BB 10003

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
BB 10003 (SNCF)

Identification
Exploitant(s) SNCF
Désignation BB 10003
Surnom Nez cassés
Type locomotive électrique
Modèle d’origine BB 7003
Constructeur(s) Alsthom et MTE
Transformation 22 janvier 1985
Retrait restaurée en
BB 15007 le 02 janvier 1997
Production totale 1 prototype
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'
Écartement standard
Alimentation monophasé 25 kV 50 Hz
 Onduleurs de tension à thyristors
Moteurs de traction 4 moteurs asynchrones
AST5B1/Brush TM 2151B
Puissance continue 5 000 kW
Effort au démarrage :
• Effort à 80 km/h :
350 kN
220 kN
Masse en service 92 t
Longueur 17,480 m
Bogies CL 93
Diamètre des roues Ø1250
Vitesse maximale 160 km/h

La BB 10003 est un prototypes de la SNCF qui permit l'évaluation de la traction par moteurs asynchrones alimentés par onduleurs de tension à thyristors. Cette machine a été réalisée en 1982 à partir du prototype BB 7003. On lui préféra la BB 10004 à moteurs synchrones.

Les onduleurs à thyristors à commutation forcée commandent la vitesse des moteurs en délivrant un réseau de tensions triphasées variables en amplitude et en fréquence. Le freinage électrique de sécurité ne s'obtient pas aisément. Cette technologie à onduleurs de tension conduit à une masse à vide de 91 t qui ne permet pas d'envisager une machine bicourant sous les 90 t. L'émergence des thyristors à extinction par gachette (GTO), qui aurait pu faire gagner 5 t à cette locomotive, la rendant obsolète.

En 1988 pour le projet TMST, (futures rames Eurostar pour du tunnel sous la Manche), une chaîne de traction asynchrone a GTO est retenue. Très complexe elle doit fonctionner sous 25000 V 50 Hz et en 750 et 30000 V continu.

La BB10003 équipée d'une chaîne de traction avec 2 onduleurs a GT0 va servir de plateforme de test, pour mettre au point et valider la baie électronique de commande et surtout les très complexe algorithmes de gestion d'un moteur asynchrone de traction. Un seul bogie reçoit deux moteurs de traction asynchrone de fabrication britannique, l'autre est démotorisé. Il faut notamment valider que la fréquence variable des onduleurs ne perturbe pas les différents système de signalisation.

Les essais en France et en Belgique ont duré de 1991 à 1993. Avec la sortie des premières rames Eurostar, la tâche de la BB 10003 fut définitivement terminée. Mais en permettant de mettre au point une chaîne de traction asynchrone Alstom elle aura une nombreuse descendance. BB36000, Loco fret, TGV Daysy, etc...

Sa livrée se caractérise par une ligne brisée orange, comme celle des BB 7200 mais passant à l'extérieur des fenêtres de portes, et soulignée d'une bande rouge en bas de caisse.

Elle sera remise au type BB 15000 en 1997-1998 avec des pièces récupéré de la la BB 15015, accidenté en 1994 suite à un accident à Bale avec une loco suisse. Le long délais entre 1994 et 1997 fut le temps nécessaire pour régler le contentieux entre la SNCF et les SBB avant de pouvoir disposer de l'épave de la BB15015. elle reprendra son nom d'origine : BB 15007.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]