BB 60021

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
PLM 4 CMD 1
SNCF 040 DC 1
SNCF BB 60021
SNCF Uz 998 701
Description de cette image, également commentée ci-après
Identification
Exploitant(s) PLM puis SNCF
Désignation PLM 4 CMD 1
SNCF 040 DC 1
SNCF BB 60021
SNCF Uz 998 701
Type locomotive
Motorisation Diesel-électrique
Constructeur(s) Schneider
Nombre 1 prototype
Mise en service 1934
Affectation manœuvres
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'
Écartement standard
Moteur thermique Burmeister et Wain
625 VGL 34 6 cyl
Puissance 440 kW
à 380-550 tr/min
Transmission électrique
Masse en service 72 t
Longueur HT 10,83 m
Vitesse maximale 50 km/h
040 DC1 de 1955
Moteur thermique MGO V12
Transmission électrique
Puissance continue 607 kW
825 ch
Vitesse maximale 65 km/h

La BB 60021 est l'ancienne locomotive Diesel-électrique 4 CMD 1 du PLM, intégrée aux inventaires SNCF à sa création sous la référence 040 DC 1. Elle prit le nom de BB 60021 en 1962.

Elle a été transformée en chasse-neige Uz 998701 type turbine Chambéry en 1967. C'est l'actuel « Chasse-Neige Spécial » basé à Aurillac.

Conception[modifier | modifier le code]

La 4 CMD 1 était la première locomotive Diesel française à adhérence totale (i.e. avec tous les essieux moteurs). Elle était la 3e d'une série de prototypes Diesel de manœuvre commandés dans les années 1930 par le PLM : 4 AMD 1, 4 BMD 1, 141 AMD 1 dont elle est la plus fiable. Peu après, la petite série des 4 DMD 1 à 3 reprendra sa disposition d'essieux Bo'Bo'.

Particulièrement disgracieuse, elle était dissymétrique avec un capot hébergeant le système de refroidissement à l'avant. Cette disposition s'expliquait par une recherche d'équilibre des masses pour ne pas excéder les 20 tonnes à l'essieu. Avec son moteur Diesel 2 temps Burmeister et Wain 625 VGL 34 6 cyl développant 600 ch (440 kW) et une vitesse de 50 km/h, elle assurait des manœuvres à Paris-Bercy puis à Villeneuve-Saint-Georges.

Réimmatriculée 040 DC 1 à la création de la SNCF, elle subit une refonte complète en 1955. Sa caisse compacte devient symétrique et prend une 4e baie latérale entre les cabines. Elle est remotorisée avec un moteur MGO de 825 ch (607 kW).

En 1962, elle prend le nom de BB 60021.

Chasse-neige[modifier | modifier le code]

Modifications[modifier | modifier le code]

Retirée de la traction en 1967 au dépôt de Dijon, la machine fut transformée en chasse-neige à turbines frontales[1]. Conçu à l'identique du chasse neige Pontarlier, pour l'étrave avant à deux turbines et deux coffres orientables montée sur l’extrémité 1, elle ne comporte pas de socs intermédiaires, l'empattement de la machine étant trop court[1]. La modification ne concerna que les deux moteurs du bogie de l’extrémité 2, l'autre bogie devenant simplement porteur. Cela lui permet d'évoluer seule dans les dépôts ou les gares, mais elle doit être poussée par un ou plusieurs engins Diesel pour déneiger[1]. Elle fut également renumérotée Uz 998 701 SNCF dite turbine Chambéry[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les nouvelles caractéristiques du chasse-neige sont[2] :

  • Moteur thermique : Grosshans type 12-V-165S 12 cylindres en V suralimenté par turbo-soufflante VTR-250-BBC
  • Transmission : électrique,
  • Génératrice : SW,
  • Moteurs de traction : 2*SW,
  • Disposition des essieux : 2'Bo',
  • Longueur hors tout : 12,27 mètres,
  • Masse totale en service : 64 tonnes,
  • Vitesse : 60 km/h en acheminement ou en travail,
  • Affectations : Chambéry avant réception des CN 1 et CN 2, puis Aurillac.
Carte postale de la locomotive PLM 4 CMD 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Jacques Defrance, Le matériel moteur de la SNCF, N.M. La Vie du Rail, 1978, index page 471
  2. Jacques Defrance, Le matériel moteur de la SNCF, N.M. La Vie du Rail, 1978, index page 475

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Defrance, "Le matériel moteur de la SNCF", N.M. La Vie du Rail, 1969 et réédition 1978Document utilisé pour la rédaction de l’article : source utilisée pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]