieu
  • Culoz - Chambéry
  • Lyon - Saint-Étienne
  • Lyon - Genève (en service international)
  • Genève - Lyon-Brotteaux - Valence - Avignon - Nîmes - Montpellier - Béziers - Narbonne (en service international)
  • Montpellier - Béziers - Narbonne - Perpignan - Cerbère
  • Marseille Saint Charles - Narbonne
  • Toulouse - Bordeaux
  • Toulouse - Narbonne
  • Toulouse - Pau - Bayonne - Hendaye
  • Toulouse - Foix - Latour-de-Carol
  • Bordeaux - Irun (en service international)

(liste non exhaustive)

Lignes desservies à partir de 2012[modifier | modifier le code]

  • Bordeaux - Bayonne - Hendaye - Irun
  • Toulouse - Montauban - Brive
  • Toulouse - Tarbes - Lourdes - Pau
  • Toulouse - Montauban - Agen - Marmande - Bordeaux
  • Bordeaux - Angoulême
  • Bordeaux - Orléans - Juvisy (remonte de rames voyageurs vides)

Dépôts titulaires[modifier | modifier le code]

Le dépôt de Villeneuve a réceptionné les 40 machines de la série dès leur livraison, de 1967 à 1969.

À partir de 1977, elles sont progressivement mutées vers le dépôt de Toulouse. Dès 1981, elles sont toutes titulaires de ce dépôt et le resteront jusqu'à la fin de leur carrière[7].

Livrées[modifier | modifier le code]

  • Elles sont sorties d’usine en livrée vert foncé avec moustache blanche et logo rond sur les faces avant et persiennes soulignées de blanc
  • Cette livrée fit place à une livrée légèrement plus claire avec une bande blanche sur les flancs et nouveau logo SNCF sur les faces avant
  • À partir de 1985, elles reçurent systématiquement la livrée "Béton" gris béton à bande orange.
  • 14 exemplaires reçurent la livrée "Multiservices" gris foncé
  • Dans les années 2000, six locomotives furent repeintes en livrée "En voyage"

Machines particulières[modifier | modifier le code]

  • Dans Notre histoire, à la 28e minute, une possible BB 9300 en livrée verte.
  • La BB 9302 a été radiée à la suite d'une collision sur un passage à niveau, survenue le 21 septembre 1990 à Chéry-Lury
  • BB 9305 : elle apparait dans le film Ceux qui m'aiment prendront le train[9].

Préservation[modifier | modifier le code]

  • BB 9301 : Préservée depuis septembre 2014 par la Cité du train, à Mulhouse et sur des expositions itinérantes
  • BB 9337 : Préservée depuis 2011 à l'annexe de la Cité du train à Mohon

Modélisme[modifier | modifier le code]

photo couleur d'une locomotive miniature sortant d'un tunnel dont les abords sont taggés. La motrice est vert foncé à bande blanche et tracte des voitures vert à bande gris métallisé au niveau des baies.
BB 9330 roco sur le réseau du Train miniature gaillacois.
  • Cette locomotive a été reproduite en HO par la firme Roco.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Defrance, Le matériel moteur de la SNCF, N.M. La Vie du Rail, 1978
  2. Denis Redoutey, Le matériel moteur de la SNCF, page 67, La Vie du Rail, 2007 (ISBN 978-2-915034-65-3)
  3. Revue bimestrielle Voies Ferrées, Le matériel moteur de la SNCF, en plusieurs articles sur plusieurs numéros par année
  4. Revue mensuelle Rail Passion, État trimestriel du matériel moteur SNCF, un article par trimestre
  5. a et b F.Droissy, « BB 9300 : Fin des prolongations », Rail Passion, no 203,‎ , p. 11 (ISSN 2264-5411)
  6. Elle est présentée dans une rame de matériel historique lors des Journées européennes du patrimoine à la gare de Paris-Lyon, du 19 au 21 septembre 2014
  7. Bruno Moret, « Les BB 9301 à 9340 », Le Train, no 130,‎ , p. 54-57 (ISSN 0986-6663)
  8. http://trainsso.pagesperso-orange.fr/BB9300.pdf
  9. CC 72000, BB 67400 & BB 9305 dans "Ceux qui m'aiment prendront le train" sur le site passiondutrain.com.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Defrance, "Le matériel moteur de la SNCF", N.M. La Vie du Rail, 1969 et réédition 1978
  • Denis Redoutey, "Le matériel moteur de la SNCF", La Vie du Rail, (ISBN 978-2-915034-65-3)
  • Revue : Olivier Constant, "Le Train", Encyclopédie du matériel moteur SNCF, "les locomotives à courant continu 1.500 V, Hors série 2004.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]