X 5800

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
X 5800
Description de cette image, également commentée ci-après
Schéma d'un X 5800.
Identification
Exploitant(s) SNCF
Désignation X 5801 à 5855
Surnom Mobylettes, U150
Type autorail
Motorisation Diesel
Composition M
Couplage non
Concepteur Renault
Commande mécanique
Construction 55 autorails
Constructeur(s) Régie Renault
1953-1954
Effectif 0 au (01/01/2010)
Retrait radiés en 1977
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux 1A2
Écartement standard
Carburant gazole
Moteur thermique 1 × Saurer BXD
(X 5801-5807)
ou 1 × Renault 561 (X 5808-5855)
Puissance Saurer : 118 kW
Renault : 110 kW
à 1500 tr/min
Transmission embrayage à disque, boîte de vitesses à 4 rapports
Puissance continue 112 kW
Masse en service 17,5 t
Longueur HT 14,707 m
Largeur 3,150 m
Hauteur 4,081 m
Masse totale 17,5 t
Longueur totale 16,040 m
Empattement 8,700 m
Empattement total 1,45 m
Voie normale m
Diamètre des roues Ø750
Places assises 57 + 6 pl.
Climatisation ventilation
Vitesse maximale 90 km/h

Les X 5800 (avec leurs prototypes X 5010 et X 5011) sont des autorails de la SNCF en service de 1953 à 1977. De type U150 (pour « unifiés 150 ch »), ils forment le bataillon inférieur des autorails unifiés commandés par la SNCF après la guerre en trois puissances (U150, U300, U600), auxquels s'ajouteront les U825 un peu plus tard.

L'unification des types avait pour but de simplifier l'exploitation et l'entretien, par rapport à la multiplicité des matériels existants avant guerre, certains types ne comptant même qu'un unique exemplaire. Les U150 avait pour mission de tenter de concurrencer l'autocar dans son prix de revient pour les lignes à faible trafic.

La fédération nationale des cheminots, avec le même souci, avait obtenu la mise en fabrication d'une série encore plus économique, les autorails justement surnommés « FNC » , hélas sans arriver à différer de beaucoup la fermeture des plus petites lignes.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ces autorails constituent la suite de la série des X 5500 dont ils partagent de très nombreuses caractéristiques : caisse, chaîne cinématique, équipements mécaniques, électriques et pneumatiques, performances, capacité en termes de nombre de passagers. Ils ne sont toutefois pas immatriculés à la suite, le nombre de numéros disponibles ne le permettant pas : les X 5600 (FNC)sont livrés entre-temps.

Les X 5800 se distinguent toutefois des X 5500 par leurs portes coulissantes, également utilisés sur les X 5010 et 5011, au lieu de portes en accordéon à 4 vantaux. Ils se distinguent également par l'emplacement des toilettes qui est reporté du côté gauche de l'engin et la répartition différente des banquettes (3 + 2 places au lieu de 2 + 3).

Les X 5821, X 5822 et X 5823, disposent d'une caisse en acier inoxydable et n'ont jamais été peints, leurs faces frontales étant décorées d'un moustache jaune de chrome pour améliorer la visibilité.

De construction, les 7 premiers exemplaires sont équipés d'un moteur Saurer BXDS de 160 ch (118 kW), le reste de la série, d'un moteur Renault 561 de 150 ch (110 kW). Par la suite, plusieurs exemplaires destinés à parcourir des lignes au profil difficile reçoivent un moteur Saurer à la place du Renault.

Autorails préservés[modifier | modifier le code]

  • X 5809 Association Amis de la Gare de Wassy à Wassy (ex ZZ303 MATIX Industries)[réf. nécessaire]
  • X 5815 au Vélorail du Périgord Vert à Corgnac-sur-l'Isle, ex Bréda, avec divers matériels, comme des draisines et des voitures découvertes; mais ce sont bien des vélorails qui circulent, moteur HS[réf. nécessaire]
  • X 5821, Association Amis de la Gare de Wassy à Wassy[réf. nécessaire]
  • X 5822, U150 Renault, alu mat, propriété de l'Ecomusée de Sabres Marquèze, confié à Trains & Traction Saujon (17) le Train des Mouettes[réf. nécessaire]
  • X 5830, Association Amis de la Gare de Wassy à Wassy, moteur d'origine HS[1]
  • X 5845, collection Jean-Pilippe ISNARD propriété de la FACS confié à ATSF à Ambert[2]
  • X 5852, U150 Renault de 1954, au Train Thur Doller Alsace[3].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Modélisme[modifier | modifier le code]

L'X 5845 à Notre-Dame-de-la-Roche sur la ligne de l'Agrivap.

Ces autorails ont été reproduits à l'échelle HO par :

  • L'artisan LMJ/Vapeur 70, sous forme de kit à monter (caisse en résine, châssis en métal)
  • L'artisan RPI/Sesam Rail sous forme de kit à monter (caisse en résine, châssis en laiton)
  • La firme Rail87.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Defrance, Le matériel moteur de la SNCF, N. M. La Vie du Rail, 1976.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.tvnp.fr/?p=7451 Patrimoine Ferroviaire Français SNCF autorail X-5830 – AGW
  2. https://www.facs-patrimoine-ferroviaire.fr/content/le-patrimoine-historique-de-la-facs Site de la FACS consulté le 11 novembre 2019
  3. Source, Train Thur Doller Alsace (2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]