Y 6020

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Y 6020 (SNCF)
Description de cette image, également commentée ci-après
SNCF Y 6022 à Remiremont dans les Vosges.
Identification
Exploitant(s) État, SNCF
Désignation Y 6021 à 6041
Type locotracteur
Motorisation Diesel
Couplage non
Construction 21
Constructeur(s) Baudet Donon Roussel
Transformation 1960 (Y6021 à Y6024)
1961 (Y6025 à Y6041)
Mise en service 1931 à 1933
Effectif 0 au 01/01/2016
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux B'
Écartement standard
Carburant gazole
Moteur thermique Willeme F6M 517P
Transmission hydro-mécanique
Puissance continue 103 kW
Capacité en carburant 300 L
Masse en service 29,4 t
Longueur 8,90 m
Largeur 2,57 m
Hauteur 3,79 m
Empattement 3,54 m
Diamètre des roues Ø1050
Vitesse maximale 60 km/h

[1],[2]

Les Y 6020 étaient des locotracteurs diesel utilisés pour la manœuvre dans les gares et embranchements par la SNCF. Ils sont les locotracteur BDR du type 12V100D HN5 (Y 6021 à 6039) et 8V100 HN6 (Y 6040 à 6041).

Description[modifier | modifier le code]

Chemin de fer de l'État

Après des essais réalisé avec des locotracteur Deutz, le réseau de l'État commande des locotracteurs BDR de 30 tonnes et équipés de moteurs Diesel. Les premiers engins seront équipés de moteurs de chez Mercedes Benz de 100 ch, puis de moteurs Renault de 100 ch. La transmission BDR est mécanique à six rapports. Ils seront numérotés ZZ 207 à 221. Certains engins assureront la manœuvre des rames entre Paris Saint Lazare et Clichy.

Date n°état 1934 Motorisation n°constructeur
1931 ZZ 207 à 216 Mercedes Benz 100 ch 302 à 311
1932 ZZ 217 à 221 Renault 100 ch 312 à 316

Un locotracteur de ce type a été commandé par la Compagnie de l'EST. Construit en 1932, il est numéroté T 2009, ayant les mêmes caractéristiques que ceux de l' ETAT, il est mis au service de l'exploitation.

SNCF de 1938 à nos jours

À la création de la SNCF en 1938, ces locotracteurs sont renumérotés LZZ BD 10200. En 1946 intervient la nouvelle renumérotation de ces engins en YBD 10201 à 10220 et 10401 à 10402. Le locotracteur EST T 2009 devient YBD 10401. La caisse de couleur vert foncé repose sur un châssis noir. Sur la traverse peinte en rouge vif se trouvent des marquages de couleur blanche. Les anciens moteurs Mercedes Benz et Renault sont remplacés par un Willème de 115 ch.

Durant ces périodes certains engins se sont vus transformés pour fonctionner au gazogène comme le YBD 10209.

En 1960 et 1961, ils sont transformés par les ateliers de Nevers, le moteur est le Willème 6 cylindres en ligne mais porté à 150 ch. L'ancienne transmission mécanique est remplacé par une nouvelle transmission hydromécanique Asynchro conçu pour des puissances de 200 et 250 ch construit par les ateliers CFD de Montmirail. Ils deviennent les locotracteur Y 6021 à 6041 de la SNCF. ils reçoivent la nouvelle livrée des locotracteurs caisse en vert, filets et traverses en jaune, châssis en gris.Lors de ces transformations, l'ordre des anciens numéros n'est pas respecté.

Caractéristiques techniques

Anciennes Compagnies: Moteur Mercedes Benz ou Renault 100 ch, boîte mécanique 6 rapports + inverseur. Tare 28,7 T.

SNCF 1946: Moteur Willème 115 ch, boîte mécanique 6 rapports + inverseur. Tare 29 T.

SNCF 1960-1961: Moteur Willème 150 ch, boîte hydromécanique asynchro 200/250 8 rapports + inverseur. Tare 29,4 T.

Numérotations des engins[modifier | modifier le code]

N° SNCF 1948 N° SNCF 1938 no 1934 N° origine Réseau N° constructeur
Y 6021 Y BD 10401 LZZ BD ? T2009 - EST 318
Y 6022 Y BD 10202 LZZ BD ? Lo 3 - AL 324
Y 6023 Y BD 10203 LZZ BD 10351 BDR 6 - Nord 321
Y 6024 Y BD 10204 LZZ BD 10211 ZZ 0601 ZZ 207 ÉTAT 302
Y 6025 Y BD 10205 LZZ BD 10212 ZZ 0602 ZZ 208 ÉTAT 303
Y 6026 Y BD 10206 LZZ BD 10213 ZZ 0603 ZZ 209 ÉTAT 304
Y 6027 Y BD 10207 LZZ BD 10214 ZZ 0604 ZZ 210 ÉTAT 305
Y 6028 Y BD 1020? LZZ BD 10215 ZZ 0605 ZZ 211 ÉTAT 306
Y 6029 Y BD 10209 LZZ BD 10216 ZZ 0606 ZZ 212 ÉTAT 307
Y 6030 Y BD 10210 LZZ BD 10217 ZZ 0607 ZZ 213 ÉTAT 308
Y 6031 Y BD 10211 LZZ BD 10218 ZZ 0608 ZZ 214 ÉTAT 309
Y 6032 Y BD 10212 LZZ BD 10219 ZZ 0609 ZZ 215 ÉTAT 310
Y 6033 Y BD 10213 LZZ BD 10220 ZZ 0610 ZZ 216 ÉTAT 311
Y 6034 Y BD 10214 LZZ BD 10201 ZZ 0201 ZZ 217 ÉTAT 312
Y 6035 Y BD 10215 LZZ BD 10202 ZZ 0202 ZZ 218 ÉTAT 313
Y 6036 Y BD 10216 LZZ BD 10203 ZZ 0203 ZZ 219 ÉTAT 314
Y 6037 Y BD 10217 LZZ BD 10204 ZZ 0204 ZZ 220 ÉTAT 315
Y 6038 Y BD 10219 LZZ BD ? 100 DB1 SA100-3 PLM 319
Y 6039 Y BD 10220 LZZ BD ? 100 DB2 SA100-4 PLM 320
Y 6040 Y BD 10208 LZZ BD 10208 ZZ 0401 ZZ 351 ÉTAT 342
Y 6041 Y BD 10402 LZZ BD 10222 ZZ 0402 ZZ 352 ÉTAT 343

Il y a bien eu un locotracteur numéroté Y BD 10218 (ex-ÉTAT ZZ 221 puis ÉTAT ZZ 0205 puis SNCF LZZ BD 10205, numéro de constructeur 316), mais il ne fait pas partie des engins modernisés[3].

Engins préservés[modifier | modifier le code]

Engins préservés puis ferraillés, ou hors-service[modifier | modifier le code]

  • Y 6022 : Monument à Remiremont (ferraillé en 2012) ;
  • Y 60?? : Chemin de Fer Touristique des Hautes Falaises (76) (hors service).

Modélisme[modifier | modifier le code]

Ce locotracteur a été reproduit en modélisme ferroviaire à l'échelle 1:87 (échelle HO) en kit laiton et bronze à monter par la firme artisanale Gecomodel[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Fiches documentaires - Le matériel moteur et remorqué SNCF" - Série 76 A 49, Éditions Loco Revue, 1976
  2. (de) « Fahrzeuge der Baureihe Y 6020 »
  3. Loco Revue Hors-Série Chemins de Fer Réels no 6 : Les locotracteurs des origines à 1951 page 35 à 37, Loco Revue SARL, 2000
  4. Site officiel de l'ALEMF, Engins diesel, lire
  5. Rail Miniature Flash no 395 page 34 à 38, Rigel Éditions, 1997

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Fiches documentaires - Le matériel moteur et remorqué SNCF" - Série 76 A 49, Éditions Loco Revue,
  • Guy Defrance, Le matériel moteur de la SNCF en 1958 : 2-Locomotives électriques, locomotives diesels, locotracteurs et autorails, La vie du rail, (ISBN 2-915034-06-0)
  • Loco Revue Hors-Série Chemins de Fer Réels n°6 : Les locotracteurs des origines à 1951, Loco Revue SARL,

Voir aussi[modifier | modifier le code]