Z 9061-9062 / Z 8001-8002

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Z 9061-9062 / Z 8001-8002 (SNCF)

Identification
Exploitant(s) SNCF
Désignation Z 9060-9061 puis Z 8001-8002[1]
Composition Motrice avec 0 ou 1 remorque
Construction 1962[1]
Constructeur(s) Decauville-De Dietrich-OC Oerlikon
Retrait 1980[1]
Caractéristiques techniques
Écartement standard
Tension ligne de contact 25000 V
 Tension moteurs 1,5 kV
Moteurs de traction 2 moteurs EM 630 OC Oerlikon
Puissance continue 940 kW
Longueur HT 26,130[1] m
Largeur 2,850[1] m
Hauteur 3,574[1] m
Masse totale 59,8[2] t
Longueur totale 26,130[2],[1] m
Empattement 17,400[1] m
Empattement du bogie 2,400[1] m
Diamètre des roues Ø1050[1]
Places 1re cl. 12 pl.
Places 2e cl. 64 pl.
Vitesse maximale 130[1] km/h

Les Z 8000 sont d'anciennes automotrices électriques régionales prototypes de la SNCF.

Description[modifier | modifier le code]

  • La SNCF avait commandé 35 automotrices du type Z 7100. Seules 33 seront réalisées, les deux dernières étant les Z 9060 et Z 9061 (renumérotées en 1964 Z 8001 et Z 8002) prototypes à courant monophasé 25 kV - 50 Hz.

Informations particulières[modifier | modifier le code]

  • Le 15/05/1964, les Z 9060 et Z 9061 ont été renumérotées Z 8001 et Z 8002[1].
  • Ces deux véhicules, après avoir été radiées, ont été cannibalisées aux ateliers d'Oullins où elles ont servi de récupérations de pièces détachées pour les réparations et la maintenance des Z 7100 encore en service.

Lignes desservies[modifier | modifier le code]

  • Strasbourg - Nancy
  • Aix-les-Bains - Annecy - La Roche-sur-Foron - Annemasse
  • Aix-les-Bains - Annecy - La Roche-sur-Foron - Saint-Gervais les Bains
  • Annemasse - Évian (dès l'électrification de la ligne le 1er octobre 1972)

Dépôts titulaires[modifier | modifier le code]

  • Strasbourg (Z 8001 et Z 8002 (ex-9060 et ex-9061 renumérotées le 15/05/1964, de 1962 à 1968, puis transfert à Annemasse en automne 1968)
  • Annemasse (Z 8001 et Z 8002, de 1968 à juin 1976, puis transfert à Chambéry le 1er juin 1976)
  • Chambéry (Z 8001 et Z 8002, de juin 1976 à 1980, puis radiation)

Modélisme[modifier | modifier le code]

Ces deux automotrices sont reproduites à l'échelle HO par la firme artisanale "BOUTTUEN Collection" (modèles en laiton).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Livre : Jacques Defrance, "Le matériel moteur de la SNCF", Éditions N.M. à Paris, paru en 1969 et réédition 1978.
  • Revue : Olivier Constant, "Encyclopédie du matériel moteur SNCF"", Tome 5, "Les locomotives et automotrices 25000 V monophasé, Hors série paru en 2008.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p et q Revue mensuelle Le train, Encyclopédie du matériel moteur SNCF Tome 5: Les locomotives et automotrices 25000 V monophasé, numéro spécial, page 76 et 79.
  2. a et b Motrice seule

Voir aussi[modifier | modifier le code]