CC 21000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
CC 21000 (SNCF)
Description de cette image, également commentée ci-après
CC 21003 à la Gare St-Lazare.
Identification
Exploitant(s) SNCF
Désignation CC 21001-21004
Surnom Nez cassés
Type locomotive électrique
Construction 4 locomotives
Constructeur(s) Alstom-MTE
Transformation en CC 6500 en 1995-1997
Mise en service 1969 (21001-2)
1974 (21003-4)
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux C'C'
Écartement standard
Captage pantographe
Tension ligne de contact 1500 / 25000 V
 Tension moteurs 1,5 kV
Moteurs de traction 2 moteurs TTB 665 A1
autoventilés
Puissance continue 5900 kW
Longueur HT 20,190 m
Hauteur 4,300 m
Longueur totale 20,190 m
Empattement 11,990 m
Empattement du bogie 1,608 m
Diamètre des roues Ø1140
Vitesse maximale 100/220 km/h
Masse
CC 21001 et 2 CC 21003 et 4
(t)
123,8 127,8

Les CC 21000 sont une série de locomotive électrique bicourant, extrapolée des CC 6500.

Elles étaient utilisées sur l'axe franco-suisse Paris - Vallorbe avec traction du TEE Cisalpin entre autres.

Deux exemplaires ont été équipés pour les essais sur la nouvelle ligne à grande vitesse entre Paris - Lyon, en effectuant des marches d'essai à 280 km/h avant l'ouverture de la ligne, puis les tournées de visite de ligne lors de son exploitation avec la voiture Mauzin.

Les 4 CC 21000 sont devenues les CC 6575 à 6578 en 1996. De ces quatre machines, la CC 6575, ex-CC 21001, fut la dernière en service. Elle a été réformée en juin 2007. L'association Sauvons la CC 6575[1] — à laquelle la machine a été concédée pour 10 ans par la SNCF — l'a préservée du ferraillage. Elle est désormais conservée au Musée du Chemin de Fer de Nîmes[2].

Notons également la prestation américaine de la CC 21003 (devenue par la suite CC 6577) lors des essais de la X996[3] pour le compte d'Amtrak avec de multiples modifications ayant porté sur la suspension, le schéma électrique et l'équipement de freins, et des systèmes de sécurité américains. Mais cette proposition française n'a pas été retenue par les Américains en raison de l'inadaptation de la locomotive à l'état de leurs voies. La locomotive sera donc renvoyée en France et remise au type.

Dépôt titulaire[modifier | modifier le code]

État du matériel au 1/05/2009
Engin Mise en service Transformation date transformation Livrée Dépôts
CC 21001 17 juin 1969 CC 6575 21 février 1997 Grand confort Dijon Perrigny
CC 21002 2 juillet 1969 CC 6576 17 juin 1996 Grand confort Dijon Perrigny
CC 21003 30 juin 1974 CC 6577 5 octobre 1995 Grand confort Dijon Perrigny
CC 21004 29 juillet 1974 CC 6578 16 octobre 1996 Grand confort Dijon Perrigny

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Defrance, Le matériel moteur de la SNCF, N.M. La Vie du Rail, 1969 et réédition 1978
  • Olivier Constant, « Encyclopédie du matériel moteur SNCF, Tome 8 : Les locomotives bicourant, bifréquence et polytension (1re partie) », Le train, Publitrains,‎ , p. 92 à 95 (ISSN 1296-5537)

Modélisme[modifier | modifier le code]

Cette locomotive a été reproduite en HO par :

  • Gérard-TAB,
  • Jouef,
  • Lima
  • Lematec SNCF CC 21001, région 5, Dijon-Perrigny, livrée d'origine gris métallisé, marquages rouges, 1972-1980, Ep. IV


Cette locomotive a été reproduite en O par :

  • AMJL

Et également en échelle 1 par :

- Modelbex

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sauvons la CC 6575 (ex 21001) » [archive du ] (consulté le 12 juin 2013).
  2. « Site du Train Nîmes », sur www.sitedutrainnimes.fr (consulté le 24 septembre 2018).
  3. (en) « Amtrak's X996 », sur www.amtrakhistoricalsociety.org (consulté le 15 juin 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :